Une conversation avec Julia - La bonne couleur de peau ? cover
Une conversation avec Julia - La bonne couleur de peau ? cover
Fanm ka chayé kò

Une conversation avec Julia - La bonne couleur de peau ?

Une conversation avec Julia - La bonne couleur de peau ?

47min |11/04/2021|

342

Listen
Une conversation avec Julia - La bonne couleur de peau ? cover
Une conversation avec Julia - La bonne couleur de peau ? cover
Fanm ka chayé kò

Une conversation avec Julia - La bonne couleur de peau ?

Une conversation avec Julia - La bonne couleur de peau ?

47min |11/04/2021|

342

Listen

Description

De ma conversation avec Paola, une question m'est restée : Comment l'identité se construit ? Et surtout comment notre identité se construit dans une ancienne colonie esclavagiste ? Une question qui résonne avec les propos de Julia, mon invitée pour cette épisode.


Guadeloupéenne de naissance et Saint-Martinoise de coeur, nous avons interrogé la couleur de peau comme marqueur identitaire à l'intérieur de sa communauté mais également à l'extérieur. 


La conversation nous a mené à la migration et négociation identitaire, thématique de sa thèse "De Varsovie à Montréal : Négociation identitaire d'une femme immigrante d'origine polonaise" et comment, nous, insulaires à la "mauvaise couleur de peau" faisons face par l'autre extérieur à rejet de notre identité. 


Crédits : 

Créatrice et animatrice : Melissa Marival @mel.marival

Invitée : Julia Morel @j_uliamorel

Générique : Gabin Ginier @gg3__


Bibliographie : 

Amin Maalouf : Les identités meurtrières 

Camilleri, C., Kastersztein, J., Lipiansky, E.-M., Malewska-Peyre, H. et Vasquez-Bronfman, A. (1990). Stratégies identitaires. (s. l.) : Presses Universitaires de France.

Estelle Sarah-Bulle : Là où les chiens aboient par la queue

Isabelle Mette : La France vue depuis les antilles : si loin, si proche

Jean-Luc Bonniol : Beauté et couleur de la peau

Julia Morel : De Varsovie à Montréal : Négociation identitaire d'une femme immigrante d'origine polonaise

Michel Giraud : Races, classes et colonialisme à la Martinique

Serge Tcherkezoff : La Polynésie des vahinés et la nature des femmes : une utopie occidentale masculine

Villani Michela : Race, cultures, identités. Une approche féministe et postcoloniale

Description

De ma conversation avec Paola, une question m'est restée : Comment l'identité se construit ? Et surtout comment notre identité se construit dans une ancienne colonie esclavagiste ? Une question qui résonne avec les propos de Julia, mon invitée pour cette épisode.


Guadeloupéenne de naissance et Saint-Martinoise de coeur, nous avons interrogé la couleur de peau comme marqueur identitaire à l'intérieur de sa communauté mais également à l'extérieur. 


La conversation nous a mené à la migration et négociation identitaire, thématique de sa thèse "De Varsovie à Montréal : Négociation identitaire d'une femme immigrante d'origine polonaise" et comment, nous, insulaires à la "mauvaise couleur de peau" faisons face par l'autre extérieur à rejet de notre identité. 


Crédits : 

Créatrice et animatrice : Melissa Marival @mel.marival

Invitée : Julia Morel @j_uliamorel

Générique : Gabin Ginier @gg3__


Bibliographie : 

Amin Maalouf : Les identités meurtrières 

Camilleri, C., Kastersztein, J., Lipiansky, E.-M., Malewska-Peyre, H. et Vasquez-Bronfman, A. (1990). Stratégies identitaires. (s. l.) : Presses Universitaires de France.

Estelle Sarah-Bulle : Là où les chiens aboient par la queue

Isabelle Mette : La France vue depuis les antilles : si loin, si proche

Jean-Luc Bonniol : Beauté et couleur de la peau

Julia Morel : De Varsovie à Montréal : Négociation identitaire d'une femme immigrante d'origine polonaise

Michel Giraud : Races, classes et colonialisme à la Martinique

Serge Tcherkezoff : La Polynésie des vahinés et la nature des femmes : une utopie occidentale masculine

Villani Michela : Race, cultures, identités. Une approche féministe et postcoloniale

Share

Embed

You may also like

Description

De ma conversation avec Paola, une question m'est restée : Comment l'identité se construit ? Et surtout comment notre identité se construit dans une ancienne colonie esclavagiste ? Une question qui résonne avec les propos de Julia, mon invitée pour cette épisode.


Guadeloupéenne de naissance et Saint-Martinoise de coeur, nous avons interrogé la couleur de peau comme marqueur identitaire à l'intérieur de sa communauté mais également à l'extérieur. 


La conversation nous a mené à la migration et négociation identitaire, thématique de sa thèse "De Varsovie à Montréal : Négociation identitaire d'une femme immigrante d'origine polonaise" et comment, nous, insulaires à la "mauvaise couleur de peau" faisons face par l'autre extérieur à rejet de notre identité. 


Crédits : 

Créatrice et animatrice : Melissa Marival @mel.marival

Invitée : Julia Morel @j_uliamorel

Générique : Gabin Ginier @gg3__


Bibliographie : 

Amin Maalouf : Les identités meurtrières 

Camilleri, C., Kastersztein, J., Lipiansky, E.-M., Malewska-Peyre, H. et Vasquez-Bronfman, A. (1990). Stratégies identitaires. (s. l.) : Presses Universitaires de France.

Estelle Sarah-Bulle : Là où les chiens aboient par la queue

Isabelle Mette : La France vue depuis les antilles : si loin, si proche

Jean-Luc Bonniol : Beauté et couleur de la peau

Julia Morel : De Varsovie à Montréal : Négociation identitaire d'une femme immigrante d'origine polonaise

Michel Giraud : Races, classes et colonialisme à la Martinique

Serge Tcherkezoff : La Polynésie des vahinés et la nature des femmes : une utopie occidentale masculine

Villani Michela : Race, cultures, identités. Une approche féministe et postcoloniale

Description

De ma conversation avec Paola, une question m'est restée : Comment l'identité se construit ? Et surtout comment notre identité se construit dans une ancienne colonie esclavagiste ? Une question qui résonne avec les propos de Julia, mon invitée pour cette épisode.


Guadeloupéenne de naissance et Saint-Martinoise de coeur, nous avons interrogé la couleur de peau comme marqueur identitaire à l'intérieur de sa communauté mais également à l'extérieur. 


La conversation nous a mené à la migration et négociation identitaire, thématique de sa thèse "De Varsovie à Montréal : Négociation identitaire d'une femme immigrante d'origine polonaise" et comment, nous, insulaires à la "mauvaise couleur de peau" faisons face par l'autre extérieur à rejet de notre identité. 


Crédits : 

Créatrice et animatrice : Melissa Marival @mel.marival

Invitée : Julia Morel @j_uliamorel

Générique : Gabin Ginier @gg3__


Bibliographie : 

Amin Maalouf : Les identités meurtrières 

Camilleri, C., Kastersztein, J., Lipiansky, E.-M., Malewska-Peyre, H. et Vasquez-Bronfman, A. (1990). Stratégies identitaires. (s. l.) : Presses Universitaires de France.

Estelle Sarah-Bulle : Là où les chiens aboient par la queue

Isabelle Mette : La France vue depuis les antilles : si loin, si proche

Jean-Luc Bonniol : Beauté et couleur de la peau

Julia Morel : De Varsovie à Montréal : Négociation identitaire d'une femme immigrante d'origine polonaise

Michel Giraud : Races, classes et colonialisme à la Martinique

Serge Tcherkezoff : La Polynésie des vahinés et la nature des femmes : une utopie occidentale masculine

Villani Michela : Race, cultures, identités. Une approche féministe et postcoloniale

Share

Embed

You may also like