Le temps de l'éternel avec Soeur Gesine de Grandchamp cover
Le temps de l'éternel avec Soeur Gesine de Grandchamp cover
La 4e dimension

Le temps de l'éternel avec Soeur Gesine de Grandchamp

Le temps de l'éternel avec Soeur Gesine de Grandchamp

24min |10/10/2019
Play
Le temps de l'éternel avec Soeur Gesine de Grandchamp cover
Le temps de l'éternel avec Soeur Gesine de Grandchamp cover
La 4e dimension

Le temps de l'éternel avec Soeur Gesine de Grandchamp

Le temps de l'éternel avec Soeur Gesine de Grandchamp

24min |10/10/2019
Play

Description

Comment passe le temps lorsqu'il ne s'agit ni de le perdre ni de le gagner ? Soeur Gesine est entrée au couvent de Grandchamp à 34 ans. Jusque-là, elle travaillait comme assistante sociale en Allemagne. Sa vie est désormais tournée vers l’accueil, la prière et le silence. Dans ce silence, Soeur Gesine a trouvé l’espace qu’elle cherchait. Elle me parle du temps des hommes et du temps de Dieu, autonomes et indissociables.

Description

Comment passe le temps lorsqu'il ne s'agit ni de le perdre ni de le gagner ? Soeur Gesine est entrée au couvent de Grandchamp à 34 ans. Jusque-là, elle travaillait comme assistante sociale en Allemagne. Sa vie est désormais tournée vers l’accueil, la prière et le silence. Dans ce silence, Soeur Gesine a trouvé l’espace qu’elle cherchait. Elle me parle du temps des hommes et du temps de Dieu, autonomes et indissociables.

Share

Embed

You may also like

Description

Comment passe le temps lorsqu'il ne s'agit ni de le perdre ni de le gagner ? Soeur Gesine est entrée au couvent de Grandchamp à 34 ans. Jusque-là, elle travaillait comme assistante sociale en Allemagne. Sa vie est désormais tournée vers l’accueil, la prière et le silence. Dans ce silence, Soeur Gesine a trouvé l’espace qu’elle cherchait. Elle me parle du temps des hommes et du temps de Dieu, autonomes et indissociables.

Description

Comment passe le temps lorsqu'il ne s'agit ni de le perdre ni de le gagner ? Soeur Gesine est entrée au couvent de Grandchamp à 34 ans. Jusque-là, elle travaillait comme assistante sociale en Allemagne. Sa vie est désormais tournée vers l’accueil, la prière et le silence. Dans ce silence, Soeur Gesine a trouvé l’espace qu’elle cherchait. Elle me parle du temps des hommes et du temps de Dieu, autonomes et indissociables.

Share

Embed

You may also like