Il était une fois... le bijou

le bijou comme un bisou #10 Les bijoux acrostiches

le bijou comme un bisou #10 Les bijoux acrostiches

06min |29/03/2020
Listen
Il était une fois... le bijou

le bijou comme un bisou #10 Les bijoux acrostiches

le bijou comme un bisou #10 Les bijoux acrostiches

06min |29/03/2020
Listen

Description

Il était une fois les bijoux acrostiches

Qu’est-ce qu’un acrostiche ?

C’est une forme littéraire, dont les premières lettres de chaque vers lues verticalement de haut en bas, forme un mot ou une expression en lien avec le poème. 

Guillaume Apollinaire le poète du XIXe est connu pour cette forme de poésie, par exemple il adressa à son amour Lou ce court poème :

La nuit descend

On y pressent

Un long destin de sang.

L’acrostiche dans les initiales de chaque vers donne ainsi le prénom Lou.

L’acrostiche permet également de dissimuler des messages.

Voici un poème acrostiche adressé à George Sand par Alfred de Musset :

Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,

Voulez-vous qu’un instant je change de visage ?

Vous avez capturé les sentiments d’un cœur

Que pour vous adorer forma le Créateur.

Je vous chéris, amour, et ma plume en délire

Couche sur le papier ce que je n’ose dire.

Avec soin de mes vers lisez les premiers mots :

Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

En retenant les premiers mots de chaque vers, George Sand a donc lu : quand voulez-vous que je couche avec vous ?

Et George Sand répondit ainsi :

Cette insigne faveur que votre coeur réclame

Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

L’acrostiche, direct et décrypté disait donc à contrario du poème : cette nuit !

Si la vogue de l’acrostiche se situe plus particulièrement au XIXe, son utilisation en joaillerie connait son apogée sous Napoléon un siècle auparavant.

On connait le caractère passionné de Napoléon et puisque les réseaux sociaux n’existaient pas, l’art épistolaire devenait sous sa plume particulièrement explicite surtout quand il écrivait à Joséphine.

Le 10 floréal an IV, c'est-à-dire le 29 avril 1796, il lui écrit : « mon bonheur est que tu sois heureuse, ma joie, que tu sois gaie, mon plaisir, que tu en aies. Jamais femme ne fut aimé avec plus de dévouement, de feu et de tendresse ».

Le 8 Messidor an IV, donc le 26 juin 1796, il trace de son écriture passionnée ces mots brulants : « adieu ma bien aimée, un baiser sur la bouche, un autre sur ton cœur, et un autre sur ton petit…. » 

Cet amour ardant, Napoléon l’exprimait également en offrant à Joséphine puis plus tard à Marie-Louise des bijoux acrostiches.

Un bijou acrostiche se lit en prenant l’initiale de chaque pierre composant le bijou pour décrypter le message.

Les mots les plus couramment utilisés étaient « regard » ou « adore », en anglais puisque le romantisme s’exprimait aussi de façon cachée chez nos voisins britanniques le mot dearest (le plus chéri) ou love étaient très utilisés.

Aussi si vous voulez dire à votre chéri que vous l’adorez vous pouvez lui faire composer un bracelet, un pendentif, une broche ou une bague comprenant dans l’ordre A une Améthyste, D un Diamand, O une Opale, R un Rubis, et E une Emeraude

L’intérêt de l’acrostiche joaillier est que c’est un secret que vous seul ou la personne à qui vous l’offrez peut comprendre. Par exemple Joséphine de Beauharnais fit réaliser deux bracelets acrostiches qui épelaient le prénom de ses enfants. 

Napoléon commandera à Nitot 3 bracelets acrostiche pour Marie Louise. 

Le premier compose son prénom et sa date de naissance le 15 aout 1769.

Le 2e bracelet épelle le prénom de Marie Louise également avec sa date de naissance le 12 décembre 1791.

Le 3e bracelet commémore les dates de leur 1e rencontre à Compiègne le 27 mars 1810 et de leur mariage le 10 avril 1810. 

Pour  Napoléon ce cadeau à Marie-Louise représentait ainsi en pierres précieuses les noms et dates de l’accomplissement de son destin.

C’est la Maison Chaumet qui a révélé au public ce Napoléon intime dans sa belle exposition “une éducation sentimentale, Bijoux de l'Empire, des Aigles et du Coeur” en 2004 pour célébrer le bicentenaire du sacre de l’empereur. En effet les Nitot, Marie-Étienne puis son fils François-Régnault furent les joailliers officiels de l’empereur et les fondateurs de la Maison Chaumet. On parle encore chez Chaumet de l’alphabet de Nitot pour les bijoux acrostiches que la Maison a recréé de façon actuelle en 2004.

Si l’écriture n’est pas votre fort, le site www.acrosticos.org est un générateur automatique de poésies qui, en même temps, crée un acrostiche, de sorte que si vous lisez verticalement la première lettre de chaque ligne de la poésie, vous verrez le mot caché que vous avez écrit dans le formulaire. Le site indique néanmoins que les poèmes qu’il se génère sont une variation des algorithmes et qu’une machine ne peut JAMAIS surpasser l'imagination des humains et la poésie générée numériquement se sera donc pas une grande œuvre d'art, ni digne d'un prix Nobel de littérature. 

Et vous pourrez,  demander à un joaillier de créer votre message amoureux en bijoux à offrir..  Amour peut s’épeler Améthyste, Morganite, Opale de feu, Uvite et Rhodolite. Aujourd’hui particulièrement, prendre le temps de dire nos sentiments à ceux que l’on aime devient essentiel, alors pourquoi pas en acrostiche joaillier ! 

Si cette histoire vous a plu, partagez la autour de vous, pour vous aussi envoyer plein de bijou bisou et encouragez moi en partageant et en me mettant plein d’étoiles sur appelpodcast et de like partout ailleurs.

A demain pour un prochain bijou, un nouveau bisou du soir  

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Description

Il était une fois les bijoux acrostiches

Qu’est-ce qu’un acrostiche ?

C’est une forme littéraire, dont les premières lettres de chaque vers lues verticalement de haut en bas, forme un mot ou une expression en lien avec le poème. 

Guillaume Apollinaire le poète du XIXe est connu pour cette forme de poésie, par exemple il adressa à son amour Lou ce court poème :

La nuit descend

On y pressent

Un long destin de sang.

L’acrostiche dans les initiales de chaque vers donne ainsi le prénom Lou.

L’acrostiche permet également de dissimuler des messages.

Voici un poème acrostiche adressé à George Sand par Alfred de Musset :

Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,

Voulez-vous qu’un instant je change de visage ?

Vous avez capturé les sentiments d’un cœur

Que pour vous adorer forma le Créateur.

Je vous chéris, amour, et ma plume en délire

Couche sur le papier ce que je n’ose dire.

Avec soin de mes vers lisez les premiers mots :

Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

En retenant les premiers mots de chaque vers, George Sand a donc lu : quand voulez-vous que je couche avec vous ?

Et George Sand répondit ainsi :

Cette insigne faveur que votre coeur réclame

Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

L’acrostiche, direct et décrypté disait donc à contrario du poème : cette nuit !

Si la vogue de l’acrostiche se situe plus particulièrement au XIXe, son utilisation en joaillerie connait son apogée sous Napoléon un siècle auparavant.

On connait le caractère passionné de Napoléon et puisque les réseaux sociaux n’existaient pas, l’art épistolaire devenait sous sa plume particulièrement explicite surtout quand il écrivait à Joséphine.

Le 10 floréal an IV, c'est-à-dire le 29 avril 1796, il lui écrit : « mon bonheur est que tu sois heureuse, ma joie, que tu sois gaie, mon plaisir, que tu en aies. Jamais femme ne fut aimé avec plus de dévouement, de feu et de tendresse ».

Le 8 Messidor an IV, donc le 26 juin 1796, il trace de son écriture passionnée ces mots brulants : « adieu ma bien aimée, un baiser sur la bouche, un autre sur ton cœur, et un autre sur ton petit…. » 

Cet amour ardant, Napoléon l’exprimait également en offrant à Joséphine puis plus tard à Marie-Louise des bijoux acrostiches.

Un bijou acrostiche se lit en prenant l’initiale de chaque pierre composant le bijou pour décrypter le message.

Les mots les plus couramment utilisés étaient « regard » ou « adore », en anglais puisque le romantisme s’exprimait aussi de façon cachée chez nos voisins britanniques le mot dearest (le plus chéri) ou love étaient très utilisés.

Aussi si vous voulez dire à votre chéri que vous l’adorez vous pouvez lui faire composer un bracelet, un pendentif, une broche ou une bague comprenant dans l’ordre A une Améthyste, D un Diamand, O une Opale, R un Rubis, et E une Emeraude

L’intérêt de l’acrostiche joaillier est que c’est un secret que vous seul ou la personne à qui vous l’offrez peut comprendre. Par exemple Joséphine de Beauharnais fit réaliser deux bracelets acrostiches qui épelaient le prénom de ses enfants. 

Napoléon commandera à Nitot 3 bracelets acrostiche pour Marie Louise. 

Le premier compose son prénom et sa date de naissance le 15 aout 1769.

Le 2e bracelet épelle le prénom de Marie Louise également avec sa date de naissance le 12 décembre 1791.

Le 3e bracelet commémore les dates de leur 1e rencontre à Compiègne le 27 mars 1810 et de leur mariage le 10 avril 1810. 

Pour  Napoléon ce cadeau à Marie-Louise représentait ainsi en pierres précieuses les noms et dates de l’accomplissement de son destin.

C’est la Maison Chaumet qui a révélé au public ce Napoléon intime dans sa belle exposition “une éducation sentimentale, Bijoux de l'Empire, des Aigles et du Coeur” en 2004 pour célébrer le bicentenaire du sacre de l’empereur. En effet les Nitot, Marie-Étienne puis son fils François-Régnault furent les joailliers officiels de l’empereur et les fondateurs de la Maison Chaumet. On parle encore chez Chaumet de l’alphabet de Nitot pour les bijoux acrostiches que la Maison a recréé de façon actuelle en 2004.

Si l’écriture n’est pas votre fort, le site www.acrosticos.org est un générateur automatique de poésies qui, en même temps, crée un acrostiche, de sorte que si vous lisez verticalement la première lettre de chaque ligne de la poésie, vous verrez le mot caché que vous avez écrit dans le formulaire. Le site indique néanmoins que les poèmes qu’il se génère sont une variation des algorithmes et qu’une machine ne peut JAMAIS surpasser l'imagination des humains et la poésie générée numériquement se sera donc pas une grande œuvre d'art, ni digne d'un prix Nobel de littérature. 

Et vous pourrez,  demander à un joaillier de créer votre message amoureux en bijoux à offrir..  Amour peut s’épeler Améthyste, Morganite, Opale de feu, Uvite et Rhodolite. Aujourd’hui particulièrement, prendre le temps de dire nos sentiments à ceux que l’on aime devient essentiel, alors pourquoi pas en acrostiche joaillier ! 

Si cette histoire vous a plu, partagez la autour de vous, pour vous aussi envoyer plein de bijou bisou et encouragez moi en partageant et en me mettant plein d’étoiles sur appelpodcast et de like partout ailleurs.

A demain pour un prochain bijou, un nouveau bisou du soir  

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Share

Embed

To listen also

Description

Il était une fois les bijoux acrostiches

Qu’est-ce qu’un acrostiche ?

C’est une forme littéraire, dont les premières lettres de chaque vers lues verticalement de haut en bas, forme un mot ou une expression en lien avec le poème. 

Guillaume Apollinaire le poète du XIXe est connu pour cette forme de poésie, par exemple il adressa à son amour Lou ce court poème :

La nuit descend

On y pressent

Un long destin de sang.

L’acrostiche dans les initiales de chaque vers donne ainsi le prénom Lou.

L’acrostiche permet également de dissimuler des messages.

Voici un poème acrostiche adressé à George Sand par Alfred de Musset :

Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,

Voulez-vous qu’un instant je change de visage ?

Vous avez capturé les sentiments d’un cœur

Que pour vous adorer forma le Créateur.

Je vous chéris, amour, et ma plume en délire

Couche sur le papier ce que je n’ose dire.

Avec soin de mes vers lisez les premiers mots :

Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

En retenant les premiers mots de chaque vers, George Sand a donc lu : quand voulez-vous que je couche avec vous ?

Et George Sand répondit ainsi :

Cette insigne faveur que votre coeur réclame

Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

L’acrostiche, direct et décrypté disait donc à contrario du poème : cette nuit !

Si la vogue de l’acrostiche se situe plus particulièrement au XIXe, son utilisation en joaillerie connait son apogée sous Napoléon un siècle auparavant.

On connait le caractère passionné de Napoléon et puisque les réseaux sociaux n’existaient pas, l’art épistolaire devenait sous sa plume particulièrement explicite surtout quand il écrivait à Joséphine.

Le 10 floréal an IV, c'est-à-dire le 29 avril 1796, il lui écrit : « mon bonheur est que tu sois heureuse, ma joie, que tu sois gaie, mon plaisir, que tu en aies. Jamais femme ne fut aimé avec plus de dévouement, de feu et de tendresse ».

Le 8 Messidor an IV, donc le 26 juin 1796, il trace de son écriture passionnée ces mots brulants : « adieu ma bien aimée, un baiser sur la bouche, un autre sur ton cœur, et un autre sur ton petit…. » 

Cet amour ardant, Napoléon l’exprimait également en offrant à Joséphine puis plus tard à Marie-Louise des bijoux acrostiches.

Un bijou acrostiche se lit en prenant l’initiale de chaque pierre composant le bijou pour décrypter le message.

Les mots les plus couramment utilisés étaient « regard » ou « adore », en anglais puisque le romantisme s’exprimait aussi de façon cachée chez nos voisins britanniques le mot dearest (le plus chéri) ou love étaient très utilisés.

Aussi si vous voulez dire à votre chéri que vous l’adorez vous pouvez lui faire composer un bracelet, un pendentif, une broche ou une bague comprenant dans l’ordre A une Améthyste, D un Diamand, O une Opale, R un Rubis, et E une Emeraude

L’intérêt de l’acrostiche joaillier est que c’est un secret que vous seul ou la personne à qui vous l’offrez peut comprendre. Par exemple Joséphine de Beauharnais fit réaliser deux bracelets acrostiches qui épelaient le prénom de ses enfants. 

Napoléon commandera à Nitot 3 bracelets acrostiche pour Marie Louise. 

Le premier compose son prénom et sa date de naissance le 15 aout 1769.

Le 2e bracelet épelle le prénom de Marie Louise également avec sa date de naissance le 12 décembre 1791.

Le 3e bracelet commémore les dates de leur 1e rencontre à Compiègne le 27 mars 1810 et de leur mariage le 10 avril 1810. 

Pour  Napoléon ce cadeau à Marie-Louise représentait ainsi en pierres précieuses les noms et dates de l’accomplissement de son destin.

C’est la Maison Chaumet qui a révélé au public ce Napoléon intime dans sa belle exposition “une éducation sentimentale, Bijoux de l'Empire, des Aigles et du Coeur” en 2004 pour célébrer le bicentenaire du sacre de l’empereur. En effet les Nitot, Marie-Étienne puis son fils François-Régnault furent les joailliers officiels de l’empereur et les fondateurs de la Maison Chaumet. On parle encore chez Chaumet de l’alphabet de Nitot pour les bijoux acrostiches que la Maison a recréé de façon actuelle en 2004.

Si l’écriture n’est pas votre fort, le site www.acrosticos.org est un générateur automatique de poésies qui, en même temps, crée un acrostiche, de sorte que si vous lisez verticalement la première lettre de chaque ligne de la poésie, vous verrez le mot caché que vous avez écrit dans le formulaire. Le site indique néanmoins que les poèmes qu’il se génère sont une variation des algorithmes et qu’une machine ne peut JAMAIS surpasser l'imagination des humains et la poésie générée numériquement se sera donc pas une grande œuvre d'art, ni digne d'un prix Nobel de littérature. 

Et vous pourrez,  demander à un joaillier de créer votre message amoureux en bijoux à offrir..  Amour peut s’épeler Améthyste, Morganite, Opale de feu, Uvite et Rhodolite. Aujourd’hui particulièrement, prendre le temps de dire nos sentiments à ceux que l’on aime devient essentiel, alors pourquoi pas en acrostiche joaillier ! 

Si cette histoire vous a plu, partagez la autour de vous, pour vous aussi envoyer plein de bijou bisou et encouragez moi en partageant et en me mettant plein d’étoiles sur appelpodcast et de like partout ailleurs.

A demain pour un prochain bijou, un nouveau bisou du soir  

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Description

Il était une fois les bijoux acrostiches

Qu’est-ce qu’un acrostiche ?

C’est une forme littéraire, dont les premières lettres de chaque vers lues verticalement de haut en bas, forme un mot ou une expression en lien avec le poème. 

Guillaume Apollinaire le poète du XIXe est connu pour cette forme de poésie, par exemple il adressa à son amour Lou ce court poème :

La nuit descend

On y pressent

Un long destin de sang.

L’acrostiche dans les initiales de chaque vers donne ainsi le prénom Lou.

L’acrostiche permet également de dissimuler des messages.

Voici un poème acrostiche adressé à George Sand par Alfred de Musset :

Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,

Voulez-vous qu’un instant je change de visage ?

Vous avez capturé les sentiments d’un cœur

Que pour vous adorer forma le Créateur.

Je vous chéris, amour, et ma plume en délire

Couche sur le papier ce que je n’ose dire.

Avec soin de mes vers lisez les premiers mots :

Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

En retenant les premiers mots de chaque vers, George Sand a donc lu : quand voulez-vous que je couche avec vous ?

Et George Sand répondit ainsi :

Cette insigne faveur que votre coeur réclame

Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

L’acrostiche, direct et décrypté disait donc à contrario du poème : cette nuit !

Si la vogue de l’acrostiche se situe plus particulièrement au XIXe, son utilisation en joaillerie connait son apogée sous Napoléon un siècle auparavant.

On connait le caractère passionné de Napoléon et puisque les réseaux sociaux n’existaient pas, l’art épistolaire devenait sous sa plume particulièrement explicite surtout quand il écrivait à Joséphine.

Le 10 floréal an IV, c'est-à-dire le 29 avril 1796, il lui écrit : « mon bonheur est que tu sois heureuse, ma joie, que tu sois gaie, mon plaisir, que tu en aies. Jamais femme ne fut aimé avec plus de dévouement, de feu et de tendresse ».

Le 8 Messidor an IV, donc le 26 juin 1796, il trace de son écriture passionnée ces mots brulants : « adieu ma bien aimée, un baiser sur la bouche, un autre sur ton cœur, et un autre sur ton petit…. » 

Cet amour ardant, Napoléon l’exprimait également en offrant à Joséphine puis plus tard à Marie-Louise des bijoux acrostiches.

Un bijou acrostiche se lit en prenant l’initiale de chaque pierre composant le bijou pour décrypter le message.

Les mots les plus couramment utilisés étaient « regard » ou « adore », en anglais puisque le romantisme s’exprimait aussi de façon cachée chez nos voisins britanniques le mot dearest (le plus chéri) ou love étaient très utilisés.

Aussi si vous voulez dire à votre chéri que vous l’adorez vous pouvez lui faire composer un bracelet, un pendentif, une broche ou une bague comprenant dans l’ordre A une Améthyste, D un Diamand, O une Opale, R un Rubis, et E une Emeraude

L’intérêt de l’acrostiche joaillier est que c’est un secret que vous seul ou la personne à qui vous l’offrez peut comprendre. Par exemple Joséphine de Beauharnais fit réaliser deux bracelets acrostiches qui épelaient le prénom de ses enfants. 

Napoléon commandera à Nitot 3 bracelets acrostiche pour Marie Louise. 

Le premier compose son prénom et sa date de naissance le 15 aout 1769.

Le 2e bracelet épelle le prénom de Marie Louise également avec sa date de naissance le 12 décembre 1791.

Le 3e bracelet commémore les dates de leur 1e rencontre à Compiègne le 27 mars 1810 et de leur mariage le 10 avril 1810. 

Pour  Napoléon ce cadeau à Marie-Louise représentait ainsi en pierres précieuses les noms et dates de l’accomplissement de son destin.

C’est la Maison Chaumet qui a révélé au public ce Napoléon intime dans sa belle exposition “une éducation sentimentale, Bijoux de l'Empire, des Aigles et du Coeur” en 2004 pour célébrer le bicentenaire du sacre de l’empereur. En effet les Nitot, Marie-Étienne puis son fils François-Régnault furent les joailliers officiels de l’empereur et les fondateurs de la Maison Chaumet. On parle encore chez Chaumet de l’alphabet de Nitot pour les bijoux acrostiches que la Maison a recréé de façon actuelle en 2004.

Si l’écriture n’est pas votre fort, le site www.acrosticos.org est un générateur automatique de poésies qui, en même temps, crée un acrostiche, de sorte que si vous lisez verticalement la première lettre de chaque ligne de la poésie, vous verrez le mot caché que vous avez écrit dans le formulaire. Le site indique néanmoins que les poèmes qu’il se génère sont une variation des algorithmes et qu’une machine ne peut JAMAIS surpasser l'imagination des humains et la poésie générée numériquement se sera donc pas une grande œuvre d'art, ni digne d'un prix Nobel de littérature. 

Et vous pourrez,  demander à un joaillier de créer votre message amoureux en bijoux à offrir..  Amour peut s’épeler Améthyste, Morganite, Opale de feu, Uvite et Rhodolite. Aujourd’hui particulièrement, prendre le temps de dire nos sentiments à ceux que l’on aime devient essentiel, alors pourquoi pas en acrostiche joaillier ! 

Si cette histoire vous a plu, partagez la autour de vous, pour vous aussi envoyer plein de bijou bisou et encouragez moi en partageant et en me mettant plein d’étoiles sur appelpodcast et de like partout ailleurs.

A demain pour un prochain bijou, un nouveau bisou du soir  

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Share

Embed

To listen also