undefined cover
undefined cover
Episode 6 : Agriculteur avant l'arrivée du tracteur cover
Episode 6 : Agriculteur avant l'arrivée du tracteur cover
La Voix des Aînés

Episode 6 : Agriculteur avant l'arrivée du tracteur

Episode 6 : Agriculteur avant l'arrivée du tracteur

11min |02/08/2021
Play
undefined cover
undefined cover
Episode 6 : Agriculteur avant l'arrivée du tracteur cover
Episode 6 : Agriculteur avant l'arrivée du tracteur cover
La Voix des Aînés

Episode 6 : Agriculteur avant l'arrivée du tracteur

Episode 6 : Agriculteur avant l'arrivée du tracteur

11min |02/08/2021
Play

Description

Avec Henri (93 ans), Jeanne (88 ans), André (89 ans), Marie-Marthe (97 ans), Huguette (89 ans) 


Ils ont tous commencé très jeunes à travailler sur la ferme puis la terre et les bêtes sont devenus le quotidien de leur vie d’adulte. Ils ne l’ont pas choisi, il fallait bien reprendre la ferme ou suivre son mari ! Les femmes s’occupaient de la maison, de la volaille, des cochons, des lapins, de traire les vaches et bien sûre des enfants et des beaux-parents
quand ils devenaient vieux. Toutes et tous se souviennent quand le premier tracteur a été acheté et quand on a vendu les bœufs et les chevaux….

Aujourd’hui Henri, Jeanne, André, Huguette vivent en maison de retraite 


Production : Partage de Voix, avec le soutien de la Fondation Korian pour le Bien-Vieillir.  

Autrice : Sophie Pillods
Réalisation : Sophie Pillods et Agnes Mathon  

Musique : David Gubitsch 

Durée : 11mn09 

  

Repères : 


Les agricultrices :  

· Jusqu’en 1980, les agricultrices sont classées comme inactives dans les statistiques. Leur travail n’est pas reconnu et elles n’ont aucun droit sur l'exploitation familiale dirigée par leur mari. En 1980, elles peuvent devenir co-exploitantes et à partir de 1985, la création des EARL (Entreprise agricole à responsabilité limitée) leur permettent d’être associé. En 1999, création du statut social de conjoint collaborateur qui leur permet
d’acquérir une vraie reconnaissance professionnelle et une protection sociale.  


· Aujourd’hui, les femmes représentent 30% des actifs permanents agricoles. 

  

La formation :  

· Aujourd’hui, l’enseignement agricole forme à tous les métiers du vivant : métiers de la terre, de la nature, du végétal, de la forêt, du bois, etc. Présent dans les filières générales ou technologiques, il permet aussi la poursuite d’études dans le supérieur : BTS, métiers de vétérinaire, d’ingénieur ou encore de paysagiste. Le site du Ministère de l’agriculture : https://laventureduvivant.fr/formations  

Description

Avec Henri (93 ans), Jeanne (88 ans), André (89 ans), Marie-Marthe (97 ans), Huguette (89 ans) 


Ils ont tous commencé très jeunes à travailler sur la ferme puis la terre et les bêtes sont devenus le quotidien de leur vie d’adulte. Ils ne l’ont pas choisi, il fallait bien reprendre la ferme ou suivre son mari ! Les femmes s’occupaient de la maison, de la volaille, des cochons, des lapins, de traire les vaches et bien sûre des enfants et des beaux-parents
quand ils devenaient vieux. Toutes et tous se souviennent quand le premier tracteur a été acheté et quand on a vendu les bœufs et les chevaux….

Aujourd’hui Henri, Jeanne, André, Huguette vivent en maison de retraite 


Production : Partage de Voix, avec le soutien de la Fondation Korian pour le Bien-Vieillir.  

Autrice : Sophie Pillods
Réalisation : Sophie Pillods et Agnes Mathon  

Musique : David Gubitsch 

Durée : 11mn09 

  

Repères : 


Les agricultrices :  

· Jusqu’en 1980, les agricultrices sont classées comme inactives dans les statistiques. Leur travail n’est pas reconnu et elles n’ont aucun droit sur l'exploitation familiale dirigée par leur mari. En 1980, elles peuvent devenir co-exploitantes et à partir de 1985, la création des EARL (Entreprise agricole à responsabilité limitée) leur permettent d’être associé. En 1999, création du statut social de conjoint collaborateur qui leur permet
d’acquérir une vraie reconnaissance professionnelle et une protection sociale.  


· Aujourd’hui, les femmes représentent 30% des actifs permanents agricoles. 

  

La formation :  

· Aujourd’hui, l’enseignement agricole forme à tous les métiers du vivant : métiers de la terre, de la nature, du végétal, de la forêt, du bois, etc. Présent dans les filières générales ou technologiques, il permet aussi la poursuite d’études dans le supérieur : BTS, métiers de vétérinaire, d’ingénieur ou encore de paysagiste. Le site du Ministère de l’agriculture : https://laventureduvivant.fr/formations  

Share

Embed

You may also like

Description

Avec Henri (93 ans), Jeanne (88 ans), André (89 ans), Marie-Marthe (97 ans), Huguette (89 ans) 


Ils ont tous commencé très jeunes à travailler sur la ferme puis la terre et les bêtes sont devenus le quotidien de leur vie d’adulte. Ils ne l’ont pas choisi, il fallait bien reprendre la ferme ou suivre son mari ! Les femmes s’occupaient de la maison, de la volaille, des cochons, des lapins, de traire les vaches et bien sûre des enfants et des beaux-parents
quand ils devenaient vieux. Toutes et tous se souviennent quand le premier tracteur a été acheté et quand on a vendu les bœufs et les chevaux….

Aujourd’hui Henri, Jeanne, André, Huguette vivent en maison de retraite 


Production : Partage de Voix, avec le soutien de la Fondation Korian pour le Bien-Vieillir.  

Autrice : Sophie Pillods
Réalisation : Sophie Pillods et Agnes Mathon  

Musique : David Gubitsch 

Durée : 11mn09 

  

Repères : 


Les agricultrices :  

· Jusqu’en 1980, les agricultrices sont classées comme inactives dans les statistiques. Leur travail n’est pas reconnu et elles n’ont aucun droit sur l'exploitation familiale dirigée par leur mari. En 1980, elles peuvent devenir co-exploitantes et à partir de 1985, la création des EARL (Entreprise agricole à responsabilité limitée) leur permettent d’être associé. En 1999, création du statut social de conjoint collaborateur qui leur permet
d’acquérir une vraie reconnaissance professionnelle et une protection sociale.  


· Aujourd’hui, les femmes représentent 30% des actifs permanents agricoles. 

  

La formation :  

· Aujourd’hui, l’enseignement agricole forme à tous les métiers du vivant : métiers de la terre, de la nature, du végétal, de la forêt, du bois, etc. Présent dans les filières générales ou technologiques, il permet aussi la poursuite d’études dans le supérieur : BTS, métiers de vétérinaire, d’ingénieur ou encore de paysagiste. Le site du Ministère de l’agriculture : https://laventureduvivant.fr/formations  

Description

Avec Henri (93 ans), Jeanne (88 ans), André (89 ans), Marie-Marthe (97 ans), Huguette (89 ans) 


Ils ont tous commencé très jeunes à travailler sur la ferme puis la terre et les bêtes sont devenus le quotidien de leur vie d’adulte. Ils ne l’ont pas choisi, il fallait bien reprendre la ferme ou suivre son mari ! Les femmes s’occupaient de la maison, de la volaille, des cochons, des lapins, de traire les vaches et bien sûre des enfants et des beaux-parents
quand ils devenaient vieux. Toutes et tous se souviennent quand le premier tracteur a été acheté et quand on a vendu les bœufs et les chevaux….

Aujourd’hui Henri, Jeanne, André, Huguette vivent en maison de retraite 


Production : Partage de Voix, avec le soutien de la Fondation Korian pour le Bien-Vieillir.  

Autrice : Sophie Pillods
Réalisation : Sophie Pillods et Agnes Mathon  

Musique : David Gubitsch 

Durée : 11mn09 

  

Repères : 


Les agricultrices :  

· Jusqu’en 1980, les agricultrices sont classées comme inactives dans les statistiques. Leur travail n’est pas reconnu et elles n’ont aucun droit sur l'exploitation familiale dirigée par leur mari. En 1980, elles peuvent devenir co-exploitantes et à partir de 1985, la création des EARL (Entreprise agricole à responsabilité limitée) leur permettent d’être associé. En 1999, création du statut social de conjoint collaborateur qui leur permet
d’acquérir une vraie reconnaissance professionnelle et une protection sociale.  


· Aujourd’hui, les femmes représentent 30% des actifs permanents agricoles. 

  

La formation :  

· Aujourd’hui, l’enseignement agricole forme à tous les métiers du vivant : métiers de la terre, de la nature, du végétal, de la forêt, du bois, etc. Présent dans les filières générales ou technologiques, il permet aussi la poursuite d’études dans le supérieur : BTS, métiers de vétérinaire, d’ingénieur ou encore de paysagiste. Le site du Ministère de l’agriculture : https://laventureduvivant.fr/formations  

Share

Embed

You may also like