Le CV

Le CV avec Natou Pedro-Sakombi (Ep 3 - Fin)

Le CV avec Natou Pedro-Sakombi (Ep 3 - Fin)

37min |20/08/2018
Listen
Le CV

Le CV avec Natou Pedro-Sakombi (Ep 3 - Fin)

Le CV avec Natou Pedro-Sakombi (Ep 3 - Fin)

37min |20/08/2018
Listen

Description

Pour boucler notre entretien fleuve, Natou nous esquisse le contenu de son dernier ouvrage "Le Maternisme ou le retour du féminin sacré africain" et nous partage ses passions. Le « Motherism », qui a été traduit en français par « Maternisme » est une pensée qui a vu le jour dans plusieurs anciennes colonies britanniques (au Nigeria, au Soudan, au Zimbabwe, etc.) pour répondre au besoin de concevoir une nouvelle typologie de la femme africaine dans le nouveau paysage postcolonial. Et si cette idéologie récente se réfère à des perspectives philosophiques, historiques, sociologiques et psychologiques, elle est en réalité le reflet d’une pensée africaine bien ancienne, liée à la notion de la Terre-Mère ou de la mère-nourricière ou encore du Féminin Sacré. "D’ aucuns considèrent le Maternisme comme une alternative africaine au Féminisme occidental, voire à l’Afro-Féminisme, ou encore une branche du Féminisme africain. Mais comme nous le suggère l'auteure dans cet ouvrage, le Maternisme pourrait plutôt être proposé comme une finalité de l’Afro-Féminisme et du Féminisme africain, ces deux derniers courants n’étant alors que des étapes logiques et nécessaires. Ainsi, dans la conception materniste, les femmes incarnent le dernier espoir pour la restauration de l'ordre naturel dans la vie et dans toutes les sphères de la vie... Est materniste toute personne, homme ou femme, engagée dans la survie de la Terre-Mère en tant qu'entité prônant l'amour, la tolérance, le service et la coopération mutuelle des sexes dans une logique de complémentarité. La personne materniste n'est donc pas sexiste."

Description

Pour boucler notre entretien fleuve, Natou nous esquisse le contenu de son dernier ouvrage "Le Maternisme ou le retour du féminin sacré africain" et nous partage ses passions. Le « Motherism », qui a été traduit en français par « Maternisme » est une pensée qui a vu le jour dans plusieurs anciennes colonies britanniques (au Nigeria, au Soudan, au Zimbabwe, etc.) pour répondre au besoin de concevoir une nouvelle typologie de la femme africaine dans le nouveau paysage postcolonial. Et si cette idéologie récente se réfère à des perspectives philosophiques, historiques, sociologiques et psychologiques, elle est en réalité le reflet d’une pensée africaine bien ancienne, liée à la notion de la Terre-Mère ou de la mère-nourricière ou encore du Féminin Sacré. "D’ aucuns considèrent le Maternisme comme une alternative africaine au Féminisme occidental, voire à l’Afro-Féminisme, ou encore une branche du Féminisme africain. Mais comme nous le suggère l'auteure dans cet ouvrage, le Maternisme pourrait plutôt être proposé comme une finalité de l’Afro-Féminisme et du Féminisme africain, ces deux derniers courants n’étant alors que des étapes logiques et nécessaires. Ainsi, dans la conception materniste, les femmes incarnent le dernier espoir pour la restauration de l'ordre naturel dans la vie et dans toutes les sphères de la vie... Est materniste toute personne, homme ou femme, engagée dans la survie de la Terre-Mère en tant qu'entité prônant l'amour, la tolérance, le service et la coopération mutuelle des sexes dans une logique de complémentarité. La personne materniste n'est donc pas sexiste."

Share

Embed

To listen also

Description

Pour boucler notre entretien fleuve, Natou nous esquisse le contenu de son dernier ouvrage "Le Maternisme ou le retour du féminin sacré africain" et nous partage ses passions. Le « Motherism », qui a été traduit en français par « Maternisme » est une pensée qui a vu le jour dans plusieurs anciennes colonies britanniques (au Nigeria, au Soudan, au Zimbabwe, etc.) pour répondre au besoin de concevoir une nouvelle typologie de la femme africaine dans le nouveau paysage postcolonial. Et si cette idéologie récente se réfère à des perspectives philosophiques, historiques, sociologiques et psychologiques, elle est en réalité le reflet d’une pensée africaine bien ancienne, liée à la notion de la Terre-Mère ou de la mère-nourricière ou encore du Féminin Sacré. "D’ aucuns considèrent le Maternisme comme une alternative africaine au Féminisme occidental, voire à l’Afro-Féminisme, ou encore une branche du Féminisme africain. Mais comme nous le suggère l'auteure dans cet ouvrage, le Maternisme pourrait plutôt être proposé comme une finalité de l’Afro-Féminisme et du Féminisme africain, ces deux derniers courants n’étant alors que des étapes logiques et nécessaires. Ainsi, dans la conception materniste, les femmes incarnent le dernier espoir pour la restauration de l'ordre naturel dans la vie et dans toutes les sphères de la vie... Est materniste toute personne, homme ou femme, engagée dans la survie de la Terre-Mère en tant qu'entité prônant l'amour, la tolérance, le service et la coopération mutuelle des sexes dans une logique de complémentarité. La personne materniste n'est donc pas sexiste."

Description

Pour boucler notre entretien fleuve, Natou nous esquisse le contenu de son dernier ouvrage "Le Maternisme ou le retour du féminin sacré africain" et nous partage ses passions. Le « Motherism », qui a été traduit en français par « Maternisme » est une pensée qui a vu le jour dans plusieurs anciennes colonies britanniques (au Nigeria, au Soudan, au Zimbabwe, etc.) pour répondre au besoin de concevoir une nouvelle typologie de la femme africaine dans le nouveau paysage postcolonial. Et si cette idéologie récente se réfère à des perspectives philosophiques, historiques, sociologiques et psychologiques, elle est en réalité le reflet d’une pensée africaine bien ancienne, liée à la notion de la Terre-Mère ou de la mère-nourricière ou encore du Féminin Sacré. "D’ aucuns considèrent le Maternisme comme une alternative africaine au Féminisme occidental, voire à l’Afro-Féminisme, ou encore une branche du Féminisme africain. Mais comme nous le suggère l'auteure dans cet ouvrage, le Maternisme pourrait plutôt être proposé comme une finalité de l’Afro-Féminisme et du Féminisme africain, ces deux derniers courants n’étant alors que des étapes logiques et nécessaires. Ainsi, dans la conception materniste, les femmes incarnent le dernier espoir pour la restauration de l'ordre naturel dans la vie et dans toutes les sphères de la vie... Est materniste toute personne, homme ou femme, engagée dans la survie de la Terre-Mère en tant qu'entité prônant l'amour, la tolérance, le service et la coopération mutuelle des sexes dans une logique de complémentarité. La personne materniste n'est donc pas sexiste."

Share

Embed

To listen also