undefined cover
undefined cover
#73 KILLERS OF THE FLOWER MOON : La porte du Parasite cover
#73 KILLERS OF THE FLOWER MOON : La porte du Parasite cover
FIN DE SÉANCE

#73 KILLERS OF THE FLOWER MOON : La porte du Parasite

#73 KILLERS OF THE FLOWER MOON : La porte du Parasite

1h32 |13/11/2023|

556

Play
undefined cover
undefined cover
#73 KILLERS OF THE FLOWER MOON : La porte du Parasite cover
#73 KILLERS OF THE FLOWER MOON : La porte du Parasite cover
FIN DE SÉANCE

#73 KILLERS OF THE FLOWER MOON : La porte du Parasite

#73 KILLERS OF THE FLOWER MOON : La porte du Parasite

1h32 |13/11/2023|

556

Play

Description

7 ans ! C’est le laps de temps qu'il a fallu au maître Martin Scorsese pour retrouver le chemin des salles obscures après Silence, son dernier ouvrage exploité au cinéma (The Irishman ayant été produit et diffusé directement sur Netflix). Killers of the Flower Moon est donc un petit évènement dans la sphère cinéphilique auquel Fin de séance n'avait pas le droit de passer à côté.


Surtout que cette production (très) onéreuse, financée par Apple, après avoir été refusée par le tout Hollywood, se destinait au départ à être diffusé exclusivement sur la plateforme de streaming. Mais miracle c’est bien sur grand écran que le monde peut découvrir cette grande fresque criminelle mettant en lumière une sombre et oubliée tranche d’histoire américaine consacrée au peuple amérindien des Osages : propriétaire d’une terre riche en pétrole au début du siècle dernier, cette communauté va être la cible d’une machination raciste et cupide visant à liquider méthodiquement ces membres et à s’octroyer leurs précieuses dividendes dans une indifférence générale. 


Entre western et film noir, drame historique et devoir de mémoire, les (presque) trois heures et demie de Killers of the Flower Moon sont une vraie proposition de cinéma exigeante qui peuvent aller à rebrousse-poil de certaines attentes mais n’en reste pas moins un gros morceau propice à un débat (de) passionné(s).


Crédits : "Fin de Séance" est un podcast animé par Thomas Camacho, Pierre Delort et Julien Munoz. Enregistré le 22 novembre 2023. Générique, montage et mixage : Pierre et Frédéric Delort (@fr-d-ric-delort) 


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

7 ans ! C’est le laps de temps qu'il a fallu au maître Martin Scorsese pour retrouver le chemin des salles obscures après Silence, son dernier ouvrage exploité au cinéma (The Irishman ayant été produit et diffusé directement sur Netflix). Killers of the Flower Moon est donc un petit évènement dans la sphère cinéphilique auquel Fin de séance n'avait pas le droit de passer à côté.


Surtout que cette production (très) onéreuse, financée par Apple, après avoir été refusée par le tout Hollywood, se destinait au départ à être diffusé exclusivement sur la plateforme de streaming. Mais miracle c’est bien sur grand écran que le monde peut découvrir cette grande fresque criminelle mettant en lumière une sombre et oubliée tranche d’histoire américaine consacrée au peuple amérindien des Osages : propriétaire d’une terre riche en pétrole au début du siècle dernier, cette communauté va être la cible d’une machination raciste et cupide visant à liquider méthodiquement ces membres et à s’octroyer leurs précieuses dividendes dans une indifférence générale. 


Entre western et film noir, drame historique et devoir de mémoire, les (presque) trois heures et demie de Killers of the Flower Moon sont une vraie proposition de cinéma exigeante qui peuvent aller à rebrousse-poil de certaines attentes mais n’en reste pas moins un gros morceau propice à un débat (de) passionné(s).


Crédits : "Fin de Séance" est un podcast animé par Thomas Camacho, Pierre Delort et Julien Munoz. Enregistré le 22 novembre 2023. Générique, montage et mixage : Pierre et Frédéric Delort (@fr-d-ric-delort) 


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like

Description

7 ans ! C’est le laps de temps qu'il a fallu au maître Martin Scorsese pour retrouver le chemin des salles obscures après Silence, son dernier ouvrage exploité au cinéma (The Irishman ayant été produit et diffusé directement sur Netflix). Killers of the Flower Moon est donc un petit évènement dans la sphère cinéphilique auquel Fin de séance n'avait pas le droit de passer à côté.


Surtout que cette production (très) onéreuse, financée par Apple, après avoir été refusée par le tout Hollywood, se destinait au départ à être diffusé exclusivement sur la plateforme de streaming. Mais miracle c’est bien sur grand écran que le monde peut découvrir cette grande fresque criminelle mettant en lumière une sombre et oubliée tranche d’histoire américaine consacrée au peuple amérindien des Osages : propriétaire d’une terre riche en pétrole au début du siècle dernier, cette communauté va être la cible d’une machination raciste et cupide visant à liquider méthodiquement ces membres et à s’octroyer leurs précieuses dividendes dans une indifférence générale. 


Entre western et film noir, drame historique et devoir de mémoire, les (presque) trois heures et demie de Killers of the Flower Moon sont une vraie proposition de cinéma exigeante qui peuvent aller à rebrousse-poil de certaines attentes mais n’en reste pas moins un gros morceau propice à un débat (de) passionné(s).


Crédits : "Fin de Séance" est un podcast animé par Thomas Camacho, Pierre Delort et Julien Munoz. Enregistré le 22 novembre 2023. Générique, montage et mixage : Pierre et Frédéric Delort (@fr-d-ric-delort) 


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

7 ans ! C’est le laps de temps qu'il a fallu au maître Martin Scorsese pour retrouver le chemin des salles obscures après Silence, son dernier ouvrage exploité au cinéma (The Irishman ayant été produit et diffusé directement sur Netflix). Killers of the Flower Moon est donc un petit évènement dans la sphère cinéphilique auquel Fin de séance n'avait pas le droit de passer à côté.


Surtout que cette production (très) onéreuse, financée par Apple, après avoir été refusée par le tout Hollywood, se destinait au départ à être diffusé exclusivement sur la plateforme de streaming. Mais miracle c’est bien sur grand écran que le monde peut découvrir cette grande fresque criminelle mettant en lumière une sombre et oubliée tranche d’histoire américaine consacrée au peuple amérindien des Osages : propriétaire d’une terre riche en pétrole au début du siècle dernier, cette communauté va être la cible d’une machination raciste et cupide visant à liquider méthodiquement ces membres et à s’octroyer leurs précieuses dividendes dans une indifférence générale. 


Entre western et film noir, drame historique et devoir de mémoire, les (presque) trois heures et demie de Killers of the Flower Moon sont une vraie proposition de cinéma exigeante qui peuvent aller à rebrousse-poil de certaines attentes mais n’en reste pas moins un gros morceau propice à un débat (de) passionné(s).


Crédits : "Fin de Séance" est un podcast animé par Thomas Camacho, Pierre Delort et Julien Munoz. Enregistré le 22 novembre 2023. Générique, montage et mixage : Pierre et Frédéric Delort (@fr-d-ric-delort) 


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like