Il était une fois... le bijou

le bijou comme un bisou #47 le sertissage

le bijou comme un bisou #47 le sertissage

11min |08/05/2020
Listen
Il était une fois... le bijou

le bijou comme un bisou #47 le sertissage

le bijou comme un bisou #47 le sertissage

11min |08/05/2020
Listen

Description

Parce que le soir les pensées remontent, j’avais envie de vous lire une histoire.

Parce que les temps sont incertains j’avais envie de vous envoyer un câlin, un bisou. Alors je vous propose le bijou comme un bisou du soir.

Il était une fois le sertissage...

Vous êtes vous déjà demandez comment tenaient les gemmes sur vos bijoux ? Ou vous êtes vous désolé un jour parce qu’une pierre manquait sur le bijou que votre aïeul vous avait transmis ? Ou questionnez quand on vous a répondu que la mise à taille risquait de fragiliser la tenue de la pierre ? 

Dans tout cela il est question d’un savoir faire particulier : le sertissage

La définition est simple : le sertissage est ce qui permet de faire tenir une pierre dans le métal sans aucun ajout, sans colle par exemple. Et comme d’habitude ce savoir faire est complexe et délicat.

Dans le processus de création du bijou, je vous ai parlé du gouaché dans l’épisode 26, puis de la cire dans l’épisode 32, puis de la fonte de précision dans l’épisode 39. Aujourd’hui je vous emmène découvrir le secret de la tenue des gemmes c’est-à-dire le sertissage.  

Ainsi se termine cette histoire d’Il était une fois le bijou. Je remercie chaleureusement Jonathan Bauché, sertisseur passionné qui travaille dans un atelier pour la place Vendôme et qui a notamment serti la bague de désamour Boa Constrictor créé par Frédéric Mané d’avoir pris beaucoup de temps pour m’expliquer les secrets du métier de sertisseur et de m’avoir fait partager la passion de son métier.

Maintenant je vous invite à ouvrir votre boite à bijoux et à les regarder de près. Ou encore, regardez sur les réseaux sociaux les images que m’a envoyée Jonathan Bauché. Essayer d’identifier les différents sertis et indiquez moi ceux que vous trouverez.

Si cette histoire vous a plu, partagez la autour de vous, pour vous aussi envoyer plein de bijou bisou et encouragez moi et en me mettant plein d’étoiles et de like.

A demain pour un prochain bijou, un nouveau bisou du soir.

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Description

Parce que le soir les pensées remontent, j’avais envie de vous lire une histoire.

Parce que les temps sont incertains j’avais envie de vous envoyer un câlin, un bisou. Alors je vous propose le bijou comme un bisou du soir.

Il était une fois le sertissage...

Vous êtes vous déjà demandez comment tenaient les gemmes sur vos bijoux ? Ou vous êtes vous désolé un jour parce qu’une pierre manquait sur le bijou que votre aïeul vous avait transmis ? Ou questionnez quand on vous a répondu que la mise à taille risquait de fragiliser la tenue de la pierre ? 

Dans tout cela il est question d’un savoir faire particulier : le sertissage

La définition est simple : le sertissage est ce qui permet de faire tenir une pierre dans le métal sans aucun ajout, sans colle par exemple. Et comme d’habitude ce savoir faire est complexe et délicat.

Dans le processus de création du bijou, je vous ai parlé du gouaché dans l’épisode 26, puis de la cire dans l’épisode 32, puis de la fonte de précision dans l’épisode 39. Aujourd’hui je vous emmène découvrir le secret de la tenue des gemmes c’est-à-dire le sertissage.  

Ainsi se termine cette histoire d’Il était une fois le bijou. Je remercie chaleureusement Jonathan Bauché, sertisseur passionné qui travaille dans un atelier pour la place Vendôme et qui a notamment serti la bague de désamour Boa Constrictor créé par Frédéric Mané d’avoir pris beaucoup de temps pour m’expliquer les secrets du métier de sertisseur et de m’avoir fait partager la passion de son métier.

Maintenant je vous invite à ouvrir votre boite à bijoux et à les regarder de près. Ou encore, regardez sur les réseaux sociaux les images que m’a envoyée Jonathan Bauché. Essayer d’identifier les différents sertis et indiquez moi ceux que vous trouverez.

Si cette histoire vous a plu, partagez la autour de vous, pour vous aussi envoyer plein de bijou bisou et encouragez moi et en me mettant plein d’étoiles et de like.

A demain pour un prochain bijou, un nouveau bisou du soir.

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Share

Embed

To listen also

Description

Parce que le soir les pensées remontent, j’avais envie de vous lire une histoire.

Parce que les temps sont incertains j’avais envie de vous envoyer un câlin, un bisou. Alors je vous propose le bijou comme un bisou du soir.

Il était une fois le sertissage...

Vous êtes vous déjà demandez comment tenaient les gemmes sur vos bijoux ? Ou vous êtes vous désolé un jour parce qu’une pierre manquait sur le bijou que votre aïeul vous avait transmis ? Ou questionnez quand on vous a répondu que la mise à taille risquait de fragiliser la tenue de la pierre ? 

Dans tout cela il est question d’un savoir faire particulier : le sertissage

La définition est simple : le sertissage est ce qui permet de faire tenir une pierre dans le métal sans aucun ajout, sans colle par exemple. Et comme d’habitude ce savoir faire est complexe et délicat.

Dans le processus de création du bijou, je vous ai parlé du gouaché dans l’épisode 26, puis de la cire dans l’épisode 32, puis de la fonte de précision dans l’épisode 39. Aujourd’hui je vous emmène découvrir le secret de la tenue des gemmes c’est-à-dire le sertissage.  

Ainsi se termine cette histoire d’Il était une fois le bijou. Je remercie chaleureusement Jonathan Bauché, sertisseur passionné qui travaille dans un atelier pour la place Vendôme et qui a notamment serti la bague de désamour Boa Constrictor créé par Frédéric Mané d’avoir pris beaucoup de temps pour m’expliquer les secrets du métier de sertisseur et de m’avoir fait partager la passion de son métier.

Maintenant je vous invite à ouvrir votre boite à bijoux et à les regarder de près. Ou encore, regardez sur les réseaux sociaux les images que m’a envoyée Jonathan Bauché. Essayer d’identifier les différents sertis et indiquez moi ceux que vous trouverez.

Si cette histoire vous a plu, partagez la autour de vous, pour vous aussi envoyer plein de bijou bisou et encouragez moi et en me mettant plein d’étoiles et de like.

A demain pour un prochain bijou, un nouveau bisou du soir.

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Description

Parce que le soir les pensées remontent, j’avais envie de vous lire une histoire.

Parce que les temps sont incertains j’avais envie de vous envoyer un câlin, un bisou. Alors je vous propose le bijou comme un bisou du soir.

Il était une fois le sertissage...

Vous êtes vous déjà demandez comment tenaient les gemmes sur vos bijoux ? Ou vous êtes vous désolé un jour parce qu’une pierre manquait sur le bijou que votre aïeul vous avait transmis ? Ou questionnez quand on vous a répondu que la mise à taille risquait de fragiliser la tenue de la pierre ? 

Dans tout cela il est question d’un savoir faire particulier : le sertissage

La définition est simple : le sertissage est ce qui permet de faire tenir une pierre dans le métal sans aucun ajout, sans colle par exemple. Et comme d’habitude ce savoir faire est complexe et délicat.

Dans le processus de création du bijou, je vous ai parlé du gouaché dans l’épisode 26, puis de la cire dans l’épisode 32, puis de la fonte de précision dans l’épisode 39. Aujourd’hui je vous emmène découvrir le secret de la tenue des gemmes c’est-à-dire le sertissage.  

Ainsi se termine cette histoire d’Il était une fois le bijou. Je remercie chaleureusement Jonathan Bauché, sertisseur passionné qui travaille dans un atelier pour la place Vendôme et qui a notamment serti la bague de désamour Boa Constrictor créé par Frédéric Mané d’avoir pris beaucoup de temps pour m’expliquer les secrets du métier de sertisseur et de m’avoir fait partager la passion de son métier.

Maintenant je vous invite à ouvrir votre boite à bijoux et à les regarder de près. Ou encore, regardez sur les réseaux sociaux les images que m’a envoyée Jonathan Bauché. Essayer d’identifier les différents sertis et indiquez moi ceux que vous trouverez.

Si cette histoire vous a plu, partagez la autour de vous, pour vous aussi envoyer plein de bijou bisou et encouragez moi et en me mettant plein d’étoiles et de like.

A demain pour un prochain bijou, un nouveau bisou du soir.

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Share

Embed

To listen also