Manue - La conscience de soi c'est une énorme charge mentale cover
Manue - La conscience de soi c'est une énorme charge mentale cover
La Grosse Conversation

Manue - La conscience de soi c'est une énorme charge mentale

Manue - La conscience de soi c'est une énorme charge mentale

43min |31/01/2019
Listen
Manue - La conscience de soi c'est une énorme charge mentale cover
Manue - La conscience de soi c'est une énorme charge mentale cover
La Grosse Conversation

Manue - La conscience de soi c'est une énorme charge mentale

Manue - La conscience de soi c'est une énorme charge mentale

43min |31/01/2019
Listen

Description

Quand je me suis demandée pourquoi j'avais grossi et surtout pourquoi je m'étais sentie grosse avant de l'être vraiment, j'ai d'abord ressenti de la colère et de la tristesse. Mais quand j'ai dépassé tout ça, c'est là que j'ai réussi à être moins dure avec moi-même et à m'apprécier telle que je suis.

Les femmes que j'ai invitées jusqu'à présent dans ce podcast ont déjà parcouru un beau chemin dans leur relation avec leur corps. Mais avant d'en arriver là, il y a souvent des années de mal être et ce petit moment, qui peut paraitre insignifiant mais qui ne l'est pas, où l'on commence à prendre soin de soi, à s'interroger, mais sans arriver encore à faire preuve de beaucoup d'optimisme.


C'est le cas de ma quatrième invitée, mais je trouve qu'au final notre échange a plutôt été positif. Se demander comment nos complexes et notre rapport au corps se sont construits, s'interroger sur l'importance qu'on donne aux regards des autres, remettre en question ce qu'on a toujours trouvé normal, ça peut venir bien avant de s'accepter et de s'aimer.


Dans ce quatrième épisode de La Grosse Conversation, nous avons donc, avec Manue, notamment parlé de ce qui peut créer un rapport complexe à son corps et à la nourriture, de la difficulté à se voir et s'imaginer telle que l'on est vraiment, d'épilation et du regard des autres.


Tu retrouveras Pomme de Lune, les jolies créations de Manue, sur InstagramFacebook et Etsy.


Si tu aimes ce que je fais et que tu veux soutenir mon projet, ça se passe sur Tipeee. Les dons commencent à 1€ et si tout le monde donne 1€, ça m'aide vraiment à continuer à faire vivre ce projet. Tu peux aussi t'abonner à la newsletter et me suivre sur Instagram

Description

Quand je me suis demandée pourquoi j'avais grossi et surtout pourquoi je m'étais sentie grosse avant de l'être vraiment, j'ai d'abord ressenti de la colère et de la tristesse. Mais quand j'ai dépassé tout ça, c'est là que j'ai réussi à être moins dure avec moi-même et à m'apprécier telle que je suis.

Les femmes que j'ai invitées jusqu'à présent dans ce podcast ont déjà parcouru un beau chemin dans leur relation avec leur corps. Mais avant d'en arriver là, il y a souvent des années de mal être et ce petit moment, qui peut paraitre insignifiant mais qui ne l'est pas, où l'on commence à prendre soin de soi, à s'interroger, mais sans arriver encore à faire preuve de beaucoup d'optimisme.


C'est le cas de ma quatrième invitée, mais je trouve qu'au final notre échange a plutôt été positif. Se demander comment nos complexes et notre rapport au corps se sont construits, s'interroger sur l'importance qu'on donne aux regards des autres, remettre en question ce qu'on a toujours trouvé normal, ça peut venir bien avant de s'accepter et de s'aimer.


Dans ce quatrième épisode de La Grosse Conversation, nous avons donc, avec Manue, notamment parlé de ce qui peut créer un rapport complexe à son corps et à la nourriture, de la difficulté à se voir et s'imaginer telle que l'on est vraiment, d'épilation et du regard des autres.


Tu retrouveras Pomme de Lune, les jolies créations de Manue, sur InstagramFacebook et Etsy.


Si tu aimes ce que je fais et que tu veux soutenir mon projet, ça se passe sur Tipeee. Les dons commencent à 1€ et si tout le monde donne 1€, ça m'aide vraiment à continuer à faire vivre ce projet. Tu peux aussi t'abonner à la newsletter et me suivre sur Instagram

Share

Embed

To listen also

Description

Quand je me suis demandée pourquoi j'avais grossi et surtout pourquoi je m'étais sentie grosse avant de l'être vraiment, j'ai d'abord ressenti de la colère et de la tristesse. Mais quand j'ai dépassé tout ça, c'est là que j'ai réussi à être moins dure avec moi-même et à m'apprécier telle que je suis.

Les femmes que j'ai invitées jusqu'à présent dans ce podcast ont déjà parcouru un beau chemin dans leur relation avec leur corps. Mais avant d'en arriver là, il y a souvent des années de mal être et ce petit moment, qui peut paraitre insignifiant mais qui ne l'est pas, où l'on commence à prendre soin de soi, à s'interroger, mais sans arriver encore à faire preuve de beaucoup d'optimisme.


C'est le cas de ma quatrième invitée, mais je trouve qu'au final notre échange a plutôt été positif. Se demander comment nos complexes et notre rapport au corps se sont construits, s'interroger sur l'importance qu'on donne aux regards des autres, remettre en question ce qu'on a toujours trouvé normal, ça peut venir bien avant de s'accepter et de s'aimer.


Dans ce quatrième épisode de La Grosse Conversation, nous avons donc, avec Manue, notamment parlé de ce qui peut créer un rapport complexe à son corps et à la nourriture, de la difficulté à se voir et s'imaginer telle que l'on est vraiment, d'épilation et du regard des autres.


Tu retrouveras Pomme de Lune, les jolies créations de Manue, sur InstagramFacebook et Etsy.


Si tu aimes ce que je fais et que tu veux soutenir mon projet, ça se passe sur Tipeee. Les dons commencent à 1€ et si tout le monde donne 1€, ça m'aide vraiment à continuer à faire vivre ce projet. Tu peux aussi t'abonner à la newsletter et me suivre sur Instagram

Description

Quand je me suis demandée pourquoi j'avais grossi et surtout pourquoi je m'étais sentie grosse avant de l'être vraiment, j'ai d'abord ressenti de la colère et de la tristesse. Mais quand j'ai dépassé tout ça, c'est là que j'ai réussi à être moins dure avec moi-même et à m'apprécier telle que je suis.

Les femmes que j'ai invitées jusqu'à présent dans ce podcast ont déjà parcouru un beau chemin dans leur relation avec leur corps. Mais avant d'en arriver là, il y a souvent des années de mal être et ce petit moment, qui peut paraitre insignifiant mais qui ne l'est pas, où l'on commence à prendre soin de soi, à s'interroger, mais sans arriver encore à faire preuve de beaucoup d'optimisme.


C'est le cas de ma quatrième invitée, mais je trouve qu'au final notre échange a plutôt été positif. Se demander comment nos complexes et notre rapport au corps se sont construits, s'interroger sur l'importance qu'on donne aux regards des autres, remettre en question ce qu'on a toujours trouvé normal, ça peut venir bien avant de s'accepter et de s'aimer.


Dans ce quatrième épisode de La Grosse Conversation, nous avons donc, avec Manue, notamment parlé de ce qui peut créer un rapport complexe à son corps et à la nourriture, de la difficulté à se voir et s'imaginer telle que l'on est vraiment, d'épilation et du regard des autres.


Tu retrouveras Pomme de Lune, les jolies créations de Manue, sur InstagramFacebook et Etsy.


Si tu aimes ce que je fais et que tu veux soutenir mon projet, ça se passe sur Tipeee. Les dons commencent à 1€ et si tout le monde donne 1€, ça m'aide vraiment à continuer à faire vivre ce projet. Tu peux aussi t'abonner à la newsletter et me suivre sur Instagram

Share

Embed

To listen also