undefined cover
undefined cover
le bijou comme un bisou #51 les bijoux de la fête des mères cover
le bijou comme un bisou #51 les bijoux de la fête des mères cover
Il était une fois... le bijou

le bijou comme un bisou #51 les bijoux de la fête des mères

le bijou comme un bisou #51 les bijoux de la fête des mères

13min |31/05/2020
Listen
undefined cover
undefined cover
le bijou comme un bisou #51 les bijoux de la fête des mères cover
le bijou comme un bisou #51 les bijoux de la fête des mères cover
Il était une fois... le bijou

le bijou comme un bisou #51 les bijoux de la fête des mères

le bijou comme un bisou #51 les bijoux de la fête des mères

13min |31/05/2020
Listen

Description

  

Il était une fois les bijoux de la fête des mères

La fête des mères est fêtée dans le monde entier, pas toujours à la même date, et dans sa conception elle couvre à la fois une reconnaissance de l’état de femmes et de mères. C’est là que se situe la complexité de cette fête. 

On trouve Les premières traces de célébration des mères dans la Grèce antique lors des cérémonies printanières en l'honneur de Rhéa. Pour mémoire Rhéa est une Titanide. Elle est la fille d'Ouranos qui incarne le Ciel et de Gaïa qui représente la Terre. Elle est à la fois la sœur et la femme du Titan Cronos et la mère des dieux et déesses : Hestia, Déméter, Héra, Hadès, Poséidon et Zeus. Mais Cronos, averti par Ouranos et Gaïa qu'un de ses enfants doit le détrôner, se met à dévorer ses enfants. Alors quand Zeus nait, Rhéa donne à Cronos une pierre enveloppée d’un lange et cache l'enfant en Crète.

Rhéa incarne le courage et le dévouement maternel et est célébrée comme déesse de la fertilité, de la maternité et de la génération dans toute l’Asie mineure aux ides de mars. 

Un deuxième mythe à l’origine de la célébration des mères est celui de Cybèle. Cette déesse est abandonnée à la naissance et recueillie par un léopard ou un lion qui l’éveille aux mystères du monde. Elle dispose des clés de la terre donnant accès à toutes les richesses. Elle incarne la fertilité et fait l'objet d'un culte orgiastique, avec mutilations rituelles. Elle symbolise aussi la nature sauvage et peut guérir ou envoyer des maladies.

Elle représente donc un principe maternel différent lié à la fertilité mais également à une conception féminine un peu effrayante.  

 Ces 2 histoires divergentes expliquent que la fête des mères est assimilée à la fête de la femme en Albanie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Moldavie, Roumanie et Serbie. 

En France la fête des mères est liée au problème de la fertilité.   

Jacques Bertillon, médecin, démographe et statisticien créé en 1896 l'Alliance nationale pour l'accroissement de la population de la France chargée de créer une propagande nataliste. Il est le premier à imaginer la création d'une journée officielle pour honorer publiquement les pères et mères de familles nombreuses.

  

Cette histoire de la fête des mères expliquent pourquoi si on fête les mères  et si il est très agréable d’offrir comme de recevoir un bijou à cette occasion, il n’y a pas à proprement parlé de bijou typique de la fête des mères.

Je vous ai sélectionné 2 types de bijoux d’histoires qui pouvaient s’offrir pour la fête des mères. 

Il y a le collier de servitude ou d’esclavage qui a eu son heure de gloire sous Louis XV qui l’offre à la Comtesse du Barry et en lance ainsi la mode. 

 Autre bijou symbolique de l’amour maternel, le cœur de Flandre ou Vlaamse hart.  Ce bijou porté en pendant ou en broche était très en vogue au XIXe et particulièrement ancré dans la région d’Anvers dès le XVIIIe où il était porté en l’honneur de la Vierge Marie, patronne de la ville d’Anvers le 15 août qui est la fête de la Vierge Marie et également fête des mères. 

   

Maintenant si vous voulez célébrer votre maman et vous faire par exemple pardonner quelque incartade je vous conseille la bague « tourner en bourrique » que l’artiste Agathe Saint Girons a créé en pensant à sa vie de famille et que vous trouverez à la Galerie Elsa Vanier.

Si vous trouvez une épingle à cravate de grand père dans la cassette de votre maman vous pouvez demander à Emylienne joaillière à Marseille de la transformer en bague ou en bracelet ou en collier pour que votre maman puisse porter ce précieux témoignage familial.

Dans cette idée de lien, la bague résille de Djula est aussi une jolie idée. C’est une bague armure, donc avec une idée de protection maternelle dont la résille symbolisera les liens familiaux et les diamants, les personnes qui la composent et dont le porté moderne devrait la séduire. 

Toujours dans cette idée de lien, je vous propose le bracelet Le Bellor de Bellonor joaillier. C’est l’adaptation en or du bracelet plastique Serflex qui sert à tout attacher et menotter. Outre la gageure technique d’être arriver à rendre cette flexibilité au métal, ce détournement précieux d’un objet du quotidien fait de ce bijou un symbole moderne et fort de l’attachement à son conjoint comme à sa maman.

Comme une maman voit tout, l’œil de Ilona Orel est un joli clin d’œil à cette capacité maternelle, d’autant que la rétine bouge et qu’Ilona peut la créer aux couleurs de l’iris de votre maman, elle peut aussi y voir un symbole protecteur.

Si vous voulez simplement lui dire qu’elle vous a éveillé aux beautés de la vie les bagues de Marie Mas me semble toutes indiquées. La dancing open ring est une bague ouverte où le diamant veille d’un côté du doigt comme votre maman a veillé sur vous et de l’autre une rangée de pierre bougent en liberté au rythme des mouvements de la main comme vous avez pu évoluer sous la bienveillance maternelle dans un camaïeu de bleu saphirs et de mauve améthystes. Ou si vous étiez le roi de votre maman, alors il y a aussi la bague King Wave ring : une plantation de diamants de différentes tailles comme une fratrie qui s’élance quand elle enfile la bague à son doigt.

Et si votre maman est parisienne, les bagues de charlotte stone au nom de Passy, Beaubourg, Trocadéro, Opéra devrait lui plaire d’autant que la Vendôme peut être rodiée ou carrément laquée de toutes les couleurs de la vie et de l’amour.

Ainsi se termine cette histoire d’Il était une fois le bijou. Je vous souhaite une belle fête des mères et une jolie semaine et vous donne rendez-vous dimanche prochain. Si cette histoire vous a plus envoyez moi plein de bisous sur les réseaux sociaux d’Il était une fois le bijou et encouragez moi en partageant les bijoux bisous tout autour de vous.

A bientôt pour un prochain bijou, un nouveau bisou d’espoir.

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Description

  

Il était une fois les bijoux de la fête des mères

La fête des mères est fêtée dans le monde entier, pas toujours à la même date, et dans sa conception elle couvre à la fois une reconnaissance de l’état de femmes et de mères. C’est là que se situe la complexité de cette fête. 

On trouve Les premières traces de célébration des mères dans la Grèce antique lors des cérémonies printanières en l'honneur de Rhéa. Pour mémoire Rhéa est une Titanide. Elle est la fille d'Ouranos qui incarne le Ciel et de Gaïa qui représente la Terre. Elle est à la fois la sœur et la femme du Titan Cronos et la mère des dieux et déesses : Hestia, Déméter, Héra, Hadès, Poséidon et Zeus. Mais Cronos, averti par Ouranos et Gaïa qu'un de ses enfants doit le détrôner, se met à dévorer ses enfants. Alors quand Zeus nait, Rhéa donne à Cronos une pierre enveloppée d’un lange et cache l'enfant en Crète.

Rhéa incarne le courage et le dévouement maternel et est célébrée comme déesse de la fertilité, de la maternité et de la génération dans toute l’Asie mineure aux ides de mars. 

Un deuxième mythe à l’origine de la célébration des mères est celui de Cybèle. Cette déesse est abandonnée à la naissance et recueillie par un léopard ou un lion qui l’éveille aux mystères du monde. Elle dispose des clés de la terre donnant accès à toutes les richesses. Elle incarne la fertilité et fait l'objet d'un culte orgiastique, avec mutilations rituelles. Elle symbolise aussi la nature sauvage et peut guérir ou envoyer des maladies.

Elle représente donc un principe maternel différent lié à la fertilité mais également à une conception féminine un peu effrayante.  

 Ces 2 histoires divergentes expliquent que la fête des mères est assimilée à la fête de la femme en Albanie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Moldavie, Roumanie et Serbie. 

En France la fête des mères est liée au problème de la fertilité.   

Jacques Bertillon, médecin, démographe et statisticien créé en 1896 l'Alliance nationale pour l'accroissement de la population de la France chargée de créer une propagande nataliste. Il est le premier à imaginer la création d'une journée officielle pour honorer publiquement les pères et mères de familles nombreuses.

  

Cette histoire de la fête des mères expliquent pourquoi si on fête les mères  et si il est très agréable d’offrir comme de recevoir un bijou à cette occasion, il n’y a pas à proprement parlé de bijou typique de la fête des mères.

Je vous ai sélectionné 2 types de bijoux d’histoires qui pouvaient s’offrir pour la fête des mères. 

Il y a le collier de servitude ou d’esclavage qui a eu son heure de gloire sous Louis XV qui l’offre à la Comtesse du Barry et en lance ainsi la mode. 

 Autre bijou symbolique de l’amour maternel, le cœur de Flandre ou Vlaamse hart.  Ce bijou porté en pendant ou en broche était très en vogue au XIXe et particulièrement ancré dans la région d’Anvers dès le XVIIIe où il était porté en l’honneur de la Vierge Marie, patronne de la ville d’Anvers le 15 août qui est la fête de la Vierge Marie et également fête des mères. 

   

Maintenant si vous voulez célébrer votre maman et vous faire par exemple pardonner quelque incartade je vous conseille la bague « tourner en bourrique » que l’artiste Agathe Saint Girons a créé en pensant à sa vie de famille et que vous trouverez à la Galerie Elsa Vanier.

Si vous trouvez une épingle à cravate de grand père dans la cassette de votre maman vous pouvez demander à Emylienne joaillière à Marseille de la transformer en bague ou en bracelet ou en collier pour que votre maman puisse porter ce précieux témoignage familial.

Dans cette idée de lien, la bague résille de Djula est aussi une jolie idée. C’est une bague armure, donc avec une idée de protection maternelle dont la résille symbolisera les liens familiaux et les diamants, les personnes qui la composent et dont le porté moderne devrait la séduire. 

Toujours dans cette idée de lien, je vous propose le bracelet Le Bellor de Bellonor joaillier. C’est l’adaptation en or du bracelet plastique Serflex qui sert à tout attacher et menotter. Outre la gageure technique d’être arriver à rendre cette flexibilité au métal, ce détournement précieux d’un objet du quotidien fait de ce bijou un symbole moderne et fort de l’attachement à son conjoint comme à sa maman.

Comme une maman voit tout, l’œil de Ilona Orel est un joli clin d’œil à cette capacité maternelle, d’autant que la rétine bouge et qu’Ilona peut la créer aux couleurs de l’iris de votre maman, elle peut aussi y voir un symbole protecteur.

Si vous voulez simplement lui dire qu’elle vous a éveillé aux beautés de la vie les bagues de Marie Mas me semble toutes indiquées. La dancing open ring est une bague ouverte où le diamant veille d’un côté du doigt comme votre maman a veillé sur vous et de l’autre une rangée de pierre bougent en liberté au rythme des mouvements de la main comme vous avez pu évoluer sous la bienveillance maternelle dans un camaïeu de bleu saphirs et de mauve améthystes. Ou si vous étiez le roi de votre maman, alors il y a aussi la bague King Wave ring : une plantation de diamants de différentes tailles comme une fratrie qui s’élance quand elle enfile la bague à son doigt.

Et si votre maman est parisienne, les bagues de charlotte stone au nom de Passy, Beaubourg, Trocadéro, Opéra devrait lui plaire d’autant que la Vendôme peut être rodiée ou carrément laquée de toutes les couleurs de la vie et de l’amour.

Ainsi se termine cette histoire d’Il était une fois le bijou. Je vous souhaite une belle fête des mères et une jolie semaine et vous donne rendez-vous dimanche prochain. Si cette histoire vous a plus envoyez moi plein de bisous sur les réseaux sociaux d’Il était une fois le bijou et encouragez moi en partageant les bijoux bisous tout autour de vous.

A bientôt pour un prochain bijou, un nouveau bisou d’espoir.

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Share

Embed

To listen also

Description

  

Il était une fois les bijoux de la fête des mères

La fête des mères est fêtée dans le monde entier, pas toujours à la même date, et dans sa conception elle couvre à la fois une reconnaissance de l’état de femmes et de mères. C’est là que se situe la complexité de cette fête. 

On trouve Les premières traces de célébration des mères dans la Grèce antique lors des cérémonies printanières en l'honneur de Rhéa. Pour mémoire Rhéa est une Titanide. Elle est la fille d'Ouranos qui incarne le Ciel et de Gaïa qui représente la Terre. Elle est à la fois la sœur et la femme du Titan Cronos et la mère des dieux et déesses : Hestia, Déméter, Héra, Hadès, Poséidon et Zeus. Mais Cronos, averti par Ouranos et Gaïa qu'un de ses enfants doit le détrôner, se met à dévorer ses enfants. Alors quand Zeus nait, Rhéa donne à Cronos une pierre enveloppée d’un lange et cache l'enfant en Crète.

Rhéa incarne le courage et le dévouement maternel et est célébrée comme déesse de la fertilité, de la maternité et de la génération dans toute l’Asie mineure aux ides de mars. 

Un deuxième mythe à l’origine de la célébration des mères est celui de Cybèle. Cette déesse est abandonnée à la naissance et recueillie par un léopard ou un lion qui l’éveille aux mystères du monde. Elle dispose des clés de la terre donnant accès à toutes les richesses. Elle incarne la fertilité et fait l'objet d'un culte orgiastique, avec mutilations rituelles. Elle symbolise aussi la nature sauvage et peut guérir ou envoyer des maladies.

Elle représente donc un principe maternel différent lié à la fertilité mais également à une conception féminine un peu effrayante.  

 Ces 2 histoires divergentes expliquent que la fête des mères est assimilée à la fête de la femme en Albanie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Moldavie, Roumanie et Serbie. 

En France la fête des mères est liée au problème de la fertilité.   

Jacques Bertillon, médecin, démographe et statisticien créé en 1896 l'Alliance nationale pour l'accroissement de la population de la France chargée de créer une propagande nataliste. Il est le premier à imaginer la création d'une journée officielle pour honorer publiquement les pères et mères de familles nombreuses.

  

Cette histoire de la fête des mères expliquent pourquoi si on fête les mères  et si il est très agréable d’offrir comme de recevoir un bijou à cette occasion, il n’y a pas à proprement parlé de bijou typique de la fête des mères.

Je vous ai sélectionné 2 types de bijoux d’histoires qui pouvaient s’offrir pour la fête des mères. 

Il y a le collier de servitude ou d’esclavage qui a eu son heure de gloire sous Louis XV qui l’offre à la Comtesse du Barry et en lance ainsi la mode. 

 Autre bijou symbolique de l’amour maternel, le cœur de Flandre ou Vlaamse hart.  Ce bijou porté en pendant ou en broche était très en vogue au XIXe et particulièrement ancré dans la région d’Anvers dès le XVIIIe où il était porté en l’honneur de la Vierge Marie, patronne de la ville d’Anvers le 15 août qui est la fête de la Vierge Marie et également fête des mères. 

   

Maintenant si vous voulez célébrer votre maman et vous faire par exemple pardonner quelque incartade je vous conseille la bague « tourner en bourrique » que l’artiste Agathe Saint Girons a créé en pensant à sa vie de famille et que vous trouverez à la Galerie Elsa Vanier.

Si vous trouvez une épingle à cravate de grand père dans la cassette de votre maman vous pouvez demander à Emylienne joaillière à Marseille de la transformer en bague ou en bracelet ou en collier pour que votre maman puisse porter ce précieux témoignage familial.

Dans cette idée de lien, la bague résille de Djula est aussi une jolie idée. C’est une bague armure, donc avec une idée de protection maternelle dont la résille symbolisera les liens familiaux et les diamants, les personnes qui la composent et dont le porté moderne devrait la séduire. 

Toujours dans cette idée de lien, je vous propose le bracelet Le Bellor de Bellonor joaillier. C’est l’adaptation en or du bracelet plastique Serflex qui sert à tout attacher et menotter. Outre la gageure technique d’être arriver à rendre cette flexibilité au métal, ce détournement précieux d’un objet du quotidien fait de ce bijou un symbole moderne et fort de l’attachement à son conjoint comme à sa maman.

Comme une maman voit tout, l’œil de Ilona Orel est un joli clin d’œil à cette capacité maternelle, d’autant que la rétine bouge et qu’Ilona peut la créer aux couleurs de l’iris de votre maman, elle peut aussi y voir un symbole protecteur.

Si vous voulez simplement lui dire qu’elle vous a éveillé aux beautés de la vie les bagues de Marie Mas me semble toutes indiquées. La dancing open ring est une bague ouverte où le diamant veille d’un côté du doigt comme votre maman a veillé sur vous et de l’autre une rangée de pierre bougent en liberté au rythme des mouvements de la main comme vous avez pu évoluer sous la bienveillance maternelle dans un camaïeu de bleu saphirs et de mauve améthystes. Ou si vous étiez le roi de votre maman, alors il y a aussi la bague King Wave ring : une plantation de diamants de différentes tailles comme une fratrie qui s’élance quand elle enfile la bague à son doigt.

Et si votre maman est parisienne, les bagues de charlotte stone au nom de Passy, Beaubourg, Trocadéro, Opéra devrait lui plaire d’autant que la Vendôme peut être rodiée ou carrément laquée de toutes les couleurs de la vie et de l’amour.

Ainsi se termine cette histoire d’Il était une fois le bijou. Je vous souhaite une belle fête des mères et une jolie semaine et vous donne rendez-vous dimanche prochain. Si cette histoire vous a plus envoyez moi plein de bisous sur les réseaux sociaux d’Il était une fois le bijou et encouragez moi en partageant les bijoux bisous tout autour de vous.

A bientôt pour un prochain bijou, un nouveau bisou d’espoir.

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Description

  

Il était une fois les bijoux de la fête des mères

La fête des mères est fêtée dans le monde entier, pas toujours à la même date, et dans sa conception elle couvre à la fois une reconnaissance de l’état de femmes et de mères. C’est là que se situe la complexité de cette fête. 

On trouve Les premières traces de célébration des mères dans la Grèce antique lors des cérémonies printanières en l'honneur de Rhéa. Pour mémoire Rhéa est une Titanide. Elle est la fille d'Ouranos qui incarne le Ciel et de Gaïa qui représente la Terre. Elle est à la fois la sœur et la femme du Titan Cronos et la mère des dieux et déesses : Hestia, Déméter, Héra, Hadès, Poséidon et Zeus. Mais Cronos, averti par Ouranos et Gaïa qu'un de ses enfants doit le détrôner, se met à dévorer ses enfants. Alors quand Zeus nait, Rhéa donne à Cronos une pierre enveloppée d’un lange et cache l'enfant en Crète.

Rhéa incarne le courage et le dévouement maternel et est célébrée comme déesse de la fertilité, de la maternité et de la génération dans toute l’Asie mineure aux ides de mars. 

Un deuxième mythe à l’origine de la célébration des mères est celui de Cybèle. Cette déesse est abandonnée à la naissance et recueillie par un léopard ou un lion qui l’éveille aux mystères du monde. Elle dispose des clés de la terre donnant accès à toutes les richesses. Elle incarne la fertilité et fait l'objet d'un culte orgiastique, avec mutilations rituelles. Elle symbolise aussi la nature sauvage et peut guérir ou envoyer des maladies.

Elle représente donc un principe maternel différent lié à la fertilité mais également à une conception féminine un peu effrayante.  

 Ces 2 histoires divergentes expliquent que la fête des mères est assimilée à la fête de la femme en Albanie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Moldavie, Roumanie et Serbie. 

En France la fête des mères est liée au problème de la fertilité.   

Jacques Bertillon, médecin, démographe et statisticien créé en 1896 l'Alliance nationale pour l'accroissement de la population de la France chargée de créer une propagande nataliste. Il est le premier à imaginer la création d'une journée officielle pour honorer publiquement les pères et mères de familles nombreuses.

  

Cette histoire de la fête des mères expliquent pourquoi si on fête les mères  et si il est très agréable d’offrir comme de recevoir un bijou à cette occasion, il n’y a pas à proprement parlé de bijou typique de la fête des mères.

Je vous ai sélectionné 2 types de bijoux d’histoires qui pouvaient s’offrir pour la fête des mères. 

Il y a le collier de servitude ou d’esclavage qui a eu son heure de gloire sous Louis XV qui l’offre à la Comtesse du Barry et en lance ainsi la mode. 

 Autre bijou symbolique de l’amour maternel, le cœur de Flandre ou Vlaamse hart.  Ce bijou porté en pendant ou en broche était très en vogue au XIXe et particulièrement ancré dans la région d’Anvers dès le XVIIIe où il était porté en l’honneur de la Vierge Marie, patronne de la ville d’Anvers le 15 août qui est la fête de la Vierge Marie et également fête des mères. 

   

Maintenant si vous voulez célébrer votre maman et vous faire par exemple pardonner quelque incartade je vous conseille la bague « tourner en bourrique » que l’artiste Agathe Saint Girons a créé en pensant à sa vie de famille et que vous trouverez à la Galerie Elsa Vanier.

Si vous trouvez une épingle à cravate de grand père dans la cassette de votre maman vous pouvez demander à Emylienne joaillière à Marseille de la transformer en bague ou en bracelet ou en collier pour que votre maman puisse porter ce précieux témoignage familial.

Dans cette idée de lien, la bague résille de Djula est aussi une jolie idée. C’est une bague armure, donc avec une idée de protection maternelle dont la résille symbolisera les liens familiaux et les diamants, les personnes qui la composent et dont le porté moderne devrait la séduire. 

Toujours dans cette idée de lien, je vous propose le bracelet Le Bellor de Bellonor joaillier. C’est l’adaptation en or du bracelet plastique Serflex qui sert à tout attacher et menotter. Outre la gageure technique d’être arriver à rendre cette flexibilité au métal, ce détournement précieux d’un objet du quotidien fait de ce bijou un symbole moderne et fort de l’attachement à son conjoint comme à sa maman.

Comme une maman voit tout, l’œil de Ilona Orel est un joli clin d’œil à cette capacité maternelle, d’autant que la rétine bouge et qu’Ilona peut la créer aux couleurs de l’iris de votre maman, elle peut aussi y voir un symbole protecteur.

Si vous voulez simplement lui dire qu’elle vous a éveillé aux beautés de la vie les bagues de Marie Mas me semble toutes indiquées. La dancing open ring est une bague ouverte où le diamant veille d’un côté du doigt comme votre maman a veillé sur vous et de l’autre une rangée de pierre bougent en liberté au rythme des mouvements de la main comme vous avez pu évoluer sous la bienveillance maternelle dans un camaïeu de bleu saphirs et de mauve améthystes. Ou si vous étiez le roi de votre maman, alors il y a aussi la bague King Wave ring : une plantation de diamants de différentes tailles comme une fratrie qui s’élance quand elle enfile la bague à son doigt.

Et si votre maman est parisienne, les bagues de charlotte stone au nom de Passy, Beaubourg, Trocadéro, Opéra devrait lui plaire d’autant que la Vendôme peut être rodiée ou carrément laquée de toutes les couleurs de la vie et de l’amour.

Ainsi se termine cette histoire d’Il était une fois le bijou. Je vous souhaite une belle fête des mères et une jolie semaine et vous donne rendez-vous dimanche prochain. Si cette histoire vous a plus envoyez moi plein de bisous sur les réseaux sociaux d’Il était une fois le bijou et encouragez moi en partageant les bijoux bisous tout autour de vous.

A bientôt pour un prochain bijou, un nouveau bisou d’espoir.

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Share

Embed

To listen also