#24 - Jean-Baptiste Dubié, envers et contre tout -  Le Jeu avant l'enjeu cover
#24 - Jean-Baptiste Dubié, envers et contre tout -  Le Jeu avant l'enjeu cover
La Cravate

#24 - Jean-Baptiste Dubié, envers et contre tout - Le Jeu avant l'enjeu

#24 - Jean-Baptiste Dubié, envers et contre tout - Le Jeu avant l'enjeu

1h49 |17/12/2020
Listen
#24 - Jean-Baptiste Dubié, envers et contre tout -  Le Jeu avant l'enjeu cover
#24 - Jean-Baptiste Dubié, envers et contre tout -  Le Jeu avant l'enjeu cover
La Cravate

#24 - Jean-Baptiste Dubié, envers et contre tout - Le Jeu avant l'enjeu

#24 - Jean-Baptiste Dubié, envers et contre tout - Le Jeu avant l'enjeu

1h49 |17/12/2020
Listen

Description

Originaire du village Pyrénéen d'Argelès Gazost, Jean-Baptiste chausse ses premiers crampons à l'age de 4 ans à Pamiers, en Ariège. Débordant d'énergie, il cumule les activités et s'essaye au handball, au judo et au ski, en plus du rugby !

C'est à la faveur de la mutation de son père dans les Landes qu'il se fixe sur le rugby, en intégrant les rangs du Stade Montois à l'age de 10 ans.

Jamais sélectionné en équipes de jeunes, pas retenu en Pôle Espoir, "Boulou" a toujours navigué en dessous des radars des décideurs fédéraux.

Il grandit avec ses copains dans ce club ou il a vécu de nombreuses émotions comme un essai (à Mayol) pour son premier match en pro à seulement 18 ans, la folie d'une montée en Top 14 mais aussi les saisons de disette, les blessures et les contrariétés inhérentes au monde du rugby professionnel.

En 2015, alors pisté depuis plusieurs années par Laurent Marti, le Président de L'Union Bordeaux Bègles, il quitte le cocon Montois dans lequel il est devenu un cadre. A 25 ans, il relève ce nouveau challenge avec le club Girondin dans lequel il est parvenu à s'imposer depuis.

Son sens de l'anticipation, sur et en dehors des terrains l'emmène a déjà réfléchir à  l'après, et c'est au métier de préparateur physique qu'il se destine suite à sa carrière de joueur.

Auteur d'une magnifique carrière alors que ce n'était pas du tout écrit d'avance, Jean-Baptiste a su se forger dans l'adversité et la difficulté.

Extrêmement attaché à sa famille et à ses amis, il a vraiment besoin de se sentir bien dans son environnement afin de s'y épanouïr. 

Je suis trop content d'avoir passé ce moment avec JB qui, au délà de son humour et de sa bonne humeur communicative, est vraiment quelqu'un de réfléchi et posé.

 🙏 Si ce podcast vous plait, n’hésitez pas à le noter 5/5 sur Apple Podcast, à laisser un commentaire sympa et à le partager autour de vous. C'est super rapide, et ça aiderait vraiment la Cravate à se faire connaître ! 🙂 

👉 Pour soutenir La Cravate via un don, ça se passe sur Tipeee où sur Ko-Fi ! Merci !

Description

Originaire du village Pyrénéen d'Argelès Gazost, Jean-Baptiste chausse ses premiers crampons à l'age de 4 ans à Pamiers, en Ariège. Débordant d'énergie, il cumule les activités et s'essaye au handball, au judo et au ski, en plus du rugby !

C'est à la faveur de la mutation de son père dans les Landes qu'il se fixe sur le rugby, en intégrant les rangs du Stade Montois à l'age de 10 ans.

Jamais sélectionné en équipes de jeunes, pas retenu en Pôle Espoir, "Boulou" a toujours navigué en dessous des radars des décideurs fédéraux.

Il grandit avec ses copains dans ce club ou il a vécu de nombreuses émotions comme un essai (à Mayol) pour son premier match en pro à seulement 18 ans, la folie d'une montée en Top 14 mais aussi les saisons de disette, les blessures et les contrariétés inhérentes au monde du rugby professionnel.

En 2015, alors pisté depuis plusieurs années par Laurent Marti, le Président de L'Union Bordeaux Bègles, il quitte le cocon Montois dans lequel il est devenu un cadre. A 25 ans, il relève ce nouveau challenge avec le club Girondin dans lequel il est parvenu à s'imposer depuis.

Son sens de l'anticipation, sur et en dehors des terrains l'emmène a déjà réfléchir à  l'après, et c'est au métier de préparateur physique qu'il se destine suite à sa carrière de joueur.

Auteur d'une magnifique carrière alors que ce n'était pas du tout écrit d'avance, Jean-Baptiste a su se forger dans l'adversité et la difficulté.

Extrêmement attaché à sa famille et à ses amis, il a vraiment besoin de se sentir bien dans son environnement afin de s'y épanouïr. 

Je suis trop content d'avoir passé ce moment avec JB qui, au délà de son humour et de sa bonne humeur communicative, est vraiment quelqu'un de réfléchi et posé.

 🙏 Si ce podcast vous plait, n’hésitez pas à le noter 5/5 sur Apple Podcast, à laisser un commentaire sympa et à le partager autour de vous. C'est super rapide, et ça aiderait vraiment la Cravate à se faire connaître ! 🙂 

👉 Pour soutenir La Cravate via un don, ça se passe sur Tipeee où sur Ko-Fi ! Merci !

Share

Embed

You may also like

Description

Originaire du village Pyrénéen d'Argelès Gazost, Jean-Baptiste chausse ses premiers crampons à l'age de 4 ans à Pamiers, en Ariège. Débordant d'énergie, il cumule les activités et s'essaye au handball, au judo et au ski, en plus du rugby !

C'est à la faveur de la mutation de son père dans les Landes qu'il se fixe sur le rugby, en intégrant les rangs du Stade Montois à l'age de 10 ans.

Jamais sélectionné en équipes de jeunes, pas retenu en Pôle Espoir, "Boulou" a toujours navigué en dessous des radars des décideurs fédéraux.

Il grandit avec ses copains dans ce club ou il a vécu de nombreuses émotions comme un essai (à Mayol) pour son premier match en pro à seulement 18 ans, la folie d'une montée en Top 14 mais aussi les saisons de disette, les blessures et les contrariétés inhérentes au monde du rugby professionnel.

En 2015, alors pisté depuis plusieurs années par Laurent Marti, le Président de L'Union Bordeaux Bègles, il quitte le cocon Montois dans lequel il est devenu un cadre. A 25 ans, il relève ce nouveau challenge avec le club Girondin dans lequel il est parvenu à s'imposer depuis.

Son sens de l'anticipation, sur et en dehors des terrains l'emmène a déjà réfléchir à  l'après, et c'est au métier de préparateur physique qu'il se destine suite à sa carrière de joueur.

Auteur d'une magnifique carrière alors que ce n'était pas du tout écrit d'avance, Jean-Baptiste a su se forger dans l'adversité et la difficulté.

Extrêmement attaché à sa famille et à ses amis, il a vraiment besoin de se sentir bien dans son environnement afin de s'y épanouïr. 

Je suis trop content d'avoir passé ce moment avec JB qui, au délà de son humour et de sa bonne humeur communicative, est vraiment quelqu'un de réfléchi et posé.

 🙏 Si ce podcast vous plait, n’hésitez pas à le noter 5/5 sur Apple Podcast, à laisser un commentaire sympa et à le partager autour de vous. C'est super rapide, et ça aiderait vraiment la Cravate à se faire connaître ! 🙂 

👉 Pour soutenir La Cravate via un don, ça se passe sur Tipeee où sur Ko-Fi ! Merci !

Description

Originaire du village Pyrénéen d'Argelès Gazost, Jean-Baptiste chausse ses premiers crampons à l'age de 4 ans à Pamiers, en Ariège. Débordant d'énergie, il cumule les activités et s'essaye au handball, au judo et au ski, en plus du rugby !

C'est à la faveur de la mutation de son père dans les Landes qu'il se fixe sur le rugby, en intégrant les rangs du Stade Montois à l'age de 10 ans.

Jamais sélectionné en équipes de jeunes, pas retenu en Pôle Espoir, "Boulou" a toujours navigué en dessous des radars des décideurs fédéraux.

Il grandit avec ses copains dans ce club ou il a vécu de nombreuses émotions comme un essai (à Mayol) pour son premier match en pro à seulement 18 ans, la folie d'une montée en Top 14 mais aussi les saisons de disette, les blessures et les contrariétés inhérentes au monde du rugby professionnel.

En 2015, alors pisté depuis plusieurs années par Laurent Marti, le Président de L'Union Bordeaux Bègles, il quitte le cocon Montois dans lequel il est devenu un cadre. A 25 ans, il relève ce nouveau challenge avec le club Girondin dans lequel il est parvenu à s'imposer depuis.

Son sens de l'anticipation, sur et en dehors des terrains l'emmène a déjà réfléchir à  l'après, et c'est au métier de préparateur physique qu'il se destine suite à sa carrière de joueur.

Auteur d'une magnifique carrière alors que ce n'était pas du tout écrit d'avance, Jean-Baptiste a su se forger dans l'adversité et la difficulté.

Extrêmement attaché à sa famille et à ses amis, il a vraiment besoin de se sentir bien dans son environnement afin de s'y épanouïr. 

Je suis trop content d'avoir passé ce moment avec JB qui, au délà de son humour et de sa bonne humeur communicative, est vraiment quelqu'un de réfléchi et posé.

 🙏 Si ce podcast vous plait, n’hésitez pas à le noter 5/5 sur Apple Podcast, à laisser un commentaire sympa et à le partager autour de vous. C'est super rapide, et ça aiderait vraiment la Cravate à se faire connaître ! 🙂 

👉 Pour soutenir La Cravate via un don, ça se passe sur Tipeee où sur Ko-Fi ! Merci !

Share

Embed

You may also like