#33 Sandrine, marin-pêcheur cover
#33 Sandrine, marin-pêcheur cover
Into the job

#33 Sandrine, marin-pêcheur

#33 Sandrine, marin-pêcheur

45min |23/06/2021
Listen
#33 Sandrine, marin-pêcheur cover
#33 Sandrine, marin-pêcheur cover
Into the job

#33 Sandrine, marin-pêcheur

#33 Sandrine, marin-pêcheur

45min |23/06/2021
Listen

Description

EPISODE 33 - Découvrez le métier de marin-pêcheur !


Il y a des métiers qui sont à la fois pleins de routines et d’autres qui nous semblent plus vivre dans l’instant présent. On pourrait dire d’un boulanger par exemple qu’il a un quotidien un peu plan-plan, à faire tous les matins ses fournées de croissants et de baguettes, là où un policier peut sembler avoir des journées plus propices aux sensations fortes. 


Comme souvent, la réalité n’est pas si facile à catégoriser, et le métier que je vous propose d’explorer aujourd’hui nous le prouve bien : à la fois routinier et soumis aux caprices de la réalité, il échappe à pas mal des catégories que l’on aime bien appliquer aux métiers qui nous entourent.


Dans cet épisode, je vous emmène découvrir le quotidien de Sandrine, qui est marin-pêcheur. Elle exerce en famille à bord de son navire, le Goelo, rattaché au port de Royan, en Charente-Maritime. 


Alors tout de suite, quand on pense au métier de marin-pêcheur, on s’imagine un peu une vie rythmée pleine de péripéties, avec beaucoup de mouvements. Sandrine sait bien l’intérêt que suscite son métier, qui a un parfois même un petit côté “pirate” comme elle le dit. 


Bien loin du quotidien des métiers tertiaires, qui sont beaucoup plus représentés aujourd’hui. Je suis même prête à parier que très peu d’entre vous connaissent personnellement un marin-pêcheur. 


Pourtant, il était entre 30 et 40 000 marins à pratiquer en France en 2017, sur des activités que l’on peut séparer entre la pêche, le commerce, les cultures marines et ce que l’on appelle la plaisance professionnelle. 


Sandrine, elle exerce le métier de marin-pêcheur, et dans cette même catégorie, on distingue encore plusieurs activités, comme la pêche côtière, la pêche au large, la grande ou la petite pêche, qui dépendent soit des marées, soit du lieu, voire de la taille du bateau. 


Et aussi éloigné que ce métier peut paraître de nos vies parfois plus citadines, parfois plus monotones ou parfois plus sociales, je peux déjà vous dire qu’il ne manque pas de routines. Tous les matins, Sandrine sait ce qu’elle doit faire, depuis la mise en route de son navire jusqu’au retour à la Criée.


Entre chorégraphie bien orchestrée et vie en mer, je vous laisse découvrir la vraie vie d’une marin-pêcheur pendant les quarante prochaines minutes. Très bonne écoute à vous !


(Si vous écoutez bien, vous entendrez le vent fort que nous avions le jour de l'enregistrement... ce sont les conditions du réel depuis un port de pêche ! Un peu plus de réalité dans vos oreilles !).


*Si cet épisode vous a plu, n'oubliez pas de laisser un commentaire et 5 étoiles sur Apple Podcast ! Ca ne vous prend qu'une minute et ça m'aide beaucoup à faire connaître le podcast.


Production, animation et réalisation :Laura Pironnet

Référence :Port de pêche et criée de Royan, Poiscaille

Musique :La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd

Instagram :@intothejob.podcast

Description

EPISODE 33 - Découvrez le métier de marin-pêcheur !


Il y a des métiers qui sont à la fois pleins de routines et d’autres qui nous semblent plus vivre dans l’instant présent. On pourrait dire d’un boulanger par exemple qu’il a un quotidien un peu plan-plan, à faire tous les matins ses fournées de croissants et de baguettes, là où un policier peut sembler avoir des journées plus propices aux sensations fortes. 


Comme souvent, la réalité n’est pas si facile à catégoriser, et le métier que je vous propose d’explorer aujourd’hui nous le prouve bien : à la fois routinier et soumis aux caprices de la réalité, il échappe à pas mal des catégories que l’on aime bien appliquer aux métiers qui nous entourent.


Dans cet épisode, je vous emmène découvrir le quotidien de Sandrine, qui est marin-pêcheur. Elle exerce en famille à bord de son navire, le Goelo, rattaché au port de Royan, en Charente-Maritime. 


Alors tout de suite, quand on pense au métier de marin-pêcheur, on s’imagine un peu une vie rythmée pleine de péripéties, avec beaucoup de mouvements. Sandrine sait bien l’intérêt que suscite son métier, qui a un parfois même un petit côté “pirate” comme elle le dit. 


Bien loin du quotidien des métiers tertiaires, qui sont beaucoup plus représentés aujourd’hui. Je suis même prête à parier que très peu d’entre vous connaissent personnellement un marin-pêcheur. 


Pourtant, il était entre 30 et 40 000 marins à pratiquer en France en 2017, sur des activités que l’on peut séparer entre la pêche, le commerce, les cultures marines et ce que l’on appelle la plaisance professionnelle. 


Sandrine, elle exerce le métier de marin-pêcheur, et dans cette même catégorie, on distingue encore plusieurs activités, comme la pêche côtière, la pêche au large, la grande ou la petite pêche, qui dépendent soit des marées, soit du lieu, voire de la taille du bateau. 


Et aussi éloigné que ce métier peut paraître de nos vies parfois plus citadines, parfois plus monotones ou parfois plus sociales, je peux déjà vous dire qu’il ne manque pas de routines. Tous les matins, Sandrine sait ce qu’elle doit faire, depuis la mise en route de son navire jusqu’au retour à la Criée.


Entre chorégraphie bien orchestrée et vie en mer, je vous laisse découvrir la vraie vie d’une marin-pêcheur pendant les quarante prochaines minutes. Très bonne écoute à vous !


(Si vous écoutez bien, vous entendrez le vent fort que nous avions le jour de l'enregistrement... ce sont les conditions du réel depuis un port de pêche ! Un peu plus de réalité dans vos oreilles !).


*Si cet épisode vous a plu, n'oubliez pas de laisser un commentaire et 5 étoiles sur Apple Podcast ! Ca ne vous prend qu'une minute et ça m'aide beaucoup à faire connaître le podcast.


Production, animation et réalisation :Laura Pironnet

Référence :Port de pêche et criée de Royan, Poiscaille

Musique :La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd

Instagram :@intothejob.podcast

Share

Embed

You may also like

Description

EPISODE 33 - Découvrez le métier de marin-pêcheur !


Il y a des métiers qui sont à la fois pleins de routines et d’autres qui nous semblent plus vivre dans l’instant présent. On pourrait dire d’un boulanger par exemple qu’il a un quotidien un peu plan-plan, à faire tous les matins ses fournées de croissants et de baguettes, là où un policier peut sembler avoir des journées plus propices aux sensations fortes. 


Comme souvent, la réalité n’est pas si facile à catégoriser, et le métier que je vous propose d’explorer aujourd’hui nous le prouve bien : à la fois routinier et soumis aux caprices de la réalité, il échappe à pas mal des catégories que l’on aime bien appliquer aux métiers qui nous entourent.


Dans cet épisode, je vous emmène découvrir le quotidien de Sandrine, qui est marin-pêcheur. Elle exerce en famille à bord de son navire, le Goelo, rattaché au port de Royan, en Charente-Maritime. 


Alors tout de suite, quand on pense au métier de marin-pêcheur, on s’imagine un peu une vie rythmée pleine de péripéties, avec beaucoup de mouvements. Sandrine sait bien l’intérêt que suscite son métier, qui a un parfois même un petit côté “pirate” comme elle le dit. 


Bien loin du quotidien des métiers tertiaires, qui sont beaucoup plus représentés aujourd’hui. Je suis même prête à parier que très peu d’entre vous connaissent personnellement un marin-pêcheur. 


Pourtant, il était entre 30 et 40 000 marins à pratiquer en France en 2017, sur des activités que l’on peut séparer entre la pêche, le commerce, les cultures marines et ce que l’on appelle la plaisance professionnelle. 


Sandrine, elle exerce le métier de marin-pêcheur, et dans cette même catégorie, on distingue encore plusieurs activités, comme la pêche côtière, la pêche au large, la grande ou la petite pêche, qui dépendent soit des marées, soit du lieu, voire de la taille du bateau. 


Et aussi éloigné que ce métier peut paraître de nos vies parfois plus citadines, parfois plus monotones ou parfois plus sociales, je peux déjà vous dire qu’il ne manque pas de routines. Tous les matins, Sandrine sait ce qu’elle doit faire, depuis la mise en route de son navire jusqu’au retour à la Criée.


Entre chorégraphie bien orchestrée et vie en mer, je vous laisse découvrir la vraie vie d’une marin-pêcheur pendant les quarante prochaines minutes. Très bonne écoute à vous !


(Si vous écoutez bien, vous entendrez le vent fort que nous avions le jour de l'enregistrement... ce sont les conditions du réel depuis un port de pêche ! Un peu plus de réalité dans vos oreilles !).


*Si cet épisode vous a plu, n'oubliez pas de laisser un commentaire et 5 étoiles sur Apple Podcast ! Ca ne vous prend qu'une minute et ça m'aide beaucoup à faire connaître le podcast.


Production, animation et réalisation :Laura Pironnet

Référence :Port de pêche et criée de Royan, Poiscaille

Musique :La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd

Instagram :@intothejob.podcast

Description

EPISODE 33 - Découvrez le métier de marin-pêcheur !


Il y a des métiers qui sont à la fois pleins de routines et d’autres qui nous semblent plus vivre dans l’instant présent. On pourrait dire d’un boulanger par exemple qu’il a un quotidien un peu plan-plan, à faire tous les matins ses fournées de croissants et de baguettes, là où un policier peut sembler avoir des journées plus propices aux sensations fortes. 


Comme souvent, la réalité n’est pas si facile à catégoriser, et le métier que je vous propose d’explorer aujourd’hui nous le prouve bien : à la fois routinier et soumis aux caprices de la réalité, il échappe à pas mal des catégories que l’on aime bien appliquer aux métiers qui nous entourent.


Dans cet épisode, je vous emmène découvrir le quotidien de Sandrine, qui est marin-pêcheur. Elle exerce en famille à bord de son navire, le Goelo, rattaché au port de Royan, en Charente-Maritime. 


Alors tout de suite, quand on pense au métier de marin-pêcheur, on s’imagine un peu une vie rythmée pleine de péripéties, avec beaucoup de mouvements. Sandrine sait bien l’intérêt que suscite son métier, qui a un parfois même un petit côté “pirate” comme elle le dit. 


Bien loin du quotidien des métiers tertiaires, qui sont beaucoup plus représentés aujourd’hui. Je suis même prête à parier que très peu d’entre vous connaissent personnellement un marin-pêcheur. 


Pourtant, il était entre 30 et 40 000 marins à pratiquer en France en 2017, sur des activités que l’on peut séparer entre la pêche, le commerce, les cultures marines et ce que l’on appelle la plaisance professionnelle. 


Sandrine, elle exerce le métier de marin-pêcheur, et dans cette même catégorie, on distingue encore plusieurs activités, comme la pêche côtière, la pêche au large, la grande ou la petite pêche, qui dépendent soit des marées, soit du lieu, voire de la taille du bateau. 


Et aussi éloigné que ce métier peut paraître de nos vies parfois plus citadines, parfois plus monotones ou parfois plus sociales, je peux déjà vous dire qu’il ne manque pas de routines. Tous les matins, Sandrine sait ce qu’elle doit faire, depuis la mise en route de son navire jusqu’au retour à la Criée.


Entre chorégraphie bien orchestrée et vie en mer, je vous laisse découvrir la vraie vie d’une marin-pêcheur pendant les quarante prochaines minutes. Très bonne écoute à vous !


(Si vous écoutez bien, vous entendrez le vent fort que nous avions le jour de l'enregistrement... ce sont les conditions du réel depuis un port de pêche ! Un peu plus de réalité dans vos oreilles !).


*Si cet épisode vous a plu, n'oubliez pas de laisser un commentaire et 5 étoiles sur Apple Podcast ! Ca ne vous prend qu'une minute et ça m'aide beaucoup à faire connaître le podcast.


Production, animation et réalisation :Laura Pironnet

Référence :Port de pêche et criée de Royan, Poiscaille

Musique :La Musique Libre, La Grande Table, N.Y. Tedd

Instagram :@intothejob.podcast

Share

Embed

You may also like