undefined cover
undefined cover
Marie Mandy cover
Marie Mandy cover
Les Glaneuses

Marie Mandy

Marie Mandy

19min |07/09/2023|

25

Play
undefined cover
undefined cover
Marie Mandy cover
Marie Mandy cover
Les Glaneuses

Marie Mandy

Marie Mandy

19min |07/09/2023|

25

Play

Description

 Notre glaneuse du jour est Marie Mandy. Lauréate du prix de la critique au festival de Namur pour son dernier documentaire Les Femmes préfèrent en rire, nous retraçons avec elle son entrée et son parcours de cinéaste.
Son enfance débute dans la ville de Leuven, avec des parents professeurs à l’université. Elle avait 8 ans quand la famille part pour le Congo où ils restent pendant 6 ans. C’est un moment fondateur pour Marie, elle découvre la liberté, la nature. Sa vocation de cinéaste est très précoce. À 12-13 ans, elle sait déjà qu'elle veut faire ce métier. Elle effectue d'abord des études de philologie romane avant de partir à Londres dans une école de cinéma.

Elle réalise directement après ses études un court métrage de fiction: Pardon Cupidon. Elle travaille aussi en tant qu'assistante à la réalisation quelque temps, mais, d’après ses aveux, elle se rend compte qu'elle n'a pas d'imagination et ne sait pas inventer des histoires. Elle arrive au documentaire un peu par défaut et pendant énormément de temps, elle cherche à trouver sa propre voie. Son tout premier documentaire est Madeleine à la recherche du moi perdu. Il questionne la mort à travers le regard de Madeleine, la grand-mère de Marie. Elle réalise Voir sans les yeux où des aveugles et malvoyants expriment le fait que les images ne sont pas uniquement visuelles. Enfin, un documentaire majeur de sa carrière et le plus personnel est Mes deux seins, journal d'une guérison, dans lequel elle raconte le cancer qu’elle a vécu. Son apparition, son acceptation, le traitement et la transformation de son corps.  

Les Glaneuses est un podcast qui s’immisce au creux de la vie de réalisatrices. À travers leur parcours, leurs souvenirs, leur intimité, nous partons à la découverte de noms de femmes, de combats inspirants, de paroles politiques.  

Crédits :

Enregistrement et réalisation : Dimitra Bouras
Montage et mixage : Constance Pasquier
Création sonore : Alexia Baltsavias
Coordinatrice et productrice : Dimitra Bouras 

Les Glaneuses  est une production de Cinergie avec l'aide de la Cinémathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la COCOF,   


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Chapters

  • Intro : Qui est Marie Mandy ?

    00:00

  • Origines et Enfance

    00:59

  • Inspirations

    02:19

  • L'envie d'être cinéaste & études

    02:52

  • Création de sa société de production et son entrée dans la création

    04:19

  • Madeleine au Paradis : Les secrets de familles et la vie de sa grand-mère

    06:36

  • Filmer le désir : "Un film filmer par une femme..."

    07:55

  • Enseigner l'écriture du Documentaire

    10:41

  • Une femmes prêtre, la passion selon Myra : Les femmes rebelles

    12:52

  • Mes deux seins : Parler de sa maladie et la comprendre

    13:59

  • Les femmes préfèrent en rire : L'humour pour le Féminisme

    15:26

  • Ce qui relie ses films, la réalisation de soi

    17:32

Description

 Notre glaneuse du jour est Marie Mandy. Lauréate du prix de la critique au festival de Namur pour son dernier documentaire Les Femmes préfèrent en rire, nous retraçons avec elle son entrée et son parcours de cinéaste.
Son enfance débute dans la ville de Leuven, avec des parents professeurs à l’université. Elle avait 8 ans quand la famille part pour le Congo où ils restent pendant 6 ans. C’est un moment fondateur pour Marie, elle découvre la liberté, la nature. Sa vocation de cinéaste est très précoce. À 12-13 ans, elle sait déjà qu'elle veut faire ce métier. Elle effectue d'abord des études de philologie romane avant de partir à Londres dans une école de cinéma.

Elle réalise directement après ses études un court métrage de fiction: Pardon Cupidon. Elle travaille aussi en tant qu'assistante à la réalisation quelque temps, mais, d’après ses aveux, elle se rend compte qu'elle n'a pas d'imagination et ne sait pas inventer des histoires. Elle arrive au documentaire un peu par défaut et pendant énormément de temps, elle cherche à trouver sa propre voie. Son tout premier documentaire est Madeleine à la recherche du moi perdu. Il questionne la mort à travers le regard de Madeleine, la grand-mère de Marie. Elle réalise Voir sans les yeux où des aveugles et malvoyants expriment le fait que les images ne sont pas uniquement visuelles. Enfin, un documentaire majeur de sa carrière et le plus personnel est Mes deux seins, journal d'une guérison, dans lequel elle raconte le cancer qu’elle a vécu. Son apparition, son acceptation, le traitement et la transformation de son corps.  

Les Glaneuses est un podcast qui s’immisce au creux de la vie de réalisatrices. À travers leur parcours, leurs souvenirs, leur intimité, nous partons à la découverte de noms de femmes, de combats inspirants, de paroles politiques.  

Crédits :

Enregistrement et réalisation : Dimitra Bouras
Montage et mixage : Constance Pasquier
Création sonore : Alexia Baltsavias
Coordinatrice et productrice : Dimitra Bouras 

Les Glaneuses  est une production de Cinergie avec l'aide de la Cinémathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la COCOF,   


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Chapters

  • Intro : Qui est Marie Mandy ?

    00:00

  • Origines et Enfance

    00:59

  • Inspirations

    02:19

  • L'envie d'être cinéaste & études

    02:52

  • Création de sa société de production et son entrée dans la création

    04:19

  • Madeleine au Paradis : Les secrets de familles et la vie de sa grand-mère

    06:36

  • Filmer le désir : "Un film filmer par une femme..."

    07:55

  • Enseigner l'écriture du Documentaire

    10:41

  • Une femmes prêtre, la passion selon Myra : Les femmes rebelles

    12:52

  • Mes deux seins : Parler de sa maladie et la comprendre

    13:59

  • Les femmes préfèrent en rire : L'humour pour le Féminisme

    15:26

  • Ce qui relie ses films, la réalisation de soi

    17:32

Share

Embed

You may also like

Description

 Notre glaneuse du jour est Marie Mandy. Lauréate du prix de la critique au festival de Namur pour son dernier documentaire Les Femmes préfèrent en rire, nous retraçons avec elle son entrée et son parcours de cinéaste.
Son enfance débute dans la ville de Leuven, avec des parents professeurs à l’université. Elle avait 8 ans quand la famille part pour le Congo où ils restent pendant 6 ans. C’est un moment fondateur pour Marie, elle découvre la liberté, la nature. Sa vocation de cinéaste est très précoce. À 12-13 ans, elle sait déjà qu'elle veut faire ce métier. Elle effectue d'abord des études de philologie romane avant de partir à Londres dans une école de cinéma.

Elle réalise directement après ses études un court métrage de fiction: Pardon Cupidon. Elle travaille aussi en tant qu'assistante à la réalisation quelque temps, mais, d’après ses aveux, elle se rend compte qu'elle n'a pas d'imagination et ne sait pas inventer des histoires. Elle arrive au documentaire un peu par défaut et pendant énormément de temps, elle cherche à trouver sa propre voie. Son tout premier documentaire est Madeleine à la recherche du moi perdu. Il questionne la mort à travers le regard de Madeleine, la grand-mère de Marie. Elle réalise Voir sans les yeux où des aveugles et malvoyants expriment le fait que les images ne sont pas uniquement visuelles. Enfin, un documentaire majeur de sa carrière et le plus personnel est Mes deux seins, journal d'une guérison, dans lequel elle raconte le cancer qu’elle a vécu. Son apparition, son acceptation, le traitement et la transformation de son corps.  

Les Glaneuses est un podcast qui s’immisce au creux de la vie de réalisatrices. À travers leur parcours, leurs souvenirs, leur intimité, nous partons à la découverte de noms de femmes, de combats inspirants, de paroles politiques.  

Crédits :

Enregistrement et réalisation : Dimitra Bouras
Montage et mixage : Constance Pasquier
Création sonore : Alexia Baltsavias
Coordinatrice et productrice : Dimitra Bouras 

Les Glaneuses  est une production de Cinergie avec l'aide de la Cinémathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la COCOF,   


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Chapters

  • Intro : Qui est Marie Mandy ?

    00:00

  • Origines et Enfance

    00:59

  • Inspirations

    02:19

  • L'envie d'être cinéaste & études

    02:52

  • Création de sa société de production et son entrée dans la création

    04:19

  • Madeleine au Paradis : Les secrets de familles et la vie de sa grand-mère

    06:36

  • Filmer le désir : "Un film filmer par une femme..."

    07:55

  • Enseigner l'écriture du Documentaire

    10:41

  • Une femmes prêtre, la passion selon Myra : Les femmes rebelles

    12:52

  • Mes deux seins : Parler de sa maladie et la comprendre

    13:59

  • Les femmes préfèrent en rire : L'humour pour le Féminisme

    15:26

  • Ce qui relie ses films, la réalisation de soi

    17:32

Description

 Notre glaneuse du jour est Marie Mandy. Lauréate du prix de la critique au festival de Namur pour son dernier documentaire Les Femmes préfèrent en rire, nous retraçons avec elle son entrée et son parcours de cinéaste.
Son enfance débute dans la ville de Leuven, avec des parents professeurs à l’université. Elle avait 8 ans quand la famille part pour le Congo où ils restent pendant 6 ans. C’est un moment fondateur pour Marie, elle découvre la liberté, la nature. Sa vocation de cinéaste est très précoce. À 12-13 ans, elle sait déjà qu'elle veut faire ce métier. Elle effectue d'abord des études de philologie romane avant de partir à Londres dans une école de cinéma.

Elle réalise directement après ses études un court métrage de fiction: Pardon Cupidon. Elle travaille aussi en tant qu'assistante à la réalisation quelque temps, mais, d’après ses aveux, elle se rend compte qu'elle n'a pas d'imagination et ne sait pas inventer des histoires. Elle arrive au documentaire un peu par défaut et pendant énormément de temps, elle cherche à trouver sa propre voie. Son tout premier documentaire est Madeleine à la recherche du moi perdu. Il questionne la mort à travers le regard de Madeleine, la grand-mère de Marie. Elle réalise Voir sans les yeux où des aveugles et malvoyants expriment le fait que les images ne sont pas uniquement visuelles. Enfin, un documentaire majeur de sa carrière et le plus personnel est Mes deux seins, journal d'une guérison, dans lequel elle raconte le cancer qu’elle a vécu. Son apparition, son acceptation, le traitement et la transformation de son corps.  

Les Glaneuses est un podcast qui s’immisce au creux de la vie de réalisatrices. À travers leur parcours, leurs souvenirs, leur intimité, nous partons à la découverte de noms de femmes, de combats inspirants, de paroles politiques.  

Crédits :

Enregistrement et réalisation : Dimitra Bouras
Montage et mixage : Constance Pasquier
Création sonore : Alexia Baltsavias
Coordinatrice et productrice : Dimitra Bouras 

Les Glaneuses  est une production de Cinergie avec l'aide de la Cinémathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la COCOF,   


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Chapters

  • Intro : Qui est Marie Mandy ?

    00:00

  • Origines et Enfance

    00:59

  • Inspirations

    02:19

  • L'envie d'être cinéaste & études

    02:52

  • Création de sa société de production et son entrée dans la création

    04:19

  • Madeleine au Paradis : Les secrets de familles et la vie de sa grand-mère

    06:36

  • Filmer le désir : "Un film filmer par une femme..."

    07:55

  • Enseigner l'écriture du Documentaire

    10:41

  • Une femmes prêtre, la passion selon Myra : Les femmes rebelles

    12:52

  • Mes deux seins : Parler de sa maladie et la comprendre

    13:59

  • Les femmes préfèrent en rire : L'humour pour le Féminisme

    15:26

  • Ce qui relie ses films, la réalisation de soi

    17:32

Share

Embed

You may also like