Une conversation avec Paola - La narration un outil de transmission cover
Une conversation avec Paola - La narration un outil de transmission cover
Fanm ka chayé kò

Une conversation avec Paola - La narration un outil de transmission

Une conversation avec Paola - La narration un outil de transmission

57min |28/03/2021|

274

Listen
Une conversation avec Paola - La narration un outil de transmission cover
Une conversation avec Paola - La narration un outil de transmission cover
Fanm ka chayé kò

Une conversation avec Paola - La narration un outil de transmission

Une conversation avec Paola - La narration un outil de transmission

57min |28/03/2021|

274

Listen

Description

De ma conversation avec Valérie, quelque chose m'est resté, son devoir de transmission envers sa fille, pour qu'elle sache d'où elle vient, pour qu'elle sache d'où elle vient. Des mots puissants qui résonnent avec ceux Paola, qui m'a fait l'honneur d'être mon invitée pour cet épisode. 


Au travers de son mémoire "Ces femmes qui (se) racontent : dialogue intergénérationel et filiation(s) dans "Mes quatres femmes" de Gisèle Pineau et "Le clan des femmes" d'Hemley Boum" nous avons interroger la place de la narration dans nos sociétés insulaires. 


La narration devient l'outli de transmission : contes, légendes, histoires. La communauté se regroupe pour écouter les histoires de leurs ancêtres pour comprendre le passé et affronter le future. 


Crédits : 

Créatrice et animatrice : Melissa Marival @mel.marival

Invitée : Paola Ouedraogo @Paolalisa

Générique : Gabin Ginier @gg3__


Bibliographie : 

Adelaide Gregório Fins : Créolité et voix de résistance chez Édouard Glissant. Pour une identité-relation dans le cadre du Tout-Monde

Cécile Dolisane-Ebosse « Du patriarcat à la féminitude : violence sexuelle et conflits de

genre dans la prose romanesque de Calixthe Beyala »

Christiane Taubira : La traite et l’esclavage sont un crime contre l’humanité, Discours de la députée Christiane Taubira-Delannon le 18 février 1999

Christiane Taubira : L’esclavage raconté à ma fille

Christine Avignon« L’écriture est un combat. Entretien de Christine Avignon avec Gisèle Pineau »

Christine Chivallon : Revister l'ancestralité 

Danielle Dumontet « Gisèle Pineau ou une nouvelle voix féminine guadeloupéenne »,

Gisèle Pineau : Mes quatres femmes 

Hemley Boum : Le clan des femmes 

Jean-Luc Bonniol : Penser et gérer l’hérédité des caractères discriminants dans les sociétés esclavagistes et post-esclavagistes

Maryse Condé : Moi Tituba

Patrick Chamoiseau, Raphaël Confiant, Jean Bernabé (dir.) : Éloge de la créolité

Paul Ricoeur : Temps et récit. Tome I. L’intrigue et le récit historique

Paul Ricoeur : Histoire et vérité 

Paul Ricoeur : La mémoire, l'Histoire, l'Oubli

Raphaël Confiant, Gisèle Pineau et Ralph Ludwig (dir.) : Écrire la "parole de

nuit" : La nouvelle littérature antillaise

Description

De ma conversation avec Valérie, quelque chose m'est resté, son devoir de transmission envers sa fille, pour qu'elle sache d'où elle vient, pour qu'elle sache d'où elle vient. Des mots puissants qui résonnent avec ceux Paola, qui m'a fait l'honneur d'être mon invitée pour cet épisode. 


Au travers de son mémoire "Ces femmes qui (se) racontent : dialogue intergénérationel et filiation(s) dans "Mes quatres femmes" de Gisèle Pineau et "Le clan des femmes" d'Hemley Boum" nous avons interroger la place de la narration dans nos sociétés insulaires. 


La narration devient l'outli de transmission : contes, légendes, histoires. La communauté se regroupe pour écouter les histoires de leurs ancêtres pour comprendre le passé et affronter le future. 


Crédits : 

Créatrice et animatrice : Melissa Marival @mel.marival

Invitée : Paola Ouedraogo @Paolalisa

Générique : Gabin Ginier @gg3__


Bibliographie : 

Adelaide Gregório Fins : Créolité et voix de résistance chez Édouard Glissant. Pour une identité-relation dans le cadre du Tout-Monde

Cécile Dolisane-Ebosse « Du patriarcat à la féminitude : violence sexuelle et conflits de

genre dans la prose romanesque de Calixthe Beyala »

Christiane Taubira : La traite et l’esclavage sont un crime contre l’humanité, Discours de la députée Christiane Taubira-Delannon le 18 février 1999

Christiane Taubira : L’esclavage raconté à ma fille

Christine Avignon« L’écriture est un combat. Entretien de Christine Avignon avec Gisèle Pineau »

Christine Chivallon : Revister l'ancestralité 

Danielle Dumontet « Gisèle Pineau ou une nouvelle voix féminine guadeloupéenne »,

Gisèle Pineau : Mes quatres femmes 

Hemley Boum : Le clan des femmes 

Jean-Luc Bonniol : Penser et gérer l’hérédité des caractères discriminants dans les sociétés esclavagistes et post-esclavagistes

Maryse Condé : Moi Tituba

Patrick Chamoiseau, Raphaël Confiant, Jean Bernabé (dir.) : Éloge de la créolité

Paul Ricoeur : Temps et récit. Tome I. L’intrigue et le récit historique

Paul Ricoeur : Histoire et vérité 

Paul Ricoeur : La mémoire, l'Histoire, l'Oubli

Raphaël Confiant, Gisèle Pineau et Ralph Ludwig (dir.) : Écrire la "parole de

nuit" : La nouvelle littérature antillaise

Share

Embed

You may also like

Description

De ma conversation avec Valérie, quelque chose m'est resté, son devoir de transmission envers sa fille, pour qu'elle sache d'où elle vient, pour qu'elle sache d'où elle vient. Des mots puissants qui résonnent avec ceux Paola, qui m'a fait l'honneur d'être mon invitée pour cet épisode. 


Au travers de son mémoire "Ces femmes qui (se) racontent : dialogue intergénérationel et filiation(s) dans "Mes quatres femmes" de Gisèle Pineau et "Le clan des femmes" d'Hemley Boum" nous avons interroger la place de la narration dans nos sociétés insulaires. 


La narration devient l'outli de transmission : contes, légendes, histoires. La communauté se regroupe pour écouter les histoires de leurs ancêtres pour comprendre le passé et affronter le future. 


Crédits : 

Créatrice et animatrice : Melissa Marival @mel.marival

Invitée : Paola Ouedraogo @Paolalisa

Générique : Gabin Ginier @gg3__


Bibliographie : 

Adelaide Gregório Fins : Créolité et voix de résistance chez Édouard Glissant. Pour une identité-relation dans le cadre du Tout-Monde

Cécile Dolisane-Ebosse « Du patriarcat à la féminitude : violence sexuelle et conflits de

genre dans la prose romanesque de Calixthe Beyala »

Christiane Taubira : La traite et l’esclavage sont un crime contre l’humanité, Discours de la députée Christiane Taubira-Delannon le 18 février 1999

Christiane Taubira : L’esclavage raconté à ma fille

Christine Avignon« L’écriture est un combat. Entretien de Christine Avignon avec Gisèle Pineau »

Christine Chivallon : Revister l'ancestralité 

Danielle Dumontet « Gisèle Pineau ou une nouvelle voix féminine guadeloupéenne »,

Gisèle Pineau : Mes quatres femmes 

Hemley Boum : Le clan des femmes 

Jean-Luc Bonniol : Penser et gérer l’hérédité des caractères discriminants dans les sociétés esclavagistes et post-esclavagistes

Maryse Condé : Moi Tituba

Patrick Chamoiseau, Raphaël Confiant, Jean Bernabé (dir.) : Éloge de la créolité

Paul Ricoeur : Temps et récit. Tome I. L’intrigue et le récit historique

Paul Ricoeur : Histoire et vérité 

Paul Ricoeur : La mémoire, l'Histoire, l'Oubli

Raphaël Confiant, Gisèle Pineau et Ralph Ludwig (dir.) : Écrire la "parole de

nuit" : La nouvelle littérature antillaise

Description

De ma conversation avec Valérie, quelque chose m'est resté, son devoir de transmission envers sa fille, pour qu'elle sache d'où elle vient, pour qu'elle sache d'où elle vient. Des mots puissants qui résonnent avec ceux Paola, qui m'a fait l'honneur d'être mon invitée pour cet épisode. 


Au travers de son mémoire "Ces femmes qui (se) racontent : dialogue intergénérationel et filiation(s) dans "Mes quatres femmes" de Gisèle Pineau et "Le clan des femmes" d'Hemley Boum" nous avons interroger la place de la narration dans nos sociétés insulaires. 


La narration devient l'outli de transmission : contes, légendes, histoires. La communauté se regroupe pour écouter les histoires de leurs ancêtres pour comprendre le passé et affronter le future. 


Crédits : 

Créatrice et animatrice : Melissa Marival @mel.marival

Invitée : Paola Ouedraogo @Paolalisa

Générique : Gabin Ginier @gg3__


Bibliographie : 

Adelaide Gregório Fins : Créolité et voix de résistance chez Édouard Glissant. Pour une identité-relation dans le cadre du Tout-Monde

Cécile Dolisane-Ebosse « Du patriarcat à la féminitude : violence sexuelle et conflits de

genre dans la prose romanesque de Calixthe Beyala »

Christiane Taubira : La traite et l’esclavage sont un crime contre l’humanité, Discours de la députée Christiane Taubira-Delannon le 18 février 1999

Christiane Taubira : L’esclavage raconté à ma fille

Christine Avignon« L’écriture est un combat. Entretien de Christine Avignon avec Gisèle Pineau »

Christine Chivallon : Revister l'ancestralité 

Danielle Dumontet « Gisèle Pineau ou une nouvelle voix féminine guadeloupéenne »,

Gisèle Pineau : Mes quatres femmes 

Hemley Boum : Le clan des femmes 

Jean-Luc Bonniol : Penser et gérer l’hérédité des caractères discriminants dans les sociétés esclavagistes et post-esclavagistes

Maryse Condé : Moi Tituba

Patrick Chamoiseau, Raphaël Confiant, Jean Bernabé (dir.) : Éloge de la créolité

Paul Ricoeur : Temps et récit. Tome I. L’intrigue et le récit historique

Paul Ricoeur : Histoire et vérité 

Paul Ricoeur : La mémoire, l'Histoire, l'Oubli

Raphaël Confiant, Gisèle Pineau et Ralph Ludwig (dir.) : Écrire la "parole de

nuit" : La nouvelle littérature antillaise

Share

Embed

You may also like