undefined cover
undefined cover
đŸ—žïž 15 Juin 2023 - 1 Day, 5 News By Nyko cover
đŸ—žïž 15 Juin 2023 - 1 Day, 5 News By Nyko cover
Cash Conseils - Mieux gérer ses finances personnelles par Nicolas Barrailler de Nyko.io

đŸ—žïž 15 Juin 2023 - 1 Day, 5 News By Nyko

đŸ—žïž 15 Juin 2023 - 1 Day, 5 News By Nyko

07min |15/06/2023|

30

Play
undefined cover
undefined cover
đŸ—žïž 15 Juin 2023 - 1 Day, 5 News By Nyko cover
đŸ—žïž 15 Juin 2023 - 1 Day, 5 News By Nyko cover
Cash Conseils - Mieux gérer ses finances personnelles par Nicolas Barrailler de Nyko.io

đŸ—žïž 15 Juin 2023 - 1 Day, 5 News By Nyko

đŸ—žïž 15 Juin 2023 - 1 Day, 5 News By Nyko

07min |15/06/2023|

30

Play

Description

Suite à dix augmentations successives des taux, la Fed décide de faire une pause


La RĂ©serve fĂ©dĂ©rale amĂ©ricaine (Fed) a mis un terme Ă  sa sĂ©rie de dix hausses consĂ©cutives des taux d'intĂ©rĂȘt, maintenant le taux entre 5% et 5,25%. Cependant, le prĂ©sident de la Fed, Jerome Powell, a insistĂ© sur le fait que l'institution n'a pas abandonnĂ© son projet de resserrer la politique monĂ©taire pour contenir l'inflation. 


Toutefois, la plupart des membres du comité de politique monétaire prévoient encore deux hausses des taux d'ici fin 2023. Wall Street a initialement réagi négativement aux déclarations de Powell, mais s'est rétablie en fin de séance.




Wall Street clÎture de façon hétérogÚne suite aux annonces de la Fed


La Bourse de New York a clÎturé mercredi en ordre dispersé. Malgré la décision inattendue de la Réserve fédérale de maintenir ses taux directeurs, l'ouverture à deux possibles hausses d'ici fin d'année a modéré l'enthousiasme des investisseurs. 


Le Dow Jones a perdu 0,68% tandis que le S&P-500 a grimpé de 0,08% et le Nasdaq a avancé de 0,39%. Les actions de l'assureur United Health ont pesé sur le Dow Jones avec une chute de 6,4%, tandis que les fabricants de puces Nvidia et Broadcom ont affiché une forte croissance.




Le coût de la vente du réseau HSBC en France devient de plus en plus important


La vente du rĂ©seau bancaire HSBC en France Ă  My Money Group, contrĂŽlĂ© par le fonds amĂ©ricain Cerberus, coĂ»te plus cher que prĂ©vu Ă  HSBC. L'accord initial a Ă©tĂ© modifiĂ© : HSBC va maintenir une partie des crĂ©dits immobiliers et investir jusqu'Ă  407 millions d'euros dans Promontoria, la holding de tĂȘte de My Money Group. 


En retour, Cerberus va injecter 225 millions d'euros dans My Money. Malgré l'augmentation des coûts, la vente permettra à HSBC de se concentrer sur son modÚle de banque internationale pour les entreprises. La finalisation de la vente est prévue pour début 2024.




Les parlementaires ont décidé de ne pas imposer de limites à l'implantation des médecins


L'Assemblée nationale a rejeté un amendement proposant de limiter l'installation des médecins dans les zones déjà bien desservies. Cette proposition, soutenue par divers députés, visait à améliorer la répartition des médecins sur le territoire et à faciliter l'accÚs aux soins pour les Français. 


Cependant, le gouvernement s'y est opposé, affirmant qu'une telle réglementation dégraderait l'offre de soins et conduirait à l'extinction de la médecine libérale. L'exécutif préconise plutÎt le développement des assistants médicaux et une plus grande collaboration entre les médecins, malgré la réticence des syndicats de médecins libéraux.




Le CAC40 dépasse de nouveau les 7300 points


Le CAC 40 a atteint un sommet depuis le 23 mai, gagnant 37,73 points pour clÎturer à 7.328,53 points le mercredi 14 juin. La performance du marché s'inscrit dans une semaine dense, marquée par l'attentisme envers la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed). Celle-ci pourrait faire une pause dans la hausse de ses taux, une premiÚre depuis mars 2022. 


Par ailleurs, le marchĂ© rĂ©agit Ă©galement aux autres banques centrales, dont la Banque centrale europĂ©enne (BCE) et la Banque du Japon qui doivent Ă©galement statuer sur leurs politiques monĂ©taires. Sur le front des valeurs, le gĂ©ant des hydrocarbures TotalEnergies a clĂŽturĂ© en baisse tandis que le groupe Casino a bondi suite Ă  une manifestation d'intĂ©rĂȘt prĂ©liminaire pour un renforcement de ses fonds propres.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Suite à dix augmentations successives des taux, la Fed décide de faire une pause


La RĂ©serve fĂ©dĂ©rale amĂ©ricaine (Fed) a mis un terme Ă  sa sĂ©rie de dix hausses consĂ©cutives des taux d'intĂ©rĂȘt, maintenant le taux entre 5% et 5,25%. Cependant, le prĂ©sident de la Fed, Jerome Powell, a insistĂ© sur le fait que l'institution n'a pas abandonnĂ© son projet de resserrer la politique monĂ©taire pour contenir l'inflation. 


Toutefois, la plupart des membres du comité de politique monétaire prévoient encore deux hausses des taux d'ici fin 2023. Wall Street a initialement réagi négativement aux déclarations de Powell, mais s'est rétablie en fin de séance.




Wall Street clÎture de façon hétérogÚne suite aux annonces de la Fed


La Bourse de New York a clÎturé mercredi en ordre dispersé. Malgré la décision inattendue de la Réserve fédérale de maintenir ses taux directeurs, l'ouverture à deux possibles hausses d'ici fin d'année a modéré l'enthousiasme des investisseurs. 


Le Dow Jones a perdu 0,68% tandis que le S&P-500 a grimpé de 0,08% et le Nasdaq a avancé de 0,39%. Les actions de l'assureur United Health ont pesé sur le Dow Jones avec une chute de 6,4%, tandis que les fabricants de puces Nvidia et Broadcom ont affiché une forte croissance.




Le coût de la vente du réseau HSBC en France devient de plus en plus important


La vente du rĂ©seau bancaire HSBC en France Ă  My Money Group, contrĂŽlĂ© par le fonds amĂ©ricain Cerberus, coĂ»te plus cher que prĂ©vu Ă  HSBC. L'accord initial a Ă©tĂ© modifiĂ© : HSBC va maintenir une partie des crĂ©dits immobiliers et investir jusqu'Ă  407 millions d'euros dans Promontoria, la holding de tĂȘte de My Money Group. 


En retour, Cerberus va injecter 225 millions d'euros dans My Money. Malgré l'augmentation des coûts, la vente permettra à HSBC de se concentrer sur son modÚle de banque internationale pour les entreprises. La finalisation de la vente est prévue pour début 2024.




Les parlementaires ont décidé de ne pas imposer de limites à l'implantation des médecins


L'Assemblée nationale a rejeté un amendement proposant de limiter l'installation des médecins dans les zones déjà bien desservies. Cette proposition, soutenue par divers députés, visait à améliorer la répartition des médecins sur le territoire et à faciliter l'accÚs aux soins pour les Français. 


Cependant, le gouvernement s'y est opposé, affirmant qu'une telle réglementation dégraderait l'offre de soins et conduirait à l'extinction de la médecine libérale. L'exécutif préconise plutÎt le développement des assistants médicaux et une plus grande collaboration entre les médecins, malgré la réticence des syndicats de médecins libéraux.




Le CAC40 dépasse de nouveau les 7300 points


Le CAC 40 a atteint un sommet depuis le 23 mai, gagnant 37,73 points pour clÎturer à 7.328,53 points le mercredi 14 juin. La performance du marché s'inscrit dans une semaine dense, marquée par l'attentisme envers la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed). Celle-ci pourrait faire une pause dans la hausse de ses taux, une premiÚre depuis mars 2022. 


Par ailleurs, le marchĂ© rĂ©agit Ă©galement aux autres banques centrales, dont la Banque centrale europĂ©enne (BCE) et la Banque du Japon qui doivent Ă©galement statuer sur leurs politiques monĂ©taires. Sur le front des valeurs, le gĂ©ant des hydrocarbures TotalEnergies a clĂŽturĂ© en baisse tandis que le groupe Casino a bondi suite Ă  une manifestation d'intĂ©rĂȘt prĂ©liminaire pour un renforcement de ses fonds propres.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like

Description

Suite à dix augmentations successives des taux, la Fed décide de faire une pause


La RĂ©serve fĂ©dĂ©rale amĂ©ricaine (Fed) a mis un terme Ă  sa sĂ©rie de dix hausses consĂ©cutives des taux d'intĂ©rĂȘt, maintenant le taux entre 5% et 5,25%. Cependant, le prĂ©sident de la Fed, Jerome Powell, a insistĂ© sur le fait que l'institution n'a pas abandonnĂ© son projet de resserrer la politique monĂ©taire pour contenir l'inflation. 


Toutefois, la plupart des membres du comité de politique monétaire prévoient encore deux hausses des taux d'ici fin 2023. Wall Street a initialement réagi négativement aux déclarations de Powell, mais s'est rétablie en fin de séance.




Wall Street clÎture de façon hétérogÚne suite aux annonces de la Fed


La Bourse de New York a clÎturé mercredi en ordre dispersé. Malgré la décision inattendue de la Réserve fédérale de maintenir ses taux directeurs, l'ouverture à deux possibles hausses d'ici fin d'année a modéré l'enthousiasme des investisseurs. 


Le Dow Jones a perdu 0,68% tandis que le S&P-500 a grimpé de 0,08% et le Nasdaq a avancé de 0,39%. Les actions de l'assureur United Health ont pesé sur le Dow Jones avec une chute de 6,4%, tandis que les fabricants de puces Nvidia et Broadcom ont affiché une forte croissance.




Le coût de la vente du réseau HSBC en France devient de plus en plus important


La vente du rĂ©seau bancaire HSBC en France Ă  My Money Group, contrĂŽlĂ© par le fonds amĂ©ricain Cerberus, coĂ»te plus cher que prĂ©vu Ă  HSBC. L'accord initial a Ă©tĂ© modifiĂ© : HSBC va maintenir une partie des crĂ©dits immobiliers et investir jusqu'Ă  407 millions d'euros dans Promontoria, la holding de tĂȘte de My Money Group. 


En retour, Cerberus va injecter 225 millions d'euros dans My Money. Malgré l'augmentation des coûts, la vente permettra à HSBC de se concentrer sur son modÚle de banque internationale pour les entreprises. La finalisation de la vente est prévue pour début 2024.




Les parlementaires ont décidé de ne pas imposer de limites à l'implantation des médecins


L'Assemblée nationale a rejeté un amendement proposant de limiter l'installation des médecins dans les zones déjà bien desservies. Cette proposition, soutenue par divers députés, visait à améliorer la répartition des médecins sur le territoire et à faciliter l'accÚs aux soins pour les Français. 


Cependant, le gouvernement s'y est opposé, affirmant qu'une telle réglementation dégraderait l'offre de soins et conduirait à l'extinction de la médecine libérale. L'exécutif préconise plutÎt le développement des assistants médicaux et une plus grande collaboration entre les médecins, malgré la réticence des syndicats de médecins libéraux.




Le CAC40 dépasse de nouveau les 7300 points


Le CAC 40 a atteint un sommet depuis le 23 mai, gagnant 37,73 points pour clÎturer à 7.328,53 points le mercredi 14 juin. La performance du marché s'inscrit dans une semaine dense, marquée par l'attentisme envers la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed). Celle-ci pourrait faire une pause dans la hausse de ses taux, une premiÚre depuis mars 2022. 


Par ailleurs, le marchĂ© rĂ©agit Ă©galement aux autres banques centrales, dont la Banque centrale europĂ©enne (BCE) et la Banque du Japon qui doivent Ă©galement statuer sur leurs politiques monĂ©taires. Sur le front des valeurs, le gĂ©ant des hydrocarbures TotalEnergies a clĂŽturĂ© en baisse tandis que le groupe Casino a bondi suite Ă  une manifestation d'intĂ©rĂȘt prĂ©liminaire pour un renforcement de ses fonds propres.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Suite à dix augmentations successives des taux, la Fed décide de faire une pause


La RĂ©serve fĂ©dĂ©rale amĂ©ricaine (Fed) a mis un terme Ă  sa sĂ©rie de dix hausses consĂ©cutives des taux d'intĂ©rĂȘt, maintenant le taux entre 5% et 5,25%. Cependant, le prĂ©sident de la Fed, Jerome Powell, a insistĂ© sur le fait que l'institution n'a pas abandonnĂ© son projet de resserrer la politique monĂ©taire pour contenir l'inflation. 


Toutefois, la plupart des membres du comité de politique monétaire prévoient encore deux hausses des taux d'ici fin 2023. Wall Street a initialement réagi négativement aux déclarations de Powell, mais s'est rétablie en fin de séance.




Wall Street clÎture de façon hétérogÚne suite aux annonces de la Fed


La Bourse de New York a clÎturé mercredi en ordre dispersé. Malgré la décision inattendue de la Réserve fédérale de maintenir ses taux directeurs, l'ouverture à deux possibles hausses d'ici fin d'année a modéré l'enthousiasme des investisseurs. 


Le Dow Jones a perdu 0,68% tandis que le S&P-500 a grimpé de 0,08% et le Nasdaq a avancé de 0,39%. Les actions de l'assureur United Health ont pesé sur le Dow Jones avec une chute de 6,4%, tandis que les fabricants de puces Nvidia et Broadcom ont affiché une forte croissance.




Le coût de la vente du réseau HSBC en France devient de plus en plus important


La vente du rĂ©seau bancaire HSBC en France Ă  My Money Group, contrĂŽlĂ© par le fonds amĂ©ricain Cerberus, coĂ»te plus cher que prĂ©vu Ă  HSBC. L'accord initial a Ă©tĂ© modifiĂ© : HSBC va maintenir une partie des crĂ©dits immobiliers et investir jusqu'Ă  407 millions d'euros dans Promontoria, la holding de tĂȘte de My Money Group. 


En retour, Cerberus va injecter 225 millions d'euros dans My Money. Malgré l'augmentation des coûts, la vente permettra à HSBC de se concentrer sur son modÚle de banque internationale pour les entreprises. La finalisation de la vente est prévue pour début 2024.




Les parlementaires ont décidé de ne pas imposer de limites à l'implantation des médecins


L'Assemblée nationale a rejeté un amendement proposant de limiter l'installation des médecins dans les zones déjà bien desservies. Cette proposition, soutenue par divers députés, visait à améliorer la répartition des médecins sur le territoire et à faciliter l'accÚs aux soins pour les Français. 


Cependant, le gouvernement s'y est opposé, affirmant qu'une telle réglementation dégraderait l'offre de soins et conduirait à l'extinction de la médecine libérale. L'exécutif préconise plutÎt le développement des assistants médicaux et une plus grande collaboration entre les médecins, malgré la réticence des syndicats de médecins libéraux.




Le CAC40 dépasse de nouveau les 7300 points


Le CAC 40 a atteint un sommet depuis le 23 mai, gagnant 37,73 points pour clÎturer à 7.328,53 points le mercredi 14 juin. La performance du marché s'inscrit dans une semaine dense, marquée par l'attentisme envers la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed). Celle-ci pourrait faire une pause dans la hausse de ses taux, une premiÚre depuis mars 2022. 


Par ailleurs, le marchĂ© rĂ©agit Ă©galement aux autres banques centrales, dont la Banque centrale europĂ©enne (BCE) et la Banque du Japon qui doivent Ă©galement statuer sur leurs politiques monĂ©taires. Sur le front des valeurs, le gĂ©ant des hydrocarbures TotalEnergies a clĂŽturĂ© en baisse tandis que le groupe Casino a bondi suite Ă  une manifestation d'intĂ©rĂȘt prĂ©liminaire pour un renforcement de ses fonds propres.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like