undefined cover
undefined cover
Happy Birthday, Mr Confinement ! – S03E19 – L’Hebdo Parleur cover
Happy Birthday, Mr Confinement ! – S03E19 – L’Hebdo Parleur cover
L'Hebdo Parleur - Radio Parleur

Happy Birthday, Mr Confinement ! – S03E19 – L’Hebdo Parleur

Happy Birthday, Mr Confinement ! – S03E19 – L’Hebdo Parleur

23min |12/03/2021|

154

Listen
undefined cover
undefined cover
Happy Birthday, Mr Confinement ! – S03E19 – L’Hebdo Parleur cover
Happy Birthday, Mr Confinement ! – S03E19 – L’Hebdo Parleur cover
L'Hebdo Parleur - Radio Parleur

Happy Birthday, Mr Confinement ! – S03E19 – L’Hebdo Parleur

Happy Birthday, Mr Confinement ! – S03E19 – L’Hebdo Parleur

23min |12/03/2021|

154

Listen

Description

Un an de confinement, célébré par l’Hebdo Parleur

Que reste-t-il de nos amours du premier confinement ? Un Macron qui parle à 20h, la fuite des parisiens, Belle-Île en mer l’assiégée, et les promesses d’un monde d’après qui s’ouvrait sous nos pieds…  

Sous les pavés des villes, la plage des illusions, qui s’envolèrent bien vite, au vent mauvais des promesses échouées. Le monde d’après devait être plus beau, plus juste, plus solidaire, moins capitaliste… et surtout, il devait se bâtir tout seul, comme par magie ! Spoiler alert : ça n’a pas complètement marché. 

Sauf qu’en fait non, il n’y a pas eu d’argent pour les hôpitaux… Ah si ! Y’a eu le Ségur de la Santé, tout de même ! Certes, il y eu bien un petit Ségur, et puis s’en va. Les médecins des hôpitaux privés aussi, ont eu une petite prime. Nonobstant la crise, il y aura bien une réforme des retraites, et du chômage. Puis il y aura la dette, qu’il s’agira de rembourser.

Enfin, de confinements en couvre-feu, les chimères de l’ancien monde s’avèrent tout à fait se conjuguer au présent de l’indicatif. L’équipe de l’Hebdo Parleur lève donc son verre pour souhaiter un bon anniversaire au confinement ! Comme tous les enfants non désirés, on s’en serait bien passé·es…

En résumé :

  • Un zapping de l’actu spécial anniversaire du confinement
  • Le reportage spécial : Kitty von der Lucet démasque les charlatanes de la divination
  • Le temps du débat : Tout est à Nous, Rien n’est à Eux, un dîner snob en ville pour savoir ce qui a merdé avec le monde d’après

Description

Un an de confinement, célébré par l’Hebdo Parleur

Que reste-t-il de nos amours du premier confinement ? Un Macron qui parle à 20h, la fuite des parisiens, Belle-Île en mer l’assiégée, et les promesses d’un monde d’après qui s’ouvrait sous nos pieds…  

Sous les pavés des villes, la plage des illusions, qui s’envolèrent bien vite, au vent mauvais des promesses échouées. Le monde d’après devait être plus beau, plus juste, plus solidaire, moins capitaliste… et surtout, il devait se bâtir tout seul, comme par magie ! Spoiler alert : ça n’a pas complètement marché. 

Sauf qu’en fait non, il n’y a pas eu d’argent pour les hôpitaux… Ah si ! Y’a eu le Ségur de la Santé, tout de même ! Certes, il y eu bien un petit Ségur, et puis s’en va. Les médecins des hôpitaux privés aussi, ont eu une petite prime. Nonobstant la crise, il y aura bien une réforme des retraites, et du chômage. Puis il y aura la dette, qu’il s’agira de rembourser.

Enfin, de confinements en couvre-feu, les chimères de l’ancien monde s’avèrent tout à fait se conjuguer au présent de l’indicatif. L’équipe de l’Hebdo Parleur lève donc son verre pour souhaiter un bon anniversaire au confinement ! Comme tous les enfants non désirés, on s’en serait bien passé·es…

En résumé :

  • Un zapping de l’actu spécial anniversaire du confinement
  • Le reportage spécial : Kitty von der Lucet démasque les charlatanes de la divination
  • Le temps du débat : Tout est à Nous, Rien n’est à Eux, un dîner snob en ville pour savoir ce qui a merdé avec le monde d’après

Share

Embed

You may also like

Description

Un an de confinement, célébré par l’Hebdo Parleur

Que reste-t-il de nos amours du premier confinement ? Un Macron qui parle à 20h, la fuite des parisiens, Belle-Île en mer l’assiégée, et les promesses d’un monde d’après qui s’ouvrait sous nos pieds…  

Sous les pavés des villes, la plage des illusions, qui s’envolèrent bien vite, au vent mauvais des promesses échouées. Le monde d’après devait être plus beau, plus juste, plus solidaire, moins capitaliste… et surtout, il devait se bâtir tout seul, comme par magie ! Spoiler alert : ça n’a pas complètement marché. 

Sauf qu’en fait non, il n’y a pas eu d’argent pour les hôpitaux… Ah si ! Y’a eu le Ségur de la Santé, tout de même ! Certes, il y eu bien un petit Ségur, et puis s’en va. Les médecins des hôpitaux privés aussi, ont eu une petite prime. Nonobstant la crise, il y aura bien une réforme des retraites, et du chômage. Puis il y aura la dette, qu’il s’agira de rembourser.

Enfin, de confinements en couvre-feu, les chimères de l’ancien monde s’avèrent tout à fait se conjuguer au présent de l’indicatif. L’équipe de l’Hebdo Parleur lève donc son verre pour souhaiter un bon anniversaire au confinement ! Comme tous les enfants non désirés, on s’en serait bien passé·es…

En résumé :

  • Un zapping de l’actu spécial anniversaire du confinement
  • Le reportage spécial : Kitty von der Lucet démasque les charlatanes de la divination
  • Le temps du débat : Tout est à Nous, Rien n’est à Eux, un dîner snob en ville pour savoir ce qui a merdé avec le monde d’après

Description

Un an de confinement, célébré par l’Hebdo Parleur

Que reste-t-il de nos amours du premier confinement ? Un Macron qui parle à 20h, la fuite des parisiens, Belle-Île en mer l’assiégée, et les promesses d’un monde d’après qui s’ouvrait sous nos pieds…  

Sous les pavés des villes, la plage des illusions, qui s’envolèrent bien vite, au vent mauvais des promesses échouées. Le monde d’après devait être plus beau, plus juste, plus solidaire, moins capitaliste… et surtout, il devait se bâtir tout seul, comme par magie ! Spoiler alert : ça n’a pas complètement marché. 

Sauf qu’en fait non, il n’y a pas eu d’argent pour les hôpitaux… Ah si ! Y’a eu le Ségur de la Santé, tout de même ! Certes, il y eu bien un petit Ségur, et puis s’en va. Les médecins des hôpitaux privés aussi, ont eu une petite prime. Nonobstant la crise, il y aura bien une réforme des retraites, et du chômage. Puis il y aura la dette, qu’il s’agira de rembourser.

Enfin, de confinements en couvre-feu, les chimères de l’ancien monde s’avèrent tout à fait se conjuguer au présent de l’indicatif. L’équipe de l’Hebdo Parleur lève donc son verre pour souhaiter un bon anniversaire au confinement ! Comme tous les enfants non désirés, on s’en serait bien passé·es…

En résumé :

  • Un zapping de l’actu spécial anniversaire du confinement
  • Le reportage spécial : Kitty von der Lucet démasque les charlatanes de la divination
  • Le temps du débat : Tout est à Nous, Rien n’est à Eux, un dîner snob en ville pour savoir ce qui a merdé avec le monde d’après

Share

Embed

You may also like