:06 Ugo - 14 ans : Les algorithmes devraient créer de la surprise ! cover
:06 Ugo - 14 ans : Les algorithmes devraient créer de la surprise ! cover
Followsophy

:06 Ugo - 14 ans : Les algorithmes devraient créer de la surprise !

:06 Ugo - 14 ans : Les algorithmes devraient créer de la surprise !

31min |17/03/2021
Listen
:06 Ugo - 14 ans : Les algorithmes devraient créer de la surprise ! cover
:06 Ugo - 14 ans : Les algorithmes devraient créer de la surprise ! cover
Followsophy

:06 Ugo - 14 ans : Les algorithmes devraient créer de la surprise !

:06 Ugo - 14 ans : Les algorithmes devraient créer de la surprise !

31min |17/03/2021
Listen

Description

Journaliste en devenir, nous avons questionné Ugo, 14 ans, sur son rapport à l'information. Instagram et Twitter comme principales sources d'info, il y suit médias "traditionnels", journalistes, sportifs, et événements majeurs de son univers. De la Champions League au Tour de France, il est incollable - on a essayé hors antenne -. Passionné par le rap, il utilise aussi ces réseaux pour découvrir de nouveaux artistes.

Pour se détendre direction TikTok qui a les faveurs d'Ugo. Lui, la danse ce n'est pas trop son truc, il préfère être spectateur qu'acteur, regarder que publier. Pourtant, Ugo s'imagine bien d'ici quelques années commenter ou faire un résumé d'une étape du Tour de France ou d'un match de la coupe du Monde directement sur TikTok. Et oui, pour cet ado, le graal n'est plus la presse écrite : "les temps changent avec le digital, on n'achète plus de journaux."...

Pour Ugo, Snapchat, c'est clairement le réseau des copains et surtout celui du groupe de classe où on se tient informé des cours et des devoirs. Et en parlant de devoirs, Ugo et ses copains ont trouvé un moyen de les faire plus rapidement grâce à l'app. Mais chut !

"Banksy c'est un peu comme Pablo Picasso". Quand on évoque l'anonymat sur les réseaux sociaux, c'est à l'artiste de street art et à sa photo de profil Instragram noire qu'Ugo pense.

Dans cet entretien, on parlera bien sûr d'algorithmes et on verra que ce n'est pas toujours facile à 14 ans de définir exactement ce que c'est. On se demandera si on peut encore être surpris sur les plateformes avec des algorithmes qui nous poussent toujours ce qu'on aime et si finalement la notion d'aléatoire ne nous permettrait pas d'ouvrir nos centres d'intérêt. On questionnera le buzz, l'extravagance et ce qui fait la légitimité de quelqu'un. 

Enfin, on vous laissera découvrir le nom du groupe whats'app le plus drôle d'Ugo ! La team Followsophy, se demande même si elle ne va pas lancer un concours du nom le plus fun !

A vos écouteurs.

On vous donne rendez-vous sur https://smartlink.ausha.co/followsophy

Description

Journaliste en devenir, nous avons questionné Ugo, 14 ans, sur son rapport à l'information. Instagram et Twitter comme principales sources d'info, il y suit médias "traditionnels", journalistes, sportifs, et événements majeurs de son univers. De la Champions League au Tour de France, il est incollable - on a essayé hors antenne -. Passionné par le rap, il utilise aussi ces réseaux pour découvrir de nouveaux artistes.

Pour se détendre direction TikTok qui a les faveurs d'Ugo. Lui, la danse ce n'est pas trop son truc, il préfère être spectateur qu'acteur, regarder que publier. Pourtant, Ugo s'imagine bien d'ici quelques années commenter ou faire un résumé d'une étape du Tour de France ou d'un match de la coupe du Monde directement sur TikTok. Et oui, pour cet ado, le graal n'est plus la presse écrite : "les temps changent avec le digital, on n'achète plus de journaux."...

Pour Ugo, Snapchat, c'est clairement le réseau des copains et surtout celui du groupe de classe où on se tient informé des cours et des devoirs. Et en parlant de devoirs, Ugo et ses copains ont trouvé un moyen de les faire plus rapidement grâce à l'app. Mais chut !

"Banksy c'est un peu comme Pablo Picasso". Quand on évoque l'anonymat sur les réseaux sociaux, c'est à l'artiste de street art et à sa photo de profil Instragram noire qu'Ugo pense.

Dans cet entretien, on parlera bien sûr d'algorithmes et on verra que ce n'est pas toujours facile à 14 ans de définir exactement ce que c'est. On se demandera si on peut encore être surpris sur les plateformes avec des algorithmes qui nous poussent toujours ce qu'on aime et si finalement la notion d'aléatoire ne nous permettrait pas d'ouvrir nos centres d'intérêt. On questionnera le buzz, l'extravagance et ce qui fait la légitimité de quelqu'un. 

Enfin, on vous laissera découvrir le nom du groupe whats'app le plus drôle d'Ugo ! La team Followsophy, se demande même si elle ne va pas lancer un concours du nom le plus fun !

A vos écouteurs.

On vous donne rendez-vous sur https://smartlink.ausha.co/followsophy

Share

Embed

You may also like

Description

Journaliste en devenir, nous avons questionné Ugo, 14 ans, sur son rapport à l'information. Instagram et Twitter comme principales sources d'info, il y suit médias "traditionnels", journalistes, sportifs, et événements majeurs de son univers. De la Champions League au Tour de France, il est incollable - on a essayé hors antenne -. Passionné par le rap, il utilise aussi ces réseaux pour découvrir de nouveaux artistes.

Pour se détendre direction TikTok qui a les faveurs d'Ugo. Lui, la danse ce n'est pas trop son truc, il préfère être spectateur qu'acteur, regarder que publier. Pourtant, Ugo s'imagine bien d'ici quelques années commenter ou faire un résumé d'une étape du Tour de France ou d'un match de la coupe du Monde directement sur TikTok. Et oui, pour cet ado, le graal n'est plus la presse écrite : "les temps changent avec le digital, on n'achète plus de journaux."...

Pour Ugo, Snapchat, c'est clairement le réseau des copains et surtout celui du groupe de classe où on se tient informé des cours et des devoirs. Et en parlant de devoirs, Ugo et ses copains ont trouvé un moyen de les faire plus rapidement grâce à l'app. Mais chut !

"Banksy c'est un peu comme Pablo Picasso". Quand on évoque l'anonymat sur les réseaux sociaux, c'est à l'artiste de street art et à sa photo de profil Instragram noire qu'Ugo pense.

Dans cet entretien, on parlera bien sûr d'algorithmes et on verra que ce n'est pas toujours facile à 14 ans de définir exactement ce que c'est. On se demandera si on peut encore être surpris sur les plateformes avec des algorithmes qui nous poussent toujours ce qu'on aime et si finalement la notion d'aléatoire ne nous permettrait pas d'ouvrir nos centres d'intérêt. On questionnera le buzz, l'extravagance et ce qui fait la légitimité de quelqu'un. 

Enfin, on vous laissera découvrir le nom du groupe whats'app le plus drôle d'Ugo ! La team Followsophy, se demande même si elle ne va pas lancer un concours du nom le plus fun !

A vos écouteurs.

On vous donne rendez-vous sur https://smartlink.ausha.co/followsophy

Description

Journaliste en devenir, nous avons questionné Ugo, 14 ans, sur son rapport à l'information. Instagram et Twitter comme principales sources d'info, il y suit médias "traditionnels", journalistes, sportifs, et événements majeurs de son univers. De la Champions League au Tour de France, il est incollable - on a essayé hors antenne -. Passionné par le rap, il utilise aussi ces réseaux pour découvrir de nouveaux artistes.

Pour se détendre direction TikTok qui a les faveurs d'Ugo. Lui, la danse ce n'est pas trop son truc, il préfère être spectateur qu'acteur, regarder que publier. Pourtant, Ugo s'imagine bien d'ici quelques années commenter ou faire un résumé d'une étape du Tour de France ou d'un match de la coupe du Monde directement sur TikTok. Et oui, pour cet ado, le graal n'est plus la presse écrite : "les temps changent avec le digital, on n'achète plus de journaux."...

Pour Ugo, Snapchat, c'est clairement le réseau des copains et surtout celui du groupe de classe où on se tient informé des cours et des devoirs. Et en parlant de devoirs, Ugo et ses copains ont trouvé un moyen de les faire plus rapidement grâce à l'app. Mais chut !

"Banksy c'est un peu comme Pablo Picasso". Quand on évoque l'anonymat sur les réseaux sociaux, c'est à l'artiste de street art et à sa photo de profil Instragram noire qu'Ugo pense.

Dans cet entretien, on parlera bien sûr d'algorithmes et on verra que ce n'est pas toujours facile à 14 ans de définir exactement ce que c'est. On se demandera si on peut encore être surpris sur les plateformes avec des algorithmes qui nous poussent toujours ce qu'on aime et si finalement la notion d'aléatoire ne nous permettrait pas d'ouvrir nos centres d'intérêt. On questionnera le buzz, l'extravagance et ce qui fait la légitimité de quelqu'un. 

Enfin, on vous laissera découvrir le nom du groupe whats'app le plus drôle d'Ugo ! La team Followsophy, se demande même si elle ne va pas lancer un concours du nom le plus fun !

A vos écouteurs.

On vous donne rendez-vous sur https://smartlink.ausha.co/followsophy

Share

Embed

You may also like