Il était une fois... le bijou

le bijou comme un bisou du soir #57 les légendes chinoises de Qeelin

le bijou comme un bisou du soir #57 les légendes chinoises de Qeelin

17min |26/07/2020
Listen
Il était une fois... le bijou

le bijou comme un bisou du soir #57 les légendes chinoises de Qeelin

le bijou comme un bisou du soir #57 les légendes chinoises de Qeelin

17min |26/07/2020
Listen

Description

  Il était une fois les légendes joaillières chinoises de Qeelin

Le Qilin (麒麟) est un animal fabuleux de la mythologie chinoise également connu sous le nom de "cheval dragon" et il représente l’équivalent de la licorne dans les légendes occidentales. 

La première référence historique mentionnant le Qilin remonterait aux Annales de Bambou rédigées en 2697 avant J.C.

Dans la tradition taoïste chinoise le Qilin est le roi des animaux à poils, et gère l’énergie de l'élément Terre. Il serait né de la conjonction de deux étoiles ou d'un croisement entre une vache et un dragon. Il possède un corps de grand cerf, une queue de bœuf, le front d'un loup et les sabots d'un cheval. Il a hérité du dragon une peau écailleuse de cinq couleurs : jaune, rouge, bleue, blanche et noire. Sur le front, le Qilin porte soit une corne charnue, soit deux bois de cerf recouverts de fourrure qui symbolise la sagesse. Une autre légende présente le Qilin comme une forme stylisée de la girafe durant la dynastie Ming.

Le Qilin est l'incarnation de l'harmonie : il est doux et tranquille, sa voix est mélodieuse et a le timbre d’une cloche, sa démarche régulière. Il est tellement pacifique qu’il ne fait pas un pas sans avoir regardé auparavant où il va mettre le pied pour ne rien détruire sous ses sabots, pas même les brins d'herbe, d’autant qu’il est végétarien. Il marche sur l’eau pour ne pas se mouiller et ne dort que dans les endroits propres. On prétend qu'il peut vivre deux mille ans. 

La demeure du Qilin se trouve bien évidemment dans le paradis céleste où il représente un animal sacré gardé par les dieux. Sa venue sur terre est donc très rare et marque la survenue d’une ère prospère ou bien la naissance d’un illustre empereur ou d’un grand sage. Par exemple on raconte qu’un Qilin est apparu à la mère de Confucius. Le cri du Qilin mâle présage l'apparition d'un sage, celui de la femelle annonce le retour à la paix; le cri d'été est favorable à la croissance des enfants et celui d'automne restitue les forces. 

Le Qilin est aussi un symbole de justice. Sa corne lui permet de séparer les justes de ceux qui ont de mauvaises intentions et pour lutter contre le mal il crache des flammes et rugit aussi fort que le tonnerre pour protéger les innocents et punir les malveillants. Alors il est souvent représenté près des tribunaux et des palais de justice.

Le Qilin représente la fertilité au sens large : c’est-à-dire ce qui apporte le succès et la prospérité, la longévité et la fortune. Aussi on le représente avec des pièces de monnaie. Les empereurs Chinois possédaient des Qilin. Et encore aujourd’hui, les grandes entreprises ont de grands Qilin pour les protéger et attirer la chance. 

La Maison de joaillerie Qeelin a alors choisi ce nom pour attirer tous ces pouvoirs bénéfiques et visiblement elle a eu raison car sa prospérité ne se dément pas depuis sa création en 2004. Aujourd’hui, installée au 26 de la place Vendôme juste à côté de Boucheron, elle présente ses collections qui nous font voyager dans l’univers fantasmagorique chinois.

Dans ses pièces maitresses, la maison Qeelin met en valeur le Wulu qui est la calebasse. 

En effet, dans les légendes chinoises, les calebasses accompagnent les personnages mythiques. Tieguai Li, le médecin céleste, l’un des huit immortels du taoïsme, vieux mendiant boiteux, laid, hirsute et débraillé, porte un serre-tête doré, s’appuie sur une canne et a toujours en bandoulière une calebasse en or, symbole d’immortalité, remplie d’alcool médicinal et d’élixir de longue vie. 

Ji Gong le célèbre moine fou bouddhiste qui s’occupe des plus démunis ne quitte jamais sa calebasse de vin. Et Chang’e, la femme de l’archer mythique Houyi après avoir but une potion magique d’une calebasse s’envole vers la lune dont elle devient la déesse. Cette calebasse mythique a une forme de sablier » (hulu), qui évoque par ailleurs le chiffre huit et donc l’union entre le Ciel et la Terre. C’est donc un précieux symbolise de fertilité. La Maison Qeelin le décline en de nombreux bijoux et matériaux : diamant, agate rouge, jade, nacre et onyx noir. L’actrice Maggie Cheung a choisi de le porter de façon moderne par une magnifique, imposante et unique boucle d'oreille en or et diamants pour arpenter le tapis rouge du Festival de Cannes. Et pour fêter l’ouverture de la boutique place Vendôme un collier Wulu de jade exceptionnel a été réalisé en seulement 28 exemplaires au monde.

Le poisson est une autre figure importante de la mythologie chinoise. 

Dans les poissons de légende il y a L'Hai Ho Shang (ou Ho Hai Shang), appelé Poisson-moine bouddhiste ou bonze marin qui est un monstre aquatique légendaire qui attaque les jonques et les fait chavirer. A bord de chaque bateau il y a donc un matelot chargé d’exécuter la danse rituelle, seule capable d’éloigner le monstre. 

La carpe est un autre poisson mythique. En effet les carpes sont courageuses et les plus braves réussissent à nager en amont puis à sauter les chutes de la Rivière Jaune à travers la montagne Longmen et atteignent enfin la légendaire « Porte du dragon ». Alors le ciel se couvre de nuages et devient sombre. Un éclair frappe la queue de la carpe dont les yeux se mettent à rayonner. Une fumée divine s’échappe de la bouche du poisson qui entame sa transformation et se mue en un beau dragon. Cette légende évoque en réalité la figure de l’étudiant qui, à force de travail et d’application, devient fonctionnaire au service de l’empereur (le dragon) et la porte du dragon représente la porte de la Cour.

Le poisson apparaît dès l’époque Zhou c’est-à-dire au XIe siècle avant J-C sur des objets funéraires, sa mission est de fermer les yeux des morts et à ce titre il est symbole de survie et de réincarnation. A partir de la parution du « Livre des Odes » (Anthologie du XIème au Vème siècle avant J-C) la symbolique change car son nom yú 鱼 est homonyme de mot余 yú qui signifie jade lequel se traduit par abondance. C’est pourquoi on offre des têtes de poissons au Dieux de la richesse et qu’au Nouvel an, le plat de poisson est un plat traditionnel.

Le poisson rouge, Jin Yu, est homophone d'or. Il est donc synonyme d'abondance et de richesse. On dit aussi qu'il a le pouvoir de donner une grande descendance et de protéger la famille. Chez Qeelin le poisson rouge s’appelle Qin Qin, il est tout en diamants et sa queue est articulée, une jolie façon de s’attirer ses bienfaits.

La Maison de joaillerie interprète également les poissons en duo. Notamment j’ai vu une bague charmante où un couple de poissons aux queues mouvantes pivote l’un autour de l’autre. Il s’agit cette fois du symbole que nous connaissons sous le nom « yin-yang » qui est appelé souvent « les deux poissons » et incarne ainsi par leur complétude l’harmonie conjugale et la félicité dans le mariage. L’un des poissons est en diamant, l’autre en rubis car la couleur rouge, en Chine, est celle du bonheur et de la chance.

Le lion est un autre animal fabuleux. Il apparait tardivement dans l’imagerie chinoise car il vient du bouddhisme et donc de l’Inde où le lion était le gardien des temples. La légende chinoise raconte qu’à la fin la dynastie Ming, Li Zicheng, le chef de la rébellion paysanne, affronte deux lions qui gardent la ville de Pékin. Et quand il les abat de ses flèches, les lions se changent en pierre et deviennent les gardiens de la ville. Les Lions ShiShi (石獅), encore appellés Fu dogs, sont donc des protecteurs, emblèmes de bravoure et d’énergie. Dans la Chine moderne, ils sont encore postés près des grandes entreprises ou des lieux importants et sacrés. Selon le feng shui, ils sont toujours placés par deux, accroupis avec une patte dressée et menaçante. Le mâle a une patte sur une boule qui représente le bijou de la loi, une perle, ou un oeuf enfermant un petit. La femelle a un petit à ses pieds, qui mord quelquefois la langue de sa mère.

J’ai admiré le pendentif Xi Xi Lion en rubis et diamants de la maison Queelin où les pattes, la queue et même la gueule de ce fauve protecteur sont articulées, les bienfaits de ce symbole d’amour et de protection sont diffusés par les pampilles en rubis tout autour de l’animal.

Le chien est une figure allégorique centrale dans la culture chinoise. 

Il y a le signe zodiacal du chien qui incarne la fidélité, l'amitié et la longévité. Dans ce cycle de 12 ans, le rat débute le cycle et le chien se situe à la onzième année car son caractère joueur et folâtre lui a fait perdre la place que ses capacités de course et de nage aurait du lui gagner dans la grande Course des animaux mythiques. Le chien est aussi associé au mois d’octobre et à la période quotidienne situé entre 19 et 21h. Il symbolise à la fois la loyauté et l’exubérance.

Les légendes sur les chiens sont très nombreuses.

Il y a le chien Panhu qui tue l’ennemi de l’empereur Di Ku et en récompense épouse sa fille. Il propose de se métamorphoser en humain et doit rester sous une cloche pendant 280 jours. Mais l’empereur trop curieux soulève la cloche le 279e jour et Panhu garde sa tête de chien. 

Il y a aussi Xiaotian Quan, le « chien céleste aboyant », qui lutte contre les mauvais esprits et est capable de capturer le dragon.

Il y a encore Tiangou, le « Chien céleste » qui a avalé la lune et empêche les étoiles de se réincarner en humains.

Il y a encore bien d’autres chiens légendaires qui apportent le blé et sauvent les humains.

La maison Qeelin a choisit de ne garder que l’esprit joueur du chien et a créé des bulldog et des golden Retriever en or et diamants que l’on accroche comme des charm’s. Ces charmantes figures canines sont appelées « Wang Wang » ce qui signifie « Ouaf-ouaf » en mandarin.

Le cadenas est un symbole de chance, de longévité et d’amour. 

Les premiers modèles de cadenas proviennent d’Égypte, vers 1000 av. JC, les chinois les ont améliorés et sous la dynastie Han de 25 à 250 après JC, la noblesse chinoise aime se les procurer. Au XVIIIe sous la dynastie Qing, la symbolique du cadenas de Ruyi évolue du talisman qui apporte chance et longévité et puissance spirituelle vers un présage d’amour et de félicité matrimoniale. 

A cette époque Cao Xueqin曹雪芹écrit « Le Rêve dans le pavillon rouge » l’un des quatre grands romans de la littérature classique chinoise, considéré par Mao Zedong comme l'une des fiertés de la Chine et actuellement répertorié à l’UNESCO. Il est à noter que le « pavillon rouge » désigne le gynécée, les appartements intimes des femmes de grande maison que l’on peignait de rouge en symbole de luxe et de bonheur. Dans cet ouvrage le héros Jia Baoyu, est né avec un abraxas de jade précieux dans la bouche et quand il épouse Xue Baochai, celle-ci porte autour du cou un cadenas de sauvegarde en or gravé d'inscriptions prononcées par un moine bouddhiste pour la guérir d’une grave maladie de son enfance. Or sur ce cadenas d’or de la fiancée comme sur l’amulette de jade du héros les inscriptions sont parfaitement complémentaires, signe que leur mariage était prédestiné.

Aussi la joaillerie Qeelin a créé un cadenas Yu Yi dont le message de prospérité, d’amour et d’amitié se renforce par les matériaux comme la cornaline ou le jade ou par les graphismes en nuages gravés sur l’or ou la nacre.

Emblème et trésor national de la Chine, le panda熊猫est un messager de paix et symbole de confiance. Pour preuve la « diplomatie du panda » est un cadeau diplomatique par lequel la Chine prête un panda pendant plusieurs années aux pays avec lesquels elle entretient des liens d’amitié.

Suivant la légende, il y a bien longtemps dans les hautes montagnes vivaient les pandas qui étaient blancs comme la première neige et doux comme des chatons. Ils vivaient paisiblement. Un jour, un bébé panda s’aventure au delà de l’épaisse forêt de bambou. Perdu, il se met à pleurer. Mais ses sanglots attirent la redoutable panthère des neiges. Au moment où le fauve s’apprête à bondir sur le bébé panda, une jeune bergère s’interpose et meurt sous les crocs du félin. Le petit panda raconte à sa famille ses mésaventures alors toute la communauté Panda va rendre un dernier hommage à la courageuse héroïne. Quand ils arrivent, le bucher funéraire dressé par les villageois est éteint, alors les pandas trempent leurs pattes dans les cendres en signe de deuil. Pendant de longues journées, ils essuient leur yeux ruisselants de larmes, se bouchent les oreilles pour ne pas entendre les pleurs qui s’élèvent de toute la montagne, se réconfortent les uns les autres en se prenant dans leurs bras. Et c’est depuis ce jour que les pandas géants portent pour toujours ces mystérieuses tâches noires autour de leurs yeux, de leurs oreilles, de leur taille et sur leurs pattes.

Qeelin a donc créé ses bijoux panda appellé BO BO comme un signe de paix et comme symbole d’innocence. Aussi ses pandas ont-ils les pattes articulées comme un jouet précieux et sont mutinement déclinés avec un gros cœur de rubis, ou en superhéros, ou avec un mignon nunchaku et même tricolore en hommage à la France.

Ainsi se termine cette histoire d’Il était une fois le bijou. Je vous souhaite une jolie semaine et vous donne rendez-vous dimanche prochain. Si cette histoire vous a plus envoyez moi plein de bisous sur les réseaux sociaux d’Il était une fois le bijou et encouragez moi en partageant les bijoux bisous tout autour de vous.

A bientôt pour un prochain bijou, un nouveau bisou du dimanche soir.

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Description

  Il était une fois les légendes joaillières chinoises de Qeelin

Le Qilin (麒麟) est un animal fabuleux de la mythologie chinoise également connu sous le nom de "cheval dragon" et il représente l’équivalent de la licorne dans les légendes occidentales. 

La première référence historique mentionnant le Qilin remonterait aux Annales de Bambou rédigées en 2697 avant J.C.

Dans la tradition taoïste chinoise le Qilin est le roi des animaux à poils, et gère l’énergie de l'élément Terre. Il serait né de la conjonction de deux étoiles ou d'un croisement entre une vache et un dragon. Il possède un corps de grand cerf, une queue de bœuf, le front d'un loup et les sabots d'un cheval. Il a hérité du dragon une peau écailleuse de cinq couleurs : jaune, rouge, bleue, blanche et noire. Sur le front, le Qilin porte soit une corne charnue, soit deux bois de cerf recouverts de fourrure qui symbolise la sagesse. Une autre légende présente le Qilin comme une forme stylisée de la girafe durant la dynastie Ming.

Le Qilin est l'incarnation de l'harmonie : il est doux et tranquille, sa voix est mélodieuse et a le timbre d’une cloche, sa démarche régulière. Il est tellement pacifique qu’il ne fait pas un pas sans avoir regardé auparavant où il va mettre le pied pour ne rien détruire sous ses sabots, pas même les brins d'herbe, d’autant qu’il est végétarien. Il marche sur l’eau pour ne pas se mouiller et ne dort que dans les endroits propres. On prétend qu'il peut vivre deux mille ans. 

La demeure du Qilin se trouve bien évidemment dans le paradis céleste où il représente un animal sacré gardé par les dieux. Sa venue sur terre est donc très rare et marque la survenue d’une ère prospère ou bien la naissance d’un illustre empereur ou d’un grand sage. Par exemple on raconte qu’un Qilin est apparu à la mère de Confucius. Le cri du Qilin mâle présage l'apparition d'un sage, celui de la femelle annonce le retour à la paix; le cri d'été est favorable à la croissance des enfants et celui d'automne restitue les forces. 

Le Qilin est aussi un symbole de justice. Sa corne lui permet de séparer les justes de ceux qui ont de mauvaises intentions et pour lutter contre le mal il crache des flammes et rugit aussi fort que le tonnerre pour protéger les innocents et punir les malveillants. Alors il est souvent représenté près des tribunaux et des palais de justice.

Le Qilin représente la fertilité au sens large : c’est-à-dire ce qui apporte le succès et la prospérité, la longévité et la fortune. Aussi on le représente avec des pièces de monnaie. Les empereurs Chinois possédaient des Qilin. Et encore aujourd’hui, les grandes entreprises ont de grands Qilin pour les protéger et attirer la chance. 

La Maison de joaillerie Qeelin a alors choisi ce nom pour attirer tous ces pouvoirs bénéfiques et visiblement elle a eu raison car sa prospérité ne se dément pas depuis sa création en 2004. Aujourd’hui, installée au 26 de la place Vendôme juste à côté de Boucheron, elle présente ses collections qui nous font voyager dans l’univers fantasmagorique chinois.

Dans ses pièces maitresses, la maison Qeelin met en valeur le Wulu qui est la calebasse. 

En effet, dans les légendes chinoises, les calebasses accompagnent les personnages mythiques. Tieguai Li, le médecin céleste, l’un des huit immortels du taoïsme, vieux mendiant boiteux, laid, hirsute et débraillé, porte un serre-tête doré, s’appuie sur une canne et a toujours en bandoulière une calebasse en or, symbole d’immortalité, remplie d’alcool médicinal et d’élixir de longue vie. 

Ji Gong le célèbre moine fou bouddhiste qui s’occupe des plus démunis ne quitte jamais sa calebasse de vin. Et Chang’e, la femme de l’archer mythique Houyi après avoir but une potion magique d’une calebasse s’envole vers la lune dont elle devient la déesse. Cette calebasse mythique a une forme de sablier » (hulu), qui évoque par ailleurs le chiffre huit et donc l’union entre le Ciel et la Terre. C’est donc un précieux symbolise de fertilité. La Maison Qeelin le décline en de nombreux bijoux et matériaux : diamant, agate rouge, jade, nacre et onyx noir. L’actrice Maggie Cheung a choisi de le porter de façon moderne par une magnifique, imposante et unique boucle d'oreille en or et diamants pour arpenter le tapis rouge du Festival de Cannes. Et pour fêter l’ouverture de la boutique place Vendôme un collier Wulu de jade exceptionnel a été réalisé en seulement 28 exemplaires au monde.

Le poisson est une autre figure importante de la mythologie chinoise. 

Dans les poissons de légende il y a L'Hai Ho Shang (ou Ho Hai Shang), appelé Poisson-moine bouddhiste ou bonze marin qui est un monstre aquatique légendaire qui attaque les jonques et les fait chavirer. A bord de chaque bateau il y a donc un matelot chargé d’exécuter la danse rituelle, seule capable d’éloigner le monstre. 

La carpe est un autre poisson mythique. En effet les carpes sont courageuses et les plus braves réussissent à nager en amont puis à sauter les chutes de la Rivière Jaune à travers la montagne Longmen et atteignent enfin la légendaire « Porte du dragon ». Alors le ciel se couvre de nuages et devient sombre. Un éclair frappe la queue de la carpe dont les yeux se mettent à rayonner. Une fumée divine s’échappe de la bouche du poisson qui entame sa transformation et se mue en un beau dragon. Cette légende évoque en réalité la figure de l’étudiant qui, à force de travail et d’application, devient fonctionnaire au service de l’empereur (le dragon) et la porte du dragon représente la porte de la Cour.

Le poisson apparaît dès l’époque Zhou c’est-à-dire au XIe siècle avant J-C sur des objets funéraires, sa mission est de fermer les yeux des morts et à ce titre il est symbole de survie et de réincarnation. A partir de la parution du « Livre des Odes » (Anthologie du XIème au Vème siècle avant J-C) la symbolique change car son nom yú 鱼 est homonyme de mot余 yú qui signifie jade lequel se traduit par abondance. C’est pourquoi on offre des têtes de poissons au Dieux de la richesse et qu’au Nouvel an, le plat de poisson est un plat traditionnel.

Le poisson rouge, Jin Yu, est homophone d'or. Il est donc synonyme d'abondance et de richesse. On dit aussi qu'il a le pouvoir de donner une grande descendance et de protéger la famille. Chez Qeelin le poisson rouge s’appelle Qin Qin, il est tout en diamants et sa queue est articulée, une jolie façon de s’attirer ses bienfaits.

La Maison de joaillerie interprète également les poissons en duo. Notamment j’ai vu une bague charmante où un couple de poissons aux queues mouvantes pivote l’un autour de l’autre. Il s’agit cette fois du symbole que nous connaissons sous le nom « yin-yang » qui est appelé souvent « les deux poissons » et incarne ainsi par leur complétude l’harmonie conjugale et la félicité dans le mariage. L’un des poissons est en diamant, l’autre en rubis car la couleur rouge, en Chine, est celle du bonheur et de la chance.

Le lion est un autre animal fabuleux. Il apparait tardivement dans l’imagerie chinoise car il vient du bouddhisme et donc de l’Inde où le lion était le gardien des temples. La légende chinoise raconte qu’à la fin la dynastie Ming, Li Zicheng, le chef de la rébellion paysanne, affronte deux lions qui gardent la ville de Pékin. Et quand il les abat de ses flèches, les lions se changent en pierre et deviennent les gardiens de la ville. Les Lions ShiShi (石獅), encore appellés Fu dogs, sont donc des protecteurs, emblèmes de bravoure et d’énergie. Dans la Chine moderne, ils sont encore postés près des grandes entreprises ou des lieux importants et sacrés. Selon le feng shui, ils sont toujours placés par deux, accroupis avec une patte dressée et menaçante. Le mâle a une patte sur une boule qui représente le bijou de la loi, une perle, ou un oeuf enfermant un petit. La femelle a un petit à ses pieds, qui mord quelquefois la langue de sa mère.

J’ai admiré le pendentif Xi Xi Lion en rubis et diamants de la maison Queelin où les pattes, la queue et même la gueule de ce fauve protecteur sont articulées, les bienfaits de ce symbole d’amour et de protection sont diffusés par les pampilles en rubis tout autour de l’animal.

Le chien est une figure allégorique centrale dans la culture chinoise. 

Il y a le signe zodiacal du chien qui incarne la fidélité, l'amitié et la longévité. Dans ce cycle de 12 ans, le rat débute le cycle et le chien se situe à la onzième année car son caractère joueur et folâtre lui a fait perdre la place que ses capacités de course et de nage aurait du lui gagner dans la grande Course des animaux mythiques. Le chien est aussi associé au mois d’octobre et à la période quotidienne situé entre 19 et 21h. Il symbolise à la fois la loyauté et l’exubérance.

Les légendes sur les chiens sont très nombreuses.

Il y a le chien Panhu qui tue l’ennemi de l’empereur Di Ku et en récompense épouse sa fille. Il propose de se métamorphoser en humain et doit rester sous une cloche pendant 280 jours. Mais l’empereur trop curieux soulève la cloche le 279e jour et Panhu garde sa tête de chien. 

Il y a aussi Xiaotian Quan, le « chien céleste aboyant », qui lutte contre les mauvais esprits et est capable de capturer le dragon.

Il y a encore Tiangou, le « Chien céleste » qui a avalé la lune et empêche les étoiles de se réincarner en humains.

Il y a encore bien d’autres chiens légendaires qui apportent le blé et sauvent les humains.

La maison Qeelin a choisit de ne garder que l’esprit joueur du chien et a créé des bulldog et des golden Retriever en or et diamants que l’on accroche comme des charm’s. Ces charmantes figures canines sont appelées « Wang Wang » ce qui signifie « Ouaf-ouaf » en mandarin.

Le cadenas est un symbole de chance, de longévité et d’amour. 

Les premiers modèles de cadenas proviennent d’Égypte, vers 1000 av. JC, les chinois les ont améliorés et sous la dynastie Han de 25 à 250 après JC, la noblesse chinoise aime se les procurer. Au XVIIIe sous la dynastie Qing, la symbolique du cadenas de Ruyi évolue du talisman qui apporte chance et longévité et puissance spirituelle vers un présage d’amour et de félicité matrimoniale. 

A cette époque Cao Xueqin曹雪芹écrit « Le Rêve dans le pavillon rouge » l’un des quatre grands romans de la littérature classique chinoise, considéré par Mao Zedong comme l'une des fiertés de la Chine et actuellement répertorié à l’UNESCO. Il est à noter que le « pavillon rouge » désigne le gynécée, les appartements intimes des femmes de grande maison que l’on peignait de rouge en symbole de luxe et de bonheur. Dans cet ouvrage le héros Jia Baoyu, est né avec un abraxas de jade précieux dans la bouche et quand il épouse Xue Baochai, celle-ci porte autour du cou un cadenas de sauvegarde en or gravé d'inscriptions prononcées par un moine bouddhiste pour la guérir d’une grave maladie de son enfance. Or sur ce cadenas d’or de la fiancée comme sur l’amulette de jade du héros les inscriptions sont parfaitement complémentaires, signe que leur mariage était prédestiné.

Aussi la joaillerie Qeelin a créé un cadenas Yu Yi dont le message de prospérité, d’amour et d’amitié se renforce par les matériaux comme la cornaline ou le jade ou par les graphismes en nuages gravés sur l’or ou la nacre.

Emblème et trésor national de la Chine, le panda熊猫est un messager de paix et symbole de confiance. Pour preuve la « diplomatie du panda » est un cadeau diplomatique par lequel la Chine prête un panda pendant plusieurs années aux pays avec lesquels elle entretient des liens d’amitié.

Suivant la légende, il y a bien longtemps dans les hautes montagnes vivaient les pandas qui étaient blancs comme la première neige et doux comme des chatons. Ils vivaient paisiblement. Un jour, un bébé panda s’aventure au delà de l’épaisse forêt de bambou. Perdu, il se met à pleurer. Mais ses sanglots attirent la redoutable panthère des neiges. Au moment où le fauve s’apprête à bondir sur le bébé panda, une jeune bergère s’interpose et meurt sous les crocs du félin. Le petit panda raconte à sa famille ses mésaventures alors toute la communauté Panda va rendre un dernier hommage à la courageuse héroïne. Quand ils arrivent, le bucher funéraire dressé par les villageois est éteint, alors les pandas trempent leurs pattes dans les cendres en signe de deuil. Pendant de longues journées, ils essuient leur yeux ruisselants de larmes, se bouchent les oreilles pour ne pas entendre les pleurs qui s’élèvent de toute la montagne, se réconfortent les uns les autres en se prenant dans leurs bras. Et c’est depuis ce jour que les pandas géants portent pour toujours ces mystérieuses tâches noires autour de leurs yeux, de leurs oreilles, de leur taille et sur leurs pattes.

Qeelin a donc créé ses bijoux panda appellé BO BO comme un signe de paix et comme symbole d’innocence. Aussi ses pandas ont-ils les pattes articulées comme un jouet précieux et sont mutinement déclinés avec un gros cœur de rubis, ou en superhéros, ou avec un mignon nunchaku et même tricolore en hommage à la France.

Ainsi se termine cette histoire d’Il était une fois le bijou. Je vous souhaite une jolie semaine et vous donne rendez-vous dimanche prochain. Si cette histoire vous a plus envoyez moi plein de bisous sur les réseaux sociaux d’Il était une fois le bijou et encouragez moi en partageant les bijoux bisous tout autour de vous.

A bientôt pour un prochain bijou, un nouveau bisou du dimanche soir.

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Share

Embed

To listen also

Description

  Il était une fois les légendes joaillières chinoises de Qeelin

Le Qilin (麒麟) est un animal fabuleux de la mythologie chinoise également connu sous le nom de "cheval dragon" et il représente l’équivalent de la licorne dans les légendes occidentales. 

La première référence historique mentionnant le Qilin remonterait aux Annales de Bambou rédigées en 2697 avant J.C.

Dans la tradition taoïste chinoise le Qilin est le roi des animaux à poils, et gère l’énergie de l'élément Terre. Il serait né de la conjonction de deux étoiles ou d'un croisement entre une vache et un dragon. Il possède un corps de grand cerf, une queue de bœuf, le front d'un loup et les sabots d'un cheval. Il a hérité du dragon une peau écailleuse de cinq couleurs : jaune, rouge, bleue, blanche et noire. Sur le front, le Qilin porte soit une corne charnue, soit deux bois de cerf recouverts de fourrure qui symbolise la sagesse. Une autre légende présente le Qilin comme une forme stylisée de la girafe durant la dynastie Ming.

Le Qilin est l'incarnation de l'harmonie : il est doux et tranquille, sa voix est mélodieuse et a le timbre d’une cloche, sa démarche régulière. Il est tellement pacifique qu’il ne fait pas un pas sans avoir regardé auparavant où il va mettre le pied pour ne rien détruire sous ses sabots, pas même les brins d'herbe, d’autant qu’il est végétarien. Il marche sur l’eau pour ne pas se mouiller et ne dort que dans les endroits propres. On prétend qu'il peut vivre deux mille ans. 

La demeure du Qilin se trouve bien évidemment dans le paradis céleste où il représente un animal sacré gardé par les dieux. Sa venue sur terre est donc très rare et marque la survenue d’une ère prospère ou bien la naissance d’un illustre empereur ou d’un grand sage. Par exemple on raconte qu’un Qilin est apparu à la mère de Confucius. Le cri du Qilin mâle présage l'apparition d'un sage, celui de la femelle annonce le retour à la paix; le cri d'été est favorable à la croissance des enfants et celui d'automne restitue les forces. 

Le Qilin est aussi un symbole de justice. Sa corne lui permet de séparer les justes de ceux qui ont de mauvaises intentions et pour lutter contre le mal il crache des flammes et rugit aussi fort que le tonnerre pour protéger les innocents et punir les malveillants. Alors il est souvent représenté près des tribunaux et des palais de justice.

Le Qilin représente la fertilité au sens large : c’est-à-dire ce qui apporte le succès et la prospérité, la longévité et la fortune. Aussi on le représente avec des pièces de monnaie. Les empereurs Chinois possédaient des Qilin. Et encore aujourd’hui, les grandes entreprises ont de grands Qilin pour les protéger et attirer la chance. 

La Maison de joaillerie Qeelin a alors choisi ce nom pour attirer tous ces pouvoirs bénéfiques et visiblement elle a eu raison car sa prospérité ne se dément pas depuis sa création en 2004. Aujourd’hui, installée au 26 de la place Vendôme juste à côté de Boucheron, elle présente ses collections qui nous font voyager dans l’univers fantasmagorique chinois.

Dans ses pièces maitresses, la maison Qeelin met en valeur le Wulu qui est la calebasse. 

En effet, dans les légendes chinoises, les calebasses accompagnent les personnages mythiques. Tieguai Li, le médecin céleste, l’un des huit immortels du taoïsme, vieux mendiant boiteux, laid, hirsute et débraillé, porte un serre-tête doré, s’appuie sur une canne et a toujours en bandoulière une calebasse en or, symbole d’immortalité, remplie d’alcool médicinal et d’élixir de longue vie. 

Ji Gong le célèbre moine fou bouddhiste qui s’occupe des plus démunis ne quitte jamais sa calebasse de vin. Et Chang’e, la femme de l’archer mythique Houyi après avoir but une potion magique d’une calebasse s’envole vers la lune dont elle devient la déesse. Cette calebasse mythique a une forme de sablier » (hulu), qui évoque par ailleurs le chiffre huit et donc l’union entre le Ciel et la Terre. C’est donc un précieux symbolise de fertilité. La Maison Qeelin le décline en de nombreux bijoux et matériaux : diamant, agate rouge, jade, nacre et onyx noir. L’actrice Maggie Cheung a choisi de le porter de façon moderne par une magnifique, imposante et unique boucle d'oreille en or et diamants pour arpenter le tapis rouge du Festival de Cannes. Et pour fêter l’ouverture de la boutique place Vendôme un collier Wulu de jade exceptionnel a été réalisé en seulement 28 exemplaires au monde.

Le poisson est une autre figure importante de la mythologie chinoise. 

Dans les poissons de légende il y a L'Hai Ho Shang (ou Ho Hai Shang), appelé Poisson-moine bouddhiste ou bonze marin qui est un monstre aquatique légendaire qui attaque les jonques et les fait chavirer. A bord de chaque bateau il y a donc un matelot chargé d’exécuter la danse rituelle, seule capable d’éloigner le monstre. 

La carpe est un autre poisson mythique. En effet les carpes sont courageuses et les plus braves réussissent à nager en amont puis à sauter les chutes de la Rivière Jaune à travers la montagne Longmen et atteignent enfin la légendaire « Porte du dragon ». Alors le ciel se couvre de nuages et devient sombre. Un éclair frappe la queue de la carpe dont les yeux se mettent à rayonner. Une fumée divine s’échappe de la bouche du poisson qui entame sa transformation et se mue en un beau dragon. Cette légende évoque en réalité la figure de l’étudiant qui, à force de travail et d’application, devient fonctionnaire au service de l’empereur (le dragon) et la porte du dragon représente la porte de la Cour.

Le poisson apparaît dès l’époque Zhou c’est-à-dire au XIe siècle avant J-C sur des objets funéraires, sa mission est de fermer les yeux des morts et à ce titre il est symbole de survie et de réincarnation. A partir de la parution du « Livre des Odes » (Anthologie du XIème au Vème siècle avant J-C) la symbolique change car son nom yú 鱼 est homonyme de mot余 yú qui signifie jade lequel se traduit par abondance. C’est pourquoi on offre des têtes de poissons au Dieux de la richesse et qu’au Nouvel an, le plat de poisson est un plat traditionnel.

Le poisson rouge, Jin Yu, est homophone d'or. Il est donc synonyme d'abondance et de richesse. On dit aussi qu'il a le pouvoir de donner une grande descendance et de protéger la famille. Chez Qeelin le poisson rouge s’appelle Qin Qin, il est tout en diamants et sa queue est articulée, une jolie façon de s’attirer ses bienfaits.

La Maison de joaillerie interprète également les poissons en duo. Notamment j’ai vu une bague charmante où un couple de poissons aux queues mouvantes pivote l’un autour de l’autre. Il s’agit cette fois du symbole que nous connaissons sous le nom « yin-yang » qui est appelé souvent « les deux poissons » et incarne ainsi par leur complétude l’harmonie conjugale et la félicité dans le mariage. L’un des poissons est en diamant, l’autre en rubis car la couleur rouge, en Chine, est celle du bonheur et de la chance.

Le lion est un autre animal fabuleux. Il apparait tardivement dans l’imagerie chinoise car il vient du bouddhisme et donc de l’Inde où le lion était le gardien des temples. La légende chinoise raconte qu’à la fin la dynastie Ming, Li Zicheng, le chef de la rébellion paysanne, affronte deux lions qui gardent la ville de Pékin. Et quand il les abat de ses flèches, les lions se changent en pierre et deviennent les gardiens de la ville. Les Lions ShiShi (石獅), encore appellés Fu dogs, sont donc des protecteurs, emblèmes de bravoure et d’énergie. Dans la Chine moderne, ils sont encore postés près des grandes entreprises ou des lieux importants et sacrés. Selon le feng shui, ils sont toujours placés par deux, accroupis avec une patte dressée et menaçante. Le mâle a une patte sur une boule qui représente le bijou de la loi, une perle, ou un oeuf enfermant un petit. La femelle a un petit à ses pieds, qui mord quelquefois la langue de sa mère.

J’ai admiré le pendentif Xi Xi Lion en rubis et diamants de la maison Queelin où les pattes, la queue et même la gueule de ce fauve protecteur sont articulées, les bienfaits de ce symbole d’amour et de protection sont diffusés par les pampilles en rubis tout autour de l’animal.

Le chien est une figure allégorique centrale dans la culture chinoise. 

Il y a le signe zodiacal du chien qui incarne la fidélité, l'amitié et la longévité. Dans ce cycle de 12 ans, le rat débute le cycle et le chien se situe à la onzième année car son caractère joueur et folâtre lui a fait perdre la place que ses capacités de course et de nage aurait du lui gagner dans la grande Course des animaux mythiques. Le chien est aussi associé au mois d’octobre et à la période quotidienne situé entre 19 et 21h. Il symbolise à la fois la loyauté et l’exubérance.

Les légendes sur les chiens sont très nombreuses.

Il y a le chien Panhu qui tue l’ennemi de l’empereur Di Ku et en récompense épouse sa fille. Il propose de se métamorphoser en humain et doit rester sous une cloche pendant 280 jours. Mais l’empereur trop curieux soulève la cloche le 279e jour et Panhu garde sa tête de chien. 

Il y a aussi Xiaotian Quan, le « chien céleste aboyant », qui lutte contre les mauvais esprits et est capable de capturer le dragon.

Il y a encore Tiangou, le « Chien céleste » qui a avalé la lune et empêche les étoiles de se réincarner en humains.

Il y a encore bien d’autres chiens légendaires qui apportent le blé et sauvent les humains.

La maison Qeelin a choisit de ne garder que l’esprit joueur du chien et a créé des bulldog et des golden Retriever en or et diamants que l’on accroche comme des charm’s. Ces charmantes figures canines sont appelées « Wang Wang » ce qui signifie « Ouaf-ouaf » en mandarin.

Le cadenas est un symbole de chance, de longévité et d’amour. 

Les premiers modèles de cadenas proviennent d’Égypte, vers 1000 av. JC, les chinois les ont améliorés et sous la dynastie Han de 25 à 250 après JC, la noblesse chinoise aime se les procurer. Au XVIIIe sous la dynastie Qing, la symbolique du cadenas de Ruyi évolue du talisman qui apporte chance et longévité et puissance spirituelle vers un présage d’amour et de félicité matrimoniale. 

A cette époque Cao Xueqin曹雪芹écrit « Le Rêve dans le pavillon rouge » l’un des quatre grands romans de la littérature classique chinoise, considéré par Mao Zedong comme l'une des fiertés de la Chine et actuellement répertorié à l’UNESCO. Il est à noter que le « pavillon rouge » désigne le gynécée, les appartements intimes des femmes de grande maison que l’on peignait de rouge en symbole de luxe et de bonheur. Dans cet ouvrage le héros Jia Baoyu, est né avec un abraxas de jade précieux dans la bouche et quand il épouse Xue Baochai, celle-ci porte autour du cou un cadenas de sauvegarde en or gravé d'inscriptions prononcées par un moine bouddhiste pour la guérir d’une grave maladie de son enfance. Or sur ce cadenas d’or de la fiancée comme sur l’amulette de jade du héros les inscriptions sont parfaitement complémentaires, signe que leur mariage était prédestiné.

Aussi la joaillerie Qeelin a créé un cadenas Yu Yi dont le message de prospérité, d’amour et d’amitié se renforce par les matériaux comme la cornaline ou le jade ou par les graphismes en nuages gravés sur l’or ou la nacre.

Emblème et trésor national de la Chine, le panda熊猫est un messager de paix et symbole de confiance. Pour preuve la « diplomatie du panda » est un cadeau diplomatique par lequel la Chine prête un panda pendant plusieurs années aux pays avec lesquels elle entretient des liens d’amitié.

Suivant la légende, il y a bien longtemps dans les hautes montagnes vivaient les pandas qui étaient blancs comme la première neige et doux comme des chatons. Ils vivaient paisiblement. Un jour, un bébé panda s’aventure au delà de l’épaisse forêt de bambou. Perdu, il se met à pleurer. Mais ses sanglots attirent la redoutable panthère des neiges. Au moment où le fauve s’apprête à bondir sur le bébé panda, une jeune bergère s’interpose et meurt sous les crocs du félin. Le petit panda raconte à sa famille ses mésaventures alors toute la communauté Panda va rendre un dernier hommage à la courageuse héroïne. Quand ils arrivent, le bucher funéraire dressé par les villageois est éteint, alors les pandas trempent leurs pattes dans les cendres en signe de deuil. Pendant de longues journées, ils essuient leur yeux ruisselants de larmes, se bouchent les oreilles pour ne pas entendre les pleurs qui s’élèvent de toute la montagne, se réconfortent les uns les autres en se prenant dans leurs bras. Et c’est depuis ce jour que les pandas géants portent pour toujours ces mystérieuses tâches noires autour de leurs yeux, de leurs oreilles, de leur taille et sur leurs pattes.

Qeelin a donc créé ses bijoux panda appellé BO BO comme un signe de paix et comme symbole d’innocence. Aussi ses pandas ont-ils les pattes articulées comme un jouet précieux et sont mutinement déclinés avec un gros cœur de rubis, ou en superhéros, ou avec un mignon nunchaku et même tricolore en hommage à la France.

Ainsi se termine cette histoire d’Il était une fois le bijou. Je vous souhaite une jolie semaine et vous donne rendez-vous dimanche prochain. Si cette histoire vous a plus envoyez moi plein de bisous sur les réseaux sociaux d’Il était une fois le bijou et encouragez moi en partageant les bijoux bisous tout autour de vous.

A bientôt pour un prochain bijou, un nouveau bisou du dimanche soir.

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Description

  Il était une fois les légendes joaillières chinoises de Qeelin

Le Qilin (麒麟) est un animal fabuleux de la mythologie chinoise également connu sous le nom de "cheval dragon" et il représente l’équivalent de la licorne dans les légendes occidentales. 

La première référence historique mentionnant le Qilin remonterait aux Annales de Bambou rédigées en 2697 avant J.C.

Dans la tradition taoïste chinoise le Qilin est le roi des animaux à poils, et gère l’énergie de l'élément Terre. Il serait né de la conjonction de deux étoiles ou d'un croisement entre une vache et un dragon. Il possède un corps de grand cerf, une queue de bœuf, le front d'un loup et les sabots d'un cheval. Il a hérité du dragon une peau écailleuse de cinq couleurs : jaune, rouge, bleue, blanche et noire. Sur le front, le Qilin porte soit une corne charnue, soit deux bois de cerf recouverts de fourrure qui symbolise la sagesse. Une autre légende présente le Qilin comme une forme stylisée de la girafe durant la dynastie Ming.

Le Qilin est l'incarnation de l'harmonie : il est doux et tranquille, sa voix est mélodieuse et a le timbre d’une cloche, sa démarche régulière. Il est tellement pacifique qu’il ne fait pas un pas sans avoir regardé auparavant où il va mettre le pied pour ne rien détruire sous ses sabots, pas même les brins d'herbe, d’autant qu’il est végétarien. Il marche sur l’eau pour ne pas se mouiller et ne dort que dans les endroits propres. On prétend qu'il peut vivre deux mille ans. 

La demeure du Qilin se trouve bien évidemment dans le paradis céleste où il représente un animal sacré gardé par les dieux. Sa venue sur terre est donc très rare et marque la survenue d’une ère prospère ou bien la naissance d’un illustre empereur ou d’un grand sage. Par exemple on raconte qu’un Qilin est apparu à la mère de Confucius. Le cri du Qilin mâle présage l'apparition d'un sage, celui de la femelle annonce le retour à la paix; le cri d'été est favorable à la croissance des enfants et celui d'automne restitue les forces. 

Le Qilin est aussi un symbole de justice. Sa corne lui permet de séparer les justes de ceux qui ont de mauvaises intentions et pour lutter contre le mal il crache des flammes et rugit aussi fort que le tonnerre pour protéger les innocents et punir les malveillants. Alors il est souvent représenté près des tribunaux et des palais de justice.

Le Qilin représente la fertilité au sens large : c’est-à-dire ce qui apporte le succès et la prospérité, la longévité et la fortune. Aussi on le représente avec des pièces de monnaie. Les empereurs Chinois possédaient des Qilin. Et encore aujourd’hui, les grandes entreprises ont de grands Qilin pour les protéger et attirer la chance. 

La Maison de joaillerie Qeelin a alors choisi ce nom pour attirer tous ces pouvoirs bénéfiques et visiblement elle a eu raison car sa prospérité ne se dément pas depuis sa création en 2004. Aujourd’hui, installée au 26 de la place Vendôme juste à côté de Boucheron, elle présente ses collections qui nous font voyager dans l’univers fantasmagorique chinois.

Dans ses pièces maitresses, la maison Qeelin met en valeur le Wulu qui est la calebasse. 

En effet, dans les légendes chinoises, les calebasses accompagnent les personnages mythiques. Tieguai Li, le médecin céleste, l’un des huit immortels du taoïsme, vieux mendiant boiteux, laid, hirsute et débraillé, porte un serre-tête doré, s’appuie sur une canne et a toujours en bandoulière une calebasse en or, symbole d’immortalité, remplie d’alcool médicinal et d’élixir de longue vie. 

Ji Gong le célèbre moine fou bouddhiste qui s’occupe des plus démunis ne quitte jamais sa calebasse de vin. Et Chang’e, la femme de l’archer mythique Houyi après avoir but une potion magique d’une calebasse s’envole vers la lune dont elle devient la déesse. Cette calebasse mythique a une forme de sablier » (hulu), qui évoque par ailleurs le chiffre huit et donc l’union entre le Ciel et la Terre. C’est donc un précieux symbolise de fertilité. La Maison Qeelin le décline en de nombreux bijoux et matériaux : diamant, agate rouge, jade, nacre et onyx noir. L’actrice Maggie Cheung a choisi de le porter de façon moderne par une magnifique, imposante et unique boucle d'oreille en or et diamants pour arpenter le tapis rouge du Festival de Cannes. Et pour fêter l’ouverture de la boutique place Vendôme un collier Wulu de jade exceptionnel a été réalisé en seulement 28 exemplaires au monde.

Le poisson est une autre figure importante de la mythologie chinoise. 

Dans les poissons de légende il y a L'Hai Ho Shang (ou Ho Hai Shang), appelé Poisson-moine bouddhiste ou bonze marin qui est un monstre aquatique légendaire qui attaque les jonques et les fait chavirer. A bord de chaque bateau il y a donc un matelot chargé d’exécuter la danse rituelle, seule capable d’éloigner le monstre. 

La carpe est un autre poisson mythique. En effet les carpes sont courageuses et les plus braves réussissent à nager en amont puis à sauter les chutes de la Rivière Jaune à travers la montagne Longmen et atteignent enfin la légendaire « Porte du dragon ». Alors le ciel se couvre de nuages et devient sombre. Un éclair frappe la queue de la carpe dont les yeux se mettent à rayonner. Une fumée divine s’échappe de la bouche du poisson qui entame sa transformation et se mue en un beau dragon. Cette légende évoque en réalité la figure de l’étudiant qui, à force de travail et d’application, devient fonctionnaire au service de l’empereur (le dragon) et la porte du dragon représente la porte de la Cour.

Le poisson apparaît dès l’époque Zhou c’est-à-dire au XIe siècle avant J-C sur des objets funéraires, sa mission est de fermer les yeux des morts et à ce titre il est symbole de survie et de réincarnation. A partir de la parution du « Livre des Odes » (Anthologie du XIème au Vème siècle avant J-C) la symbolique change car son nom yú 鱼 est homonyme de mot余 yú qui signifie jade lequel se traduit par abondance. C’est pourquoi on offre des têtes de poissons au Dieux de la richesse et qu’au Nouvel an, le plat de poisson est un plat traditionnel.

Le poisson rouge, Jin Yu, est homophone d'or. Il est donc synonyme d'abondance et de richesse. On dit aussi qu'il a le pouvoir de donner une grande descendance et de protéger la famille. Chez Qeelin le poisson rouge s’appelle Qin Qin, il est tout en diamants et sa queue est articulée, une jolie façon de s’attirer ses bienfaits.

La Maison de joaillerie interprète également les poissons en duo. Notamment j’ai vu une bague charmante où un couple de poissons aux queues mouvantes pivote l’un autour de l’autre. Il s’agit cette fois du symbole que nous connaissons sous le nom « yin-yang » qui est appelé souvent « les deux poissons » et incarne ainsi par leur complétude l’harmonie conjugale et la félicité dans le mariage. L’un des poissons est en diamant, l’autre en rubis car la couleur rouge, en Chine, est celle du bonheur et de la chance.

Le lion est un autre animal fabuleux. Il apparait tardivement dans l’imagerie chinoise car il vient du bouddhisme et donc de l’Inde où le lion était le gardien des temples. La légende chinoise raconte qu’à la fin la dynastie Ming, Li Zicheng, le chef de la rébellion paysanne, affronte deux lions qui gardent la ville de Pékin. Et quand il les abat de ses flèches, les lions se changent en pierre et deviennent les gardiens de la ville. Les Lions ShiShi (石獅), encore appellés Fu dogs, sont donc des protecteurs, emblèmes de bravoure et d’énergie. Dans la Chine moderne, ils sont encore postés près des grandes entreprises ou des lieux importants et sacrés. Selon le feng shui, ils sont toujours placés par deux, accroupis avec une patte dressée et menaçante. Le mâle a une patte sur une boule qui représente le bijou de la loi, une perle, ou un oeuf enfermant un petit. La femelle a un petit à ses pieds, qui mord quelquefois la langue de sa mère.

J’ai admiré le pendentif Xi Xi Lion en rubis et diamants de la maison Queelin où les pattes, la queue et même la gueule de ce fauve protecteur sont articulées, les bienfaits de ce symbole d’amour et de protection sont diffusés par les pampilles en rubis tout autour de l’animal.

Le chien est une figure allégorique centrale dans la culture chinoise. 

Il y a le signe zodiacal du chien qui incarne la fidélité, l'amitié et la longévité. Dans ce cycle de 12 ans, le rat débute le cycle et le chien se situe à la onzième année car son caractère joueur et folâtre lui a fait perdre la place que ses capacités de course et de nage aurait du lui gagner dans la grande Course des animaux mythiques. Le chien est aussi associé au mois d’octobre et à la période quotidienne situé entre 19 et 21h. Il symbolise à la fois la loyauté et l’exubérance.

Les légendes sur les chiens sont très nombreuses.

Il y a le chien Panhu qui tue l’ennemi de l’empereur Di Ku et en récompense épouse sa fille. Il propose de se métamorphoser en humain et doit rester sous une cloche pendant 280 jours. Mais l’empereur trop curieux soulève la cloche le 279e jour et Panhu garde sa tête de chien. 

Il y a aussi Xiaotian Quan, le « chien céleste aboyant », qui lutte contre les mauvais esprits et est capable de capturer le dragon.

Il y a encore Tiangou, le « Chien céleste » qui a avalé la lune et empêche les étoiles de se réincarner en humains.

Il y a encore bien d’autres chiens légendaires qui apportent le blé et sauvent les humains.

La maison Qeelin a choisit de ne garder que l’esprit joueur du chien et a créé des bulldog et des golden Retriever en or et diamants que l’on accroche comme des charm’s. Ces charmantes figures canines sont appelées « Wang Wang » ce qui signifie « Ouaf-ouaf » en mandarin.

Le cadenas est un symbole de chance, de longévité et d’amour. 

Les premiers modèles de cadenas proviennent d’Égypte, vers 1000 av. JC, les chinois les ont améliorés et sous la dynastie Han de 25 à 250 après JC, la noblesse chinoise aime se les procurer. Au XVIIIe sous la dynastie Qing, la symbolique du cadenas de Ruyi évolue du talisman qui apporte chance et longévité et puissance spirituelle vers un présage d’amour et de félicité matrimoniale. 

A cette époque Cao Xueqin曹雪芹écrit « Le Rêve dans le pavillon rouge » l’un des quatre grands romans de la littérature classique chinoise, considéré par Mao Zedong comme l'une des fiertés de la Chine et actuellement répertorié à l’UNESCO. Il est à noter que le « pavillon rouge » désigne le gynécée, les appartements intimes des femmes de grande maison que l’on peignait de rouge en symbole de luxe et de bonheur. Dans cet ouvrage le héros Jia Baoyu, est né avec un abraxas de jade précieux dans la bouche et quand il épouse Xue Baochai, celle-ci porte autour du cou un cadenas de sauvegarde en or gravé d'inscriptions prononcées par un moine bouddhiste pour la guérir d’une grave maladie de son enfance. Or sur ce cadenas d’or de la fiancée comme sur l’amulette de jade du héros les inscriptions sont parfaitement complémentaires, signe que leur mariage était prédestiné.

Aussi la joaillerie Qeelin a créé un cadenas Yu Yi dont le message de prospérité, d’amour et d’amitié se renforce par les matériaux comme la cornaline ou le jade ou par les graphismes en nuages gravés sur l’or ou la nacre.

Emblème et trésor national de la Chine, le panda熊猫est un messager de paix et symbole de confiance. Pour preuve la « diplomatie du panda » est un cadeau diplomatique par lequel la Chine prête un panda pendant plusieurs années aux pays avec lesquels elle entretient des liens d’amitié.

Suivant la légende, il y a bien longtemps dans les hautes montagnes vivaient les pandas qui étaient blancs comme la première neige et doux comme des chatons. Ils vivaient paisiblement. Un jour, un bébé panda s’aventure au delà de l’épaisse forêt de bambou. Perdu, il se met à pleurer. Mais ses sanglots attirent la redoutable panthère des neiges. Au moment où le fauve s’apprête à bondir sur le bébé panda, une jeune bergère s’interpose et meurt sous les crocs du félin. Le petit panda raconte à sa famille ses mésaventures alors toute la communauté Panda va rendre un dernier hommage à la courageuse héroïne. Quand ils arrivent, le bucher funéraire dressé par les villageois est éteint, alors les pandas trempent leurs pattes dans les cendres en signe de deuil. Pendant de longues journées, ils essuient leur yeux ruisselants de larmes, se bouchent les oreilles pour ne pas entendre les pleurs qui s’élèvent de toute la montagne, se réconfortent les uns les autres en se prenant dans leurs bras. Et c’est depuis ce jour que les pandas géants portent pour toujours ces mystérieuses tâches noires autour de leurs yeux, de leurs oreilles, de leur taille et sur leurs pattes.

Qeelin a donc créé ses bijoux panda appellé BO BO comme un signe de paix et comme symbole d’innocence. Aussi ses pandas ont-ils les pattes articulées comme un jouet précieux et sont mutinement déclinés avec un gros cœur de rubis, ou en superhéros, ou avec un mignon nunchaku et même tricolore en hommage à la France.

Ainsi se termine cette histoire d’Il était une fois le bijou. Je vous souhaite une jolie semaine et vous donne rendez-vous dimanche prochain. Si cette histoire vous a plus envoyez moi plein de bisous sur les réseaux sociaux d’Il était une fois le bijou et encouragez moi en partageant les bijoux bisous tout autour de vous.

A bientôt pour un prochain bijou, un nouveau bisou du dimanche soir.

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Share

Embed

To listen also