undefined cover
undefined cover
#20 Le minimalisme (3/6) : désencombrer son assiette cover
#20 Le minimalisme (3/6) : désencombrer son assiette cover
Les Chemins De La Frugalité

#20 Le minimalisme (3/6) : désencombrer son assiette

#20 Le minimalisme (3/6) : désencombrer son assiette

15min |19/01/2023
Play
undefined cover
undefined cover
#20 Le minimalisme (3/6) : désencombrer son assiette cover
#20 Le minimalisme (3/6) : désencombrer son assiette cover
Les Chemins De La Frugalité

#20 Le minimalisme (3/6) : désencombrer son assiette

#20 Le minimalisme (3/6) : désencombrer son assiette

15min |19/01/2023
Play

Description

Lorsqu’on regarde la manière dont nous nous alimentons, on peut franchement le dire, nous marchons tout simplement sur la tête.

Au moment où nous parlons, nous produisons suffisamment de calories pour parvenir à nourrir le double de la population mondiale actuelle, soit potentiellement de quoi nourrir près de 14 milliards d’individus.

En même temps, plus de 2 milliards de personnes n’ont pas de quoi se nourrir correctement, nous jetons près de 40% de notre production, et les pays occidentaux crèvent, littéralement, d’un excès de nourriture.

Quelques chiffres édifiants concernant l’occident :

  • 1 décès sur 5 dans le monde est associé à une mauvaise alimentation, soit au moins 11 millions de morts par an.
  • 10 millions de décès découlent d’une maladie cardiaque due à cette mauvaise alimentation.
  • 913 000 sont dus à des cancers liés à l’obésité.
  • 339 000 pour cause de diabète de type 2.

 

La malbouffe est tout simplement désastreuse pour notre santé. Et pour cause, ce genre d’alimentation est généralement :

  • Trop riche en graisse
  • Trop sucrée
  • Trop salée
  • Composée de trop peu (voire pas du tout) de fibres
  • Composée de trop peu de vitamines
  • Composée de trop de produits chimiques.

Cela peut ainsi entraîner principalement des maladies cardiovasculaires, un surpoids voire de l’obésité, du diabète, de l’hypertension artérielle ou même des risques de cancer.


Lorsque je vous dis ça, c’est en connaissance de cause. Il y a 4 ans, j’ai vécu un véritable dérapage alimentaire. Mon poids est monté à plus de 120 kilos pour 1m70, ce qui m’a occasionné des problèmes de santé importants. 


La seule chose qui m’a permis de m’en sortir et d’éviter des traitements pour le diabète ou encore l’hypertension, c’est une prise de conscience que je pouvais encore réagir, que je pouvais reprendre le contrôle sur mon alimentation. 


Et surtout, la prise de conscience que ce que je mettais dans mon assiette n’était pas adapté : je mangeais trop, avec des aliments de mauvaise qualité qu’en plus je payais cher, et je ne laissais pas une minute de répit à mon corps. Je mangeais en permanence. 


Dans cet épisode, je vais tenter de vous montrer que manger autrement, c’est possible et que ce n’est pas quelque-chose de triste ! 


Et qu’en faisant ce cheminement vers une assiette minimaliste, vous allez non seulement vous sentir mieux, mais également être bien plus heureux.

Description

Lorsqu’on regarde la manière dont nous nous alimentons, on peut franchement le dire, nous marchons tout simplement sur la tête.

Au moment où nous parlons, nous produisons suffisamment de calories pour parvenir à nourrir le double de la population mondiale actuelle, soit potentiellement de quoi nourrir près de 14 milliards d’individus.

En même temps, plus de 2 milliards de personnes n’ont pas de quoi se nourrir correctement, nous jetons près de 40% de notre production, et les pays occidentaux crèvent, littéralement, d’un excès de nourriture.

Quelques chiffres édifiants concernant l’occident :

  • 1 décès sur 5 dans le monde est associé à une mauvaise alimentation, soit au moins 11 millions de morts par an.
  • 10 millions de décès découlent d’une maladie cardiaque due à cette mauvaise alimentation.
  • 913 000 sont dus à des cancers liés à l’obésité.
  • 339 000 pour cause de diabète de type 2.

 

La malbouffe est tout simplement désastreuse pour notre santé. Et pour cause, ce genre d’alimentation est généralement :

  • Trop riche en graisse
  • Trop sucrée
  • Trop salée
  • Composée de trop peu (voire pas du tout) de fibres
  • Composée de trop peu de vitamines
  • Composée de trop de produits chimiques.

Cela peut ainsi entraîner principalement des maladies cardiovasculaires, un surpoids voire de l’obésité, du diabète, de l’hypertension artérielle ou même des risques de cancer.


Lorsque je vous dis ça, c’est en connaissance de cause. Il y a 4 ans, j’ai vécu un véritable dérapage alimentaire. Mon poids est monté à plus de 120 kilos pour 1m70, ce qui m’a occasionné des problèmes de santé importants. 


La seule chose qui m’a permis de m’en sortir et d’éviter des traitements pour le diabète ou encore l’hypertension, c’est une prise de conscience que je pouvais encore réagir, que je pouvais reprendre le contrôle sur mon alimentation. 


Et surtout, la prise de conscience que ce que je mettais dans mon assiette n’était pas adapté : je mangeais trop, avec des aliments de mauvaise qualité qu’en plus je payais cher, et je ne laissais pas une minute de répit à mon corps. Je mangeais en permanence. 


Dans cet épisode, je vais tenter de vous montrer que manger autrement, c’est possible et que ce n’est pas quelque-chose de triste ! 


Et qu’en faisant ce cheminement vers une assiette minimaliste, vous allez non seulement vous sentir mieux, mais également être bien plus heureux.

Share

Embed

You may also like

Description

Lorsqu’on regarde la manière dont nous nous alimentons, on peut franchement le dire, nous marchons tout simplement sur la tête.

Au moment où nous parlons, nous produisons suffisamment de calories pour parvenir à nourrir le double de la population mondiale actuelle, soit potentiellement de quoi nourrir près de 14 milliards d’individus.

En même temps, plus de 2 milliards de personnes n’ont pas de quoi se nourrir correctement, nous jetons près de 40% de notre production, et les pays occidentaux crèvent, littéralement, d’un excès de nourriture.

Quelques chiffres édifiants concernant l’occident :

  • 1 décès sur 5 dans le monde est associé à une mauvaise alimentation, soit au moins 11 millions de morts par an.
  • 10 millions de décès découlent d’une maladie cardiaque due à cette mauvaise alimentation.
  • 913 000 sont dus à des cancers liés à l’obésité.
  • 339 000 pour cause de diabète de type 2.

 

La malbouffe est tout simplement désastreuse pour notre santé. Et pour cause, ce genre d’alimentation est généralement :

  • Trop riche en graisse
  • Trop sucrée
  • Trop salée
  • Composée de trop peu (voire pas du tout) de fibres
  • Composée de trop peu de vitamines
  • Composée de trop de produits chimiques.

Cela peut ainsi entraîner principalement des maladies cardiovasculaires, un surpoids voire de l’obésité, du diabète, de l’hypertension artérielle ou même des risques de cancer.


Lorsque je vous dis ça, c’est en connaissance de cause. Il y a 4 ans, j’ai vécu un véritable dérapage alimentaire. Mon poids est monté à plus de 120 kilos pour 1m70, ce qui m’a occasionné des problèmes de santé importants. 


La seule chose qui m’a permis de m’en sortir et d’éviter des traitements pour le diabète ou encore l’hypertension, c’est une prise de conscience que je pouvais encore réagir, que je pouvais reprendre le contrôle sur mon alimentation. 


Et surtout, la prise de conscience que ce que je mettais dans mon assiette n’était pas adapté : je mangeais trop, avec des aliments de mauvaise qualité qu’en plus je payais cher, et je ne laissais pas une minute de répit à mon corps. Je mangeais en permanence. 


Dans cet épisode, je vais tenter de vous montrer que manger autrement, c’est possible et que ce n’est pas quelque-chose de triste ! 


Et qu’en faisant ce cheminement vers une assiette minimaliste, vous allez non seulement vous sentir mieux, mais également être bien plus heureux.

Description

Lorsqu’on regarde la manière dont nous nous alimentons, on peut franchement le dire, nous marchons tout simplement sur la tête.

Au moment où nous parlons, nous produisons suffisamment de calories pour parvenir à nourrir le double de la population mondiale actuelle, soit potentiellement de quoi nourrir près de 14 milliards d’individus.

En même temps, plus de 2 milliards de personnes n’ont pas de quoi se nourrir correctement, nous jetons près de 40% de notre production, et les pays occidentaux crèvent, littéralement, d’un excès de nourriture.

Quelques chiffres édifiants concernant l’occident :

  • 1 décès sur 5 dans le monde est associé à une mauvaise alimentation, soit au moins 11 millions de morts par an.
  • 10 millions de décès découlent d’une maladie cardiaque due à cette mauvaise alimentation.
  • 913 000 sont dus à des cancers liés à l’obésité.
  • 339 000 pour cause de diabète de type 2.

 

La malbouffe est tout simplement désastreuse pour notre santé. Et pour cause, ce genre d’alimentation est généralement :

  • Trop riche en graisse
  • Trop sucrée
  • Trop salée
  • Composée de trop peu (voire pas du tout) de fibres
  • Composée de trop peu de vitamines
  • Composée de trop de produits chimiques.

Cela peut ainsi entraîner principalement des maladies cardiovasculaires, un surpoids voire de l’obésité, du diabète, de l’hypertension artérielle ou même des risques de cancer.


Lorsque je vous dis ça, c’est en connaissance de cause. Il y a 4 ans, j’ai vécu un véritable dérapage alimentaire. Mon poids est monté à plus de 120 kilos pour 1m70, ce qui m’a occasionné des problèmes de santé importants. 


La seule chose qui m’a permis de m’en sortir et d’éviter des traitements pour le diabète ou encore l’hypertension, c’est une prise de conscience que je pouvais encore réagir, que je pouvais reprendre le contrôle sur mon alimentation. 


Et surtout, la prise de conscience que ce que je mettais dans mon assiette n’était pas adapté : je mangeais trop, avec des aliments de mauvaise qualité qu’en plus je payais cher, et je ne laissais pas une minute de répit à mon corps. Je mangeais en permanence. 


Dans cet épisode, je vais tenter de vous montrer que manger autrement, c’est possible et que ce n’est pas quelque-chose de triste ! 


Et qu’en faisant ce cheminement vers une assiette minimaliste, vous allez non seulement vous sentir mieux, mais également être bien plus heureux.

Share

Embed

You may also like