undefined cover
undefined cover
"En hiver, je pense à la mer" avec Sandrine Torredemer aka La Filature, et Hélène Glowinski cover
"En hiver, je pense à la mer" avec Sandrine Torredemer aka La Filature, et Hélène Glowinski cover
La bonne aventure

"En hiver, je pense à la mer" avec Sandrine Torredemer aka La Filature, et Hélène Glowinski

"En hiver, je pense à la mer" avec Sandrine Torredemer aka La Filature, et Hélène Glowinski

56min |02/02/2023
Play
undefined cover
undefined cover
"En hiver, je pense à la mer" avec Sandrine Torredemer aka La Filature, et Hélène Glowinski cover
"En hiver, je pense à la mer" avec Sandrine Torredemer aka La Filature, et Hélène Glowinski cover
La bonne aventure

"En hiver, je pense à la mer" avec Sandrine Torredemer aka La Filature, et Hélène Glowinski

"En hiver, je pense à la mer" avec Sandrine Torredemer aka La Filature, et Hélène Glowinski

56min |02/02/2023
Play

Description

On accueille dans ce 9e épisode de La Bonne Aventure, Sandrine Torredemer alias « LA FILATURE » qui expose jusqu’au 21 février, 28 broderies. Son exposition s’appelle « En hiver je pense à la mer », Sandrine est originaire de Perpignan où elle habite, et la mer Méditerranée, est tout près, c’est sa muse. L’invité surprise de cette émission est une autre artiste de grand talent, Hélène Glowinski qui expose à la SLOW Galerie à la suite de Sandrine, fin février. L’une brode, l’autre grave. 


Dans cet épisode Sandrine nous parle de son parcours atypique, ou comment une ingénieure urbaniste devient la fameuse artiste brodeuse que l'on connait, elle nous explique les coulisses de la création de ces scènes bouillonnantes où les plans se surperposent, les matières aussi, jusqu'à représenter une plage, le ressac de la mer, l'écume du ciel ....En fait tout part de la matière, de ces morceaux de tissus, qu'elle glâne et à qui elle redonne une sublime seconde vie, point commun qu'elle partage avec Hélène qui chine des pièces de bois pour réaliser ses gravures.


Libérée de toute académisme, Sandrine expérimente, cherche, invente, et créé sa propre signature. De sa formation initiale, elle a gardé le respect de la rigueur des compositions : dans ses scènes brodées, les perspectives sont exactes, les échelles sont respectées, les ombres portées aussi. C’est sans doute ce qui leur donne tant de vérité et cette exquise beauté fragile. S’y ajoutent bien sûr, la fantaisie, la poésie, l’humour, l’élégance, l’incroyable créativité de Sandrine, bref La Filature est une alchimie de vie et c’est ce qui la rend unique.    

Description

On accueille dans ce 9e épisode de La Bonne Aventure, Sandrine Torredemer alias « LA FILATURE » qui expose jusqu’au 21 février, 28 broderies. Son exposition s’appelle « En hiver je pense à la mer », Sandrine est originaire de Perpignan où elle habite, et la mer Méditerranée, est tout près, c’est sa muse. L’invité surprise de cette émission est une autre artiste de grand talent, Hélène Glowinski qui expose à la SLOW Galerie à la suite de Sandrine, fin février. L’une brode, l’autre grave. 


Dans cet épisode Sandrine nous parle de son parcours atypique, ou comment une ingénieure urbaniste devient la fameuse artiste brodeuse que l'on connait, elle nous explique les coulisses de la création de ces scènes bouillonnantes où les plans se surperposent, les matières aussi, jusqu'à représenter une plage, le ressac de la mer, l'écume du ciel ....En fait tout part de la matière, de ces morceaux de tissus, qu'elle glâne et à qui elle redonne une sublime seconde vie, point commun qu'elle partage avec Hélène qui chine des pièces de bois pour réaliser ses gravures.


Libérée de toute académisme, Sandrine expérimente, cherche, invente, et créé sa propre signature. De sa formation initiale, elle a gardé le respect de la rigueur des compositions : dans ses scènes brodées, les perspectives sont exactes, les échelles sont respectées, les ombres portées aussi. C’est sans doute ce qui leur donne tant de vérité et cette exquise beauté fragile. S’y ajoutent bien sûr, la fantaisie, la poésie, l’humour, l’élégance, l’incroyable créativité de Sandrine, bref La Filature est une alchimie de vie et c’est ce qui la rend unique.    

Share

Embed

You may also like

Description

On accueille dans ce 9e épisode de La Bonne Aventure, Sandrine Torredemer alias « LA FILATURE » qui expose jusqu’au 21 février, 28 broderies. Son exposition s’appelle « En hiver je pense à la mer », Sandrine est originaire de Perpignan où elle habite, et la mer Méditerranée, est tout près, c’est sa muse. L’invité surprise de cette émission est une autre artiste de grand talent, Hélène Glowinski qui expose à la SLOW Galerie à la suite de Sandrine, fin février. L’une brode, l’autre grave. 


Dans cet épisode Sandrine nous parle de son parcours atypique, ou comment une ingénieure urbaniste devient la fameuse artiste brodeuse que l'on connait, elle nous explique les coulisses de la création de ces scènes bouillonnantes où les plans se surperposent, les matières aussi, jusqu'à représenter une plage, le ressac de la mer, l'écume du ciel ....En fait tout part de la matière, de ces morceaux de tissus, qu'elle glâne et à qui elle redonne une sublime seconde vie, point commun qu'elle partage avec Hélène qui chine des pièces de bois pour réaliser ses gravures.


Libérée de toute académisme, Sandrine expérimente, cherche, invente, et créé sa propre signature. De sa formation initiale, elle a gardé le respect de la rigueur des compositions : dans ses scènes brodées, les perspectives sont exactes, les échelles sont respectées, les ombres portées aussi. C’est sans doute ce qui leur donne tant de vérité et cette exquise beauté fragile. S’y ajoutent bien sûr, la fantaisie, la poésie, l’humour, l’élégance, l’incroyable créativité de Sandrine, bref La Filature est une alchimie de vie et c’est ce qui la rend unique.    

Description

On accueille dans ce 9e épisode de La Bonne Aventure, Sandrine Torredemer alias « LA FILATURE » qui expose jusqu’au 21 février, 28 broderies. Son exposition s’appelle « En hiver je pense à la mer », Sandrine est originaire de Perpignan où elle habite, et la mer Méditerranée, est tout près, c’est sa muse. L’invité surprise de cette émission est une autre artiste de grand talent, Hélène Glowinski qui expose à la SLOW Galerie à la suite de Sandrine, fin février. L’une brode, l’autre grave. 


Dans cet épisode Sandrine nous parle de son parcours atypique, ou comment une ingénieure urbaniste devient la fameuse artiste brodeuse que l'on connait, elle nous explique les coulisses de la création de ces scènes bouillonnantes où les plans se surperposent, les matières aussi, jusqu'à représenter une plage, le ressac de la mer, l'écume du ciel ....En fait tout part de la matière, de ces morceaux de tissus, qu'elle glâne et à qui elle redonne une sublime seconde vie, point commun qu'elle partage avec Hélène qui chine des pièces de bois pour réaliser ses gravures.


Libérée de toute académisme, Sandrine expérimente, cherche, invente, et créé sa propre signature. De sa formation initiale, elle a gardé le respect de la rigueur des compositions : dans ses scènes brodées, les perspectives sont exactes, les échelles sont respectées, les ombres portées aussi. C’est sans doute ce qui leur donne tant de vérité et cette exquise beauté fragile. S’y ajoutent bien sûr, la fantaisie, la poésie, l’humour, l’élégance, l’incroyable créativité de Sandrine, bref La Filature est une alchimie de vie et c’est ce qui la rend unique.    

Share

Embed

You may also like