#50 Richard Ali - Écrire et valoriser la littérature en langues africaines cover
#50 Richard Ali - Écrire et valoriser la littérature en langues africaines cover
Le Salon Du Livre

#50 Richard Ali - Écrire et valoriser la littérature en langues africaines

#50 Richard Ali - Écrire et valoriser la littérature en langues africaines

44min |06/05/2022|

158

Play
#50 Richard Ali - Écrire et valoriser la littérature en langues africaines cover
#50 Richard Ali - Écrire et valoriser la littérature en langues africaines cover
Le Salon Du Livre

#50 Richard Ali - Écrire et valoriser la littérature en langues africaines

#50 Richard Ali - Écrire et valoriser la littérature en langues africaines

44min |06/05/2022|

158

Play

Description

Lancer un prix littéraire prestigieux et 100% africain qui serait porté par tous les pays du continent a toujours été l’un des grands rêves de Richard Ali. En 2021, ce rêve se réalise avec la naissance du Grand prix panafricain de littérature qui sera remporté par la camerounaise Osvalde Lewat pour son roman Les aquatiques, avec une récompense de 30 mille dollars.

D'où est venue l'idée du Grand prix panafricain de littérature et comment s'est déroulée sa mise en place jusqu'à son lancement en 2021? C’est de cela que nous parlons dans ce nouvel épisode du podcast avec l’invité Richard Ali.

Je découvre Richard Ali en 2017, lors de la publication de son livre Mr. Fix-It , première traduction d’un livre en Lingala vers l’anglais, dont le titre original est Ebamba. Kinshasa-Makambo. Et depuis, je le suis et m’intéresse à son travail dans la promotion du livre africain. Il a travaillé, avec d'autres, à lancer des prix littéraires importants sur le continent, notamment le Grand prix panafricain de littérature cité plus haut, et le Grand prix congolais du livre. Il est écrivain, traducteur, éditeur, lauréat du Prix Mark Twain en 2009 de l’Ambassade des USA à Kinshasa avec sa nouvelle, Le cauchemardesque de Tabu. Il est aussi Responsable de la Bibliothèque Wallonie-Bruxelles à Kinshasa. Il publie son dernier roman en 2021 intitulé Et les portes sont des bouches.


Nous avons évoqué entre autres les auteurs les suivants:

  • Boubacar Boris Diop 
  • Osvalde Lewat
  • Léonora Miano
  • Patrice Nganang 
  • Lilia Bongi

En tant qu’acteur majeur de la valorisation de la littérature africaine et en langues africaines, Richard Ali partage aussi son regard sur  l’évolution et l’état actuel de la littérature en RDC.

Description

Lancer un prix littéraire prestigieux et 100% africain qui serait porté par tous les pays du continent a toujours été l’un des grands rêves de Richard Ali. En 2021, ce rêve se réalise avec la naissance du Grand prix panafricain de littérature qui sera remporté par la camerounaise Osvalde Lewat pour son roman Les aquatiques, avec une récompense de 30 mille dollars.

D'où est venue l'idée du Grand prix panafricain de littérature et comment s'est déroulée sa mise en place jusqu'à son lancement en 2021? C’est de cela que nous parlons dans ce nouvel épisode du podcast avec l’invité Richard Ali.

Je découvre Richard Ali en 2017, lors de la publication de son livre Mr. Fix-It , première traduction d’un livre en Lingala vers l’anglais, dont le titre original est Ebamba. Kinshasa-Makambo. Et depuis, je le suis et m’intéresse à son travail dans la promotion du livre africain. Il a travaillé, avec d'autres, à lancer des prix littéraires importants sur le continent, notamment le Grand prix panafricain de littérature cité plus haut, et le Grand prix congolais du livre. Il est écrivain, traducteur, éditeur, lauréat du Prix Mark Twain en 2009 de l’Ambassade des USA à Kinshasa avec sa nouvelle, Le cauchemardesque de Tabu. Il est aussi Responsable de la Bibliothèque Wallonie-Bruxelles à Kinshasa. Il publie son dernier roman en 2021 intitulé Et les portes sont des bouches.


Nous avons évoqué entre autres les auteurs les suivants:

  • Boubacar Boris Diop 
  • Osvalde Lewat
  • Léonora Miano
  • Patrice Nganang 
  • Lilia Bongi

En tant qu’acteur majeur de la valorisation de la littérature africaine et en langues africaines, Richard Ali partage aussi son regard sur  l’évolution et l’état actuel de la littérature en RDC.

Share

Embed

You may also like

Description

Lancer un prix littéraire prestigieux et 100% africain qui serait porté par tous les pays du continent a toujours été l’un des grands rêves de Richard Ali. En 2021, ce rêve se réalise avec la naissance du Grand prix panafricain de littérature qui sera remporté par la camerounaise Osvalde Lewat pour son roman Les aquatiques, avec une récompense de 30 mille dollars.

D'où est venue l'idée du Grand prix panafricain de littérature et comment s'est déroulée sa mise en place jusqu'à son lancement en 2021? C’est de cela que nous parlons dans ce nouvel épisode du podcast avec l’invité Richard Ali.

Je découvre Richard Ali en 2017, lors de la publication de son livre Mr. Fix-It , première traduction d’un livre en Lingala vers l’anglais, dont le titre original est Ebamba. Kinshasa-Makambo. Et depuis, je le suis et m’intéresse à son travail dans la promotion du livre africain. Il a travaillé, avec d'autres, à lancer des prix littéraires importants sur le continent, notamment le Grand prix panafricain de littérature cité plus haut, et le Grand prix congolais du livre. Il est écrivain, traducteur, éditeur, lauréat du Prix Mark Twain en 2009 de l’Ambassade des USA à Kinshasa avec sa nouvelle, Le cauchemardesque de Tabu. Il est aussi Responsable de la Bibliothèque Wallonie-Bruxelles à Kinshasa. Il publie son dernier roman en 2021 intitulé Et les portes sont des bouches.


Nous avons évoqué entre autres les auteurs les suivants:

  • Boubacar Boris Diop 
  • Osvalde Lewat
  • Léonora Miano
  • Patrice Nganang 
  • Lilia Bongi

En tant qu’acteur majeur de la valorisation de la littérature africaine et en langues africaines, Richard Ali partage aussi son regard sur  l’évolution et l’état actuel de la littérature en RDC.

Description

Lancer un prix littéraire prestigieux et 100% africain qui serait porté par tous les pays du continent a toujours été l’un des grands rêves de Richard Ali. En 2021, ce rêve se réalise avec la naissance du Grand prix panafricain de littérature qui sera remporté par la camerounaise Osvalde Lewat pour son roman Les aquatiques, avec une récompense de 30 mille dollars.

D'où est venue l'idée du Grand prix panafricain de littérature et comment s'est déroulée sa mise en place jusqu'à son lancement en 2021? C’est de cela que nous parlons dans ce nouvel épisode du podcast avec l’invité Richard Ali.

Je découvre Richard Ali en 2017, lors de la publication de son livre Mr. Fix-It , première traduction d’un livre en Lingala vers l’anglais, dont le titre original est Ebamba. Kinshasa-Makambo. Et depuis, je le suis et m’intéresse à son travail dans la promotion du livre africain. Il a travaillé, avec d'autres, à lancer des prix littéraires importants sur le continent, notamment le Grand prix panafricain de littérature cité plus haut, et le Grand prix congolais du livre. Il est écrivain, traducteur, éditeur, lauréat du Prix Mark Twain en 2009 de l’Ambassade des USA à Kinshasa avec sa nouvelle, Le cauchemardesque de Tabu. Il est aussi Responsable de la Bibliothèque Wallonie-Bruxelles à Kinshasa. Il publie son dernier roman en 2021 intitulé Et les portes sont des bouches.


Nous avons évoqué entre autres les auteurs les suivants:

  • Boubacar Boris Diop 
  • Osvalde Lewat
  • Léonora Miano
  • Patrice Nganang 
  • Lilia Bongi

En tant qu’acteur majeur de la valorisation de la littérature africaine et en langues africaines, Richard Ali partage aussi son regard sur  l’évolution et l’état actuel de la littérature en RDC.

Share

Embed

You may also like