undefined cover
undefined cover
Épisode 48 - Philippe Nicolas "L’école et la nature" cover
Épisode 48 - Philippe Nicolas "L’école et la nature" cover
Innovation en Éducation

Épisode 48 - Philippe Nicolas "L’école et la nature"

Épisode 48 - Philippe Nicolas "L’école et la nature"

1h10 |09/06/2022|

1262

Play
undefined cover
undefined cover
Épisode 48 - Philippe Nicolas "L’école et la nature" cover
Épisode 48 - Philippe Nicolas "L’école et la nature" cover
Innovation en Éducation

Épisode 48 - Philippe Nicolas "L’école et la nature"

Épisode 48 - Philippe Nicolas "L’école et la nature"

1h10 |09/06/2022|

1262

Play

Description

Enseignant trappeur et titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation, Philippe Nicolas est le quarante-huitième invité du podcast Innovation en Éducation.

Très vite, les recherches de Philippe Nicolas vont se concentrer sur le lien entre l’éducation et l’environnement. Depuis des années, il accompagne ses élèves de CM2 d’éducation prioritaire loin des sentiers battus ! Il multiplie les projets qui ont du sens avec eux, avec une seule vocation : rétablir le lien entre l’élève et la nature, en donnant à vivre à ses élèves des expériences fondatrices et intérieures. Une pédagogie qui repose sur un processus en deux étapes. La première : faire qu’il se passe quelque chose entre l’enfant et la nature, et la seconde qui découle de la première : faire en sorte que l’apprenant se sente en charge de la vie !

A l’heure du réchauffement climatique, Philippe Nicolas nous propose à travers son livre “ Enseignant trappeur, pourquoi pas ! Quand la nature réenchante l’école. “, ni plus ni moins que de consentir à vivre sobrement et en harmonie avec le Vivant. En effet, après un été passé au bord de la rivière Varenne en compagnie des truites et des saumons, il réalise à quel point la rupture de nos liens avec la nature représente une véritable menace pour l’humanité. De là, ce professeur des écoles va entreprendre de déployer ses découvertes et en tire des applications pour sa conduite de classe au pied des grands ensembles urbains. Cet enseignant trappeur puisqu’il se définit comme tel, nous invite à réenchanter l’école à travers une éducation globale des cinq sens. Il prône une école des éléments ouverte sur le monde et connectée à la nature afin que l’enfant devenu adulte se sente en charge de la vie et ouvert à ses possibles.

Pour Philippe Nicolas, ce qui doit être accompli à l’école repose sur une pédagogie de projet qui s’arrime sur trois maîtres mots : aventure, sciences et récit. “ Aventure “ comme une proposition à inscrire sa vie dans l’aventure du vivant, “ Sciences “, parce que l’adage “ cherche et tu trouveras “ lui semble être une pépite pédagogique pour l’école, d’autant que ce que l’on trouve peut nous émerveiller et surtout nous rendre libre, et enfin “ récit “ car apprendre à se dire à soi-même pour se dire au monde est au cœur du dernier socle commun. “ Ces trois mots, tels des sésames, sont le socle d’une inscription de soi dans l’intelligence du monde ! “ explique l’enseignant trappeur.

Envie de nous aider ? C'est rapide et gratuit ! Il vous suffit de laisser une bonne note ou un commentaire sur votre plateforme d'écoute : les algorithmes adorent ça, et nous, ça nous permet de semer encore plus de graines !

🎬 Découvrez le documentaire

L’école de la vie: Une génération pour tout changer https://bit.ly/2SMPTE7

📆 Assistez à notre prochain congrès https://www.innovation-en-education.fr

📖 Découvrez notre magazine https://innovation-education-lemag.fr

✉️ Retrouvons-nous sur Facebook https://www.facebook.com/innovationeneducation  et Instagramhttps://www.instagram.com/innovationeneducation

👋 Rejoignez notre discussion autour du bonheur et de l'éducation https://www.facebook.com/groups/1992034014395417

Description

Enseignant trappeur et titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation, Philippe Nicolas est le quarante-huitième invité du podcast Innovation en Éducation.

Très vite, les recherches de Philippe Nicolas vont se concentrer sur le lien entre l’éducation et l’environnement. Depuis des années, il accompagne ses élèves de CM2 d’éducation prioritaire loin des sentiers battus ! Il multiplie les projets qui ont du sens avec eux, avec une seule vocation : rétablir le lien entre l’élève et la nature, en donnant à vivre à ses élèves des expériences fondatrices et intérieures. Une pédagogie qui repose sur un processus en deux étapes. La première : faire qu’il se passe quelque chose entre l’enfant et la nature, et la seconde qui découle de la première : faire en sorte que l’apprenant se sente en charge de la vie !

A l’heure du réchauffement climatique, Philippe Nicolas nous propose à travers son livre “ Enseignant trappeur, pourquoi pas ! Quand la nature réenchante l’école. “, ni plus ni moins que de consentir à vivre sobrement et en harmonie avec le Vivant. En effet, après un été passé au bord de la rivière Varenne en compagnie des truites et des saumons, il réalise à quel point la rupture de nos liens avec la nature représente une véritable menace pour l’humanité. De là, ce professeur des écoles va entreprendre de déployer ses découvertes et en tire des applications pour sa conduite de classe au pied des grands ensembles urbains. Cet enseignant trappeur puisqu’il se définit comme tel, nous invite à réenchanter l’école à travers une éducation globale des cinq sens. Il prône une école des éléments ouverte sur le monde et connectée à la nature afin que l’enfant devenu adulte se sente en charge de la vie et ouvert à ses possibles.

Pour Philippe Nicolas, ce qui doit être accompli à l’école repose sur une pédagogie de projet qui s’arrime sur trois maîtres mots : aventure, sciences et récit. “ Aventure “ comme une proposition à inscrire sa vie dans l’aventure du vivant, “ Sciences “, parce que l’adage “ cherche et tu trouveras “ lui semble être une pépite pédagogique pour l’école, d’autant que ce que l’on trouve peut nous émerveiller et surtout nous rendre libre, et enfin “ récit “ car apprendre à se dire à soi-même pour se dire au monde est au cœur du dernier socle commun. “ Ces trois mots, tels des sésames, sont le socle d’une inscription de soi dans l’intelligence du monde ! “ explique l’enseignant trappeur.

Envie de nous aider ? C'est rapide et gratuit ! Il vous suffit de laisser une bonne note ou un commentaire sur votre plateforme d'écoute : les algorithmes adorent ça, et nous, ça nous permet de semer encore plus de graines !

🎬 Découvrez le documentaire

L’école de la vie: Une génération pour tout changer https://bit.ly/2SMPTE7

📆 Assistez à notre prochain congrès https://www.innovation-en-education.fr

📖 Découvrez notre magazine https://innovation-education-lemag.fr

✉️ Retrouvons-nous sur Facebook https://www.facebook.com/innovationeneducation  et Instagramhttps://www.instagram.com/innovationeneducation

👋 Rejoignez notre discussion autour du bonheur et de l'éducation https://www.facebook.com/groups/1992034014395417

Share

Embed

You may also like

Description

Enseignant trappeur et titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation, Philippe Nicolas est le quarante-huitième invité du podcast Innovation en Éducation.

Très vite, les recherches de Philippe Nicolas vont se concentrer sur le lien entre l’éducation et l’environnement. Depuis des années, il accompagne ses élèves de CM2 d’éducation prioritaire loin des sentiers battus ! Il multiplie les projets qui ont du sens avec eux, avec une seule vocation : rétablir le lien entre l’élève et la nature, en donnant à vivre à ses élèves des expériences fondatrices et intérieures. Une pédagogie qui repose sur un processus en deux étapes. La première : faire qu’il se passe quelque chose entre l’enfant et la nature, et la seconde qui découle de la première : faire en sorte que l’apprenant se sente en charge de la vie !

A l’heure du réchauffement climatique, Philippe Nicolas nous propose à travers son livre “ Enseignant trappeur, pourquoi pas ! Quand la nature réenchante l’école. “, ni plus ni moins que de consentir à vivre sobrement et en harmonie avec le Vivant. En effet, après un été passé au bord de la rivière Varenne en compagnie des truites et des saumons, il réalise à quel point la rupture de nos liens avec la nature représente une véritable menace pour l’humanité. De là, ce professeur des écoles va entreprendre de déployer ses découvertes et en tire des applications pour sa conduite de classe au pied des grands ensembles urbains. Cet enseignant trappeur puisqu’il se définit comme tel, nous invite à réenchanter l’école à travers une éducation globale des cinq sens. Il prône une école des éléments ouverte sur le monde et connectée à la nature afin que l’enfant devenu adulte se sente en charge de la vie et ouvert à ses possibles.

Pour Philippe Nicolas, ce qui doit être accompli à l’école repose sur une pédagogie de projet qui s’arrime sur trois maîtres mots : aventure, sciences et récit. “ Aventure “ comme une proposition à inscrire sa vie dans l’aventure du vivant, “ Sciences “, parce que l’adage “ cherche et tu trouveras “ lui semble être une pépite pédagogique pour l’école, d’autant que ce que l’on trouve peut nous émerveiller et surtout nous rendre libre, et enfin “ récit “ car apprendre à se dire à soi-même pour se dire au monde est au cœur du dernier socle commun. “ Ces trois mots, tels des sésames, sont le socle d’une inscription de soi dans l’intelligence du monde ! “ explique l’enseignant trappeur.

Envie de nous aider ? C'est rapide et gratuit ! Il vous suffit de laisser une bonne note ou un commentaire sur votre plateforme d'écoute : les algorithmes adorent ça, et nous, ça nous permet de semer encore plus de graines !

🎬 Découvrez le documentaire

L’école de la vie: Une génération pour tout changer https://bit.ly/2SMPTE7

📆 Assistez à notre prochain congrès https://www.innovation-en-education.fr

📖 Découvrez notre magazine https://innovation-education-lemag.fr

✉️ Retrouvons-nous sur Facebook https://www.facebook.com/innovationeneducation  et Instagramhttps://www.instagram.com/innovationeneducation

👋 Rejoignez notre discussion autour du bonheur et de l'éducation https://www.facebook.com/groups/1992034014395417

Description

Enseignant trappeur et titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation, Philippe Nicolas est le quarante-huitième invité du podcast Innovation en Éducation.

Très vite, les recherches de Philippe Nicolas vont se concentrer sur le lien entre l’éducation et l’environnement. Depuis des années, il accompagne ses élèves de CM2 d’éducation prioritaire loin des sentiers battus ! Il multiplie les projets qui ont du sens avec eux, avec une seule vocation : rétablir le lien entre l’élève et la nature, en donnant à vivre à ses élèves des expériences fondatrices et intérieures. Une pédagogie qui repose sur un processus en deux étapes. La première : faire qu’il se passe quelque chose entre l’enfant et la nature, et la seconde qui découle de la première : faire en sorte que l’apprenant se sente en charge de la vie !

A l’heure du réchauffement climatique, Philippe Nicolas nous propose à travers son livre “ Enseignant trappeur, pourquoi pas ! Quand la nature réenchante l’école. “, ni plus ni moins que de consentir à vivre sobrement et en harmonie avec le Vivant. En effet, après un été passé au bord de la rivière Varenne en compagnie des truites et des saumons, il réalise à quel point la rupture de nos liens avec la nature représente une véritable menace pour l’humanité. De là, ce professeur des écoles va entreprendre de déployer ses découvertes et en tire des applications pour sa conduite de classe au pied des grands ensembles urbains. Cet enseignant trappeur puisqu’il se définit comme tel, nous invite à réenchanter l’école à travers une éducation globale des cinq sens. Il prône une école des éléments ouverte sur le monde et connectée à la nature afin que l’enfant devenu adulte se sente en charge de la vie et ouvert à ses possibles.

Pour Philippe Nicolas, ce qui doit être accompli à l’école repose sur une pédagogie de projet qui s’arrime sur trois maîtres mots : aventure, sciences et récit. “ Aventure “ comme une proposition à inscrire sa vie dans l’aventure du vivant, “ Sciences “, parce que l’adage “ cherche et tu trouveras “ lui semble être une pépite pédagogique pour l’école, d’autant que ce que l’on trouve peut nous émerveiller et surtout nous rendre libre, et enfin “ récit “ car apprendre à se dire à soi-même pour se dire au monde est au cœur du dernier socle commun. “ Ces trois mots, tels des sésames, sont le socle d’une inscription de soi dans l’intelligence du monde ! “ explique l’enseignant trappeur.

Envie de nous aider ? C'est rapide et gratuit ! Il vous suffit de laisser une bonne note ou un commentaire sur votre plateforme d'écoute : les algorithmes adorent ça, et nous, ça nous permet de semer encore plus de graines !

🎬 Découvrez le documentaire

L’école de la vie: Une génération pour tout changer https://bit.ly/2SMPTE7

📆 Assistez à notre prochain congrès https://www.innovation-en-education.fr

📖 Découvrez notre magazine https://innovation-education-lemag.fr

✉️ Retrouvons-nous sur Facebook https://www.facebook.com/innovationeneducation  et Instagramhttps://www.instagram.com/innovationeneducation

👋 Rejoignez notre discussion autour du bonheur et de l'éducation https://www.facebook.com/groups/1992034014395417

Share

Embed

You may also like