undefined cover
undefined cover
L'Art de l'écoute | Migrations cover
L'Art de l'écoute | Migrations cover
L'Art de l'Écoute - Radio Grenouille

L'Art de l'écoute | Migrations

L'Art de l'écoute | Migrations

1h55 |28/06/2021
Play
undefined cover
undefined cover
L'Art de l'écoute | Migrations cover
L'Art de l'écoute | Migrations cover
L'Art de l'Écoute - Radio Grenouille

L'Art de l'écoute | Migrations

L'Art de l'écoute | Migrations

1h55 |28/06/2021
Play

Description

Cette semaine, il est question de migrations, de frontières et d'enfermement. La parole est laissée aux premières concernées, les personnes migrantes, qui pour beaucoup d'entre-elles sont sans papiers en Europe et à des projets qui les soutiennent. Nous entendrons notamment les récentes formes sonores que deux groupes s'efforcent de monter pour faire entendre leurs luttes.

Alarmphone, un réseau qui milite pour la liberté de mouvement et fait un travail de veille pour des personnes en situation de détresse en mer Méditerrannée. Alarmphone en est à son cinquième podcast, Chroniques à MER.

Getting the Voice out, un collectif basé à Bruxelles, qui soutient les luttes à l'intérieur
des centres fermés en faisant sortir la voix des personnes détenues. 


1. LANCE-PIERRE, épisode 1- 35'

LANCE-PIERRE est le premier épisode du collectif, mis en ligne en mai 2021. Dans
ce premier épisode, elles tentent de répondre aux questions suivantes : qu’est-ce qu’un centre fermé ? Qu’est-ce que ça évoque dans l’imaginaire collectif ? Qu’est-ce que l’État
belge cherche à cacher derrière les grilles et les barbelés ?

http://www.gettingthevoiceout.org/


2. Karima 2G – 'Refugees' – 4'11


3. 'À leurs corps défendant', un documentaire de Pauline Fonsny et Anaïs Carton – 51'13

Vivre sans papiers, c’est toujours risquer d’être arrêté·e, enfermé·e, expulsé·e du
territoire où l’on cherche l’hospitalité. 

Pauline Fonsny et Anaïs Carton, réalisatrices sonores bruxelloises, ont réalisé il y a peu 'À leurs corps défendant, un documentaire de 50 minutes où trois personnes désignées comme « illégales », à un moment de leur parcours, témoignent de leur vie emmurée par l’Europe. Souhail, Rabia et Mado racontent la violence des politiques migratoires belges. L’un, depuis l’intérieur du centre fermé, évoque les violences physiques et psychologiques; l’autre, depuis l’extérieur, relate l’angoisse du risque quotidien de l’arrestation; et enfin, la dernière, suite à sa « libération», raconte la peur, la colère et l’espoir. Comme un appel à la
liberté, À leurs corps défendant met en lumière la réalité meurtrière des centres fermés et la nécessité d’y mettre un terme. 


Réalisation, prise de son et montage Pauline Fonsny et Anaïs Carton • Création sonore Alice Peret et Cyril Mossé • Mixage Maxime Thomas • Musique de fin Jil Jilala et Nass El Ghiwane • Production Centre Bruxellois d’Action Interculturelle et Contre-ciels asbl • Avec le soutien du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique, de l’Atelier de Création
Sonore et Radiophonique, de l’Atelier Graphoui, du GSARA, de Zin TV et de Radio Panik • Dessin Christophe Poot • Graphisme Clément Hostein (GSARA)


4. Manno Charlemagne – Le Mal du pays - 2'04


5. Chroniques à MER, Episode 5 :  'Criminalisation des exilé.e.s' – juin 2021 – 10'23

Chronique radio mensuelle en français, qui sort la deuxième semaine de chaque mois. Elle est réalisée par des membres du réseau AlarmPhone, une hotline auto-gérée par des activistes 7/7- 24/24 depuis 2015, pour soutenir les appels des personnes qui sont en détresse sur la frontière méditerranéenne, exiger leurs sauvetages et leurs débarquements dans des ports sûrs.

Parce que des milliers de gens traversent la Méditerranée ;

Parce que la mer méditerranée est une frontière ;

Parce que les frontières perpétuent le racisme et colonialisme ;

Parce que le racisme et le colonialisme tuent.

Parce qu’en 2020 1760 pers sont mortes en traversant - 147 personnes par mois, 34 par semaines, près de 5 personnes par jour - et bien bien plus dont on ne sait rien ;

Parce que des histoires existent derrières les chiffres ;

Parce que ces histoires doivent être racontées ;

https://alarmphone.org/fr/ 


Illustration de Christophe Poot pour le documentaire 'À leurs corps défendant',

Description

Cette semaine, il est question de migrations, de frontières et d'enfermement. La parole est laissée aux premières concernées, les personnes migrantes, qui pour beaucoup d'entre-elles sont sans papiers en Europe et à des projets qui les soutiennent. Nous entendrons notamment les récentes formes sonores que deux groupes s'efforcent de monter pour faire entendre leurs luttes.

Alarmphone, un réseau qui milite pour la liberté de mouvement et fait un travail de veille pour des personnes en situation de détresse en mer Méditerrannée. Alarmphone en est à son cinquième podcast, Chroniques à MER.

Getting the Voice out, un collectif basé à Bruxelles, qui soutient les luttes à l'intérieur
des centres fermés en faisant sortir la voix des personnes détenues. 


1. LANCE-PIERRE, épisode 1- 35'

LANCE-PIERRE est le premier épisode du collectif, mis en ligne en mai 2021. Dans
ce premier épisode, elles tentent de répondre aux questions suivantes : qu’est-ce qu’un centre fermé ? Qu’est-ce que ça évoque dans l’imaginaire collectif ? Qu’est-ce que l’État
belge cherche à cacher derrière les grilles et les barbelés ?

http://www.gettingthevoiceout.org/


2. Karima 2G – 'Refugees' – 4'11


3. 'À leurs corps défendant', un documentaire de Pauline Fonsny et Anaïs Carton – 51'13

Vivre sans papiers, c’est toujours risquer d’être arrêté·e, enfermé·e, expulsé·e du
territoire où l’on cherche l’hospitalité. 

Pauline Fonsny et Anaïs Carton, réalisatrices sonores bruxelloises, ont réalisé il y a peu 'À leurs corps défendant, un documentaire de 50 minutes où trois personnes désignées comme « illégales », à un moment de leur parcours, témoignent de leur vie emmurée par l’Europe. Souhail, Rabia et Mado racontent la violence des politiques migratoires belges. L’un, depuis l’intérieur du centre fermé, évoque les violences physiques et psychologiques; l’autre, depuis l’extérieur, relate l’angoisse du risque quotidien de l’arrestation; et enfin, la dernière, suite à sa « libération», raconte la peur, la colère et l’espoir. Comme un appel à la
liberté, À leurs corps défendant met en lumière la réalité meurtrière des centres fermés et la nécessité d’y mettre un terme. 


Réalisation, prise de son et montage Pauline Fonsny et Anaïs Carton • Création sonore Alice Peret et Cyril Mossé • Mixage Maxime Thomas • Musique de fin Jil Jilala et Nass El Ghiwane • Production Centre Bruxellois d’Action Interculturelle et Contre-ciels asbl • Avec le soutien du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique, de l’Atelier de Création
Sonore et Radiophonique, de l’Atelier Graphoui, du GSARA, de Zin TV et de Radio Panik • Dessin Christophe Poot • Graphisme Clément Hostein (GSARA)


4. Manno Charlemagne – Le Mal du pays - 2'04


5. Chroniques à MER, Episode 5 :  'Criminalisation des exilé.e.s' – juin 2021 – 10'23

Chronique radio mensuelle en français, qui sort la deuxième semaine de chaque mois. Elle est réalisée par des membres du réseau AlarmPhone, une hotline auto-gérée par des activistes 7/7- 24/24 depuis 2015, pour soutenir les appels des personnes qui sont en détresse sur la frontière méditerranéenne, exiger leurs sauvetages et leurs débarquements dans des ports sûrs.

Parce que des milliers de gens traversent la Méditerranée ;

Parce que la mer méditerranée est une frontière ;

Parce que les frontières perpétuent le racisme et colonialisme ;

Parce que le racisme et le colonialisme tuent.

Parce qu’en 2020 1760 pers sont mortes en traversant - 147 personnes par mois, 34 par semaines, près de 5 personnes par jour - et bien bien plus dont on ne sait rien ;

Parce que des histoires existent derrières les chiffres ;

Parce que ces histoires doivent être racontées ;

https://alarmphone.org/fr/ 


Illustration de Christophe Poot pour le documentaire 'À leurs corps défendant',

Share

Embed

You may also like

Description

Cette semaine, il est question de migrations, de frontières et d'enfermement. La parole est laissée aux premières concernées, les personnes migrantes, qui pour beaucoup d'entre-elles sont sans papiers en Europe et à des projets qui les soutiennent. Nous entendrons notamment les récentes formes sonores que deux groupes s'efforcent de monter pour faire entendre leurs luttes.

Alarmphone, un réseau qui milite pour la liberté de mouvement et fait un travail de veille pour des personnes en situation de détresse en mer Méditerrannée. Alarmphone en est à son cinquième podcast, Chroniques à MER.

Getting the Voice out, un collectif basé à Bruxelles, qui soutient les luttes à l'intérieur
des centres fermés en faisant sortir la voix des personnes détenues. 


1. LANCE-PIERRE, épisode 1- 35'

LANCE-PIERRE est le premier épisode du collectif, mis en ligne en mai 2021. Dans
ce premier épisode, elles tentent de répondre aux questions suivantes : qu’est-ce qu’un centre fermé ? Qu’est-ce que ça évoque dans l’imaginaire collectif ? Qu’est-ce que l’État
belge cherche à cacher derrière les grilles et les barbelés ?

http://www.gettingthevoiceout.org/


2. Karima 2G – 'Refugees' – 4'11


3. 'À leurs corps défendant', un documentaire de Pauline Fonsny et Anaïs Carton – 51'13

Vivre sans papiers, c’est toujours risquer d’être arrêté·e, enfermé·e, expulsé·e du
territoire où l’on cherche l’hospitalité. 

Pauline Fonsny et Anaïs Carton, réalisatrices sonores bruxelloises, ont réalisé il y a peu 'À leurs corps défendant, un documentaire de 50 minutes où trois personnes désignées comme « illégales », à un moment de leur parcours, témoignent de leur vie emmurée par l’Europe. Souhail, Rabia et Mado racontent la violence des politiques migratoires belges. L’un, depuis l’intérieur du centre fermé, évoque les violences physiques et psychologiques; l’autre, depuis l’extérieur, relate l’angoisse du risque quotidien de l’arrestation; et enfin, la dernière, suite à sa « libération», raconte la peur, la colère et l’espoir. Comme un appel à la
liberté, À leurs corps défendant met en lumière la réalité meurtrière des centres fermés et la nécessité d’y mettre un terme. 


Réalisation, prise de son et montage Pauline Fonsny et Anaïs Carton • Création sonore Alice Peret et Cyril Mossé • Mixage Maxime Thomas • Musique de fin Jil Jilala et Nass El Ghiwane • Production Centre Bruxellois d’Action Interculturelle et Contre-ciels asbl • Avec le soutien du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique, de l’Atelier de Création
Sonore et Radiophonique, de l’Atelier Graphoui, du GSARA, de Zin TV et de Radio Panik • Dessin Christophe Poot • Graphisme Clément Hostein (GSARA)


4. Manno Charlemagne – Le Mal du pays - 2'04


5. Chroniques à MER, Episode 5 :  'Criminalisation des exilé.e.s' – juin 2021 – 10'23

Chronique radio mensuelle en français, qui sort la deuxième semaine de chaque mois. Elle est réalisée par des membres du réseau AlarmPhone, une hotline auto-gérée par des activistes 7/7- 24/24 depuis 2015, pour soutenir les appels des personnes qui sont en détresse sur la frontière méditerranéenne, exiger leurs sauvetages et leurs débarquements dans des ports sûrs.

Parce que des milliers de gens traversent la Méditerranée ;

Parce que la mer méditerranée est une frontière ;

Parce que les frontières perpétuent le racisme et colonialisme ;

Parce que le racisme et le colonialisme tuent.

Parce qu’en 2020 1760 pers sont mortes en traversant - 147 personnes par mois, 34 par semaines, près de 5 personnes par jour - et bien bien plus dont on ne sait rien ;

Parce que des histoires existent derrières les chiffres ;

Parce que ces histoires doivent être racontées ;

https://alarmphone.org/fr/ 


Illustration de Christophe Poot pour le documentaire 'À leurs corps défendant',

Description

Cette semaine, il est question de migrations, de frontières et d'enfermement. La parole est laissée aux premières concernées, les personnes migrantes, qui pour beaucoup d'entre-elles sont sans papiers en Europe et à des projets qui les soutiennent. Nous entendrons notamment les récentes formes sonores que deux groupes s'efforcent de monter pour faire entendre leurs luttes.

Alarmphone, un réseau qui milite pour la liberté de mouvement et fait un travail de veille pour des personnes en situation de détresse en mer Méditerrannée. Alarmphone en est à son cinquième podcast, Chroniques à MER.

Getting the Voice out, un collectif basé à Bruxelles, qui soutient les luttes à l'intérieur
des centres fermés en faisant sortir la voix des personnes détenues. 


1. LANCE-PIERRE, épisode 1- 35'

LANCE-PIERRE est le premier épisode du collectif, mis en ligne en mai 2021. Dans
ce premier épisode, elles tentent de répondre aux questions suivantes : qu’est-ce qu’un centre fermé ? Qu’est-ce que ça évoque dans l’imaginaire collectif ? Qu’est-ce que l’État
belge cherche à cacher derrière les grilles et les barbelés ?

http://www.gettingthevoiceout.org/


2. Karima 2G – 'Refugees' – 4'11


3. 'À leurs corps défendant', un documentaire de Pauline Fonsny et Anaïs Carton – 51'13

Vivre sans papiers, c’est toujours risquer d’être arrêté·e, enfermé·e, expulsé·e du
territoire où l’on cherche l’hospitalité. 

Pauline Fonsny et Anaïs Carton, réalisatrices sonores bruxelloises, ont réalisé il y a peu 'À leurs corps défendant, un documentaire de 50 minutes où trois personnes désignées comme « illégales », à un moment de leur parcours, témoignent de leur vie emmurée par l’Europe. Souhail, Rabia et Mado racontent la violence des politiques migratoires belges. L’un, depuis l’intérieur du centre fermé, évoque les violences physiques et psychologiques; l’autre, depuis l’extérieur, relate l’angoisse du risque quotidien de l’arrestation; et enfin, la dernière, suite à sa « libération», raconte la peur, la colère et l’espoir. Comme un appel à la
liberté, À leurs corps défendant met en lumière la réalité meurtrière des centres fermés et la nécessité d’y mettre un terme. 


Réalisation, prise de son et montage Pauline Fonsny et Anaïs Carton • Création sonore Alice Peret et Cyril Mossé • Mixage Maxime Thomas • Musique de fin Jil Jilala et Nass El Ghiwane • Production Centre Bruxellois d’Action Interculturelle et Contre-ciels asbl • Avec le soutien du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique, de l’Atelier de Création
Sonore et Radiophonique, de l’Atelier Graphoui, du GSARA, de Zin TV et de Radio Panik • Dessin Christophe Poot • Graphisme Clément Hostein (GSARA)


4. Manno Charlemagne – Le Mal du pays - 2'04


5. Chroniques à MER, Episode 5 :  'Criminalisation des exilé.e.s' – juin 2021 – 10'23

Chronique radio mensuelle en français, qui sort la deuxième semaine de chaque mois. Elle est réalisée par des membres du réseau AlarmPhone, une hotline auto-gérée par des activistes 7/7- 24/24 depuis 2015, pour soutenir les appels des personnes qui sont en détresse sur la frontière méditerranéenne, exiger leurs sauvetages et leurs débarquements dans des ports sûrs.

Parce que des milliers de gens traversent la Méditerranée ;

Parce que la mer méditerranée est une frontière ;

Parce que les frontières perpétuent le racisme et colonialisme ;

Parce que le racisme et le colonialisme tuent.

Parce qu’en 2020 1760 pers sont mortes en traversant - 147 personnes par mois, 34 par semaines, près de 5 personnes par jour - et bien bien plus dont on ne sait rien ;

Parce que des histoires existent derrières les chiffres ;

Parce que ces histoires doivent être racontées ;

https://alarmphone.org/fr/ 


Illustration de Christophe Poot pour le documentaire 'À leurs corps défendant',

Share

Embed

You may also like