undefined cover
undefined cover
Le groupe pour soigner les addictions et les crises de boulimie - Clara cover
Le groupe pour soigner les addictions et les crises de boulimie - Clara cover
La tête chocolat

Le groupe pour soigner les addictions et les crises de boulimie - Clara

Le groupe pour soigner les addictions et les crises de boulimie - Clara

1h08 |26/12/2021
Play
undefined cover
undefined cover
Le groupe pour soigner les addictions et les crises de boulimie - Clara cover
Le groupe pour soigner les addictions et les crises de boulimie - Clara cover
La tête chocolat

Le groupe pour soigner les addictions et les crises de boulimie - Clara

Le groupe pour soigner les addictions et les crises de boulimie - Clara

1h08 |26/12/2021
Play

Description

Bonjour à toutes et à tous, j’espère que vous allez bien.
Bienvenue dans cet épisode du podcast la tête chocolat où on y parle des
troubles du comportement alimentaire ou comment notre santé mentale influence
notre alimentation. Dans chaque épisode je vais à la rencontre de patients, de
leurs familles ou de soignants, pour échanger ensemble sur leur expériences des
troubles des conduites alimentaires.  

  

Aujourd’hui je rencontre Clara artiste plasticienne, qui a
souffert de dépendances à l’alcool et à l’alimentation. Ce parcours
dans les addictions l’a obligé à travailler sur elle et à mieux se comprendre
afin de trouver des alternatives à des comportements auto-destructeurs. Elle se
considère toujours aujourd’hui comme boulimique vomisseuse à tendance
anorexique. Ses troubles alimentaires sont arrivés tardivement car sa première
crise de boulimie avec vomissement a eu lieu lorsqu’elle avait 20 ans.

Au début, les vomissements étaient une stratégie pour perdre du poids rapidement.
Son idée était de maigrir et qu’elle arrêterait de se faire vomir une fois le
poids désiré atteint. Elle ne se doutait pas alors qu’elle n’arriverait pas à
s’arrêter, et du cercle vicieux qui était entrain de se mettre en place. Elle a
très rapidement perdu le contrôle et chaque prise alimentaire était suivie de
vomissements. L’obsession du poids, son souhait de contrôler son corps et son
envie d’être toujours plus mince avait pris toute la place. Parallèlement à ses
difficultés avec son alimentation, Clara consommait de l’alcool et des drogues.

Il était très difficile pour elle de ne pas s’appuyer sur l’une de ses
addictions au quotidien. 

Quand elle voulait arrêter de boire, elle mangeait compulsivement, et quand elle
voulait arrêter de faire des crises de boulimie, elle consommait de l’alcool.  

Dans son parcours, Clara rencontre un médecin psychiatre
addictologue avec qui elle commence une thérapie. Elle sent un mieux être et
commence à chercher des solutions pour se rétablir. C’est une expérience
d’avortement qui va faire qu’elle arrêtera les drogues dures mais qui, en contrepartie,
empirera sa consommation d’alcool et ses crises de boulimie. La situation
dégénère rapidement et elle se coupe progressivement de tout se qui comptait
pour elle : ses relations amicales, familiales, ses centres d’intérêts,
ses études, ses rêves. Pendant 2 ans, elle met en place des tentatives pour
aller mieux qui échouent à chaque fois. Elle alterne entre plusieurs centres de
cures et institutions pour aller mieux.  

Après une tentative dans un CSAPA qui a échoué, elle va aux
Alcooliques Anonymes. Cette expérience la bouleverse et elle sait qu’elle
retournera aux réunions. Elle ne pensait pas qu’elle arriverait à ne plus avoir
l’envie de boire et, petit à petit, avec la force du groupe, du savoir expérientiel
des autres, des témoignages de ceux qui sont passés par les mêmes difficultés
qu’elle, Clara arrête définitivement de boire de l’alcool. Ça fait 7 ans
qu’elle est abstinente.  

Ça ne résous pas le problème des crises de boulimie. Elle en
parle avec des membres d’alcooliques anonymes et c’est là qu’on lui parle du
groupe des outre-mangeurs anonymes.  

Elle y va, et une nouvelle fois, elle se sent bouleversé par l’humanité, la sincérité et la solidarité qui émane de ces groupes. Elle se sent comprise et accueillie dans tout ce qu’elle est. L’espoir revient, l’idée qu’une vie sans les compulsions et les vomissements est possible. Elle décide pendant 24 heures ne pas faire de crises. Ça
ne marche pas tout de suite, et un jour, ça marche.  

Le groupe est encore là pour l’aider, l’épauler, la soutenir et avec la force de ce groupe elle arrive à devenir abstinente des crises de boulimie.  


Dans cette épisode Clara nous confie ce qu’il l'a aidé dans son parcours de rétablissement et ce qui lui a été nécessaire de mettre en place pour investir son soin. 


 On a utilisé un peu de jargon, je n’ai pas pensé à préciser à chaque fois la signification mais vous trouverez toutes les informations dans la description de l’épisode. 

  

N’oubliez pas de me laisser un commentaire et 5 étoiles sur
apple podcast ou sur l’application de podcast que vous utilisez, ça m’aide
énormément à faire connaître mon travail et ça permet à d’autres personnes souffrant
de troubles alimentaires de découvrir le podcast, donc c’est très précieux pour
moi.  

  

Merci encore à Clara pour ton témoigne et ta transparence,
j’espère que ça vous plaira, n’hésitez pas à me faire vos retours par mail ou
sur instagram. 

  

  

………………………………………………………

  

Mentionné dans l’épisode :  

  

- Site des Outres-mangeurs anonymes : https://oainfos.org/ 

  

- Site des Alcooliques Anonymes : https://www.alcooliques-anonymes.fr/ 

  

- La sonde Naso gastrique est une tubulure qui arrive dans l’estomac par voie
nasale. On l’utilise dans le cadre des troubles alimentaires quand les
patientes ont des apports énergétiques trop faible et qu’une nutrition entérale
(nutrition artificielle) est nécessaire pour assurer des apports énergétiques
minimaux.  

  

- La CMME aka Clinique des Maladies Mentales et de l’Encéphale, est un service spécialisé dans les troubles du comportement alimentaire faisant partie du centre
hospitalier Saint-Anne dans le 14ème arrondissement de Paris lui
même rattaché au GHU. 

  

- CSAPA : Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie. Les CSAPA sont des structures ayant pour mission d'assurer les actions de prévention et de soins aux personnes atteintes d’addiction à des produits (drogues, alcool, tabac…) ou des
comportements (jeux, sexe, troubles alimentaires...). 

  

- Le Sevrage boulimique est l’arrêt progressif des crises de boulimies. Il peut être fait dans une structure hospitalière. 

  

- Lieu de Post-cure : Lieu d’hébergement servant souvent de transition entre la sortie d’une cure de désintoxication et le retour à domicile.  

  

………………………………………………

  

Pour contacter Clara : claralivesfree@gmail.com 


.....................................................


Pour me retrouver:

Site internet: https://latetechocolat.com/

Instagram: https://www.instagram.com/latetechocolat/

Adresse mail: latetechocolat@hotmail.com


...................................................................................

Musique: Beatbox Lighter - Kwon

   

   

Description

Bonjour à toutes et à tous, j’espère que vous allez bien.
Bienvenue dans cet épisode du podcast la tête chocolat où on y parle des
troubles du comportement alimentaire ou comment notre santé mentale influence
notre alimentation. Dans chaque épisode je vais à la rencontre de patients, de
leurs familles ou de soignants, pour échanger ensemble sur leur expériences des
troubles des conduites alimentaires.  

  

Aujourd’hui je rencontre Clara artiste plasticienne, qui a
souffert de dépendances à l’alcool et à l’alimentation. Ce parcours
dans les addictions l’a obligé à travailler sur elle et à mieux se comprendre
afin de trouver des alternatives à des comportements auto-destructeurs. Elle se
considère toujours aujourd’hui comme boulimique vomisseuse à tendance
anorexique. Ses troubles alimentaires sont arrivés tardivement car sa première
crise de boulimie avec vomissement a eu lieu lorsqu’elle avait 20 ans.

Au début, les vomissements étaient une stratégie pour perdre du poids rapidement.
Son idée était de maigrir et qu’elle arrêterait de se faire vomir une fois le
poids désiré atteint. Elle ne se doutait pas alors qu’elle n’arriverait pas à
s’arrêter, et du cercle vicieux qui était entrain de se mettre en place. Elle a
très rapidement perdu le contrôle et chaque prise alimentaire était suivie de
vomissements. L’obsession du poids, son souhait de contrôler son corps et son
envie d’être toujours plus mince avait pris toute la place. Parallèlement à ses
difficultés avec son alimentation, Clara consommait de l’alcool et des drogues.

Il était très difficile pour elle de ne pas s’appuyer sur l’une de ses
addictions au quotidien. 

Quand elle voulait arrêter de boire, elle mangeait compulsivement, et quand elle
voulait arrêter de faire des crises de boulimie, elle consommait de l’alcool.  

Dans son parcours, Clara rencontre un médecin psychiatre
addictologue avec qui elle commence une thérapie. Elle sent un mieux être et
commence à chercher des solutions pour se rétablir. C’est une expérience
d’avortement qui va faire qu’elle arrêtera les drogues dures mais qui, en contrepartie,
empirera sa consommation d’alcool et ses crises de boulimie. La situation
dégénère rapidement et elle se coupe progressivement de tout se qui comptait
pour elle : ses relations amicales, familiales, ses centres d’intérêts,
ses études, ses rêves. Pendant 2 ans, elle met en place des tentatives pour
aller mieux qui échouent à chaque fois. Elle alterne entre plusieurs centres de
cures et institutions pour aller mieux.  

Après une tentative dans un CSAPA qui a échoué, elle va aux
Alcooliques Anonymes. Cette expérience la bouleverse et elle sait qu’elle
retournera aux réunions. Elle ne pensait pas qu’elle arriverait à ne plus avoir
l’envie de boire et, petit à petit, avec la force du groupe, du savoir expérientiel
des autres, des témoignages de ceux qui sont passés par les mêmes difficultés
qu’elle, Clara arrête définitivement de boire de l’alcool. Ça fait 7 ans
qu’elle est abstinente.  

Ça ne résous pas le problème des crises de boulimie. Elle en
parle avec des membres d’alcooliques anonymes et c’est là qu’on lui parle du
groupe des outre-mangeurs anonymes.  

Elle y va, et une nouvelle fois, elle se sent bouleversé par l’humanité, la sincérité et la solidarité qui émane de ces groupes. Elle se sent comprise et accueillie dans tout ce qu’elle est. L’espoir revient, l’idée qu’une vie sans les compulsions et les vomissements est possible. Elle décide pendant 24 heures ne pas faire de crises. Ça
ne marche pas tout de suite, et un jour, ça marche.  

Le groupe est encore là pour l’aider, l’épauler, la soutenir et avec la force de ce groupe elle arrive à devenir abstinente des crises de boulimie.  


Dans cette épisode Clara nous confie ce qu’il l'a aidé dans son parcours de rétablissement et ce qui lui a été nécessaire de mettre en place pour investir son soin. 


 On a utilisé un peu de jargon, je n’ai pas pensé à préciser à chaque fois la signification mais vous trouverez toutes les informations dans la description de l’épisode. 

  

N’oubliez pas de me laisser un commentaire et 5 étoiles sur
apple podcast ou sur l’application de podcast que vous utilisez, ça m’aide
énormément à faire connaître mon travail et ça permet à d’autres personnes souffrant
de troubles alimentaires de découvrir le podcast, donc c’est très précieux pour
moi.  

  

Merci encore à Clara pour ton témoigne et ta transparence,
j’espère que ça vous plaira, n’hésitez pas à me faire vos retours par mail ou
sur instagram. 

  

  

………………………………………………………

  

Mentionné dans l’épisode :  

  

- Site des Outres-mangeurs anonymes : https://oainfos.org/ 

  

- Site des Alcooliques Anonymes : https://www.alcooliques-anonymes.fr/ 

  

- La sonde Naso gastrique est une tubulure qui arrive dans l’estomac par voie
nasale. On l’utilise dans le cadre des troubles alimentaires quand les
patientes ont des apports énergétiques trop faible et qu’une nutrition entérale
(nutrition artificielle) est nécessaire pour assurer des apports énergétiques
minimaux.  

  

- La CMME aka Clinique des Maladies Mentales et de l’Encéphale, est un service spécialisé dans les troubles du comportement alimentaire faisant partie du centre
hospitalier Saint-Anne dans le 14ème arrondissement de Paris lui
même rattaché au GHU. 

  

- CSAPA : Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie. Les CSAPA sont des structures ayant pour mission d'assurer les actions de prévention et de soins aux personnes atteintes d’addiction à des produits (drogues, alcool, tabac…) ou des
comportements (jeux, sexe, troubles alimentaires...). 

  

- Le Sevrage boulimique est l’arrêt progressif des crises de boulimies. Il peut être fait dans une structure hospitalière. 

  

- Lieu de Post-cure : Lieu d’hébergement servant souvent de transition entre la sortie d’une cure de désintoxication et le retour à domicile.  

  

………………………………………………

  

Pour contacter Clara : claralivesfree@gmail.com 


.....................................................


Pour me retrouver:

Site internet: https://latetechocolat.com/

Instagram: https://www.instagram.com/latetechocolat/

Adresse mail: latetechocolat@hotmail.com


...................................................................................

Musique: Beatbox Lighter - Kwon

   

   

Share

Embed

You may also like

Description

Bonjour à toutes et à tous, j’espère que vous allez bien.
Bienvenue dans cet épisode du podcast la tête chocolat où on y parle des
troubles du comportement alimentaire ou comment notre santé mentale influence
notre alimentation. Dans chaque épisode je vais à la rencontre de patients, de
leurs familles ou de soignants, pour échanger ensemble sur leur expériences des
troubles des conduites alimentaires.  

  

Aujourd’hui je rencontre Clara artiste plasticienne, qui a
souffert de dépendances à l’alcool et à l’alimentation. Ce parcours
dans les addictions l’a obligé à travailler sur elle et à mieux se comprendre
afin de trouver des alternatives à des comportements auto-destructeurs. Elle se
considère toujours aujourd’hui comme boulimique vomisseuse à tendance
anorexique. Ses troubles alimentaires sont arrivés tardivement car sa première
crise de boulimie avec vomissement a eu lieu lorsqu’elle avait 20 ans.

Au début, les vomissements étaient une stratégie pour perdre du poids rapidement.
Son idée était de maigrir et qu’elle arrêterait de se faire vomir une fois le
poids désiré atteint. Elle ne se doutait pas alors qu’elle n’arriverait pas à
s’arrêter, et du cercle vicieux qui était entrain de se mettre en place. Elle a
très rapidement perdu le contrôle et chaque prise alimentaire était suivie de
vomissements. L’obsession du poids, son souhait de contrôler son corps et son
envie d’être toujours plus mince avait pris toute la place. Parallèlement à ses
difficultés avec son alimentation, Clara consommait de l’alcool et des drogues.

Il était très difficile pour elle de ne pas s’appuyer sur l’une de ses
addictions au quotidien. 

Quand elle voulait arrêter de boire, elle mangeait compulsivement, et quand elle
voulait arrêter de faire des crises de boulimie, elle consommait de l’alcool.  

Dans son parcours, Clara rencontre un médecin psychiatre
addictologue avec qui elle commence une thérapie. Elle sent un mieux être et
commence à chercher des solutions pour se rétablir. C’est une expérience
d’avortement qui va faire qu’elle arrêtera les drogues dures mais qui, en contrepartie,
empirera sa consommation d’alcool et ses crises de boulimie. La situation
dégénère rapidement et elle se coupe progressivement de tout se qui comptait
pour elle : ses relations amicales, familiales, ses centres d’intérêts,
ses études, ses rêves. Pendant 2 ans, elle met en place des tentatives pour
aller mieux qui échouent à chaque fois. Elle alterne entre plusieurs centres de
cures et institutions pour aller mieux.  

Après une tentative dans un CSAPA qui a échoué, elle va aux
Alcooliques Anonymes. Cette expérience la bouleverse et elle sait qu’elle
retournera aux réunions. Elle ne pensait pas qu’elle arriverait à ne plus avoir
l’envie de boire et, petit à petit, avec la force du groupe, du savoir expérientiel
des autres, des témoignages de ceux qui sont passés par les mêmes difficultés
qu’elle, Clara arrête définitivement de boire de l’alcool. Ça fait 7 ans
qu’elle est abstinente.  

Ça ne résous pas le problème des crises de boulimie. Elle en
parle avec des membres d’alcooliques anonymes et c’est là qu’on lui parle du
groupe des outre-mangeurs anonymes.  

Elle y va, et une nouvelle fois, elle se sent bouleversé par l’humanité, la sincérité et la solidarité qui émane de ces groupes. Elle se sent comprise et accueillie dans tout ce qu’elle est. L’espoir revient, l’idée qu’une vie sans les compulsions et les vomissements est possible. Elle décide pendant 24 heures ne pas faire de crises. Ça
ne marche pas tout de suite, et un jour, ça marche.  

Le groupe est encore là pour l’aider, l’épauler, la soutenir et avec la force de ce groupe elle arrive à devenir abstinente des crises de boulimie.  


Dans cette épisode Clara nous confie ce qu’il l'a aidé dans son parcours de rétablissement et ce qui lui a été nécessaire de mettre en place pour investir son soin. 


 On a utilisé un peu de jargon, je n’ai pas pensé à préciser à chaque fois la signification mais vous trouverez toutes les informations dans la description de l’épisode. 

  

N’oubliez pas de me laisser un commentaire et 5 étoiles sur
apple podcast ou sur l’application de podcast que vous utilisez, ça m’aide
énormément à faire connaître mon travail et ça permet à d’autres personnes souffrant
de troubles alimentaires de découvrir le podcast, donc c’est très précieux pour
moi.  

  

Merci encore à Clara pour ton témoigne et ta transparence,
j’espère que ça vous plaira, n’hésitez pas à me faire vos retours par mail ou
sur instagram. 

  

  

………………………………………………………

  

Mentionné dans l’épisode :  

  

- Site des Outres-mangeurs anonymes : https://oainfos.org/ 

  

- Site des Alcooliques Anonymes : https://www.alcooliques-anonymes.fr/ 

  

- La sonde Naso gastrique est une tubulure qui arrive dans l’estomac par voie
nasale. On l’utilise dans le cadre des troubles alimentaires quand les
patientes ont des apports énergétiques trop faible et qu’une nutrition entérale
(nutrition artificielle) est nécessaire pour assurer des apports énergétiques
minimaux.  

  

- La CMME aka Clinique des Maladies Mentales et de l’Encéphale, est un service spécialisé dans les troubles du comportement alimentaire faisant partie du centre
hospitalier Saint-Anne dans le 14ème arrondissement de Paris lui
même rattaché au GHU. 

  

- CSAPA : Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie. Les CSAPA sont des structures ayant pour mission d'assurer les actions de prévention et de soins aux personnes atteintes d’addiction à des produits (drogues, alcool, tabac…) ou des
comportements (jeux, sexe, troubles alimentaires...). 

  

- Le Sevrage boulimique est l’arrêt progressif des crises de boulimies. Il peut être fait dans une structure hospitalière. 

  

- Lieu de Post-cure : Lieu d’hébergement servant souvent de transition entre la sortie d’une cure de désintoxication et le retour à domicile.  

  

………………………………………………

  

Pour contacter Clara : claralivesfree@gmail.com 


.....................................................


Pour me retrouver:

Site internet: https://latetechocolat.com/

Instagram: https://www.instagram.com/latetechocolat/

Adresse mail: latetechocolat@hotmail.com


...................................................................................

Musique: Beatbox Lighter - Kwon

   

   

Description

Bonjour à toutes et à tous, j’espère que vous allez bien.
Bienvenue dans cet épisode du podcast la tête chocolat où on y parle des
troubles du comportement alimentaire ou comment notre santé mentale influence
notre alimentation. Dans chaque épisode je vais à la rencontre de patients, de
leurs familles ou de soignants, pour échanger ensemble sur leur expériences des
troubles des conduites alimentaires.  

  

Aujourd’hui je rencontre Clara artiste plasticienne, qui a
souffert de dépendances à l’alcool et à l’alimentation. Ce parcours
dans les addictions l’a obligé à travailler sur elle et à mieux se comprendre
afin de trouver des alternatives à des comportements auto-destructeurs. Elle se
considère toujours aujourd’hui comme boulimique vomisseuse à tendance
anorexique. Ses troubles alimentaires sont arrivés tardivement car sa première
crise de boulimie avec vomissement a eu lieu lorsqu’elle avait 20 ans.

Au début, les vomissements étaient une stratégie pour perdre du poids rapidement.
Son idée était de maigrir et qu’elle arrêterait de se faire vomir une fois le
poids désiré atteint. Elle ne se doutait pas alors qu’elle n’arriverait pas à
s’arrêter, et du cercle vicieux qui était entrain de se mettre en place. Elle a
très rapidement perdu le contrôle et chaque prise alimentaire était suivie de
vomissements. L’obsession du poids, son souhait de contrôler son corps et son
envie d’être toujours plus mince avait pris toute la place. Parallèlement à ses
difficultés avec son alimentation, Clara consommait de l’alcool et des drogues.

Il était très difficile pour elle de ne pas s’appuyer sur l’une de ses
addictions au quotidien. 

Quand elle voulait arrêter de boire, elle mangeait compulsivement, et quand elle
voulait arrêter de faire des crises de boulimie, elle consommait de l’alcool.  

Dans son parcours, Clara rencontre un médecin psychiatre
addictologue avec qui elle commence une thérapie. Elle sent un mieux être et
commence à chercher des solutions pour se rétablir. C’est une expérience
d’avortement qui va faire qu’elle arrêtera les drogues dures mais qui, en contrepartie,
empirera sa consommation d’alcool et ses crises de boulimie. La situation
dégénère rapidement et elle se coupe progressivement de tout se qui comptait
pour elle : ses relations amicales, familiales, ses centres d’intérêts,
ses études, ses rêves. Pendant 2 ans, elle met en place des tentatives pour
aller mieux qui échouent à chaque fois. Elle alterne entre plusieurs centres de
cures et institutions pour aller mieux.  

Après une tentative dans un CSAPA qui a échoué, elle va aux
Alcooliques Anonymes. Cette expérience la bouleverse et elle sait qu’elle
retournera aux réunions. Elle ne pensait pas qu’elle arriverait à ne plus avoir
l’envie de boire et, petit à petit, avec la force du groupe, du savoir expérientiel
des autres, des témoignages de ceux qui sont passés par les mêmes difficultés
qu’elle, Clara arrête définitivement de boire de l’alcool. Ça fait 7 ans
qu’elle est abstinente.  

Ça ne résous pas le problème des crises de boulimie. Elle en
parle avec des membres d’alcooliques anonymes et c’est là qu’on lui parle du
groupe des outre-mangeurs anonymes.  

Elle y va, et une nouvelle fois, elle se sent bouleversé par l’humanité, la sincérité et la solidarité qui émane de ces groupes. Elle se sent comprise et accueillie dans tout ce qu’elle est. L’espoir revient, l’idée qu’une vie sans les compulsions et les vomissements est possible. Elle décide pendant 24 heures ne pas faire de crises. Ça
ne marche pas tout de suite, et un jour, ça marche.  

Le groupe est encore là pour l’aider, l’épauler, la soutenir et avec la force de ce groupe elle arrive à devenir abstinente des crises de boulimie.  


Dans cette épisode Clara nous confie ce qu’il l'a aidé dans son parcours de rétablissement et ce qui lui a été nécessaire de mettre en place pour investir son soin. 


 On a utilisé un peu de jargon, je n’ai pas pensé à préciser à chaque fois la signification mais vous trouverez toutes les informations dans la description de l’épisode. 

  

N’oubliez pas de me laisser un commentaire et 5 étoiles sur
apple podcast ou sur l’application de podcast que vous utilisez, ça m’aide
énormément à faire connaître mon travail et ça permet à d’autres personnes souffrant
de troubles alimentaires de découvrir le podcast, donc c’est très précieux pour
moi.  

  

Merci encore à Clara pour ton témoigne et ta transparence,
j’espère que ça vous plaira, n’hésitez pas à me faire vos retours par mail ou
sur instagram. 

  

  

………………………………………………………

  

Mentionné dans l’épisode :  

  

- Site des Outres-mangeurs anonymes : https://oainfos.org/ 

  

- Site des Alcooliques Anonymes : https://www.alcooliques-anonymes.fr/ 

  

- La sonde Naso gastrique est une tubulure qui arrive dans l’estomac par voie
nasale. On l’utilise dans le cadre des troubles alimentaires quand les
patientes ont des apports énergétiques trop faible et qu’une nutrition entérale
(nutrition artificielle) est nécessaire pour assurer des apports énergétiques
minimaux.  

  

- La CMME aka Clinique des Maladies Mentales et de l’Encéphale, est un service spécialisé dans les troubles du comportement alimentaire faisant partie du centre
hospitalier Saint-Anne dans le 14ème arrondissement de Paris lui
même rattaché au GHU. 

  

- CSAPA : Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie. Les CSAPA sont des structures ayant pour mission d'assurer les actions de prévention et de soins aux personnes atteintes d’addiction à des produits (drogues, alcool, tabac…) ou des
comportements (jeux, sexe, troubles alimentaires...). 

  

- Le Sevrage boulimique est l’arrêt progressif des crises de boulimies. Il peut être fait dans une structure hospitalière. 

  

- Lieu de Post-cure : Lieu d’hébergement servant souvent de transition entre la sortie d’une cure de désintoxication et le retour à domicile.  

  

………………………………………………

  

Pour contacter Clara : claralivesfree@gmail.com 


.....................................................


Pour me retrouver:

Site internet: https://latetechocolat.com/

Instagram: https://www.instagram.com/latetechocolat/

Adresse mail: latetechocolat@hotmail.com


...................................................................................

Musique: Beatbox Lighter - Kwon

   

   

Share

Embed

You may also like