undefined cover
undefined cover
Pierre Léoutre, homme d’écriture, de poésie et de théâtre : rencontre.EP3 cover
Pierre Léoutre, homme d’écriture, de poésie et de théâtre : rencontre.EP3 cover
L'oppidum - La parole culturelle de Lectoure

Pierre Léoutre, homme d’écriture, de poésie et de théâtre : rencontre.EP3

Pierre Léoutre, homme d’écriture, de poésie et de théâtre : rencontre.EP3

17min |10/08/2023|

61

Play
undefined cover
undefined cover
Pierre Léoutre, homme d’écriture, de poésie et de théâtre : rencontre.EP3 cover
Pierre Léoutre, homme d’écriture, de poésie et de théâtre : rencontre.EP3 cover
L'oppidum - La parole culturelle de Lectoure

Pierre Léoutre, homme d’écriture, de poésie et de théâtre : rencontre.EP3

Pierre Léoutre, homme d’écriture, de poésie et de théâtre : rencontre.EP3

17min |10/08/2023|

61

Play

Description

Durée : 00 :17 :  56 — Saison 1, Épisode 3


Arrivé à Lectoure il y a une quinzaine d’années  à la recherche de son amour de jeunesse qu’il ne retrouve pas, et dans le #Gers en 1967, Pierre s’est tout de suite mis à l’écriture. Son premier livre sur l’histoire locale porte sur les résistants lectourois de la Seconde Guerre mondiale. Grand admirateur de la ville, il lui a consacré beaucoup de livres, de romans et a même publié sa collection de cartes postales consacrées à Lectoure. Dans sa particulière modestie, il aime dire ne pas être Marcel Proust, même s’il a écrit une quarantaine de livres. Mais voilà, Pierre écrit, c’est sa vie, c’est sa passion. Il est fortement engagé dans le milieu littéraire. 


Président de l’association culturelle Le 122, il organise plusieurs événements, à savoir le Salon du livre, le Salon du polar, le festival Bizarre, le festival Musique des Sphères et le festival du bleu au blues prévu d’ailleurs du 12 au 16 août à la salle de la comédie de Lectoure. Il organise également des concours de nouvelles policières et de poésie qui ont beaucoup de succès et participent au rayonnement de Lectoure. 


Pour notre invité, le « livre papier est un vecteur d’intelligence et de tolérance » contrairement aux écrans qui amenuisent la faculté des jeunes à lire et à comprendre. Il travaille d’ailleurs à faire rencontrer les livres, les écrivains et les lecteurs. 


C’est à l’âge de 8 ans que Pierre a commencé son exploration littéraire pendant qu’il habitait Brugnens (32), un petit village situé entre Fleurance et Monfort. Sa première pièce de théâtre jouée a été écrite à cet âge. Son père a même reçu un courrier de la société des auteurs pour réclamer les droits d’auteurs, qui ne connaissait pas l’auteur de cette pièce !


Correspondant de la Dépêche du Midi, principal titre de la région, Pierre exerce avec passion dans la presse, d’abord et avant tout au service de son territoire qu’il aime beaucoup. Il retrouve aussi dans cet exercice son amour de l’écriture. Pierre est également un retraité de la police nationale. Il a travaillé toute sa vie pour la protection de la France.

Dans ce troisième épisode, c’est une sagesse que nous vous invitons à écouter sans tarder.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Durée : 00 :17 :  56 — Saison 1, Épisode 3


Arrivé à Lectoure il y a une quinzaine d’années  à la recherche de son amour de jeunesse qu’il ne retrouve pas, et dans le #Gers en 1967, Pierre s’est tout de suite mis à l’écriture. Son premier livre sur l’histoire locale porte sur les résistants lectourois de la Seconde Guerre mondiale. Grand admirateur de la ville, il lui a consacré beaucoup de livres, de romans et a même publié sa collection de cartes postales consacrées à Lectoure. Dans sa particulière modestie, il aime dire ne pas être Marcel Proust, même s’il a écrit une quarantaine de livres. Mais voilà, Pierre écrit, c’est sa vie, c’est sa passion. Il est fortement engagé dans le milieu littéraire. 


Président de l’association culturelle Le 122, il organise plusieurs événements, à savoir le Salon du livre, le Salon du polar, le festival Bizarre, le festival Musique des Sphères et le festival du bleu au blues prévu d’ailleurs du 12 au 16 août à la salle de la comédie de Lectoure. Il organise également des concours de nouvelles policières et de poésie qui ont beaucoup de succès et participent au rayonnement de Lectoure. 


Pour notre invité, le « livre papier est un vecteur d’intelligence et de tolérance » contrairement aux écrans qui amenuisent la faculté des jeunes à lire et à comprendre. Il travaille d’ailleurs à faire rencontrer les livres, les écrivains et les lecteurs. 


C’est à l’âge de 8 ans que Pierre a commencé son exploration littéraire pendant qu’il habitait Brugnens (32), un petit village situé entre Fleurance et Monfort. Sa première pièce de théâtre jouée a été écrite à cet âge. Son père a même reçu un courrier de la société des auteurs pour réclamer les droits d’auteurs, qui ne connaissait pas l’auteur de cette pièce !


Correspondant de la Dépêche du Midi, principal titre de la région, Pierre exerce avec passion dans la presse, d’abord et avant tout au service de son territoire qu’il aime beaucoup. Il retrouve aussi dans cet exercice son amour de l’écriture. Pierre est également un retraité de la police nationale. Il a travaillé toute sa vie pour la protection de la France.

Dans ce troisième épisode, c’est une sagesse que nous vous invitons à écouter sans tarder.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like

Description

Durée : 00 :17 :  56 — Saison 1, Épisode 3


Arrivé à Lectoure il y a une quinzaine d’années  à la recherche de son amour de jeunesse qu’il ne retrouve pas, et dans le #Gers en 1967, Pierre s’est tout de suite mis à l’écriture. Son premier livre sur l’histoire locale porte sur les résistants lectourois de la Seconde Guerre mondiale. Grand admirateur de la ville, il lui a consacré beaucoup de livres, de romans et a même publié sa collection de cartes postales consacrées à Lectoure. Dans sa particulière modestie, il aime dire ne pas être Marcel Proust, même s’il a écrit une quarantaine de livres. Mais voilà, Pierre écrit, c’est sa vie, c’est sa passion. Il est fortement engagé dans le milieu littéraire. 


Président de l’association culturelle Le 122, il organise plusieurs événements, à savoir le Salon du livre, le Salon du polar, le festival Bizarre, le festival Musique des Sphères et le festival du bleu au blues prévu d’ailleurs du 12 au 16 août à la salle de la comédie de Lectoure. Il organise également des concours de nouvelles policières et de poésie qui ont beaucoup de succès et participent au rayonnement de Lectoure. 


Pour notre invité, le « livre papier est un vecteur d’intelligence et de tolérance » contrairement aux écrans qui amenuisent la faculté des jeunes à lire et à comprendre. Il travaille d’ailleurs à faire rencontrer les livres, les écrivains et les lecteurs. 


C’est à l’âge de 8 ans que Pierre a commencé son exploration littéraire pendant qu’il habitait Brugnens (32), un petit village situé entre Fleurance et Monfort. Sa première pièce de théâtre jouée a été écrite à cet âge. Son père a même reçu un courrier de la société des auteurs pour réclamer les droits d’auteurs, qui ne connaissait pas l’auteur de cette pièce !


Correspondant de la Dépêche du Midi, principal titre de la région, Pierre exerce avec passion dans la presse, d’abord et avant tout au service de son territoire qu’il aime beaucoup. Il retrouve aussi dans cet exercice son amour de l’écriture. Pierre est également un retraité de la police nationale. Il a travaillé toute sa vie pour la protection de la France.

Dans ce troisième épisode, c’est une sagesse que nous vous invitons à écouter sans tarder.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Durée : 00 :17 :  56 — Saison 1, Épisode 3


Arrivé à Lectoure il y a une quinzaine d’années  à la recherche de son amour de jeunesse qu’il ne retrouve pas, et dans le #Gers en 1967, Pierre s’est tout de suite mis à l’écriture. Son premier livre sur l’histoire locale porte sur les résistants lectourois de la Seconde Guerre mondiale. Grand admirateur de la ville, il lui a consacré beaucoup de livres, de romans et a même publié sa collection de cartes postales consacrées à Lectoure. Dans sa particulière modestie, il aime dire ne pas être Marcel Proust, même s’il a écrit une quarantaine de livres. Mais voilà, Pierre écrit, c’est sa vie, c’est sa passion. Il est fortement engagé dans le milieu littéraire. 


Président de l’association culturelle Le 122, il organise plusieurs événements, à savoir le Salon du livre, le Salon du polar, le festival Bizarre, le festival Musique des Sphères et le festival du bleu au blues prévu d’ailleurs du 12 au 16 août à la salle de la comédie de Lectoure. Il organise également des concours de nouvelles policières et de poésie qui ont beaucoup de succès et participent au rayonnement de Lectoure. 


Pour notre invité, le « livre papier est un vecteur d’intelligence et de tolérance » contrairement aux écrans qui amenuisent la faculté des jeunes à lire et à comprendre. Il travaille d’ailleurs à faire rencontrer les livres, les écrivains et les lecteurs. 


C’est à l’âge de 8 ans que Pierre a commencé son exploration littéraire pendant qu’il habitait Brugnens (32), un petit village situé entre Fleurance et Monfort. Sa première pièce de théâtre jouée a été écrite à cet âge. Son père a même reçu un courrier de la société des auteurs pour réclamer les droits d’auteurs, qui ne connaissait pas l’auteur de cette pièce !


Correspondant de la Dépêche du Midi, principal titre de la région, Pierre exerce avec passion dans la presse, d’abord et avant tout au service de son territoire qu’il aime beaucoup. Il retrouve aussi dans cet exercice son amour de l’écriture. Pierre est également un retraité de la police nationale. Il a travaillé toute sa vie pour la protection de la France.

Dans ce troisième épisode, c’est une sagesse que nous vous invitons à écouter sans tarder.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like