undefined cover
undefined cover
"La voix des océans" : et si on baissait le son sous la mer ? cover
"La voix des océans" : et si on baissait le son sous la mer ? cover
La voix des Océans

"La voix des océans" : et si on baissait le son sous la mer ?

"La voix des océans" : et si on baissait le son sous la mer ?

25min |26/03/2021
Listen
undefined cover
undefined cover
"La voix des océans" : et si on baissait le son sous la mer ? cover
"La voix des océans" : et si on baissait le son sous la mer ? cover
La voix des Océans

"La voix des océans" : et si on baissait le son sous la mer ?

"La voix des océans" : et si on baissait le son sous la mer ?

25min |26/03/2021
Listen

Description

Dans ce nouvel épisode, nous vous proposons de partir en immersion sous les mers et les océans à la rencontre des baleines, des dauphins. Des animaux marins qui souffrent de la pollution sonore. Sous la mer et les océans, c'est loin d'être le monde du silence comme le disait le commandant Cousteau. Il y a le bruit de la houle, celui des icebergs qui fondent, les activités humaines. Ce brouhaha perturbe les animaux marins. Ce vacarme désoriente les espèces sous-marines. Elles ont du mal à se nourrir et aussi à se reproduire.

L'humain a modifié le son des océans. Le transport maritime n'arrange rien. Toutes ces villes flottantes qui croisent dans les océans bouleversent la vie des animaux marins. Imaginez, la baleine ne voit l'océan que par le son. Avec une telle cacophonie, elle ne parvient plus à retrouver sa famille. Elle est désorientée. 

Les scientifiques ont commencé à se poser des questions sur l'impact du bruit sous la mer dans les années 70 et il a fallu attendre le début des années 2000 pour s'en rendre compte précisément. Pour le savoir on a par exemple installé des micros sous la mer.

Les scientifiques savent aujourd'hui que ce brouillard acoustique n'est pas sans conséquences pour les espèces sous-marines

C'est cette histoire que nous vous racontons dans ce nouveau podcast de "La Voix des Océans".

Nos invités

Olivier Adam. Il est professeur à Sorbonne Université. Ce bio-acousticien est spécialiste des émissions sonores des cétacés. 

Charlotte Curé. Elle est chargée de recherches au CEREMA, un laboratoire sous tutelle du ministère de l'Environnement qui étudie l'impact des bruits humains sur les animaux marins. Charlotte Curé est spécialisée en bio acoustique sous-marine. Elle a un doctorat en biologie du comportement spécialisé bioacoustique. Elle s'intéresse particulièrement aux cétacés. Elle a donc une idée très précise de l'impact de la pollution sonore sur leur mode de vie. 

Damien Demoor. Il travaille chez Naval Group depuis 15 ans. Il s'occupe de tout ce qui est innovation. Il imagine des bateaux moins bruyants.

"La Voix des Océans" le podcast de Marine et Océans

Réalisation : Yanis Psarianos

Habillage sonore : Quincas Moreira - Blue Macaw

Description

Dans ce nouvel épisode, nous vous proposons de partir en immersion sous les mers et les océans à la rencontre des baleines, des dauphins. Des animaux marins qui souffrent de la pollution sonore. Sous la mer et les océans, c'est loin d'être le monde du silence comme le disait le commandant Cousteau. Il y a le bruit de la houle, celui des icebergs qui fondent, les activités humaines. Ce brouhaha perturbe les animaux marins. Ce vacarme désoriente les espèces sous-marines. Elles ont du mal à se nourrir et aussi à se reproduire.

L'humain a modifié le son des océans. Le transport maritime n'arrange rien. Toutes ces villes flottantes qui croisent dans les océans bouleversent la vie des animaux marins. Imaginez, la baleine ne voit l'océan que par le son. Avec une telle cacophonie, elle ne parvient plus à retrouver sa famille. Elle est désorientée. 

Les scientifiques ont commencé à se poser des questions sur l'impact du bruit sous la mer dans les années 70 et il a fallu attendre le début des années 2000 pour s'en rendre compte précisément. Pour le savoir on a par exemple installé des micros sous la mer.

Les scientifiques savent aujourd'hui que ce brouillard acoustique n'est pas sans conséquences pour les espèces sous-marines

C'est cette histoire que nous vous racontons dans ce nouveau podcast de "La Voix des Océans".

Nos invités

Olivier Adam. Il est professeur à Sorbonne Université. Ce bio-acousticien est spécialiste des émissions sonores des cétacés. 

Charlotte Curé. Elle est chargée de recherches au CEREMA, un laboratoire sous tutelle du ministère de l'Environnement qui étudie l'impact des bruits humains sur les animaux marins. Charlotte Curé est spécialisée en bio acoustique sous-marine. Elle a un doctorat en biologie du comportement spécialisé bioacoustique. Elle s'intéresse particulièrement aux cétacés. Elle a donc une idée très précise de l'impact de la pollution sonore sur leur mode de vie. 

Damien Demoor. Il travaille chez Naval Group depuis 15 ans. Il s'occupe de tout ce qui est innovation. Il imagine des bateaux moins bruyants.

"La Voix des Océans" le podcast de Marine et Océans

Réalisation : Yanis Psarianos

Habillage sonore : Quincas Moreira - Blue Macaw

Share

Embed

You may also like

Description

Dans ce nouvel épisode, nous vous proposons de partir en immersion sous les mers et les océans à la rencontre des baleines, des dauphins. Des animaux marins qui souffrent de la pollution sonore. Sous la mer et les océans, c'est loin d'être le monde du silence comme le disait le commandant Cousteau. Il y a le bruit de la houle, celui des icebergs qui fondent, les activités humaines. Ce brouhaha perturbe les animaux marins. Ce vacarme désoriente les espèces sous-marines. Elles ont du mal à se nourrir et aussi à se reproduire.

L'humain a modifié le son des océans. Le transport maritime n'arrange rien. Toutes ces villes flottantes qui croisent dans les océans bouleversent la vie des animaux marins. Imaginez, la baleine ne voit l'océan que par le son. Avec une telle cacophonie, elle ne parvient plus à retrouver sa famille. Elle est désorientée. 

Les scientifiques ont commencé à se poser des questions sur l'impact du bruit sous la mer dans les années 70 et il a fallu attendre le début des années 2000 pour s'en rendre compte précisément. Pour le savoir on a par exemple installé des micros sous la mer.

Les scientifiques savent aujourd'hui que ce brouillard acoustique n'est pas sans conséquences pour les espèces sous-marines

C'est cette histoire que nous vous racontons dans ce nouveau podcast de "La Voix des Océans".

Nos invités

Olivier Adam. Il est professeur à Sorbonne Université. Ce bio-acousticien est spécialiste des émissions sonores des cétacés. 

Charlotte Curé. Elle est chargée de recherches au CEREMA, un laboratoire sous tutelle du ministère de l'Environnement qui étudie l'impact des bruits humains sur les animaux marins. Charlotte Curé est spécialisée en bio acoustique sous-marine. Elle a un doctorat en biologie du comportement spécialisé bioacoustique. Elle s'intéresse particulièrement aux cétacés. Elle a donc une idée très précise de l'impact de la pollution sonore sur leur mode de vie. 

Damien Demoor. Il travaille chez Naval Group depuis 15 ans. Il s'occupe de tout ce qui est innovation. Il imagine des bateaux moins bruyants.

"La Voix des Océans" le podcast de Marine et Océans

Réalisation : Yanis Psarianos

Habillage sonore : Quincas Moreira - Blue Macaw

Description

Dans ce nouvel épisode, nous vous proposons de partir en immersion sous les mers et les océans à la rencontre des baleines, des dauphins. Des animaux marins qui souffrent de la pollution sonore. Sous la mer et les océans, c'est loin d'être le monde du silence comme le disait le commandant Cousteau. Il y a le bruit de la houle, celui des icebergs qui fondent, les activités humaines. Ce brouhaha perturbe les animaux marins. Ce vacarme désoriente les espèces sous-marines. Elles ont du mal à se nourrir et aussi à se reproduire.

L'humain a modifié le son des océans. Le transport maritime n'arrange rien. Toutes ces villes flottantes qui croisent dans les océans bouleversent la vie des animaux marins. Imaginez, la baleine ne voit l'océan que par le son. Avec une telle cacophonie, elle ne parvient plus à retrouver sa famille. Elle est désorientée. 

Les scientifiques ont commencé à se poser des questions sur l'impact du bruit sous la mer dans les années 70 et il a fallu attendre le début des années 2000 pour s'en rendre compte précisément. Pour le savoir on a par exemple installé des micros sous la mer.

Les scientifiques savent aujourd'hui que ce brouillard acoustique n'est pas sans conséquences pour les espèces sous-marines

C'est cette histoire que nous vous racontons dans ce nouveau podcast de "La Voix des Océans".

Nos invités

Olivier Adam. Il est professeur à Sorbonne Université. Ce bio-acousticien est spécialiste des émissions sonores des cétacés. 

Charlotte Curé. Elle est chargée de recherches au CEREMA, un laboratoire sous tutelle du ministère de l'Environnement qui étudie l'impact des bruits humains sur les animaux marins. Charlotte Curé est spécialisée en bio acoustique sous-marine. Elle a un doctorat en biologie du comportement spécialisé bioacoustique. Elle s'intéresse particulièrement aux cétacés. Elle a donc une idée très précise de l'impact de la pollution sonore sur leur mode de vie. 

Damien Demoor. Il travaille chez Naval Group depuis 15 ans. Il s'occupe de tout ce qui est innovation. Il imagine des bateaux moins bruyants.

"La Voix des Océans" le podcast de Marine et Océans

Réalisation : Yanis Psarianos

Habillage sonore : Quincas Moreira - Blue Macaw

Share

Embed

You may also like