:03 Allyah - 13 ans : je lance une app contre le harcèlement scolaire cover
:03 Allyah - 13 ans : je lance une app contre le harcèlement scolaire cover
Followsophy

:03 Allyah - 13 ans : je lance une app contre le harcèlement scolaire

:03 Allyah - 13 ans : je lance une app contre le harcèlement scolaire

20min |24/02/2021
Listen
:03 Allyah - 13 ans : je lance une app contre le harcèlement scolaire cover
:03 Allyah - 13 ans : je lance une app contre le harcèlement scolaire cover
Followsophy

:03 Allyah - 13 ans : je lance une app contre le harcèlement scolaire

:03 Allyah - 13 ans : je lance une app contre le harcèlement scolaire

20min |24/02/2021
Listen

Description

C'est histoire d'Allyah, 13 ans. Une jeune fille (extra)ordinaire qui comme beaucoup d'autres va être confrontée au harcèlement scolaire.

Avec l'avènement des réseaux sociaux, la technologie permet une propagation plus rapide et un écho démesuré auprès d'une audience plus grande qui ne fait que renforcer l'impact du harcèlement sur ceux qui le subissent.

Mais c'est aussi par la technologie qu'Allyah souhaite faire bouger les lignes (de code de conduite ?).

Pour montrer à toutes et à tous qu'on peut subir le harcèlement scolaire et devenir tout de même une personne extraordinaire, elle décide de lancer l'app KidShare. Avis aux stars du grand et du petit écran, aux sportifs, musiciens qui pourraient vouloir propager l'idée d'Allyah. Elle a besoin de votre voix et de votre aura.

Pour KidShare, tout commence par un stage à Station F, et se finit à l'école 42. Merci Xavier Niel (podcast à écouter jusqu'à la toute fin, Allyah est juste magique !)

Pour développer son app, elle s'initie au code, utilise Instagram pour prendre contact avec d'autres codeurs. Pour la création graphique, cette passionnée de dessin, de calligraphie arabe et de brushlettering compte sur son coup de crayon.

Au delà de son projet, on découvre quelques uns de ses usages de la tech. Et surtout, on garde une punchline qui va nous rester en tête des jours encore après le tournage :

"Quand on reste sur nos téléphones c'est pas parce qu'on est accros, c'est parce qu'on à rien à faire".

https://smartlink.ausha.co/followsophy

Description

C'est histoire d'Allyah, 13 ans. Une jeune fille (extra)ordinaire qui comme beaucoup d'autres va être confrontée au harcèlement scolaire.

Avec l'avènement des réseaux sociaux, la technologie permet une propagation plus rapide et un écho démesuré auprès d'une audience plus grande qui ne fait que renforcer l'impact du harcèlement sur ceux qui le subissent.

Mais c'est aussi par la technologie qu'Allyah souhaite faire bouger les lignes (de code de conduite ?).

Pour montrer à toutes et à tous qu'on peut subir le harcèlement scolaire et devenir tout de même une personne extraordinaire, elle décide de lancer l'app KidShare. Avis aux stars du grand et du petit écran, aux sportifs, musiciens qui pourraient vouloir propager l'idée d'Allyah. Elle a besoin de votre voix et de votre aura.

Pour KidShare, tout commence par un stage à Station F, et se finit à l'école 42. Merci Xavier Niel (podcast à écouter jusqu'à la toute fin, Allyah est juste magique !)

Pour développer son app, elle s'initie au code, utilise Instagram pour prendre contact avec d'autres codeurs. Pour la création graphique, cette passionnée de dessin, de calligraphie arabe et de brushlettering compte sur son coup de crayon.

Au delà de son projet, on découvre quelques uns de ses usages de la tech. Et surtout, on garde une punchline qui va nous rester en tête des jours encore après le tournage :

"Quand on reste sur nos téléphones c'est pas parce qu'on est accros, c'est parce qu'on à rien à faire".

https://smartlink.ausha.co/followsophy

Share

Embed

You may also like

Description

C'est histoire d'Allyah, 13 ans. Une jeune fille (extra)ordinaire qui comme beaucoup d'autres va être confrontée au harcèlement scolaire.

Avec l'avènement des réseaux sociaux, la technologie permet une propagation plus rapide et un écho démesuré auprès d'une audience plus grande qui ne fait que renforcer l'impact du harcèlement sur ceux qui le subissent.

Mais c'est aussi par la technologie qu'Allyah souhaite faire bouger les lignes (de code de conduite ?).

Pour montrer à toutes et à tous qu'on peut subir le harcèlement scolaire et devenir tout de même une personne extraordinaire, elle décide de lancer l'app KidShare. Avis aux stars du grand et du petit écran, aux sportifs, musiciens qui pourraient vouloir propager l'idée d'Allyah. Elle a besoin de votre voix et de votre aura.

Pour KidShare, tout commence par un stage à Station F, et se finit à l'école 42. Merci Xavier Niel (podcast à écouter jusqu'à la toute fin, Allyah est juste magique !)

Pour développer son app, elle s'initie au code, utilise Instagram pour prendre contact avec d'autres codeurs. Pour la création graphique, cette passionnée de dessin, de calligraphie arabe et de brushlettering compte sur son coup de crayon.

Au delà de son projet, on découvre quelques uns de ses usages de la tech. Et surtout, on garde une punchline qui va nous rester en tête des jours encore après le tournage :

"Quand on reste sur nos téléphones c'est pas parce qu'on est accros, c'est parce qu'on à rien à faire".

https://smartlink.ausha.co/followsophy

Description

C'est histoire d'Allyah, 13 ans. Une jeune fille (extra)ordinaire qui comme beaucoup d'autres va être confrontée au harcèlement scolaire.

Avec l'avènement des réseaux sociaux, la technologie permet une propagation plus rapide et un écho démesuré auprès d'une audience plus grande qui ne fait que renforcer l'impact du harcèlement sur ceux qui le subissent.

Mais c'est aussi par la technologie qu'Allyah souhaite faire bouger les lignes (de code de conduite ?).

Pour montrer à toutes et à tous qu'on peut subir le harcèlement scolaire et devenir tout de même une personne extraordinaire, elle décide de lancer l'app KidShare. Avis aux stars du grand et du petit écran, aux sportifs, musiciens qui pourraient vouloir propager l'idée d'Allyah. Elle a besoin de votre voix et de votre aura.

Pour KidShare, tout commence par un stage à Station F, et se finit à l'école 42. Merci Xavier Niel (podcast à écouter jusqu'à la toute fin, Allyah est juste magique !)

Pour développer son app, elle s'initie au code, utilise Instagram pour prendre contact avec d'autres codeurs. Pour la création graphique, cette passionnée de dessin, de calligraphie arabe et de brushlettering compte sur son coup de crayon.

Au delà de son projet, on découvre quelques uns de ses usages de la tech. Et surtout, on garde une punchline qui va nous rester en tête des jours encore après le tournage :

"Quand on reste sur nos téléphones c'est pas parce qu'on est accros, c'est parce qu'on à rien à faire".

https://smartlink.ausha.co/followsophy

Share

Embed

You may also like