Journal n°43 - La Colline des Hommes Perdus de Sydney Lumet cover
Journal n°43 - La Colline des Hommes Perdus de Sydney Lumet cover
Journal de Cinéma

Journal n°43 - La Colline des Hommes Perdus de Sydney Lumet

Journal n°43 - La Colline des Hommes Perdus de Sydney Lumet

11min |13/11/2020
Listen
Journal n°43 - La Colline des Hommes Perdus de Sydney Lumet cover
Journal n°43 - La Colline des Hommes Perdus de Sydney Lumet cover
Journal de Cinéma

Journal n°43 - La Colline des Hommes Perdus de Sydney Lumet

Journal n°43 - La Colline des Hommes Perdus de Sydney Lumet

11min |13/11/2020
Listen

Description

Modeste hommage à une légendes du cinéma mondiale, icône absolue dans la première incarnation de James Bond : Sean Connery récemment décédé à l'âge de 90 ans. Au programme en son honneur, la première rencontre avec un réalisateur qui le suivra de longues années : La Colline des Hommes Perdus de Sydney Lumet, sorti en 1965.

Le film débute sur l’arrivée de Joe Roberts (incarné par Sean Connery) et de quatre autres soldats qui découvrent l’enfer qui les attends dans ce camp au milieu duquel se dresse une colline artificielle, dédiée à être inlassablement gravie par les prisonniers en guise de punition. Le scénario est adapté d’une pièce du même nom écrite par Ray Rigby et il remportera le prix du meilleur scénario en 1965 à Cannes.

Bonne écoute ! 

Description

Modeste hommage à une légendes du cinéma mondiale, icône absolue dans la première incarnation de James Bond : Sean Connery récemment décédé à l'âge de 90 ans. Au programme en son honneur, la première rencontre avec un réalisateur qui le suivra de longues années : La Colline des Hommes Perdus de Sydney Lumet, sorti en 1965.

Le film débute sur l’arrivée de Joe Roberts (incarné par Sean Connery) et de quatre autres soldats qui découvrent l’enfer qui les attends dans ce camp au milieu duquel se dresse une colline artificielle, dédiée à être inlassablement gravie par les prisonniers en guise de punition. Le scénario est adapté d’une pièce du même nom écrite par Ray Rigby et il remportera le prix du meilleur scénario en 1965 à Cannes.

Bonne écoute ! 

Share

Embed

You may also like

Description

Modeste hommage à une légendes du cinéma mondiale, icône absolue dans la première incarnation de James Bond : Sean Connery récemment décédé à l'âge de 90 ans. Au programme en son honneur, la première rencontre avec un réalisateur qui le suivra de longues années : La Colline des Hommes Perdus de Sydney Lumet, sorti en 1965.

Le film débute sur l’arrivée de Joe Roberts (incarné par Sean Connery) et de quatre autres soldats qui découvrent l’enfer qui les attends dans ce camp au milieu duquel se dresse une colline artificielle, dédiée à être inlassablement gravie par les prisonniers en guise de punition. Le scénario est adapté d’une pièce du même nom écrite par Ray Rigby et il remportera le prix du meilleur scénario en 1965 à Cannes.

Bonne écoute ! 

Description

Modeste hommage à une légendes du cinéma mondiale, icône absolue dans la première incarnation de James Bond : Sean Connery récemment décédé à l'âge de 90 ans. Au programme en son honneur, la première rencontre avec un réalisateur qui le suivra de longues années : La Colline des Hommes Perdus de Sydney Lumet, sorti en 1965.

Le film débute sur l’arrivée de Joe Roberts (incarné par Sean Connery) et de quatre autres soldats qui découvrent l’enfer qui les attends dans ce camp au milieu duquel se dresse une colline artificielle, dédiée à être inlassablement gravie par les prisonniers en guise de punition. Le scénario est adapté d’une pièce du même nom écrite par Ray Rigby et il remportera le prix du meilleur scénario en 1965 à Cannes.

Bonne écoute ! 

Share

Embed

You may also like