undefined cover
undefined cover
082 - Le grand amour cover
082 - Le grand amour cover
Il est midi

082 - Le grand amour

082 - Le grand amour

05min |13/01/2021
Listen
undefined cover
undefined cover
082 - Le grand amour cover
082 - Le grand amour cover
Il est midi

082 - Le grand amour

082 - Le grand amour

05min |13/01/2021
Listen

Description

OFFREZ UN CAFÉ AU PRÉDICATEUR : https://fsj.pm/cafe 

« Afin de vivre dans un acte de parfait Amour, je m’offre comme victime d’holocauste à votre Amour miséricordieux, vous suppliant de me consumer sans cesse » (Ste Thérèse de Lisieux)

Consentir au grand amour ne va pas de soi. Il y a un premier amour, celui qu’on vit par choix ou par entraînement, auquel on peut consentir implicitement, et un second amour, le grand amour, celui qui est fou et qui consume l’être. À celui-ci, on doit consentir.

Description

OFFREZ UN CAFÉ AU PRÉDICATEUR : https://fsj.pm/cafe 

« Afin de vivre dans un acte de parfait Amour, je m’offre comme victime d’holocauste à votre Amour miséricordieux, vous suppliant de me consumer sans cesse » (Ste Thérèse de Lisieux)

Consentir au grand amour ne va pas de soi. Il y a un premier amour, celui qu’on vit par choix ou par entraînement, auquel on peut consentir implicitement, et un second amour, le grand amour, celui qui est fou et qui consume l’être. À celui-ci, on doit consentir.

Share

Embed

To listen also

Description

OFFREZ UN CAFÉ AU PRÉDICATEUR : https://fsj.pm/cafe 

« Afin de vivre dans un acte de parfait Amour, je m’offre comme victime d’holocauste à votre Amour miséricordieux, vous suppliant de me consumer sans cesse » (Ste Thérèse de Lisieux)

Consentir au grand amour ne va pas de soi. Il y a un premier amour, celui qu’on vit par choix ou par entraînement, auquel on peut consentir implicitement, et un second amour, le grand amour, celui qui est fou et qui consume l’être. À celui-ci, on doit consentir.

Description

OFFREZ UN CAFÉ AU PRÉDICATEUR : https://fsj.pm/cafe 

« Afin de vivre dans un acte de parfait Amour, je m’offre comme victime d’holocauste à votre Amour miséricordieux, vous suppliant de me consumer sans cesse » (Ste Thérèse de Lisieux)

Consentir au grand amour ne va pas de soi. Il y a un premier amour, celui qu’on vit par choix ou par entraînement, auquel on peut consentir implicitement, et un second amour, le grand amour, celui qui est fou et qui consume l’être. À celui-ci, on doit consentir.

Share

Embed

To listen also