undefined cover
undefined cover
Titanic, l'effroyable naufrage / 3è épisode cover
Titanic, l'effroyable naufrage / 3è épisode cover
Le Souffle de l'Histoire

Titanic, l'effroyable naufrage / 3è épisode

Titanic, l'effroyable naufrage / 3è épisode

15min |08/09/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Titanic, l'effroyable naufrage / 3è épisode cover
Titanic, l'effroyable naufrage / 3è épisode cover
Le Souffle de l'Histoire

Titanic, l'effroyable naufrage / 3è épisode

Titanic, l'effroyable naufrage / 3è épisode

15min |08/09/2022
Play

Description

Romain Clément / Armel Joubert des Ouches

📟 Réalisation, compositions musicales Armel Joubert des Ouches / Stephan Cayre


Avec Paul Henri Nargeolet, Josserand de Brancion, Bernard Cauvin.


Depuis cette horrible nuit du 14 au 15 avril 1912, il y a donc 110 ans, le
Titanic est dans les mémoires, dans la mémoire collective et cela
ne risque pas de s'effacer, tant ce naufrage fut en effet, effroyable
par le nombre des victimes et choquant. Il faut rappeler que le
paquebot était flambant neuf lorsqu'il a coulé et qu'il effectuait
une traversée inaugurale de l'Atlantique. Durant plusieurs décennies, parce que la technique, parce que la technologie ne le permettait pas, il était impossible de plonger
dans de grandes profondeurs, le bateau est donc resté seul, face à
son destin, face aux profondeurs de l'océan Atlantique. Durant
toutes ces années, des spécialistes de la mer, passionnés
d'archéologie sous marine n'ont pourtant qu'une idée en tête :
retrouver l'épave. Des projets fous sont évoqués : Localiser le
bateau, le renflouer, le remonter au moyen d'électro-aimants, on va
dépenser des centaines de milliers de dollars dans des projets
d'exploration qui ne donneront au final, pas grand chose. En 1985,
une équipe française est envoyée sur place. S'appuyant sur les
derniers relevés de positionnement du bateau, durant 1 mois, un
bâtiment, va scruter les fonds marins grâce à des appareils très
sophistiqués. Quelques semaines plus tard, grâce à l'Institut
Français de la Recherche pour l'Exploitation de la mer, nous sommes
le 1er septembre de cette même année 1985, une équipe franco
américaine localise l'épave. Elle se trouve à très précisément
3821 mètres. Le Titanic est localisé à 600 km à la pointe sud est
de Terre Neuve mais à 25 km de la position supposée. 

Paul Henri nargeolet, spécialiste des fonds marins, ancien officier de marine a déjà plongé 37 fois sur l'épave grâce à un sous marin de poche, le Nautile.


La Cité de la mer à Cherbourg, fondé par Bernard Cauvin, consacre, depuis des années, une exposition permanente aux objets du Titanic, objets remontés des fonds marins...


LIENS :

https://wwz.ifremer.fr/webtv/Patrimoine/Titanic

https://www.citedelamer.com/20ans-les-grands-temoins/paul-henri-nargeolet/




Description

Romain Clément / Armel Joubert des Ouches

📟 Réalisation, compositions musicales Armel Joubert des Ouches / Stephan Cayre


Avec Paul Henri Nargeolet, Josserand de Brancion, Bernard Cauvin.


Depuis cette horrible nuit du 14 au 15 avril 1912, il y a donc 110 ans, le
Titanic est dans les mémoires, dans la mémoire collective et cela
ne risque pas de s'effacer, tant ce naufrage fut en effet, effroyable
par le nombre des victimes et choquant. Il faut rappeler que le
paquebot était flambant neuf lorsqu'il a coulé et qu'il effectuait
une traversée inaugurale de l'Atlantique. Durant plusieurs décennies, parce que la technique, parce que la technologie ne le permettait pas, il était impossible de plonger
dans de grandes profondeurs, le bateau est donc resté seul, face à
son destin, face aux profondeurs de l'océan Atlantique. Durant
toutes ces années, des spécialistes de la mer, passionnés
d'archéologie sous marine n'ont pourtant qu'une idée en tête :
retrouver l'épave. Des projets fous sont évoqués : Localiser le
bateau, le renflouer, le remonter au moyen d'électro-aimants, on va
dépenser des centaines de milliers de dollars dans des projets
d'exploration qui ne donneront au final, pas grand chose. En 1985,
une équipe française est envoyée sur place. S'appuyant sur les
derniers relevés de positionnement du bateau, durant 1 mois, un
bâtiment, va scruter les fonds marins grâce à des appareils très
sophistiqués. Quelques semaines plus tard, grâce à l'Institut
Français de la Recherche pour l'Exploitation de la mer, nous sommes
le 1er septembre de cette même année 1985, une équipe franco
américaine localise l'épave. Elle se trouve à très précisément
3821 mètres. Le Titanic est localisé à 600 km à la pointe sud est
de Terre Neuve mais à 25 km de la position supposée. 

Paul Henri nargeolet, spécialiste des fonds marins, ancien officier de marine a déjà plongé 37 fois sur l'épave grâce à un sous marin de poche, le Nautile.


La Cité de la mer à Cherbourg, fondé par Bernard Cauvin, consacre, depuis des années, une exposition permanente aux objets du Titanic, objets remontés des fonds marins...


LIENS :

https://wwz.ifremer.fr/webtv/Patrimoine/Titanic

https://www.citedelamer.com/20ans-les-grands-temoins/paul-henri-nargeolet/




Share

Embed

You may also like

Description

Romain Clément / Armel Joubert des Ouches

📟 Réalisation, compositions musicales Armel Joubert des Ouches / Stephan Cayre


Avec Paul Henri Nargeolet, Josserand de Brancion, Bernard Cauvin.


Depuis cette horrible nuit du 14 au 15 avril 1912, il y a donc 110 ans, le
Titanic est dans les mémoires, dans la mémoire collective et cela
ne risque pas de s'effacer, tant ce naufrage fut en effet, effroyable
par le nombre des victimes et choquant. Il faut rappeler que le
paquebot était flambant neuf lorsqu'il a coulé et qu'il effectuait
une traversée inaugurale de l'Atlantique. Durant plusieurs décennies, parce que la technique, parce que la technologie ne le permettait pas, il était impossible de plonger
dans de grandes profondeurs, le bateau est donc resté seul, face à
son destin, face aux profondeurs de l'océan Atlantique. Durant
toutes ces années, des spécialistes de la mer, passionnés
d'archéologie sous marine n'ont pourtant qu'une idée en tête :
retrouver l'épave. Des projets fous sont évoqués : Localiser le
bateau, le renflouer, le remonter au moyen d'électro-aimants, on va
dépenser des centaines de milliers de dollars dans des projets
d'exploration qui ne donneront au final, pas grand chose. En 1985,
une équipe française est envoyée sur place. S'appuyant sur les
derniers relevés de positionnement du bateau, durant 1 mois, un
bâtiment, va scruter les fonds marins grâce à des appareils très
sophistiqués. Quelques semaines plus tard, grâce à l'Institut
Français de la Recherche pour l'Exploitation de la mer, nous sommes
le 1er septembre de cette même année 1985, une équipe franco
américaine localise l'épave. Elle se trouve à très précisément
3821 mètres. Le Titanic est localisé à 600 km à la pointe sud est
de Terre Neuve mais à 25 km de la position supposée. 

Paul Henri nargeolet, spécialiste des fonds marins, ancien officier de marine a déjà plongé 37 fois sur l'épave grâce à un sous marin de poche, le Nautile.


La Cité de la mer à Cherbourg, fondé par Bernard Cauvin, consacre, depuis des années, une exposition permanente aux objets du Titanic, objets remontés des fonds marins...


LIENS :

https://wwz.ifremer.fr/webtv/Patrimoine/Titanic

https://www.citedelamer.com/20ans-les-grands-temoins/paul-henri-nargeolet/




Description

Romain Clément / Armel Joubert des Ouches

📟 Réalisation, compositions musicales Armel Joubert des Ouches / Stephan Cayre


Avec Paul Henri Nargeolet, Josserand de Brancion, Bernard Cauvin.


Depuis cette horrible nuit du 14 au 15 avril 1912, il y a donc 110 ans, le
Titanic est dans les mémoires, dans la mémoire collective et cela
ne risque pas de s'effacer, tant ce naufrage fut en effet, effroyable
par le nombre des victimes et choquant. Il faut rappeler que le
paquebot était flambant neuf lorsqu'il a coulé et qu'il effectuait
une traversée inaugurale de l'Atlantique. Durant plusieurs décennies, parce que la technique, parce que la technologie ne le permettait pas, il était impossible de plonger
dans de grandes profondeurs, le bateau est donc resté seul, face à
son destin, face aux profondeurs de l'océan Atlantique. Durant
toutes ces années, des spécialistes de la mer, passionnés
d'archéologie sous marine n'ont pourtant qu'une idée en tête :
retrouver l'épave. Des projets fous sont évoqués : Localiser le
bateau, le renflouer, le remonter au moyen d'électro-aimants, on va
dépenser des centaines de milliers de dollars dans des projets
d'exploration qui ne donneront au final, pas grand chose. En 1985,
une équipe française est envoyée sur place. S'appuyant sur les
derniers relevés de positionnement du bateau, durant 1 mois, un
bâtiment, va scruter les fonds marins grâce à des appareils très
sophistiqués. Quelques semaines plus tard, grâce à l'Institut
Français de la Recherche pour l'Exploitation de la mer, nous sommes
le 1er septembre de cette même année 1985, une équipe franco
américaine localise l'épave. Elle se trouve à très précisément
3821 mètres. Le Titanic est localisé à 600 km à la pointe sud est
de Terre Neuve mais à 25 km de la position supposée. 

Paul Henri nargeolet, spécialiste des fonds marins, ancien officier de marine a déjà plongé 37 fois sur l'épave grâce à un sous marin de poche, le Nautile.


La Cité de la mer à Cherbourg, fondé par Bernard Cauvin, consacre, depuis des années, une exposition permanente aux objets du Titanic, objets remontés des fonds marins...


LIENS :

https://wwz.ifremer.fr/webtv/Patrimoine/Titanic

https://www.citedelamer.com/20ans-les-grands-temoins/paul-henri-nargeolet/




Share

Embed

You may also like