Éphéméris #8 - Regard d'une Doula- La polarité Naissance & Mort avec Ophélie Celier cover
Éphéméris #8 - Regard d'une Doula- La polarité Naissance & Mort avec Ophélie Celier cover
Fleur de Cactus

Éphéméris #8 - Regard d'une Doula- La polarité Naissance & Mort avec Ophélie Celier

Éphéméris #8 - Regard d'une Doula- La polarité Naissance & Mort avec Ophélie Celier

37min |06/11/2021
Play
Éphéméris #8 - Regard d'une Doula- La polarité Naissance & Mort avec Ophélie Celier cover
Éphéméris #8 - Regard d'une Doula- La polarité Naissance & Mort avec Ophélie Celier cover
Fleur de Cactus

Éphéméris #8 - Regard d'une Doula- La polarité Naissance & Mort avec Ophélie Celier

Éphéméris #8 - Regard d'une Doula- La polarité Naissance & Mort avec Ophélie Celier

37min |06/11/2021
Play

Description

Parler de la mort implique de parler de la naissance, la vie nous est précieuse car nous naissons mortelles !


Or, ces deux phases de l’existence, la naissance et la mort sont des rites de passage, il y a « franchissement d’un seuil » pour reprendre la formule de Arnold Van Gennep , ethnologue du début du 20ème. Ce scientifique a étudié diverses formes de rites de passage à travers le monde (le mariage, la naissance, les funérailles, la grossesse, etc.) et a mis en évidence le nouveau statut que confère la société à celui qui vit cette étape de l'existence, qui "traverse" le seuil d'une nouvelle vie.


⚰️Lorsqu’un sujet meurt, du statut de vivant il devient défunt, tout un protocole mis en place par diverses institutions accompagne le passage du défunt dans cette mort : la levée du corps, l’habillage, la mise en bière, la célébration spirituelle ou laïque et enfin l’enterrement. Tout un tas de démarches administratives auprès de la banque, de l’assurance, des institutions doivent être faites par la famille qui vas sceller en quelque sorte ce nouveau statut associé à la personne qui vient de décéder.  La perte d’un être cher implique un deuil et aussi un nouveau statut qu’il convient d’apprivoiser aux yeux du monde : orphelin, veuve, veuf.


🤰Dans le cas de la naissance, ce rite de passage pour les femmes présente aussi des protocoles qui assurent la transition de ce changement d’identité aux yeux de la société (baby shore, première échographie, liste de naissance, baptème, etc.). Ces instants de vie confèrent une nouvelle identité à la femme et implique un deuil, un abandon de la vie d’avant pour embrasser une nouvelle. 


En somme, la naissance et la mort sont intrinsèquement liés parce qu’ils présentent différentes formes de transitions, de changements conduisant à une nouvelle vie et différentes formes de deuil.


👉C’est donc avec grande joie que je vais vous présenter Ophélie Celier , qui est doula, pour nous parler de vocation et des échos qui existent entre naissance et mort, deuils et post-partum.


Retrouvez toute l'actu de Fleur de Cactus sur mon compte Instagram  


Pour lire les travaux de A. Van Gennep  : https://www.berose.fr/IMG/pdf/les_rites_de_passage_1909.pdf 


Pour trouver toutes les informations concernant Ophélie : 

https://www.naissance-mere-veilleuse.com 


Description

Parler de la mort implique de parler de la naissance, la vie nous est précieuse car nous naissons mortelles !


Or, ces deux phases de l’existence, la naissance et la mort sont des rites de passage, il y a « franchissement d’un seuil » pour reprendre la formule de Arnold Van Gennep , ethnologue du début du 20ème. Ce scientifique a étudié diverses formes de rites de passage à travers le monde (le mariage, la naissance, les funérailles, la grossesse, etc.) et a mis en évidence le nouveau statut que confère la société à celui qui vit cette étape de l'existence, qui "traverse" le seuil d'une nouvelle vie.


⚰️Lorsqu’un sujet meurt, du statut de vivant il devient défunt, tout un protocole mis en place par diverses institutions accompagne le passage du défunt dans cette mort : la levée du corps, l’habillage, la mise en bière, la célébration spirituelle ou laïque et enfin l’enterrement. Tout un tas de démarches administratives auprès de la banque, de l’assurance, des institutions doivent être faites par la famille qui vas sceller en quelque sorte ce nouveau statut associé à la personne qui vient de décéder.  La perte d’un être cher implique un deuil et aussi un nouveau statut qu’il convient d’apprivoiser aux yeux du monde : orphelin, veuve, veuf.


🤰Dans le cas de la naissance, ce rite de passage pour les femmes présente aussi des protocoles qui assurent la transition de ce changement d’identité aux yeux de la société (baby shore, première échographie, liste de naissance, baptème, etc.). Ces instants de vie confèrent une nouvelle identité à la femme et implique un deuil, un abandon de la vie d’avant pour embrasser une nouvelle. 


En somme, la naissance et la mort sont intrinsèquement liés parce qu’ils présentent différentes formes de transitions, de changements conduisant à une nouvelle vie et différentes formes de deuil.


👉C’est donc avec grande joie que je vais vous présenter Ophélie Celier , qui est doula, pour nous parler de vocation et des échos qui existent entre naissance et mort, deuils et post-partum.


Retrouvez toute l'actu de Fleur de Cactus sur mon compte Instagram  


Pour lire les travaux de A. Van Gennep  : https://www.berose.fr/IMG/pdf/les_rites_de_passage_1909.pdf 


Pour trouver toutes les informations concernant Ophélie : 

https://www.naissance-mere-veilleuse.com 


Share

Embed

You may also like

Description

Parler de la mort implique de parler de la naissance, la vie nous est précieuse car nous naissons mortelles !


Or, ces deux phases de l’existence, la naissance et la mort sont des rites de passage, il y a « franchissement d’un seuil » pour reprendre la formule de Arnold Van Gennep , ethnologue du début du 20ème. Ce scientifique a étudié diverses formes de rites de passage à travers le monde (le mariage, la naissance, les funérailles, la grossesse, etc.) et a mis en évidence le nouveau statut que confère la société à celui qui vit cette étape de l'existence, qui "traverse" le seuil d'une nouvelle vie.


⚰️Lorsqu’un sujet meurt, du statut de vivant il devient défunt, tout un protocole mis en place par diverses institutions accompagne le passage du défunt dans cette mort : la levée du corps, l’habillage, la mise en bière, la célébration spirituelle ou laïque et enfin l’enterrement. Tout un tas de démarches administratives auprès de la banque, de l’assurance, des institutions doivent être faites par la famille qui vas sceller en quelque sorte ce nouveau statut associé à la personne qui vient de décéder.  La perte d’un être cher implique un deuil et aussi un nouveau statut qu’il convient d’apprivoiser aux yeux du monde : orphelin, veuve, veuf.


🤰Dans le cas de la naissance, ce rite de passage pour les femmes présente aussi des protocoles qui assurent la transition de ce changement d’identité aux yeux de la société (baby shore, première échographie, liste de naissance, baptème, etc.). Ces instants de vie confèrent une nouvelle identité à la femme et implique un deuil, un abandon de la vie d’avant pour embrasser une nouvelle. 


En somme, la naissance et la mort sont intrinsèquement liés parce qu’ils présentent différentes formes de transitions, de changements conduisant à une nouvelle vie et différentes formes de deuil.


👉C’est donc avec grande joie que je vais vous présenter Ophélie Celier , qui est doula, pour nous parler de vocation et des échos qui existent entre naissance et mort, deuils et post-partum.


Retrouvez toute l'actu de Fleur de Cactus sur mon compte Instagram  


Pour lire les travaux de A. Van Gennep  : https://www.berose.fr/IMG/pdf/les_rites_de_passage_1909.pdf 


Pour trouver toutes les informations concernant Ophélie : 

https://www.naissance-mere-veilleuse.com 


Description

Parler de la mort implique de parler de la naissance, la vie nous est précieuse car nous naissons mortelles !


Or, ces deux phases de l’existence, la naissance et la mort sont des rites de passage, il y a « franchissement d’un seuil » pour reprendre la formule de Arnold Van Gennep , ethnologue du début du 20ème. Ce scientifique a étudié diverses formes de rites de passage à travers le monde (le mariage, la naissance, les funérailles, la grossesse, etc.) et a mis en évidence le nouveau statut que confère la société à celui qui vit cette étape de l'existence, qui "traverse" le seuil d'une nouvelle vie.


⚰️Lorsqu’un sujet meurt, du statut de vivant il devient défunt, tout un protocole mis en place par diverses institutions accompagne le passage du défunt dans cette mort : la levée du corps, l’habillage, la mise en bière, la célébration spirituelle ou laïque et enfin l’enterrement. Tout un tas de démarches administratives auprès de la banque, de l’assurance, des institutions doivent être faites par la famille qui vas sceller en quelque sorte ce nouveau statut associé à la personne qui vient de décéder.  La perte d’un être cher implique un deuil et aussi un nouveau statut qu’il convient d’apprivoiser aux yeux du monde : orphelin, veuve, veuf.


🤰Dans le cas de la naissance, ce rite de passage pour les femmes présente aussi des protocoles qui assurent la transition de ce changement d’identité aux yeux de la société (baby shore, première échographie, liste de naissance, baptème, etc.). Ces instants de vie confèrent une nouvelle identité à la femme et implique un deuil, un abandon de la vie d’avant pour embrasser une nouvelle. 


En somme, la naissance et la mort sont intrinsèquement liés parce qu’ils présentent différentes formes de transitions, de changements conduisant à une nouvelle vie et différentes formes de deuil.


👉C’est donc avec grande joie que je vais vous présenter Ophélie Celier , qui est doula, pour nous parler de vocation et des échos qui existent entre naissance et mort, deuils et post-partum.


Retrouvez toute l'actu de Fleur de Cactus sur mon compte Instagram  


Pour lire les travaux de A. Van Gennep  : https://www.berose.fr/IMG/pdf/les_rites_de_passage_1909.pdf 


Pour trouver toutes les informations concernant Ophélie : 

https://www.naissance-mere-veilleuse.com 


Share

Embed

You may also like