#44 L'ENGAGEMENT D'UNE MAMAN CREATRICE D'UNE ASSOCIATION - TYPIK ATYPIK cover
#44 L'ENGAGEMENT D'UNE MAMAN CREATRICE D'UNE ASSOCIATION - TYPIK ATYPIK cover
Le rebond

#44 L'ENGAGEMENT D'UNE MAMAN CREATRICE D'UNE ASSOCIATION - TYPIK ATYPIK

#44 L'ENGAGEMENT D'UNE MAMAN CREATRICE D'UNE ASSOCIATION - TYPIK ATYPIK

46min |26/10/2020
Listen
#44 L'ENGAGEMENT D'UNE MAMAN CREATRICE D'UNE ASSOCIATION - TYPIK ATYPIK cover
#44 L'ENGAGEMENT D'UNE MAMAN CREATRICE D'UNE ASSOCIATION - TYPIK ATYPIK cover
Le rebond

#44 L'ENGAGEMENT D'UNE MAMAN CREATRICE D'UNE ASSOCIATION - TYPIK ATYPIK

#44 L'ENGAGEMENT D'UNE MAMAN CREATRICE D'UNE ASSOCIATION - TYPIK ATYPIK

46min |26/10/2020
Listen

Description

  

Aujourd’hui je vous propose de faire la connaissance de Virginie Bouslama présidente de l’association Typik Atypik. Je la laisserai vous expliquer tout au long de cet épisode quel est le but de son association dédiée aux familles mais en parallèle, vous découvrirez une personnalité très généreuse, solaire et une grande amoureuse de la vie. Son parcours et ses multiples rebonds sont surprenants parce qu’on a l’impression qu’elle n’a fait que tendre la main et saisi les opportunités de la vie. Elle me glissait à l’oreille qu’elle n’a jamais été le genre de personne à se poser beaucoup de questions avant de se lancer. Et ça fait du bien. Je ne sais pas si vous avez plutôt le problème inverse, c’est-à-dire de peser le pour et le contre, évaluer la meilleure solution, envisager le pire. En tout cas moi c’est mon cas, du coup la fraicheur de Virginie m’a fait un bien fou.

Habituellement, lorsque j’enregistre un épisode, il y a toujours une discussion préliminaire à l’enregistrement, que j’enregistre aussi pour montrer que je peux couper et monter le podcast. Que ce n’est pas le but, mais que si à la fin de l’épisode elle ou il se rend compte qu’une partie est à enlever je peux le faire. Le problème avec Virginie, c’est que tout est tellement intéressant que j’ai décidé de faire au plus simple, je vous livre notre conversation aussi brute qu’elle a été enregistrée. Aussi, vous comprendrez rapidement que j’ai laissé cette conversation préalable à l’épisode en lui-même parce qu’elle explique bien des choses sur la suite de l’épisode. 

Mais je ne vous en dis pas plus et vous souhaite une bonne écoute !

Description

  

Aujourd’hui je vous propose de faire la connaissance de Virginie Bouslama présidente de l’association Typik Atypik. Je la laisserai vous expliquer tout au long de cet épisode quel est le but de son association dédiée aux familles mais en parallèle, vous découvrirez une personnalité très généreuse, solaire et une grande amoureuse de la vie. Son parcours et ses multiples rebonds sont surprenants parce qu’on a l’impression qu’elle n’a fait que tendre la main et saisi les opportunités de la vie. Elle me glissait à l’oreille qu’elle n’a jamais été le genre de personne à se poser beaucoup de questions avant de se lancer. Et ça fait du bien. Je ne sais pas si vous avez plutôt le problème inverse, c’est-à-dire de peser le pour et le contre, évaluer la meilleure solution, envisager le pire. En tout cas moi c’est mon cas, du coup la fraicheur de Virginie m’a fait un bien fou.

Habituellement, lorsque j’enregistre un épisode, il y a toujours une discussion préliminaire à l’enregistrement, que j’enregistre aussi pour montrer que je peux couper et monter le podcast. Que ce n’est pas le but, mais que si à la fin de l’épisode elle ou il se rend compte qu’une partie est à enlever je peux le faire. Le problème avec Virginie, c’est que tout est tellement intéressant que j’ai décidé de faire au plus simple, je vous livre notre conversation aussi brute qu’elle a été enregistrée. Aussi, vous comprendrez rapidement que j’ai laissé cette conversation préalable à l’épisode en lui-même parce qu’elle explique bien des choses sur la suite de l’épisode. 

Mais je ne vous en dis pas plus et vous souhaite une bonne écoute !

Share

Embed

You may also like

Description

  

Aujourd’hui je vous propose de faire la connaissance de Virginie Bouslama présidente de l’association Typik Atypik. Je la laisserai vous expliquer tout au long de cet épisode quel est le but de son association dédiée aux familles mais en parallèle, vous découvrirez une personnalité très généreuse, solaire et une grande amoureuse de la vie. Son parcours et ses multiples rebonds sont surprenants parce qu’on a l’impression qu’elle n’a fait que tendre la main et saisi les opportunités de la vie. Elle me glissait à l’oreille qu’elle n’a jamais été le genre de personne à se poser beaucoup de questions avant de se lancer. Et ça fait du bien. Je ne sais pas si vous avez plutôt le problème inverse, c’est-à-dire de peser le pour et le contre, évaluer la meilleure solution, envisager le pire. En tout cas moi c’est mon cas, du coup la fraicheur de Virginie m’a fait un bien fou.

Habituellement, lorsque j’enregistre un épisode, il y a toujours une discussion préliminaire à l’enregistrement, que j’enregistre aussi pour montrer que je peux couper et monter le podcast. Que ce n’est pas le but, mais que si à la fin de l’épisode elle ou il se rend compte qu’une partie est à enlever je peux le faire. Le problème avec Virginie, c’est que tout est tellement intéressant que j’ai décidé de faire au plus simple, je vous livre notre conversation aussi brute qu’elle a été enregistrée. Aussi, vous comprendrez rapidement que j’ai laissé cette conversation préalable à l’épisode en lui-même parce qu’elle explique bien des choses sur la suite de l’épisode. 

Mais je ne vous en dis pas plus et vous souhaite une bonne écoute !

Description

  

Aujourd’hui je vous propose de faire la connaissance de Virginie Bouslama présidente de l’association Typik Atypik. Je la laisserai vous expliquer tout au long de cet épisode quel est le but de son association dédiée aux familles mais en parallèle, vous découvrirez une personnalité très généreuse, solaire et une grande amoureuse de la vie. Son parcours et ses multiples rebonds sont surprenants parce qu’on a l’impression qu’elle n’a fait que tendre la main et saisi les opportunités de la vie. Elle me glissait à l’oreille qu’elle n’a jamais été le genre de personne à se poser beaucoup de questions avant de se lancer. Et ça fait du bien. Je ne sais pas si vous avez plutôt le problème inverse, c’est-à-dire de peser le pour et le contre, évaluer la meilleure solution, envisager le pire. En tout cas moi c’est mon cas, du coup la fraicheur de Virginie m’a fait un bien fou.

Habituellement, lorsque j’enregistre un épisode, il y a toujours une discussion préliminaire à l’enregistrement, que j’enregistre aussi pour montrer que je peux couper et monter le podcast. Que ce n’est pas le but, mais que si à la fin de l’épisode elle ou il se rend compte qu’une partie est à enlever je peux le faire. Le problème avec Virginie, c’est que tout est tellement intéressant que j’ai décidé de faire au plus simple, je vous livre notre conversation aussi brute qu’elle a été enregistrée. Aussi, vous comprendrez rapidement que j’ai laissé cette conversation préalable à l’épisode en lui-même parce qu’elle explique bien des choses sur la suite de l’épisode. 

Mais je ne vous en dis pas plus et vous souhaite une bonne écoute !

Share

Embed

You may also like