Saison 2 - Bande annonce cover
Saison 2 - Bande annonce cover
Fanm ka chayé kò

Saison 2 - Bande annonce

Saison 2 - Bande annonce

02min |07/03/2021|

192

Listen
Saison 2 - Bande annonce cover
Saison 2 - Bande annonce cover
Fanm ka chayé kò

Saison 2 - Bande annonce

Saison 2 - Bande annonce

02min |07/03/2021|

192

Listen

Description

Une nouvelle édition, une nouvelle saison pour discuter esprits, traumatismes, transmission et identité. 

En compagnie de mes invitées, nous retracerons nos parcours identitaires afin d’esquisser un début de réponse, sur la question bien difficile de nos identités insulaires et de nos identités de femmes. 

Cette saison, part du constat, que nous sommes, en tant que descendants d’esclaves, descendants de travailleurs engagés, descendants d’esclavagistes, liés par un passé commun dont nous vivons continuellement avec son souvenir et ses conquésences. Ainsi, en nous questionnant, nous interrogeons nos sociétés pour mieux les repenser, pour mieux les reconstruire pour arriver à, non plus y survivre, mais y vivre tout simplement. 

Puisque tel An Yountae le dit si bien dans son ouvrage « L’abysse décoloniale », je cite « Repenser la place du moi dans la matrice de la colonialité, me permet d’explorer la possibilité de reconstruire, sur les ruines du traumatismes, le sens fragmenté de soi. » 

Vous écoutez Fanm ka chayé kò, un podcast dédié aux femmes cis et trans des anciennes colonies esclavagistes françaises, qui remet au centre de la conversation nos histoires et nos expériences. Je m’appelle Melissa Marival, je suis guadeloupéenne, féministe décoloniale et militante indépendantiste et je vous dis à dimanche prochain, pour le premier épisode de la nouvelle saison du podcast !

À très vite. 

Description

Une nouvelle édition, une nouvelle saison pour discuter esprits, traumatismes, transmission et identité. 

En compagnie de mes invitées, nous retracerons nos parcours identitaires afin d’esquisser un début de réponse, sur la question bien difficile de nos identités insulaires et de nos identités de femmes. 

Cette saison, part du constat, que nous sommes, en tant que descendants d’esclaves, descendants de travailleurs engagés, descendants d’esclavagistes, liés par un passé commun dont nous vivons continuellement avec son souvenir et ses conquésences. Ainsi, en nous questionnant, nous interrogeons nos sociétés pour mieux les repenser, pour mieux les reconstruire pour arriver à, non plus y survivre, mais y vivre tout simplement. 

Puisque tel An Yountae le dit si bien dans son ouvrage « L’abysse décoloniale », je cite « Repenser la place du moi dans la matrice de la colonialité, me permet d’explorer la possibilité de reconstruire, sur les ruines du traumatismes, le sens fragmenté de soi. » 

Vous écoutez Fanm ka chayé kò, un podcast dédié aux femmes cis et trans des anciennes colonies esclavagistes françaises, qui remet au centre de la conversation nos histoires et nos expériences. Je m’appelle Melissa Marival, je suis guadeloupéenne, féministe décoloniale et militante indépendantiste et je vous dis à dimanche prochain, pour le premier épisode de la nouvelle saison du podcast !

À très vite. 

Share

Embed

You may also like

Description

Une nouvelle édition, une nouvelle saison pour discuter esprits, traumatismes, transmission et identité. 

En compagnie de mes invitées, nous retracerons nos parcours identitaires afin d’esquisser un début de réponse, sur la question bien difficile de nos identités insulaires et de nos identités de femmes. 

Cette saison, part du constat, que nous sommes, en tant que descendants d’esclaves, descendants de travailleurs engagés, descendants d’esclavagistes, liés par un passé commun dont nous vivons continuellement avec son souvenir et ses conquésences. Ainsi, en nous questionnant, nous interrogeons nos sociétés pour mieux les repenser, pour mieux les reconstruire pour arriver à, non plus y survivre, mais y vivre tout simplement. 

Puisque tel An Yountae le dit si bien dans son ouvrage « L’abysse décoloniale », je cite « Repenser la place du moi dans la matrice de la colonialité, me permet d’explorer la possibilité de reconstruire, sur les ruines du traumatismes, le sens fragmenté de soi. » 

Vous écoutez Fanm ka chayé kò, un podcast dédié aux femmes cis et trans des anciennes colonies esclavagistes françaises, qui remet au centre de la conversation nos histoires et nos expériences. Je m’appelle Melissa Marival, je suis guadeloupéenne, féministe décoloniale et militante indépendantiste et je vous dis à dimanche prochain, pour le premier épisode de la nouvelle saison du podcast !

À très vite. 

Description

Une nouvelle édition, une nouvelle saison pour discuter esprits, traumatismes, transmission et identité. 

En compagnie de mes invitées, nous retracerons nos parcours identitaires afin d’esquisser un début de réponse, sur la question bien difficile de nos identités insulaires et de nos identités de femmes. 

Cette saison, part du constat, que nous sommes, en tant que descendants d’esclaves, descendants de travailleurs engagés, descendants d’esclavagistes, liés par un passé commun dont nous vivons continuellement avec son souvenir et ses conquésences. Ainsi, en nous questionnant, nous interrogeons nos sociétés pour mieux les repenser, pour mieux les reconstruire pour arriver à, non plus y survivre, mais y vivre tout simplement. 

Puisque tel An Yountae le dit si bien dans son ouvrage « L’abysse décoloniale », je cite « Repenser la place du moi dans la matrice de la colonialité, me permet d’explorer la possibilité de reconstruire, sur les ruines du traumatismes, le sens fragmenté de soi. » 

Vous écoutez Fanm ka chayé kò, un podcast dédié aux femmes cis et trans des anciennes colonies esclavagistes françaises, qui remet au centre de la conversation nos histoires et nos expériences. Je m’appelle Melissa Marival, je suis guadeloupéenne, féministe décoloniale et militante indépendantiste et je vous dis à dimanche prochain, pour le premier épisode de la nouvelle saison du podcast !

À très vite. 

Share

Embed

You may also like