HUGO - SAVOIR SAISIR LES OPPORTUNITES - GANG DE GRAND MERE cover
HUGO - SAVOIR SAISIR LES OPPORTUNITES - GANG DE GRAND MERE cover
Le rebond

HUGO - SAVOIR SAISIR LES OPPORTUNITES - GANG DE GRAND MERE

HUGO - SAVOIR SAISIR LES OPPORTUNITES - GANG DE GRAND MERE

50min |01/03/2021
Listen
HUGO - SAVOIR SAISIR LES OPPORTUNITES - GANG DE GRAND MERE cover
HUGO - SAVOIR SAISIR LES OPPORTUNITES - GANG DE GRAND MERE cover
Le rebond

HUGO - SAVOIR SAISIR LES OPPORTUNITES - GANG DE GRAND MERE

HUGO - SAVOIR SAISIR LES OPPORTUNITES - GANG DE GRAND MERE

50min |01/03/2021
Listen

Description

Multi-entrepreneur / Multi-bondisseur

Hugo n’a pas le bac, il n’est donc pas passé par la grande porte mais vous verrez qu’il a veillé à passer par toutes les fenêtres qui lui permettaient d’accéder aux études supérieures jusqu’à faire un master en école de commerce. On verra tout au long de cet épisode que cette capacité à rebondir lui aura servi toute sa vie et continue de le servir aujourd’hui. Après quelques péripéties pour entrer dans son école et y être diplômé, il crée sa première entreprise qui le mènera rapidement vers la seconde, Gang de Grands-Mères, qu’il a revendu 6 ans après, début 2020. Il nous explique que selon lui l’important dans l’entrepreneuriat c’est d’avoir beaucoup d’échecs pour pouvoir multiplier les apprentissages. 

Toutes ces aventures lui ont permis de monter Gang de Grand-mères, une marque d’accessoires tricotés à la main par une association de Grands-mères à qui il reverse un pourcentage de ses ventes. Mais il ne s’est pas arrêté là, vous verrez.

Dans cet épisode, Hugo partage avec nous la désillusion qui a suivi le rachat de sa boîte, sa difficulté à trouver sa place comme salarié de l’entreprise qu’il a créée, puis nous raconte comment il rebondi, encore, et continu d’entreprendre de différentes manières. 

Description

Multi-entrepreneur / Multi-bondisseur

Hugo n’a pas le bac, il n’est donc pas passé par la grande porte mais vous verrez qu’il a veillé à passer par toutes les fenêtres qui lui permettaient d’accéder aux études supérieures jusqu’à faire un master en école de commerce. On verra tout au long de cet épisode que cette capacité à rebondir lui aura servi toute sa vie et continue de le servir aujourd’hui. Après quelques péripéties pour entrer dans son école et y être diplômé, il crée sa première entreprise qui le mènera rapidement vers la seconde, Gang de Grands-Mères, qu’il a revendu 6 ans après, début 2020. Il nous explique que selon lui l’important dans l’entrepreneuriat c’est d’avoir beaucoup d’échecs pour pouvoir multiplier les apprentissages. 

Toutes ces aventures lui ont permis de monter Gang de Grand-mères, une marque d’accessoires tricotés à la main par une association de Grands-mères à qui il reverse un pourcentage de ses ventes. Mais il ne s’est pas arrêté là, vous verrez.

Dans cet épisode, Hugo partage avec nous la désillusion qui a suivi le rachat de sa boîte, sa difficulté à trouver sa place comme salarié de l’entreprise qu’il a créée, puis nous raconte comment il rebondi, encore, et continu d’entreprendre de différentes manières. 

Share

Embed

You may also like

Description

Multi-entrepreneur / Multi-bondisseur

Hugo n’a pas le bac, il n’est donc pas passé par la grande porte mais vous verrez qu’il a veillé à passer par toutes les fenêtres qui lui permettaient d’accéder aux études supérieures jusqu’à faire un master en école de commerce. On verra tout au long de cet épisode que cette capacité à rebondir lui aura servi toute sa vie et continue de le servir aujourd’hui. Après quelques péripéties pour entrer dans son école et y être diplômé, il crée sa première entreprise qui le mènera rapidement vers la seconde, Gang de Grands-Mères, qu’il a revendu 6 ans après, début 2020. Il nous explique que selon lui l’important dans l’entrepreneuriat c’est d’avoir beaucoup d’échecs pour pouvoir multiplier les apprentissages. 

Toutes ces aventures lui ont permis de monter Gang de Grand-mères, une marque d’accessoires tricotés à la main par une association de Grands-mères à qui il reverse un pourcentage de ses ventes. Mais il ne s’est pas arrêté là, vous verrez.

Dans cet épisode, Hugo partage avec nous la désillusion qui a suivi le rachat de sa boîte, sa difficulté à trouver sa place comme salarié de l’entreprise qu’il a créée, puis nous raconte comment il rebondi, encore, et continu d’entreprendre de différentes manières. 

Description

Multi-entrepreneur / Multi-bondisseur

Hugo n’a pas le bac, il n’est donc pas passé par la grande porte mais vous verrez qu’il a veillé à passer par toutes les fenêtres qui lui permettaient d’accéder aux études supérieures jusqu’à faire un master en école de commerce. On verra tout au long de cet épisode que cette capacité à rebondir lui aura servi toute sa vie et continue de le servir aujourd’hui. Après quelques péripéties pour entrer dans son école et y être diplômé, il crée sa première entreprise qui le mènera rapidement vers la seconde, Gang de Grands-Mères, qu’il a revendu 6 ans après, début 2020. Il nous explique que selon lui l’important dans l’entrepreneuriat c’est d’avoir beaucoup d’échecs pour pouvoir multiplier les apprentissages. 

Toutes ces aventures lui ont permis de monter Gang de Grand-mères, une marque d’accessoires tricotés à la main par une association de Grands-mères à qui il reverse un pourcentage de ses ventes. Mais il ne s’est pas arrêté là, vous verrez.

Dans cet épisode, Hugo partage avec nous la désillusion qui a suivi le rachat de sa boîte, sa difficulté à trouver sa place comme salarié de l’entreprise qu’il a créée, puis nous raconte comment il rebondi, encore, et continu d’entreprendre de différentes manières. 

Share

Embed

You may also like