La Minute Crooner Attitude

D-Day, la pire nuit pour les G.Is américains et les soldats Canadiens

D-Day, la pire nuit pour les G.Is américains et les soldats Canadiens

04min |07/06/2019
Listen
La Minute Crooner Attitude

D-Day, la pire nuit pour les G.Is américains et les soldats Canadiens

D-Day, la pire nuit pour les G.Is américains et les soldats Canadiens

04min |07/06/2019
Listen

Description

Il y a quelques années, en  1998,  sur les Champs Elysées, j’étais allé voir en salle le merveilleux film de Steven Spielberg « Il faut sauver le soldat Ryan », re-diffusé ce 6 juin sur France 3, et hier en voyant Donald Trump et notre Président de la République rendre hommage aux 132 000 hommes qui ont débarqués le 6 juin 1944, je me suis remémoré ce fabuleux plan séquence qui débute le film de Steven Spielberg, avec Tom Hawks entouré de ses hommes, au milieu des vagues et du sang, avançant à tâtons tels des zombies sacrifiés sous le feu intense des mitrailleuses automatiques…ces jeunes de vingt ans, la peur au ventre, avaient déjà souffert le martyr dans les barges affolées et humides, pris par la peur et le froid…

Description

Il y a quelques années, en  1998,  sur les Champs Elysées, j’étais allé voir en salle le merveilleux film de Steven Spielberg « Il faut sauver le soldat Ryan », re-diffusé ce 6 juin sur France 3, et hier en voyant Donald Trump et notre Président de la République rendre hommage aux 132 000 hommes qui ont débarqués le 6 juin 1944, je me suis remémoré ce fabuleux plan séquence qui débute le film de Steven Spielberg, avec Tom Hawks entouré de ses hommes, au milieu des vagues et du sang, avançant à tâtons tels des zombies sacrifiés sous le feu intense des mitrailleuses automatiques…ces jeunes de vingt ans, la peur au ventre, avaient déjà souffert le martyr dans les barges affolées et humides, pris par la peur et le froid…

Share

Embed

To listen also

Description

Il y a quelques années, en  1998,  sur les Champs Elysées, j’étais allé voir en salle le merveilleux film de Steven Spielberg « Il faut sauver le soldat Ryan », re-diffusé ce 6 juin sur France 3, et hier en voyant Donald Trump et notre Président de la République rendre hommage aux 132 000 hommes qui ont débarqués le 6 juin 1944, je me suis remémoré ce fabuleux plan séquence qui débute le film de Steven Spielberg, avec Tom Hawks entouré de ses hommes, au milieu des vagues et du sang, avançant à tâtons tels des zombies sacrifiés sous le feu intense des mitrailleuses automatiques…ces jeunes de vingt ans, la peur au ventre, avaient déjà souffert le martyr dans les barges affolées et humides, pris par la peur et le froid…

Description

Il y a quelques années, en  1998,  sur les Champs Elysées, j’étais allé voir en salle le merveilleux film de Steven Spielberg « Il faut sauver le soldat Ryan », re-diffusé ce 6 juin sur France 3, et hier en voyant Donald Trump et notre Président de la République rendre hommage aux 132 000 hommes qui ont débarqués le 6 juin 1944, je me suis remémoré ce fabuleux plan séquence qui débute le film de Steven Spielberg, avec Tom Hawks entouré de ses hommes, au milieu des vagues et du sang, avançant à tâtons tels des zombies sacrifiés sous le feu intense des mitrailleuses automatiques…ces jeunes de vingt ans, la peur au ventre, avaient déjà souffert le martyr dans les barges affolées et humides, pris par la peur et le froid…

Share

Embed

To listen also