undefined cover
undefined cover
Delphine Wil cover
Delphine Wil cover
Les Glaneuses

Delphine Wil

Delphine Wil

28min |09/11/2021|

74

Play
undefined cover
undefined cover
Delphine Wil cover
Delphine Wil cover
Les Glaneuses

Delphine Wil

Delphine Wil

28min |09/11/2021|

74

Play

Description

Née en Allemagne en 1988 d’un père belge et d’une mère belgo-congolaise, Delphine Wil est une réalisatrice dont la diversité culturelle a façonné le parcours. Elle est diplômée en photographie et en journalisme. En 2011, Delphine réalise un reportage sur la liberté de la presse en République démocratique du Congo dans le cadre de son mémoire de fin d’études. Elle entame son expérience professionnelle en tant que journaliste radio à la Radio Télévision Belge Francophone, avant de se tourner vers l’audiovisuel. Elle s’installe au Burkina Faso, où elle réalise un documentaire sur l’alphabétisation des femmes burkinabè. En même temps, elle collabore avec TV5 Monde. 

Notre première rencontre avec Delphine Wil s’est faite lors de la sortie de son film Mémoire de missionnaires dans lequel d’anciens missionnaires témoignaient de leur expérience vécue. La colonisation du Congo par la Belgique avait produit des mouvements de missions de Pères blancs catholiques. 

Le plus frappant, c’était la manière dont elle était parvenue à concilier le personnel, l’intime et le collectif, la façon dont, par son travail d’images, elle revenait sur les traces d’une histoire traumatique héritée.

Nous retrouvions dans sa mise en mouvement un engagement qui rappelait celui des femmes qui envisagent le cinéma comme un moyen d’émancipation, une volonté d'interroger les images du passé au présent, de relire les images pour relire l’Histoire.

Entre le Congo et la Belgique se dessine un thème beaucoup plus profond, celui de la place des enfants non reconnus de missionnaires et le poids de cet héritage.

Avec Delphine, nous avons discuté de colonialisme, des mécanismes de dominations et d’héritage culturel. 

Le podcast réalisé par Delphine Wil, 'Sous l’eau, les larmes du poisson ne se voient pas', est disponible sur le compte Soundcloud de l'Atelier de Création Sonore Radiophonique  ou sur le compte Apple de l'ACSR

Les Glaneuses est un podcast qui s’immisce au creux de la vie de réalisatrices. À travers leur parcours, leurs souvenirs, leur intimité, nous partons à la découverte de noms de femmes, de combats inspirants, de paroles politiques.  

Crédits : 

Enregistrement et réalisation : Sarah Semana
Montage : Constance Pasquier et Sarah Semana
Mixage et création sonore : Alexia Baltsavias
Illustration : Rocio Alvarez
Auteur des textes : Bertrand Gevart
Coordinatrice et productrice : Dimitra Bouras 

Les Glaneuses est une production de Cinergie avec l'aide de la Cinémathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de la COCOF, de la Ville de Bruxelles-Egalité des chances, et en partenariat avec Radio Campus.     

Description

Née en Allemagne en 1988 d’un père belge et d’une mère belgo-congolaise, Delphine Wil est une réalisatrice dont la diversité culturelle a façonné le parcours. Elle est diplômée en photographie et en journalisme. En 2011, Delphine réalise un reportage sur la liberté de la presse en République démocratique du Congo dans le cadre de son mémoire de fin d’études. Elle entame son expérience professionnelle en tant que journaliste radio à la Radio Télévision Belge Francophone, avant de se tourner vers l’audiovisuel. Elle s’installe au Burkina Faso, où elle réalise un documentaire sur l’alphabétisation des femmes burkinabè. En même temps, elle collabore avec TV5 Monde. 

Notre première rencontre avec Delphine Wil s’est faite lors de la sortie de son film Mémoire de missionnaires dans lequel d’anciens missionnaires témoignaient de leur expérience vécue. La colonisation du Congo par la Belgique avait produit des mouvements de missions de Pères blancs catholiques. 

Le plus frappant, c’était la manière dont elle était parvenue à concilier le personnel, l’intime et le collectif, la façon dont, par son travail d’images, elle revenait sur les traces d’une histoire traumatique héritée.

Nous retrouvions dans sa mise en mouvement un engagement qui rappelait celui des femmes qui envisagent le cinéma comme un moyen d’émancipation, une volonté d'interroger les images du passé au présent, de relire les images pour relire l’Histoire.

Entre le Congo et la Belgique se dessine un thème beaucoup plus profond, celui de la place des enfants non reconnus de missionnaires et le poids de cet héritage.

Avec Delphine, nous avons discuté de colonialisme, des mécanismes de dominations et d’héritage culturel. 

Le podcast réalisé par Delphine Wil, 'Sous l’eau, les larmes du poisson ne se voient pas', est disponible sur le compte Soundcloud de l'Atelier de Création Sonore Radiophonique  ou sur le compte Apple de l'ACSR

Les Glaneuses est un podcast qui s’immisce au creux de la vie de réalisatrices. À travers leur parcours, leurs souvenirs, leur intimité, nous partons à la découverte de noms de femmes, de combats inspirants, de paroles politiques.  

Crédits : 

Enregistrement et réalisation : Sarah Semana
Montage : Constance Pasquier et Sarah Semana
Mixage et création sonore : Alexia Baltsavias
Illustration : Rocio Alvarez
Auteur des textes : Bertrand Gevart
Coordinatrice et productrice : Dimitra Bouras 

Les Glaneuses est une production de Cinergie avec l'aide de la Cinémathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de la COCOF, de la Ville de Bruxelles-Egalité des chances, et en partenariat avec Radio Campus.     

Share

Embed

You may also like

Description

Née en Allemagne en 1988 d’un père belge et d’une mère belgo-congolaise, Delphine Wil est une réalisatrice dont la diversité culturelle a façonné le parcours. Elle est diplômée en photographie et en journalisme. En 2011, Delphine réalise un reportage sur la liberté de la presse en République démocratique du Congo dans le cadre de son mémoire de fin d’études. Elle entame son expérience professionnelle en tant que journaliste radio à la Radio Télévision Belge Francophone, avant de se tourner vers l’audiovisuel. Elle s’installe au Burkina Faso, où elle réalise un documentaire sur l’alphabétisation des femmes burkinabè. En même temps, elle collabore avec TV5 Monde. 

Notre première rencontre avec Delphine Wil s’est faite lors de la sortie de son film Mémoire de missionnaires dans lequel d’anciens missionnaires témoignaient de leur expérience vécue. La colonisation du Congo par la Belgique avait produit des mouvements de missions de Pères blancs catholiques. 

Le plus frappant, c’était la manière dont elle était parvenue à concilier le personnel, l’intime et le collectif, la façon dont, par son travail d’images, elle revenait sur les traces d’une histoire traumatique héritée.

Nous retrouvions dans sa mise en mouvement un engagement qui rappelait celui des femmes qui envisagent le cinéma comme un moyen d’émancipation, une volonté d'interroger les images du passé au présent, de relire les images pour relire l’Histoire.

Entre le Congo et la Belgique se dessine un thème beaucoup plus profond, celui de la place des enfants non reconnus de missionnaires et le poids de cet héritage.

Avec Delphine, nous avons discuté de colonialisme, des mécanismes de dominations et d’héritage culturel. 

Le podcast réalisé par Delphine Wil, 'Sous l’eau, les larmes du poisson ne se voient pas', est disponible sur le compte Soundcloud de l'Atelier de Création Sonore Radiophonique  ou sur le compte Apple de l'ACSR

Les Glaneuses est un podcast qui s’immisce au creux de la vie de réalisatrices. À travers leur parcours, leurs souvenirs, leur intimité, nous partons à la découverte de noms de femmes, de combats inspirants, de paroles politiques.  

Crédits : 

Enregistrement et réalisation : Sarah Semana
Montage : Constance Pasquier et Sarah Semana
Mixage et création sonore : Alexia Baltsavias
Illustration : Rocio Alvarez
Auteur des textes : Bertrand Gevart
Coordinatrice et productrice : Dimitra Bouras 

Les Glaneuses est une production de Cinergie avec l'aide de la Cinémathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de la COCOF, de la Ville de Bruxelles-Egalité des chances, et en partenariat avec Radio Campus.     

Description

Née en Allemagne en 1988 d’un père belge et d’une mère belgo-congolaise, Delphine Wil est une réalisatrice dont la diversité culturelle a façonné le parcours. Elle est diplômée en photographie et en journalisme. En 2011, Delphine réalise un reportage sur la liberté de la presse en République démocratique du Congo dans le cadre de son mémoire de fin d’études. Elle entame son expérience professionnelle en tant que journaliste radio à la Radio Télévision Belge Francophone, avant de se tourner vers l’audiovisuel. Elle s’installe au Burkina Faso, où elle réalise un documentaire sur l’alphabétisation des femmes burkinabè. En même temps, elle collabore avec TV5 Monde. 

Notre première rencontre avec Delphine Wil s’est faite lors de la sortie de son film Mémoire de missionnaires dans lequel d’anciens missionnaires témoignaient de leur expérience vécue. La colonisation du Congo par la Belgique avait produit des mouvements de missions de Pères blancs catholiques. 

Le plus frappant, c’était la manière dont elle était parvenue à concilier le personnel, l’intime et le collectif, la façon dont, par son travail d’images, elle revenait sur les traces d’une histoire traumatique héritée.

Nous retrouvions dans sa mise en mouvement un engagement qui rappelait celui des femmes qui envisagent le cinéma comme un moyen d’émancipation, une volonté d'interroger les images du passé au présent, de relire les images pour relire l’Histoire.

Entre le Congo et la Belgique se dessine un thème beaucoup plus profond, celui de la place des enfants non reconnus de missionnaires et le poids de cet héritage.

Avec Delphine, nous avons discuté de colonialisme, des mécanismes de dominations et d’héritage culturel. 

Le podcast réalisé par Delphine Wil, 'Sous l’eau, les larmes du poisson ne se voient pas', est disponible sur le compte Soundcloud de l'Atelier de Création Sonore Radiophonique  ou sur le compte Apple de l'ACSR

Les Glaneuses est un podcast qui s’immisce au creux de la vie de réalisatrices. À travers leur parcours, leurs souvenirs, leur intimité, nous partons à la découverte de noms de femmes, de combats inspirants, de paroles politiques.  

Crédits : 

Enregistrement et réalisation : Sarah Semana
Montage : Constance Pasquier et Sarah Semana
Mixage et création sonore : Alexia Baltsavias
Illustration : Rocio Alvarez
Auteur des textes : Bertrand Gevart
Coordinatrice et productrice : Dimitra Bouras 

Les Glaneuses est une production de Cinergie avec l'aide de la Cinémathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de la COCOF, de la Ville de Bruxelles-Egalité des chances, et en partenariat avec Radio Campus.     

Share

Embed

You may also like