undefined cover
undefined cover
Le Diable et la Vieille Coq cover
Le Diable et la Vieille Coq cover
La voix haute

Le Diable et la Vieille Coq

Le Diable et la Vieille Coq

10min |17/12/2019|

18230

Listen
undefined cover
undefined cover
Le Diable et la Vieille Coq cover
Le Diable et la Vieille Coq cover
La voix haute

Le Diable et la Vieille Coq

Le Diable et la Vieille Coq

10min |17/12/2019|

18230

Listen

Description

Depuis que, tel un oiseau de malheur, l’orage s’était abattu, des creux vertigineux

s’enchaînaient infatigablement, fouettant de gerbes d’écumes blanches l’île perdue.

La mer narguait tout navigateur s’approchant de ses côtes et envoyait aventureux et hardis par

le fond, isolant du reste du monde les quelques familles qui survivaient là.


Un nouveau conte de Dorothée Piatek lu par Matthieu Farcy et sonorisé par Renée Grant, pour le plaisir des petits et des grands !

Illustration de Jean-Marie Minguez

Description

Depuis que, tel un oiseau de malheur, l’orage s’était abattu, des creux vertigineux

s’enchaînaient infatigablement, fouettant de gerbes d’écumes blanches l’île perdue.

La mer narguait tout navigateur s’approchant de ses côtes et envoyait aventureux et hardis par

le fond, isolant du reste du monde les quelques familles qui survivaient là.


Un nouveau conte de Dorothée Piatek lu par Matthieu Farcy et sonorisé par Renée Grant, pour le plaisir des petits et des grands !

Illustration de Jean-Marie Minguez

Share

Embed

To listen also

Description

Depuis que, tel un oiseau de malheur, l’orage s’était abattu, des creux vertigineux

s’enchaînaient infatigablement, fouettant de gerbes d’écumes blanches l’île perdue.

La mer narguait tout navigateur s’approchant de ses côtes et envoyait aventureux et hardis par

le fond, isolant du reste du monde les quelques familles qui survivaient là.


Un nouveau conte de Dorothée Piatek lu par Matthieu Farcy et sonorisé par Renée Grant, pour le plaisir des petits et des grands !

Illustration de Jean-Marie Minguez

Description

Depuis que, tel un oiseau de malheur, l’orage s’était abattu, des creux vertigineux

s’enchaînaient infatigablement, fouettant de gerbes d’écumes blanches l’île perdue.

La mer narguait tout navigateur s’approchant de ses côtes et envoyait aventureux et hardis par

le fond, isolant du reste du monde les quelques familles qui survivaient là.


Un nouveau conte de Dorothée Piatek lu par Matthieu Farcy et sonorisé par Renée Grant, pour le plaisir des petits et des grands !

Illustration de Jean-Marie Minguez

Share

Embed

To listen also