La 1ere chose que je peux vous dire | Lucile Haute cover
La 1ere chose que je peux vous dire | Lucile Haute cover
La première chose que je peux vous dire - Radio Grenouille

La 1ere chose que je peux vous dire | Lucile Haute

La 1ere chose que je peux vous dire | Lucile Haute

31min |20/11/2020
Listen
La 1ere chose que je peux vous dire | Lucile Haute cover
La 1ere chose que je peux vous dire | Lucile Haute cover
La première chose que je peux vous dire - Radio Grenouille

La 1ere chose que je peux vous dire | Lucile Haute

La 1ere chose que je peux vous dire | Lucile Haute

31min |20/11/2020
Listen

Description

Lucile Haute est plasticienne, performeuse, vidéaste, autrice, artiste pluri-média. Artiste-chercheuse  associée à EnsadLab, le laboratoire de recherche en art et en design  de l’École nationale supérieure des arts décoratifs, elle étudie  et réalise des éditions numériques : livres d’artistes, éditions  d’art et éditions scientifiques sur supports numériques. Elle vit et travaille à Paris, à Nîmes, dans des trains et dans des forêts. Elle utilise des techniques traditionnelles (texte, dessin, bois) et contemporaines (vidéo, photo, programmation) et présente régulièrement ses performances, vidéos et installations lors de festivals internationaux (Paris, Rome, Bergen, Poitiers, Lyon, Linz, Barcelone, Zurich...). En novembre 2020 et janvier 2021, elle est invitée dans le cadre des micro-résidences d’Alphabetville, en partenariat avec La Marelle, pour le projet « J’ai vu la sorcière ».

Une émission enregistrée en studio à Radio Grenouille 

  
/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\ 


«  La première chose que je peux vous dire… », c’est une revue. Sur papier  et sur les ondes, un·e écrivain·e, accueilli·e en résidence à La  Marelle, se prête au jeu de l’autoportrait ludique. Un questionnaire  artistique, une invitation à prolonger la phrase « La première chose que  je peux vous dire… », une conversation sur le projet d’écriture en  cours, une carte blanche sonore. La partie radiophonique, enregistrée  habituellement à la Librairie Maupetit, sinon à la radio, permet au  public présent de découvrir le travail des auteur·trice·s et leurs  projets d’écriture.  
Hors-micro,  tout le monde est ensuite convié à discuter autour d’une table  appétissante, avec café, thé, jus de fruits, et divers mets salés ou  sucrée proposés par La Marelle avec la boulangerie Pain Salvatore. Pour découvrir la revue papier, c’est sur le site de La Marelle.  

«  La première chose que je peux vous dire… » est un titre inspiré par la  première phrase de « La vie devant soi », le roman de Romain Gary /  Émile Ajar.  
Présentation  : Pascal Jourdana et/ou Roxana Hashemi. Suivi de production : Fanny  Pomarède (La Marelle), Jean-Baptiste Imbert (Radio Grenouille).  Réalisation technique : Jean-Baptiste Imbert ou Alexandre Simonini, aka  Papi. 

Description

Lucile Haute est plasticienne, performeuse, vidéaste, autrice, artiste pluri-média. Artiste-chercheuse  associée à EnsadLab, le laboratoire de recherche en art et en design  de l’École nationale supérieure des arts décoratifs, elle étudie  et réalise des éditions numériques : livres d’artistes, éditions  d’art et éditions scientifiques sur supports numériques. Elle vit et travaille à Paris, à Nîmes, dans des trains et dans des forêts. Elle utilise des techniques traditionnelles (texte, dessin, bois) et contemporaines (vidéo, photo, programmation) et présente régulièrement ses performances, vidéos et installations lors de festivals internationaux (Paris, Rome, Bergen, Poitiers, Lyon, Linz, Barcelone, Zurich...). En novembre 2020 et janvier 2021, elle est invitée dans le cadre des micro-résidences d’Alphabetville, en partenariat avec La Marelle, pour le projet « J’ai vu la sorcière ».

Une émission enregistrée en studio à Radio Grenouille 

  
/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\ 


«  La première chose que je peux vous dire… », c’est une revue. Sur papier  et sur les ondes, un·e écrivain·e, accueilli·e en résidence à La  Marelle, se prête au jeu de l’autoportrait ludique. Un questionnaire  artistique, une invitation à prolonger la phrase « La première chose que  je peux vous dire… », une conversation sur le projet d’écriture en  cours, une carte blanche sonore. La partie radiophonique, enregistrée  habituellement à la Librairie Maupetit, sinon à la radio, permet au  public présent de découvrir le travail des auteur·trice·s et leurs  projets d’écriture.  
Hors-micro,  tout le monde est ensuite convié à discuter autour d’une table  appétissante, avec café, thé, jus de fruits, et divers mets salés ou  sucrée proposés par La Marelle avec la boulangerie Pain Salvatore. Pour découvrir la revue papier, c’est sur le site de La Marelle.  

«  La première chose que je peux vous dire… » est un titre inspiré par la  première phrase de « La vie devant soi », le roman de Romain Gary /  Émile Ajar.  
Présentation  : Pascal Jourdana et/ou Roxana Hashemi. Suivi de production : Fanny  Pomarède (La Marelle), Jean-Baptiste Imbert (Radio Grenouille).  Réalisation technique : Jean-Baptiste Imbert ou Alexandre Simonini, aka  Papi. 

Share

Embed

To listen also

Description

Lucile Haute est plasticienne, performeuse, vidéaste, autrice, artiste pluri-média. Artiste-chercheuse  associée à EnsadLab, le laboratoire de recherche en art et en design  de l’École nationale supérieure des arts décoratifs, elle étudie  et réalise des éditions numériques : livres d’artistes, éditions  d’art et éditions scientifiques sur supports numériques. Elle vit et travaille à Paris, à Nîmes, dans des trains et dans des forêts. Elle utilise des techniques traditionnelles (texte, dessin, bois) et contemporaines (vidéo, photo, programmation) et présente régulièrement ses performances, vidéos et installations lors de festivals internationaux (Paris, Rome, Bergen, Poitiers, Lyon, Linz, Barcelone, Zurich...). En novembre 2020 et janvier 2021, elle est invitée dans le cadre des micro-résidences d’Alphabetville, en partenariat avec La Marelle, pour le projet « J’ai vu la sorcière ».

Une émission enregistrée en studio à Radio Grenouille 

  
/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\ 


«  La première chose que je peux vous dire… », c’est une revue. Sur papier  et sur les ondes, un·e écrivain·e, accueilli·e en résidence à La  Marelle, se prête au jeu de l’autoportrait ludique. Un questionnaire  artistique, une invitation à prolonger la phrase « La première chose que  je peux vous dire… », une conversation sur le projet d’écriture en  cours, une carte blanche sonore. La partie radiophonique, enregistrée  habituellement à la Librairie Maupetit, sinon à la radio, permet au  public présent de découvrir le travail des auteur·trice·s et leurs  projets d’écriture.  
Hors-micro,  tout le monde est ensuite convié à discuter autour d’une table  appétissante, avec café, thé, jus de fruits, et divers mets salés ou  sucrée proposés par La Marelle avec la boulangerie Pain Salvatore. Pour découvrir la revue papier, c’est sur le site de La Marelle.  

«  La première chose que je peux vous dire… » est un titre inspiré par la  première phrase de « La vie devant soi », le roman de Romain Gary /  Émile Ajar.  
Présentation  : Pascal Jourdana et/ou Roxana Hashemi. Suivi de production : Fanny  Pomarède (La Marelle), Jean-Baptiste Imbert (Radio Grenouille).  Réalisation technique : Jean-Baptiste Imbert ou Alexandre Simonini, aka  Papi. 

Description

Lucile Haute est plasticienne, performeuse, vidéaste, autrice, artiste pluri-média. Artiste-chercheuse  associée à EnsadLab, le laboratoire de recherche en art et en design  de l’École nationale supérieure des arts décoratifs, elle étudie  et réalise des éditions numériques : livres d’artistes, éditions  d’art et éditions scientifiques sur supports numériques. Elle vit et travaille à Paris, à Nîmes, dans des trains et dans des forêts. Elle utilise des techniques traditionnelles (texte, dessin, bois) et contemporaines (vidéo, photo, programmation) et présente régulièrement ses performances, vidéos et installations lors de festivals internationaux (Paris, Rome, Bergen, Poitiers, Lyon, Linz, Barcelone, Zurich...). En novembre 2020 et janvier 2021, elle est invitée dans le cadre des micro-résidences d’Alphabetville, en partenariat avec La Marelle, pour le projet « J’ai vu la sorcière ».

Une émission enregistrée en studio à Radio Grenouille 

  
/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\ 


«  La première chose que je peux vous dire… », c’est une revue. Sur papier  et sur les ondes, un·e écrivain·e, accueilli·e en résidence à La  Marelle, se prête au jeu de l’autoportrait ludique. Un questionnaire  artistique, une invitation à prolonger la phrase « La première chose que  je peux vous dire… », une conversation sur le projet d’écriture en  cours, une carte blanche sonore. La partie radiophonique, enregistrée  habituellement à la Librairie Maupetit, sinon à la radio, permet au  public présent de découvrir le travail des auteur·trice·s et leurs  projets d’écriture.  
Hors-micro,  tout le monde est ensuite convié à discuter autour d’une table  appétissante, avec café, thé, jus de fruits, et divers mets salés ou  sucrée proposés par La Marelle avec la boulangerie Pain Salvatore. Pour découvrir la revue papier, c’est sur le site de La Marelle.  

«  La première chose que je peux vous dire… » est un titre inspiré par la  première phrase de « La vie devant soi », le roman de Romain Gary /  Émile Ajar.  
Présentation  : Pascal Jourdana et/ou Roxana Hashemi. Suivi de production : Fanny  Pomarède (La Marelle), Jean-Baptiste Imbert (Radio Grenouille).  Réalisation technique : Jean-Baptiste Imbert ou Alexandre Simonini, aka  Papi. 

Share

Embed

To listen also