undefined cover
undefined cover
« Ne crains pas de prendre chez toi Marie », Bénédicte DELELIS cover
« Ne crains pas de prendre chez toi Marie », Bénédicte DELELIS cover
La Marche de Saint Joseph

« Ne crains pas de prendre chez toi Marie », Bénédicte DELELIS

« Ne crains pas de prendre chez toi Marie », Bénédicte DELELIS

32min |21/03/2022
Play
undefined cover
undefined cover
« Ne crains pas de prendre chez toi Marie », Bénédicte DELELIS cover
« Ne crains pas de prendre chez toi Marie », Bénédicte DELELIS cover
La Marche de Saint Joseph

« Ne crains pas de prendre chez toi Marie », Bénédicte DELELIS

« Ne crains pas de prendre chez toi Marie », Bénédicte DELELIS

32min |21/03/2022
Play

Description

Que signifie le « ne crains pas » de l’ange à Joseph à l’aube d’une histoire de poussière et de sang ? Est-ce une parole en l’air, un pieux encouragement, une aveugle folie ? Ou si c’est une promesse, qu’est-elle devenue à l’heure des portes closes, de la fureur d’Hérode, ou de la recherche anxieuse de l’Enfant égaré ? Ce « ne crains pas » résonne aujourd’hui encore. Il n’est audible que s’il assume la violence du monde, la faiblesse des hommes et celle de l’amour même. Il n’est recevable que si Dieu est Père et que de nos amours immenses ou misérables, et du mal même, il sait tirer le bien du salut et de la Béatitude éternelle.

Description

Que signifie le « ne crains pas » de l’ange à Joseph à l’aube d’une histoire de poussière et de sang ? Est-ce une parole en l’air, un pieux encouragement, une aveugle folie ? Ou si c’est une promesse, qu’est-elle devenue à l’heure des portes closes, de la fureur d’Hérode, ou de la recherche anxieuse de l’Enfant égaré ? Ce « ne crains pas » résonne aujourd’hui encore. Il n’est audible que s’il assume la violence du monde, la faiblesse des hommes et celle de l’amour même. Il n’est recevable que si Dieu est Père et que de nos amours immenses ou misérables, et du mal même, il sait tirer le bien du salut et de la Béatitude éternelle.

Share

Embed

Description

Que signifie le « ne crains pas » de l’ange à Joseph à l’aube d’une histoire de poussière et de sang ? Est-ce une parole en l’air, un pieux encouragement, une aveugle folie ? Ou si c’est une promesse, qu’est-elle devenue à l’heure des portes closes, de la fureur d’Hérode, ou de la recherche anxieuse de l’Enfant égaré ? Ce « ne crains pas » résonne aujourd’hui encore. Il n’est audible que s’il assume la violence du monde, la faiblesse des hommes et celle de l’amour même. Il n’est recevable que si Dieu est Père et que de nos amours immenses ou misérables, et du mal même, il sait tirer le bien du salut et de la Béatitude éternelle.

Description

Que signifie le « ne crains pas » de l’ange à Joseph à l’aube d’une histoire de poussière et de sang ? Est-ce une parole en l’air, un pieux encouragement, une aveugle folie ? Ou si c’est une promesse, qu’est-elle devenue à l’heure des portes closes, de la fureur d’Hérode, ou de la recherche anxieuse de l’Enfant égaré ? Ce « ne crains pas » résonne aujourd’hui encore. Il n’est audible que s’il assume la violence du monde, la faiblesse des hommes et celle de l’amour même. Il n’est recevable que si Dieu est Père et que de nos amours immenses ou misérables, et du mal même, il sait tirer le bien du salut et de la Béatitude éternelle.

Share

Embed