undefined cover
undefined cover
Le Bruit qui Court #20 - Divorcer par texto et se faire marcher sur le pied cover
Le Bruit qui Court #20 - Divorcer par texto et se faire marcher sur le pied cover
LE BRUIT QUI COURT

Le Bruit qui Court #20 - Divorcer par texto et se faire marcher sur le pied

Le Bruit qui Court #20 - Divorcer par texto et se faire marcher sur le pied

53min |05/07/2021
Listen
undefined cover
undefined cover
Le Bruit qui Court #20 - Divorcer par texto et se faire marcher sur le pied cover
Le Bruit qui Court #20 - Divorcer par texto et se faire marcher sur le pied cover
LE BRUIT QUI COURT

Le Bruit qui Court #20 - Divorcer par texto et se faire marcher sur le pied

Le Bruit qui Court #20 - Divorcer par texto et se faire marcher sur le pied

53min |05/07/2021
Listen

Description

 Episode 20 : TADJIKISTAN – Divorcer par texto et se faire marcher sur le pied 

  

Le Bruit qui Court prend la direction de l’Asie centrale, au Tadjikistan avec notre invitée Malika. Activiste,féministe, et faisant partie de la société éduquée de Douchanbé, Malika nous parle de son vécu de femme tadjike. 


Le Tadjikistan a été marqué par une guerre civile qui a fait rage de 1992 à 1997, et il est dirigé par Emomali Rahmon depuis 29 ans. 

  

Le pays a une législation foisonnante sur le droit des femmes qui sont sur le papier, très bien protégées. Dans la réalité, il reste beaucoup de travail ! Les violences domestiques sont légion et le poids des traditions persiste dans ce pays à 95% musulman.  

Tu savais que l’avortement y est cependant autorisé ? C’est un des héritages de l’ère soviétique qui prônait la libération des femmes. 

  

Tu connais le « Talâq » ? Ce mot répété 3 fois signifie qu’on prononce le divorce avec son ou sa partenaire. Une forme de « divorce par texto » que Malika a
personnellement expérimenté à cause de son mari… 

  

Malika nous présente aussi une tradition liée au mariage : pendant ce dernier la personne qui écrase le pied de l’autre montre qui sera le « patron » de la relation. Devine qui écrase le pied de l’autre le plus souvent… 

  

Au Tadjikistan, les féministes se lèvent, particulièrement depuis qu’une affaire de harcèlement au travail a enfin été révélée au grand jour dans un pays où l’omerta et le victim blaming sont très développés. 

  

Malika nous parlera aussi de vélo, de migration russe, de Marseille, et de femmes qui se servent à manger après tout le monde. 

  

Au Tadjikistan aussi la gronde des femmes monte. Tu l’entends ?  

  

  

Références : 

  

France Diplomation, Présentation du
Tadjikistan, https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/tadjikistan/presentation-du-tadjikistan/ 

  

Wikipédia, Tadjikistan, https://fr.wikipedia.org/wiki/Tadjikistan 

  

HRW, « Tadjikistan : Les
victimes de violences conjugales face à des obstacles pour obtenir de
l’aide », https://www.hrw.org/fr/news/2019/09/19/tadjikistan-les-victimes-de-violences-conjugales-face-des-obstacles-pour-obtenir-de 

  

Novastan, « C’était parfois
extrêmement désagréable d’être considérée par les siens comme une
étrangère ». https://novastan.org/fr/tadjikistan/cetait-parfois-extremement-desagreable-detre-consideree-par-les-siens-comme-une-etrangere/ 

  

Wikipédia, Divorce en France, https://fr.wikipedia.org/wiki/Divorce_en_France 

  

  

Création et réalisation : Chloé Air 

Production : Le Grin 

Dessin : Frédérique Rodrigues  

Graphisme : Chooette Design 

Musique : Bongoland, Marquesbreizh
& Tom ; Dumaya, Luciole & Hicham Chahidi    

Description

 Episode 20 : TADJIKISTAN – Divorcer par texto et se faire marcher sur le pied 

  

Le Bruit qui Court prend la direction de l’Asie centrale, au Tadjikistan avec notre invitée Malika. Activiste,féministe, et faisant partie de la société éduquée de Douchanbé, Malika nous parle de son vécu de femme tadjike. 


Le Tadjikistan a été marqué par une guerre civile qui a fait rage de 1992 à 1997, et il est dirigé par Emomali Rahmon depuis 29 ans. 

  

Le pays a une législation foisonnante sur le droit des femmes qui sont sur le papier, très bien protégées. Dans la réalité, il reste beaucoup de travail ! Les violences domestiques sont légion et le poids des traditions persiste dans ce pays à 95% musulman.  

Tu savais que l’avortement y est cependant autorisé ? C’est un des héritages de l’ère soviétique qui prônait la libération des femmes. 

  

Tu connais le « Talâq » ? Ce mot répété 3 fois signifie qu’on prononce le divorce avec son ou sa partenaire. Une forme de « divorce par texto » que Malika a
personnellement expérimenté à cause de son mari… 

  

Malika nous présente aussi une tradition liée au mariage : pendant ce dernier la personne qui écrase le pied de l’autre montre qui sera le « patron » de la relation. Devine qui écrase le pied de l’autre le plus souvent… 

  

Au Tadjikistan, les féministes se lèvent, particulièrement depuis qu’une affaire de harcèlement au travail a enfin été révélée au grand jour dans un pays où l’omerta et le victim blaming sont très développés. 

  

Malika nous parlera aussi de vélo, de migration russe, de Marseille, et de femmes qui se servent à manger après tout le monde. 

  

Au Tadjikistan aussi la gronde des femmes monte. Tu l’entends ?  

  

  

Références : 

  

France Diplomation, Présentation du
Tadjikistan, https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/tadjikistan/presentation-du-tadjikistan/ 

  

Wikipédia, Tadjikistan, https://fr.wikipedia.org/wiki/Tadjikistan 

  

HRW, « Tadjikistan : Les
victimes de violences conjugales face à des obstacles pour obtenir de
l’aide », https://www.hrw.org/fr/news/2019/09/19/tadjikistan-les-victimes-de-violences-conjugales-face-des-obstacles-pour-obtenir-de 

  

Novastan, « C’était parfois
extrêmement désagréable d’être considérée par les siens comme une
étrangère ». https://novastan.org/fr/tadjikistan/cetait-parfois-extremement-desagreable-detre-consideree-par-les-siens-comme-une-etrangere/ 

  

Wikipédia, Divorce en France, https://fr.wikipedia.org/wiki/Divorce_en_France 

  

  

Création et réalisation : Chloé Air 

Production : Le Grin 

Dessin : Frédérique Rodrigues  

Graphisme : Chooette Design 

Musique : Bongoland, Marquesbreizh
& Tom ; Dumaya, Luciole & Hicham Chahidi    

Share

Embed

You may also like

Description

 Episode 20 : TADJIKISTAN – Divorcer par texto et se faire marcher sur le pied 

  

Le Bruit qui Court prend la direction de l’Asie centrale, au Tadjikistan avec notre invitée Malika. Activiste,féministe, et faisant partie de la société éduquée de Douchanbé, Malika nous parle de son vécu de femme tadjike. 


Le Tadjikistan a été marqué par une guerre civile qui a fait rage de 1992 à 1997, et il est dirigé par Emomali Rahmon depuis 29 ans. 

  

Le pays a une législation foisonnante sur le droit des femmes qui sont sur le papier, très bien protégées. Dans la réalité, il reste beaucoup de travail ! Les violences domestiques sont légion et le poids des traditions persiste dans ce pays à 95% musulman.  

Tu savais que l’avortement y est cependant autorisé ? C’est un des héritages de l’ère soviétique qui prônait la libération des femmes. 

  

Tu connais le « Talâq » ? Ce mot répété 3 fois signifie qu’on prononce le divorce avec son ou sa partenaire. Une forme de « divorce par texto » que Malika a
personnellement expérimenté à cause de son mari… 

  

Malika nous présente aussi une tradition liée au mariage : pendant ce dernier la personne qui écrase le pied de l’autre montre qui sera le « patron » de la relation. Devine qui écrase le pied de l’autre le plus souvent… 

  

Au Tadjikistan, les féministes se lèvent, particulièrement depuis qu’une affaire de harcèlement au travail a enfin été révélée au grand jour dans un pays où l’omerta et le victim blaming sont très développés. 

  

Malika nous parlera aussi de vélo, de migration russe, de Marseille, et de femmes qui se servent à manger après tout le monde. 

  

Au Tadjikistan aussi la gronde des femmes monte. Tu l’entends ?  

  

  

Références : 

  

France Diplomation, Présentation du
Tadjikistan, https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/tadjikistan/presentation-du-tadjikistan/ 

  

Wikipédia, Tadjikistan, https://fr.wikipedia.org/wiki/Tadjikistan 

  

HRW, « Tadjikistan : Les
victimes de violences conjugales face à des obstacles pour obtenir de
l’aide », https://www.hrw.org/fr/news/2019/09/19/tadjikistan-les-victimes-de-violences-conjugales-face-des-obstacles-pour-obtenir-de 

  

Novastan, « C’était parfois
extrêmement désagréable d’être considérée par les siens comme une
étrangère ». https://novastan.org/fr/tadjikistan/cetait-parfois-extremement-desagreable-detre-consideree-par-les-siens-comme-une-etrangere/ 

  

Wikipédia, Divorce en France, https://fr.wikipedia.org/wiki/Divorce_en_France 

  

  

Création et réalisation : Chloé Air 

Production : Le Grin 

Dessin : Frédérique Rodrigues  

Graphisme : Chooette Design 

Musique : Bongoland, Marquesbreizh
& Tom ; Dumaya, Luciole & Hicham Chahidi    

Description

 Episode 20 : TADJIKISTAN – Divorcer par texto et se faire marcher sur le pied 

  

Le Bruit qui Court prend la direction de l’Asie centrale, au Tadjikistan avec notre invitée Malika. Activiste,féministe, et faisant partie de la société éduquée de Douchanbé, Malika nous parle de son vécu de femme tadjike. 


Le Tadjikistan a été marqué par une guerre civile qui a fait rage de 1992 à 1997, et il est dirigé par Emomali Rahmon depuis 29 ans. 

  

Le pays a une législation foisonnante sur le droit des femmes qui sont sur le papier, très bien protégées. Dans la réalité, il reste beaucoup de travail ! Les violences domestiques sont légion et le poids des traditions persiste dans ce pays à 95% musulman.  

Tu savais que l’avortement y est cependant autorisé ? C’est un des héritages de l’ère soviétique qui prônait la libération des femmes. 

  

Tu connais le « Talâq » ? Ce mot répété 3 fois signifie qu’on prononce le divorce avec son ou sa partenaire. Une forme de « divorce par texto » que Malika a
personnellement expérimenté à cause de son mari… 

  

Malika nous présente aussi une tradition liée au mariage : pendant ce dernier la personne qui écrase le pied de l’autre montre qui sera le « patron » de la relation. Devine qui écrase le pied de l’autre le plus souvent… 

  

Au Tadjikistan, les féministes se lèvent, particulièrement depuis qu’une affaire de harcèlement au travail a enfin été révélée au grand jour dans un pays où l’omerta et le victim blaming sont très développés. 

  

Malika nous parlera aussi de vélo, de migration russe, de Marseille, et de femmes qui se servent à manger après tout le monde. 

  

Au Tadjikistan aussi la gronde des femmes monte. Tu l’entends ?  

  

  

Références : 

  

France Diplomation, Présentation du
Tadjikistan, https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/tadjikistan/presentation-du-tadjikistan/ 

  

Wikipédia, Tadjikistan, https://fr.wikipedia.org/wiki/Tadjikistan 

  

HRW, « Tadjikistan : Les
victimes de violences conjugales face à des obstacles pour obtenir de
l’aide », https://www.hrw.org/fr/news/2019/09/19/tadjikistan-les-victimes-de-violences-conjugales-face-des-obstacles-pour-obtenir-de 

  

Novastan, « C’était parfois
extrêmement désagréable d’être considérée par les siens comme une
étrangère ». https://novastan.org/fr/tadjikistan/cetait-parfois-extremement-desagreable-detre-consideree-par-les-siens-comme-une-etrangere/ 

  

Wikipédia, Divorce en France, https://fr.wikipedia.org/wiki/Divorce_en_France 

  

  

Création et réalisation : Chloé Air 

Production : Le Grin 

Dessin : Frédérique Rodrigues  

Graphisme : Chooette Design 

Musique : Bongoland, Marquesbreizh
& Tom ; Dumaya, Luciole & Hicham Chahidi    

Share

Embed

You may also like