undefined cover
undefined cover
Just look up, ça change quoi ? cover
Just look up, ça change quoi ? cover
Le digital pour tous

Just look up, ça change quoi ?

Just look up, ça change quoi ?

18min |20/06/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Just look up, ça change quoi ? cover
Just look up, ça change quoi ? cover
Le digital pour tous

Just look up, ça change quoi ?

Just look up, ça change quoi ?

18min |20/06/2022
Play

Description

En décembre dernier, un film est sorti sur Netflix et il a fait couler beaucoup d’encre. Ce film s’appelle « Don’t look up ». Il a pour objectif de nous interpeller sur notre aveuglement collectif à continuer d’agir comme si de rien n’était face à une catastrophe annoncée. On y voit les jeux d’acteurs et les jeux de pouvoir qui se mettent aussi en oeuvre pour faire en sorte de ne rien changer, surtout ne rien changer pour que le pouvoir et les privilèges gagnés de haute lutte ne soient pas perdus.

Si le sujet du jour ne concerne pas l’arrivée d’un météorite lancé sur la planète terre, si le sujet du jour ne concerne pas le réchauffement climatique et les actions qu’il nous faut tous mener dès maintenant, et à vitesse grand V ; Le sujet du jour concerne un problème qui m’est cher et que tu as probablement déjà remarqué : il n’y a pas assez de femmes dans les métiers scientifiques et dans la Tech. Et ce n’est pas juste une question d’être à l’équilibre en matière de parité. Non, il n’y a vraiment pas assez de femmes qui osent se lancer dans ces milieux. Ca peut paraître fou et ca l’est ! La tech est ultra majoritairement un métier tenu par les hommes. Et le cercle vicieux fait que plus on pense que ce sont des métiers de mecs et plus les femmes tournent le dos de ces filières.

Se dirige-t-on vers une disparition totale des femmes dans le monde scientifique ? Depuis la réforme du bac qui a eu lieu en France en 2019 et qui a rendu les mathématiques facultatives en classe de première, seules 36 % des filles suivent une filière scientifique (mathématiques et physique-chimie). C’est un chiffre en nette baisse puisqu’elles étaient encore 47% avant la réforme. Autre chiffres impressionnants, elles ne sont aujourd’hui que 15% à s’engager dans des études informatiques et si l’on regarde nos grandes écoles d’ingénieurs, les femmes représentent moins de 20% des élèves de Polytechnique, Centrale ou Les Mines.

Comment expliquer une telle inégalité de genre dans les sciences ? Pourquoi les femmes ont-elles déserté certains secteurs où elles étaient très présentes, comme l’informatique dans les années 1970 ? Ce manque de diversité dans ces métiers au cœur des transformations que nous sommes en train de vivre avec le numérique augure-t-il d’une catastrophe à venir ?

Pour bien comprendre comment on en est arrivé là, quelles perspectives pour changer vraiment le curseur, et ce que ça permettrait si on y arrivait , l’invitée de cet épisode du podcast est Angélique Gérard, présidente de Sistemic dont le projet porte le nom de code « just look up ».


Si ça te dit d'écouter toutes les rencontres du matin sur les plateformes de podcasts traditionnelles, c’est ici https://smartlink.ausha.co/ledigitalpourtous

👉🏻Si tu as envie de faire tes premiers pas en mode Web 3, c’est ici que l’aventure commence https://bonjourppc.uncut.fm/


Et pour garder le lien, il y a aussi la newsletter écrite avec amour et garantie sans spam https://www.getrevue.co/profile/bonjourppc

#BonjourPPC #Podcast #Parité

Description

En décembre dernier, un film est sorti sur Netflix et il a fait couler beaucoup d’encre. Ce film s’appelle « Don’t look up ». Il a pour objectif de nous interpeller sur notre aveuglement collectif à continuer d’agir comme si de rien n’était face à une catastrophe annoncée. On y voit les jeux d’acteurs et les jeux de pouvoir qui se mettent aussi en oeuvre pour faire en sorte de ne rien changer, surtout ne rien changer pour que le pouvoir et les privilèges gagnés de haute lutte ne soient pas perdus.

Si le sujet du jour ne concerne pas l’arrivée d’un météorite lancé sur la planète terre, si le sujet du jour ne concerne pas le réchauffement climatique et les actions qu’il nous faut tous mener dès maintenant, et à vitesse grand V ; Le sujet du jour concerne un problème qui m’est cher et que tu as probablement déjà remarqué : il n’y a pas assez de femmes dans les métiers scientifiques et dans la Tech. Et ce n’est pas juste une question d’être à l’équilibre en matière de parité. Non, il n’y a vraiment pas assez de femmes qui osent se lancer dans ces milieux. Ca peut paraître fou et ca l’est ! La tech est ultra majoritairement un métier tenu par les hommes. Et le cercle vicieux fait que plus on pense que ce sont des métiers de mecs et plus les femmes tournent le dos de ces filières.

Se dirige-t-on vers une disparition totale des femmes dans le monde scientifique ? Depuis la réforme du bac qui a eu lieu en France en 2019 et qui a rendu les mathématiques facultatives en classe de première, seules 36 % des filles suivent une filière scientifique (mathématiques et physique-chimie). C’est un chiffre en nette baisse puisqu’elles étaient encore 47% avant la réforme. Autre chiffres impressionnants, elles ne sont aujourd’hui que 15% à s’engager dans des études informatiques et si l’on regarde nos grandes écoles d’ingénieurs, les femmes représentent moins de 20% des élèves de Polytechnique, Centrale ou Les Mines.

Comment expliquer une telle inégalité de genre dans les sciences ? Pourquoi les femmes ont-elles déserté certains secteurs où elles étaient très présentes, comme l’informatique dans les années 1970 ? Ce manque de diversité dans ces métiers au cœur des transformations que nous sommes en train de vivre avec le numérique augure-t-il d’une catastrophe à venir ?

Pour bien comprendre comment on en est arrivé là, quelles perspectives pour changer vraiment le curseur, et ce que ça permettrait si on y arrivait , l’invitée de cet épisode du podcast est Angélique Gérard, présidente de Sistemic dont le projet porte le nom de code « just look up ».


Si ça te dit d'écouter toutes les rencontres du matin sur les plateformes de podcasts traditionnelles, c’est ici https://smartlink.ausha.co/ledigitalpourtous

👉🏻Si tu as envie de faire tes premiers pas en mode Web 3, c’est ici que l’aventure commence https://bonjourppc.uncut.fm/


Et pour garder le lien, il y a aussi la newsletter écrite avec amour et garantie sans spam https://www.getrevue.co/profile/bonjourppc

#BonjourPPC #Podcast #Parité

Share

Embed

You may also like

Description

En décembre dernier, un film est sorti sur Netflix et il a fait couler beaucoup d’encre. Ce film s’appelle « Don’t look up ». Il a pour objectif de nous interpeller sur notre aveuglement collectif à continuer d’agir comme si de rien n’était face à une catastrophe annoncée. On y voit les jeux d’acteurs et les jeux de pouvoir qui se mettent aussi en oeuvre pour faire en sorte de ne rien changer, surtout ne rien changer pour que le pouvoir et les privilèges gagnés de haute lutte ne soient pas perdus.

Si le sujet du jour ne concerne pas l’arrivée d’un météorite lancé sur la planète terre, si le sujet du jour ne concerne pas le réchauffement climatique et les actions qu’il nous faut tous mener dès maintenant, et à vitesse grand V ; Le sujet du jour concerne un problème qui m’est cher et que tu as probablement déjà remarqué : il n’y a pas assez de femmes dans les métiers scientifiques et dans la Tech. Et ce n’est pas juste une question d’être à l’équilibre en matière de parité. Non, il n’y a vraiment pas assez de femmes qui osent se lancer dans ces milieux. Ca peut paraître fou et ca l’est ! La tech est ultra majoritairement un métier tenu par les hommes. Et le cercle vicieux fait que plus on pense que ce sont des métiers de mecs et plus les femmes tournent le dos de ces filières.

Se dirige-t-on vers une disparition totale des femmes dans le monde scientifique ? Depuis la réforme du bac qui a eu lieu en France en 2019 et qui a rendu les mathématiques facultatives en classe de première, seules 36 % des filles suivent une filière scientifique (mathématiques et physique-chimie). C’est un chiffre en nette baisse puisqu’elles étaient encore 47% avant la réforme. Autre chiffres impressionnants, elles ne sont aujourd’hui que 15% à s’engager dans des études informatiques et si l’on regarde nos grandes écoles d’ingénieurs, les femmes représentent moins de 20% des élèves de Polytechnique, Centrale ou Les Mines.

Comment expliquer une telle inégalité de genre dans les sciences ? Pourquoi les femmes ont-elles déserté certains secteurs où elles étaient très présentes, comme l’informatique dans les années 1970 ? Ce manque de diversité dans ces métiers au cœur des transformations que nous sommes en train de vivre avec le numérique augure-t-il d’une catastrophe à venir ?

Pour bien comprendre comment on en est arrivé là, quelles perspectives pour changer vraiment le curseur, et ce que ça permettrait si on y arrivait , l’invitée de cet épisode du podcast est Angélique Gérard, présidente de Sistemic dont le projet porte le nom de code « just look up ».


Si ça te dit d'écouter toutes les rencontres du matin sur les plateformes de podcasts traditionnelles, c’est ici https://smartlink.ausha.co/ledigitalpourtous

👉🏻Si tu as envie de faire tes premiers pas en mode Web 3, c’est ici que l’aventure commence https://bonjourppc.uncut.fm/


Et pour garder le lien, il y a aussi la newsletter écrite avec amour et garantie sans spam https://www.getrevue.co/profile/bonjourppc

#BonjourPPC #Podcast #Parité

Description

En décembre dernier, un film est sorti sur Netflix et il a fait couler beaucoup d’encre. Ce film s’appelle « Don’t look up ». Il a pour objectif de nous interpeller sur notre aveuglement collectif à continuer d’agir comme si de rien n’était face à une catastrophe annoncée. On y voit les jeux d’acteurs et les jeux de pouvoir qui se mettent aussi en oeuvre pour faire en sorte de ne rien changer, surtout ne rien changer pour que le pouvoir et les privilèges gagnés de haute lutte ne soient pas perdus.

Si le sujet du jour ne concerne pas l’arrivée d’un météorite lancé sur la planète terre, si le sujet du jour ne concerne pas le réchauffement climatique et les actions qu’il nous faut tous mener dès maintenant, et à vitesse grand V ; Le sujet du jour concerne un problème qui m’est cher et que tu as probablement déjà remarqué : il n’y a pas assez de femmes dans les métiers scientifiques et dans la Tech. Et ce n’est pas juste une question d’être à l’équilibre en matière de parité. Non, il n’y a vraiment pas assez de femmes qui osent se lancer dans ces milieux. Ca peut paraître fou et ca l’est ! La tech est ultra majoritairement un métier tenu par les hommes. Et le cercle vicieux fait que plus on pense que ce sont des métiers de mecs et plus les femmes tournent le dos de ces filières.

Se dirige-t-on vers une disparition totale des femmes dans le monde scientifique ? Depuis la réforme du bac qui a eu lieu en France en 2019 et qui a rendu les mathématiques facultatives en classe de première, seules 36 % des filles suivent une filière scientifique (mathématiques et physique-chimie). C’est un chiffre en nette baisse puisqu’elles étaient encore 47% avant la réforme. Autre chiffres impressionnants, elles ne sont aujourd’hui que 15% à s’engager dans des études informatiques et si l’on regarde nos grandes écoles d’ingénieurs, les femmes représentent moins de 20% des élèves de Polytechnique, Centrale ou Les Mines.

Comment expliquer une telle inégalité de genre dans les sciences ? Pourquoi les femmes ont-elles déserté certains secteurs où elles étaient très présentes, comme l’informatique dans les années 1970 ? Ce manque de diversité dans ces métiers au cœur des transformations que nous sommes en train de vivre avec le numérique augure-t-il d’une catastrophe à venir ?

Pour bien comprendre comment on en est arrivé là, quelles perspectives pour changer vraiment le curseur, et ce que ça permettrait si on y arrivait , l’invitée de cet épisode du podcast est Angélique Gérard, présidente de Sistemic dont le projet porte le nom de code « just look up ».


Si ça te dit d'écouter toutes les rencontres du matin sur les plateformes de podcasts traditionnelles, c’est ici https://smartlink.ausha.co/ledigitalpourtous

👉🏻Si tu as envie de faire tes premiers pas en mode Web 3, c’est ici que l’aventure commence https://bonjourppc.uncut.fm/


Et pour garder le lien, il y a aussi la newsletter écrite avec amour et garantie sans spam https://www.getrevue.co/profile/bonjourppc

#BonjourPPC #Podcast #Parité

Share

Embed

You may also like