undefined cover
undefined cover
#26 Le pain (3/7) : est-ce que tous les pains se valent ? cover
#26 Le pain (3/7) : est-ce que tous les pains se valent ? cover
Les Chemins De La Frugalité

#26 Le pain (3/7) : est-ce que tous les pains se valent ?

#26 Le pain (3/7) : est-ce que tous les pains se valent ?

10min |25/01/2023
Play
undefined cover
undefined cover
#26 Le pain (3/7) : est-ce que tous les pains se valent ? cover
#26 Le pain (3/7) : est-ce que tous les pains se valent ? cover
Les Chemins De La Frugalité

#26 Le pain (3/7) : est-ce que tous les pains se valent ?

#26 Le pain (3/7) : est-ce que tous les pains se valent ?

10min |25/01/2023
Play

Description

Est-ce que tous les pains se valent ?

J’avoue que pendant des années, je ne me suis jamais posé la question.

J’allais acheter ma baguette à la boulangerie juste en bas de chez moi, ou quand j’avais la flemme directement en grande surface en même temps que je faisais mes courses, et jamais je n’ai réfléchi à ce que contenait exactement mon pain.

C’était du pain, quoi ! Donc de la farine, de l’eau et de la levure de boulanger ! Pourquoi donc chercher à se poser des questions inutiles ?

J’ai continué ainsi, donc, en mode insouciance absolue, jusqu’il y a 10 ans exactement.

À l’époque, j’habitais à Grenoble (ville que j’ai quittée pour Marseille il y a quelques mois), et une toute nouvelle boulangerie ouvre dans mon quartier.

Et la promesse de cette boulangerie, c’est de fabriquer du pain uniquement avec des farines bio et du levain naturel.

Bien entendu, à ce moment-là, je ne sais absolument pas différencier un pain au levain d’un pain à la levure de boulanger. Pour moi, il y a des boulangeries qui sont meilleures que d’autres, et je constate aussi que certains pains se conservent aussi bien mieux.

C’est d’ailleurs la principale raison qui m’a déjà fait arrêter d’acheter mon pain en grande surface : pas le goût ou la composition, mais uniquement la conservation.

Je me décide donc à aller dans cette boulangerie, et là, c’est la surprise.

Pas de baguette tradition ou encore de croissants, mais de grosses miches de pain qui me rappellent mon enfance et des brioches.

J’achète donc un pain complet, je rentre à la maison pour le goûter, et là… c’est une vraie révélation.

C’est certainement un des meilleurs pains que j’ai mangé de ma vie : il a des saveurs incroyables, à la fois sucrées et acides, c’est incomparable.

Ou plutôt, mon seul point de comparaison, c’est la boulangerie de mon enfance.

La différence est tellement flagrante qu’elle aiguise ma curiosité : qu’est-ce qui fait la différence entre ce pain et tous les autres que je mange normalement ?

Je ne me doutais absolument pas que j’allais découvrir un monde passionnant, dans lequel la tradition de la boulangerie artisanale côtoyait les pires pratiques industrielles.

Description

Est-ce que tous les pains se valent ?

J’avoue que pendant des années, je ne me suis jamais posé la question.

J’allais acheter ma baguette à la boulangerie juste en bas de chez moi, ou quand j’avais la flemme directement en grande surface en même temps que je faisais mes courses, et jamais je n’ai réfléchi à ce que contenait exactement mon pain.

C’était du pain, quoi ! Donc de la farine, de l’eau et de la levure de boulanger ! Pourquoi donc chercher à se poser des questions inutiles ?

J’ai continué ainsi, donc, en mode insouciance absolue, jusqu’il y a 10 ans exactement.

À l’époque, j’habitais à Grenoble (ville que j’ai quittée pour Marseille il y a quelques mois), et une toute nouvelle boulangerie ouvre dans mon quartier.

Et la promesse de cette boulangerie, c’est de fabriquer du pain uniquement avec des farines bio et du levain naturel.

Bien entendu, à ce moment-là, je ne sais absolument pas différencier un pain au levain d’un pain à la levure de boulanger. Pour moi, il y a des boulangeries qui sont meilleures que d’autres, et je constate aussi que certains pains se conservent aussi bien mieux.

C’est d’ailleurs la principale raison qui m’a déjà fait arrêter d’acheter mon pain en grande surface : pas le goût ou la composition, mais uniquement la conservation.

Je me décide donc à aller dans cette boulangerie, et là, c’est la surprise.

Pas de baguette tradition ou encore de croissants, mais de grosses miches de pain qui me rappellent mon enfance et des brioches.

J’achète donc un pain complet, je rentre à la maison pour le goûter, et là… c’est une vraie révélation.

C’est certainement un des meilleurs pains que j’ai mangé de ma vie : il a des saveurs incroyables, à la fois sucrées et acides, c’est incomparable.

Ou plutôt, mon seul point de comparaison, c’est la boulangerie de mon enfance.

La différence est tellement flagrante qu’elle aiguise ma curiosité : qu’est-ce qui fait la différence entre ce pain et tous les autres que je mange normalement ?

Je ne me doutais absolument pas que j’allais découvrir un monde passionnant, dans lequel la tradition de la boulangerie artisanale côtoyait les pires pratiques industrielles.

Share

Embed

You may also like

Description

Est-ce que tous les pains se valent ?

J’avoue que pendant des années, je ne me suis jamais posé la question.

J’allais acheter ma baguette à la boulangerie juste en bas de chez moi, ou quand j’avais la flemme directement en grande surface en même temps que je faisais mes courses, et jamais je n’ai réfléchi à ce que contenait exactement mon pain.

C’était du pain, quoi ! Donc de la farine, de l’eau et de la levure de boulanger ! Pourquoi donc chercher à se poser des questions inutiles ?

J’ai continué ainsi, donc, en mode insouciance absolue, jusqu’il y a 10 ans exactement.

À l’époque, j’habitais à Grenoble (ville que j’ai quittée pour Marseille il y a quelques mois), et une toute nouvelle boulangerie ouvre dans mon quartier.

Et la promesse de cette boulangerie, c’est de fabriquer du pain uniquement avec des farines bio et du levain naturel.

Bien entendu, à ce moment-là, je ne sais absolument pas différencier un pain au levain d’un pain à la levure de boulanger. Pour moi, il y a des boulangeries qui sont meilleures que d’autres, et je constate aussi que certains pains se conservent aussi bien mieux.

C’est d’ailleurs la principale raison qui m’a déjà fait arrêter d’acheter mon pain en grande surface : pas le goût ou la composition, mais uniquement la conservation.

Je me décide donc à aller dans cette boulangerie, et là, c’est la surprise.

Pas de baguette tradition ou encore de croissants, mais de grosses miches de pain qui me rappellent mon enfance et des brioches.

J’achète donc un pain complet, je rentre à la maison pour le goûter, et là… c’est une vraie révélation.

C’est certainement un des meilleurs pains que j’ai mangé de ma vie : il a des saveurs incroyables, à la fois sucrées et acides, c’est incomparable.

Ou plutôt, mon seul point de comparaison, c’est la boulangerie de mon enfance.

La différence est tellement flagrante qu’elle aiguise ma curiosité : qu’est-ce qui fait la différence entre ce pain et tous les autres que je mange normalement ?

Je ne me doutais absolument pas que j’allais découvrir un monde passionnant, dans lequel la tradition de la boulangerie artisanale côtoyait les pires pratiques industrielles.

Description

Est-ce que tous les pains se valent ?

J’avoue que pendant des années, je ne me suis jamais posé la question.

J’allais acheter ma baguette à la boulangerie juste en bas de chez moi, ou quand j’avais la flemme directement en grande surface en même temps que je faisais mes courses, et jamais je n’ai réfléchi à ce que contenait exactement mon pain.

C’était du pain, quoi ! Donc de la farine, de l’eau et de la levure de boulanger ! Pourquoi donc chercher à se poser des questions inutiles ?

J’ai continué ainsi, donc, en mode insouciance absolue, jusqu’il y a 10 ans exactement.

À l’époque, j’habitais à Grenoble (ville que j’ai quittée pour Marseille il y a quelques mois), et une toute nouvelle boulangerie ouvre dans mon quartier.

Et la promesse de cette boulangerie, c’est de fabriquer du pain uniquement avec des farines bio et du levain naturel.

Bien entendu, à ce moment-là, je ne sais absolument pas différencier un pain au levain d’un pain à la levure de boulanger. Pour moi, il y a des boulangeries qui sont meilleures que d’autres, et je constate aussi que certains pains se conservent aussi bien mieux.

C’est d’ailleurs la principale raison qui m’a déjà fait arrêter d’acheter mon pain en grande surface : pas le goût ou la composition, mais uniquement la conservation.

Je me décide donc à aller dans cette boulangerie, et là, c’est la surprise.

Pas de baguette tradition ou encore de croissants, mais de grosses miches de pain qui me rappellent mon enfance et des brioches.

J’achète donc un pain complet, je rentre à la maison pour le goûter, et là… c’est une vraie révélation.

C’est certainement un des meilleurs pains que j’ai mangé de ma vie : il a des saveurs incroyables, à la fois sucrées et acides, c’est incomparable.

Ou plutôt, mon seul point de comparaison, c’est la boulangerie de mon enfance.

La différence est tellement flagrante qu’elle aiguise ma curiosité : qu’est-ce qui fait la différence entre ce pain et tous les autres que je mange normalement ?

Je ne me doutais absolument pas que j’allais découvrir un monde passionnant, dans lequel la tradition de la boulangerie artisanale côtoyait les pires pratiques industrielles.

Share

Embed

You may also like