Laïcidade #S01Ep8 - Urgence au Centre Hospitalier de Blois : une grève de la faim pour dénoncer le cauchemar cover
Laïcidade #S01Ep8 - Urgence au Centre Hospitalier de Blois : une grève de la faim pour dénoncer le cauchemar cover
Laïcidade, la voix laïque et sociale

Laïcidade #S01Ep8 - Urgence au Centre Hospitalier de Blois : une grève de la faim pour dénoncer le cauchemar

Laïcidade #S01Ep8 - Urgence au Centre Hospitalier de Blois : une grève de la faim pour dénoncer le cauchemar

1h03 |06/12/2021|

80

Play
Laïcidade #S01Ep8 - Urgence au Centre Hospitalier de Blois : une grève de la faim pour dénoncer le cauchemar cover
Laïcidade #S01Ep8 - Urgence au Centre Hospitalier de Blois : une grève de la faim pour dénoncer le cauchemar cover
Laïcidade, la voix laïque et sociale

Laïcidade #S01Ep8 - Urgence au Centre Hospitalier de Blois : une grève de la faim pour dénoncer le cauchemar

Laïcidade #S01Ep8 - Urgence au Centre Hospitalier de Blois : une grève de la faim pour dénoncer le cauchemar

1h03 |06/12/2021|

80

Play

Description

Dans ce 8éme Laïcidade, Nicolas et Franck reçoivent Didier qui a fait une grève de la faim pour dénoncer le cauchemar aux urgences du Centre Hospitalier de Blois.


Didier est membre de l'UFAL, c'est un citoyen engagé qui milite à plusieurs niveaux pour l'accès aux soins de la population. Lorsque c'est lui qui est malade et qu'il se trouve obligé d'être admis aux urgences, ce qu'il vit dépasse le pire de ses cauchemars de militant.


Il nous livre un témoignage poignant des nombreuses heures (3 jours et deux nuits) passées sur un brancard avec plus d'une centaine de compagnons d'infortune.

Sa révolte devant tant de manque d'humanité de la part d'une direction administrative aux ordres des politiques comptables de gestion des hôpitaux a abouti à sa grève de la faim.


L'extrême bienveillance et dévouement des personnels soignant qui réalisent leurs missions dans conditions terribles n'a cependant pas permis à Didier d'être hospitalisé dans un service. Il a été mis dehors des urgences et de l'hôpital. Laïcidade lui donne la parole et Olivier Nobile de l'UFAL analyse politiquement, cette mise en situation.

Description

Dans ce 8éme Laïcidade, Nicolas et Franck reçoivent Didier qui a fait une grève de la faim pour dénoncer le cauchemar aux urgences du Centre Hospitalier de Blois.


Didier est membre de l'UFAL, c'est un citoyen engagé qui milite à plusieurs niveaux pour l'accès aux soins de la population. Lorsque c'est lui qui est malade et qu'il se trouve obligé d'être admis aux urgences, ce qu'il vit dépasse le pire de ses cauchemars de militant.


Il nous livre un témoignage poignant des nombreuses heures (3 jours et deux nuits) passées sur un brancard avec plus d'une centaine de compagnons d'infortune.

Sa révolte devant tant de manque d'humanité de la part d'une direction administrative aux ordres des politiques comptables de gestion des hôpitaux a abouti à sa grève de la faim.


L'extrême bienveillance et dévouement des personnels soignant qui réalisent leurs missions dans conditions terribles n'a cependant pas permis à Didier d'être hospitalisé dans un service. Il a été mis dehors des urgences et de l'hôpital. Laïcidade lui donne la parole et Olivier Nobile de l'UFAL analyse politiquement, cette mise en situation.

Share

Embed

You may also like

Description

Dans ce 8éme Laïcidade, Nicolas et Franck reçoivent Didier qui a fait une grève de la faim pour dénoncer le cauchemar aux urgences du Centre Hospitalier de Blois.


Didier est membre de l'UFAL, c'est un citoyen engagé qui milite à plusieurs niveaux pour l'accès aux soins de la population. Lorsque c'est lui qui est malade et qu'il se trouve obligé d'être admis aux urgences, ce qu'il vit dépasse le pire de ses cauchemars de militant.


Il nous livre un témoignage poignant des nombreuses heures (3 jours et deux nuits) passées sur un brancard avec plus d'une centaine de compagnons d'infortune.

Sa révolte devant tant de manque d'humanité de la part d'une direction administrative aux ordres des politiques comptables de gestion des hôpitaux a abouti à sa grève de la faim.


L'extrême bienveillance et dévouement des personnels soignant qui réalisent leurs missions dans conditions terribles n'a cependant pas permis à Didier d'être hospitalisé dans un service. Il a été mis dehors des urgences et de l'hôpital. Laïcidade lui donne la parole et Olivier Nobile de l'UFAL analyse politiquement, cette mise en situation.

Description

Dans ce 8éme Laïcidade, Nicolas et Franck reçoivent Didier qui a fait une grève de la faim pour dénoncer le cauchemar aux urgences du Centre Hospitalier de Blois.


Didier est membre de l'UFAL, c'est un citoyen engagé qui milite à plusieurs niveaux pour l'accès aux soins de la population. Lorsque c'est lui qui est malade et qu'il se trouve obligé d'être admis aux urgences, ce qu'il vit dépasse le pire de ses cauchemars de militant.


Il nous livre un témoignage poignant des nombreuses heures (3 jours et deux nuits) passées sur un brancard avec plus d'une centaine de compagnons d'infortune.

Sa révolte devant tant de manque d'humanité de la part d'une direction administrative aux ordres des politiques comptables de gestion des hôpitaux a abouti à sa grève de la faim.


L'extrême bienveillance et dévouement des personnels soignant qui réalisent leurs missions dans conditions terribles n'a cependant pas permis à Didier d'être hospitalisé dans un service. Il a été mis dehors des urgences et de l'hôpital. Laïcidade lui donne la parole et Olivier Nobile de l'UFAL analyse politiquement, cette mise en situation.

Share

Embed

You may also like