L'Heure Exquise #14 : FID 2020 : Judith Auffray / Florence Pazzottu / Joachim Gatti & Gaël Marsaud cover
L'Heure Exquise #14 : FID 2020 : Judith Auffray / Florence Pazzottu / Joachim Gatti & Gaël Marsaud cover
L'Heure Exquise - Radio Grenouille & Séances Spéciales

L'Heure Exquise #14 : FID 2020 : Judith Auffray / Florence Pazzottu / Joachim Gatti & Gaël Marsaud

L'Heure Exquise #14 : FID 2020 : Judith Auffray / Florence Pazzottu / Joachim Gatti & Gaël Marsaud

1h00 |26/07/2020
Listen
L'Heure Exquise #14 : FID 2020 : Judith Auffray / Florence Pazzottu / Joachim Gatti & Gaël Marsaud cover
L'Heure Exquise #14 : FID 2020 : Judith Auffray / Florence Pazzottu / Joachim Gatti & Gaël Marsaud cover
L'Heure Exquise - Radio Grenouille & Séances Spéciales

L'Heure Exquise #14 : FID 2020 : Judith Auffray / Florence Pazzottu / Joachim Gatti & Gaël Marsaud

L'Heure Exquise #14 : FID 2020 : Judith Auffray / Florence Pazzottu / Joachim Gatti & Gaël Marsaud

1h00 |26/07/2020
Listen

Description

Du 23 au 26 juillet, Radio Grenouille s'installe en public, sur la  terrasse du Théâtre des Bernardines, à l’occasion de la 31e édition du  FID, le Festival International du Cinéma de Marseille.

Chaque soir, de 19h à 20h, nous discuterons de trois films, dont les réalisateurs seront présents autour de notre plateau.

Au programme du dimanche 26 juillet :


- Judith Auffray, réalisatrice d’Une Maison.

Sept jeunes adultes autistes vivent dans une maison de  Saint-Hippolyte-du- Fort, au sud des Ce´vennes. Les tâches du quotidien  structurent l’existence, chacun joue sa partition, une forme de vie se  compose en marge de la société, hors du langage.

Florence Pazzotu, réalisatrice de Ch...

La langue, les mots et les images, leur dédale sont questions cruciales  pour Florence Pazzottu, écrivaine et cinéaste. De mots il s’agit encore ici, cœur de la rencontre avec Mili Pecherer. En premier lieu, ceux qui nous désignent et nous fabriquent, et ceux que l’on façonne comme elle le raconte pour ses propres noms : être nommée, choisir son nom pour mieux s’en défaire  selon les désirs ou les mouvements de la vie. Les mots, mais également le silence ou l’éblouissement d’avant les mots.

- Joachim Gatti & Gaël Marsaud, réalisateurs d’Au milieu de la ville il y avait le désert.

Un film où se rencontrent une nouvelle d’Elio Vittorini publiée  en 1941 et le quotidien de La Plaine, un quartier de Marseille en cours  de restructuration. Dressé par la mairie pour empêcher toute occupation, un mur immense coupe le quartier de son cœur et l’assiège de l’intérieur. Au pied du mur, les mots du poète et résistant italien  trouvent une nouvelle et étrange résonance.

Description

Du 23 au 26 juillet, Radio Grenouille s'installe en public, sur la  terrasse du Théâtre des Bernardines, à l’occasion de la 31e édition du  FID, le Festival International du Cinéma de Marseille.

Chaque soir, de 19h à 20h, nous discuterons de trois films, dont les réalisateurs seront présents autour de notre plateau.

Au programme du dimanche 26 juillet :


- Judith Auffray, réalisatrice d’Une Maison.

Sept jeunes adultes autistes vivent dans une maison de  Saint-Hippolyte-du- Fort, au sud des Ce´vennes. Les tâches du quotidien  structurent l’existence, chacun joue sa partition, une forme de vie se  compose en marge de la société, hors du langage.

Florence Pazzotu, réalisatrice de Ch...

La langue, les mots et les images, leur dédale sont questions cruciales  pour Florence Pazzottu, écrivaine et cinéaste. De mots il s’agit encore ici, cœur de la rencontre avec Mili Pecherer. En premier lieu, ceux qui nous désignent et nous fabriquent, et ceux que l’on façonne comme elle le raconte pour ses propres noms : être nommée, choisir son nom pour mieux s’en défaire  selon les désirs ou les mouvements de la vie. Les mots, mais également le silence ou l’éblouissement d’avant les mots.

- Joachim Gatti & Gaël Marsaud, réalisateurs d’Au milieu de la ville il y avait le désert.

Un film où se rencontrent une nouvelle d’Elio Vittorini publiée  en 1941 et le quotidien de La Plaine, un quartier de Marseille en cours  de restructuration. Dressé par la mairie pour empêcher toute occupation, un mur immense coupe le quartier de son cœur et l’assiège de l’intérieur. Au pied du mur, les mots du poète et résistant italien  trouvent une nouvelle et étrange résonance.

Share

Embed

You may also like

Description

Du 23 au 26 juillet, Radio Grenouille s'installe en public, sur la  terrasse du Théâtre des Bernardines, à l’occasion de la 31e édition du  FID, le Festival International du Cinéma de Marseille.

Chaque soir, de 19h à 20h, nous discuterons de trois films, dont les réalisateurs seront présents autour de notre plateau.

Au programme du dimanche 26 juillet :


- Judith Auffray, réalisatrice d’Une Maison.

Sept jeunes adultes autistes vivent dans une maison de  Saint-Hippolyte-du- Fort, au sud des Ce´vennes. Les tâches du quotidien  structurent l’existence, chacun joue sa partition, une forme de vie se  compose en marge de la société, hors du langage.

Florence Pazzotu, réalisatrice de Ch...

La langue, les mots et les images, leur dédale sont questions cruciales  pour Florence Pazzottu, écrivaine et cinéaste. De mots il s’agit encore ici, cœur de la rencontre avec Mili Pecherer. En premier lieu, ceux qui nous désignent et nous fabriquent, et ceux que l’on façonne comme elle le raconte pour ses propres noms : être nommée, choisir son nom pour mieux s’en défaire  selon les désirs ou les mouvements de la vie. Les mots, mais également le silence ou l’éblouissement d’avant les mots.

- Joachim Gatti & Gaël Marsaud, réalisateurs d’Au milieu de la ville il y avait le désert.

Un film où se rencontrent une nouvelle d’Elio Vittorini publiée  en 1941 et le quotidien de La Plaine, un quartier de Marseille en cours  de restructuration. Dressé par la mairie pour empêcher toute occupation, un mur immense coupe le quartier de son cœur et l’assiège de l’intérieur. Au pied du mur, les mots du poète et résistant italien  trouvent une nouvelle et étrange résonance.

Description

Du 23 au 26 juillet, Radio Grenouille s'installe en public, sur la  terrasse du Théâtre des Bernardines, à l’occasion de la 31e édition du  FID, le Festival International du Cinéma de Marseille.

Chaque soir, de 19h à 20h, nous discuterons de trois films, dont les réalisateurs seront présents autour de notre plateau.

Au programme du dimanche 26 juillet :


- Judith Auffray, réalisatrice d’Une Maison.

Sept jeunes adultes autistes vivent dans une maison de  Saint-Hippolyte-du- Fort, au sud des Ce´vennes. Les tâches du quotidien  structurent l’existence, chacun joue sa partition, une forme de vie se  compose en marge de la société, hors du langage.

Florence Pazzotu, réalisatrice de Ch...

La langue, les mots et les images, leur dédale sont questions cruciales  pour Florence Pazzottu, écrivaine et cinéaste. De mots il s’agit encore ici, cœur de la rencontre avec Mili Pecherer. En premier lieu, ceux qui nous désignent et nous fabriquent, et ceux que l’on façonne comme elle le raconte pour ses propres noms : être nommée, choisir son nom pour mieux s’en défaire  selon les désirs ou les mouvements de la vie. Les mots, mais également le silence ou l’éblouissement d’avant les mots.

- Joachim Gatti & Gaël Marsaud, réalisateurs d’Au milieu de la ville il y avait le désert.

Un film où se rencontrent une nouvelle d’Elio Vittorini publiée  en 1941 et le quotidien de La Plaine, un quartier de Marseille en cours  de restructuration. Dressé par la mairie pour empêcher toute occupation, un mur immense coupe le quartier de son cœur et l’assiège de l’intérieur. Au pied du mur, les mots du poète et résistant italien  trouvent une nouvelle et étrange résonance.

Share

Embed

You may also like