undefined cover
undefined cover
Keith Haring - "L'art est pour tout le monde" cover
Keith Haring - "L'art est pour tout le monde" cover
Journal ultime

Keith Haring - "L'art est pour tout le monde"

Keith Haring - "L'art est pour tout le monde"

13min |17/05/2023
Play
undefined cover
undefined cover
Keith Haring - "L'art est pour tout le monde" cover
Keith Haring - "L'art est pour tout le monde" cover
Journal ultime

Keith Haring - "L'art est pour tout le monde"

Keith Haring - "L'art est pour tout le monde"

13min |17/05/2023
Play

Description

Il aimait danser, peindre, flâner dans New York. Né en 1958 en Pennsylvanie, le peintre, sculpteur et dessinateur américain Keith Haring s'est rapidement imposé comme un pionnier du street art... Muée par des couleurs vives comme d'épais traits noirs, son œuvre s'est affichée sur tous les supports qui lui tombaient sous la main et s’est inscrite dans un engagement qui n’a jamais failli, jusqu’à son décès prématuré, en 1990. 

Beaucoup d’amour, pas mal de colère, une ligne de conduite tant artistique que morale : c’est ce qu’on retrouve dans son journal intime, raconté par Sophie Rosemont. 


Suivez Journal Ultime sur instagram  


Crédits :

Journal de Keith Haring, éditions Flammarion (2010), traduit par Stéphanie Alkofer

Générique : Yael Naim

Un podcast de : Sophie Rosemont

Production : Podlific

Montage : Nicolas Loncle et François Berchenko

Intérprète : Romain Burrel

Description

Il aimait danser, peindre, flâner dans New York. Né en 1958 en Pennsylvanie, le peintre, sculpteur et dessinateur américain Keith Haring s'est rapidement imposé comme un pionnier du street art... Muée par des couleurs vives comme d'épais traits noirs, son œuvre s'est affichée sur tous les supports qui lui tombaient sous la main et s’est inscrite dans un engagement qui n’a jamais failli, jusqu’à son décès prématuré, en 1990. 

Beaucoup d’amour, pas mal de colère, une ligne de conduite tant artistique que morale : c’est ce qu’on retrouve dans son journal intime, raconté par Sophie Rosemont. 


Suivez Journal Ultime sur instagram  


Crédits :

Journal de Keith Haring, éditions Flammarion (2010), traduit par Stéphanie Alkofer

Générique : Yael Naim

Un podcast de : Sophie Rosemont

Production : Podlific

Montage : Nicolas Loncle et François Berchenko

Intérprète : Romain Burrel

Share

Embed

You may also like

Description

Il aimait danser, peindre, flâner dans New York. Né en 1958 en Pennsylvanie, le peintre, sculpteur et dessinateur américain Keith Haring s'est rapidement imposé comme un pionnier du street art... Muée par des couleurs vives comme d'épais traits noirs, son œuvre s'est affichée sur tous les supports qui lui tombaient sous la main et s’est inscrite dans un engagement qui n’a jamais failli, jusqu’à son décès prématuré, en 1990. 

Beaucoup d’amour, pas mal de colère, une ligne de conduite tant artistique que morale : c’est ce qu’on retrouve dans son journal intime, raconté par Sophie Rosemont. 


Suivez Journal Ultime sur instagram  


Crédits :

Journal de Keith Haring, éditions Flammarion (2010), traduit par Stéphanie Alkofer

Générique : Yael Naim

Un podcast de : Sophie Rosemont

Production : Podlific

Montage : Nicolas Loncle et François Berchenko

Intérprète : Romain Burrel

Description

Il aimait danser, peindre, flâner dans New York. Né en 1958 en Pennsylvanie, le peintre, sculpteur et dessinateur américain Keith Haring s'est rapidement imposé comme un pionnier du street art... Muée par des couleurs vives comme d'épais traits noirs, son œuvre s'est affichée sur tous les supports qui lui tombaient sous la main et s’est inscrite dans un engagement qui n’a jamais failli, jusqu’à son décès prématuré, en 1990. 

Beaucoup d’amour, pas mal de colère, une ligne de conduite tant artistique que morale : c’est ce qu’on retrouve dans son journal intime, raconté par Sophie Rosemont. 


Suivez Journal Ultime sur instagram  


Crédits :

Journal de Keith Haring, éditions Flammarion (2010), traduit par Stéphanie Alkofer

Générique : Yael Naim

Un podcast de : Sophie Rosemont

Production : Podlific

Montage : Nicolas Loncle et François Berchenko

Intérprète : Romain Burrel

Share

Embed

You may also like