Chronique Maison ronde - Charlie Zanello cover
Chronique Maison ronde - Charlie Zanello cover
Lili et la vie - Lecture éclectique

Chronique Maison ronde - Charlie Zanello

Chronique Maison ronde - Charlie Zanello

04min |12/11/2020
Listen
Chronique Maison ronde - Charlie Zanello cover
Chronique Maison ronde - Charlie Zanello cover
Lili et la vie - Lecture éclectique

Chronique Maison ronde - Charlie Zanello

Chronique Maison ronde - Charlie Zanello

04min |12/11/2020
Listen

Description

 

Bonjour,

Aujourd’hui, pas d’interview pour cause de reconfinement mais une chronique sur une bande dessinée Maison ronde de Charlie Zanello aux éditions Dargaud.

J'ai découvert cette BD en écoutant Les 80" de.. par Nicolas Demorand sur France Inter la semaine dernière. 

Comme c'est la norme aujourd’hui, j'ai envoyé un mail à ma libraire et je suis allée chercher Maison Ronde vendredi midi sur son pas de porte en échangeant deux mots avec elle car elle n’a pas le droit de me donner de conseil. Cette phrase peut paraître anodine mais elle ne l’est pas. C'est un bouleversement. Elle dit de ce que nous vivons : les librairies ouvertes en clic & collect. Foutue pandémie. 

[...]

Charlie Zanello, l’auteur, a arpenté les couloirs de Radio-France pendant un an pour dessiner la vie au sein de la Maison ronde et de ses annexes. 

La Maison ronde est un immense bâtiment inauguré en 1963 par le Général de Gaulle. Charlie a pu visiter l’ensemble des antennes de Radio France dont les moins connues comme Fip ou Mouv. Il a fait quelques déplacements en région: sur le Tour de France, en enregistrement de concerts ou d'émissions en public.

Cette BD n’a pas de scénario mais raconte des moments et des rencontres. On lit comment se font les émissions. On y voit l’accueil des politiques pour les émissions matinales ou pour la campagne des européennes de 2019. Des ambiances différentes selon les étages des stations. Un passage intéressant est l’enregistrement de fictions radiophoniques avec des acteurs et des bruiteurs pour France Culture.

La BD évoque les différentes professions des 4 000 salariés de Radio France par forcément connues comme les attachés de production, les documentaristes.... 

On retrouve bien sûr les stars : Nicolas Demorand, Frédéric Lodéon et ses milliers de CD, Marc Fauvelle, les humoristes,... Des salariés pour la plupart passionnés par leur métier, le son et la défense du service public. 

Charlie Zanello évoque les travaux immenses de la maison ronde, les déménagements des équipes, les studios neufs qui sentent mauvais. L’état de décrépitude de certains lieux amiantés.

On voit aussi en image des zones moins connues comme l'abri anti atomique, l’arrière de l’orgue, la discothèque de Radio France externalisée dans un lieu tenu secret, le centre distributeur de modulation. Ne me demandez pas de vous expliquer, je n’ai pas vraiment compris.

La BD est traversée par l'annonce du plan d'économie de 60 millions d'euros et de 299 départs prévus à l'hiver dernier alors que les records d'audience sont inédits pour les antennes. Les grèves et les fameuses playlists que l'on adore sont présentes.

Mon bémol est l’accent mis sur la radio. Les deux orchestres, le choeur et la maîtrise de Radio France ne sont quasiment pas évoqués alors qu’ils sont réputés dans le monde entier.

La fin est étrange. Difficile de finir une BD sans scénario. 

Le trait et les dessins de Charlie Zanello me font penser aux dessins de Claire Bretécher, loin de la bande dessinée classique. Il n’y as pas de case, un peu de couleur. Charlie Zanello se met en scène dans les studios, les couloirs, au milieu de l’Agora, sur le toit.

C’est joyeux, passionné et ironique.

A lire pour découvrir les coulisses de la radio publique française.

Je vous la recommande. 

Pour aller plus loin, vous pouvez regarder le documentaire La Maison de la radio de Nicolas Philibert sorti en 2013.

Je vous redonne la référence Maison ronde de Charlie Zanello aux éditions Dargaud. Allez chez votre libraire ! 

Retrouvez Lili et la vie :


Lili et la vie.com est un média où je partage ma passion de la lecture. Chaque semaine, je publie des chroniques littéraires. Mon choix de livres est éclectique. Je lis de tout avec une préférence pour la littérature française et les autrices.

Description

 

Bonjour,

Aujourd’hui, pas d’interview pour cause de reconfinement mais une chronique sur une bande dessinée Maison ronde de Charlie Zanello aux éditions Dargaud.

J'ai découvert cette BD en écoutant Les 80" de.. par Nicolas Demorand sur France Inter la semaine dernière. 

Comme c'est la norme aujourd’hui, j'ai envoyé un mail à ma libraire et je suis allée chercher Maison Ronde vendredi midi sur son pas de porte en échangeant deux mots avec elle car elle n’a pas le droit de me donner de conseil. Cette phrase peut paraître anodine mais elle ne l’est pas. C'est un bouleversement. Elle dit de ce que nous vivons : les librairies ouvertes en clic & collect. Foutue pandémie. 

[...]

Charlie Zanello, l’auteur, a arpenté les couloirs de Radio-France pendant un an pour dessiner la vie au sein de la Maison ronde et de ses annexes. 

La Maison ronde est un immense bâtiment inauguré en 1963 par le Général de Gaulle. Charlie a pu visiter l’ensemble des antennes de Radio France dont les moins connues comme Fip ou Mouv. Il a fait quelques déplacements en région: sur le Tour de France, en enregistrement de concerts ou d'émissions en public.

Cette BD n’a pas de scénario mais raconte des moments et des rencontres. On lit comment se font les émissions. On y voit l’accueil des politiques pour les émissions matinales ou pour la campagne des européennes de 2019. Des ambiances différentes selon les étages des stations. Un passage intéressant est l’enregistrement de fictions radiophoniques avec des acteurs et des bruiteurs pour France Culture.

La BD évoque les différentes professions des 4 000 salariés de Radio France par forcément connues comme les attachés de production, les documentaristes.... 

On retrouve bien sûr les stars : Nicolas Demorand, Frédéric Lodéon et ses milliers de CD, Marc Fauvelle, les humoristes,... Des salariés pour la plupart passionnés par leur métier, le son et la défense du service public. 

Charlie Zanello évoque les travaux immenses de la maison ronde, les déménagements des équipes, les studios neufs qui sentent mauvais. L’état de décrépitude de certains lieux amiantés.

On voit aussi en image des zones moins connues comme l'abri anti atomique, l’arrière de l’orgue, la discothèque de Radio France externalisée dans un lieu tenu secret, le centre distributeur de modulation. Ne me demandez pas de vous expliquer, je n’ai pas vraiment compris.

La BD est traversée par l'annonce du plan d'économie de 60 millions d'euros et de 299 départs prévus à l'hiver dernier alors que les records d'audience sont inédits pour les antennes. Les grèves et les fameuses playlists que l'on adore sont présentes.

Mon bémol est l’accent mis sur la radio. Les deux orchestres, le choeur et la maîtrise de Radio France ne sont quasiment pas évoqués alors qu’ils sont réputés dans le monde entier.

La fin est étrange. Difficile de finir une BD sans scénario. 

Le trait et les dessins de Charlie Zanello me font penser aux dessins de Claire Bretécher, loin de la bande dessinée classique. Il n’y as pas de case, un peu de couleur. Charlie Zanello se met en scène dans les studios, les couloirs, au milieu de l’Agora, sur le toit.

C’est joyeux, passionné et ironique.

A lire pour découvrir les coulisses de la radio publique française.

Je vous la recommande. 

Pour aller plus loin, vous pouvez regarder le documentaire La Maison de la radio de Nicolas Philibert sorti en 2013.

Je vous redonne la référence Maison ronde de Charlie Zanello aux éditions Dargaud. Allez chez votre libraire ! 

Retrouvez Lili et la vie :


Lili et la vie.com est un média où je partage ma passion de la lecture. Chaque semaine, je publie des chroniques littéraires. Mon choix de livres est éclectique. Je lis de tout avec une préférence pour la littérature française et les autrices.

Share

Embed

You may also like

Description

 

Bonjour,

Aujourd’hui, pas d’interview pour cause de reconfinement mais une chronique sur une bande dessinée Maison ronde de Charlie Zanello aux éditions Dargaud.

J'ai découvert cette BD en écoutant Les 80" de.. par Nicolas Demorand sur France Inter la semaine dernière. 

Comme c'est la norme aujourd’hui, j'ai envoyé un mail à ma libraire et je suis allée chercher Maison Ronde vendredi midi sur son pas de porte en échangeant deux mots avec elle car elle n’a pas le droit de me donner de conseil. Cette phrase peut paraître anodine mais elle ne l’est pas. C'est un bouleversement. Elle dit de ce que nous vivons : les librairies ouvertes en clic & collect. Foutue pandémie. 

[...]

Charlie Zanello, l’auteur, a arpenté les couloirs de Radio-France pendant un an pour dessiner la vie au sein de la Maison ronde et de ses annexes. 

La Maison ronde est un immense bâtiment inauguré en 1963 par le Général de Gaulle. Charlie a pu visiter l’ensemble des antennes de Radio France dont les moins connues comme Fip ou Mouv. Il a fait quelques déplacements en région: sur le Tour de France, en enregistrement de concerts ou d'émissions en public.

Cette BD n’a pas de scénario mais raconte des moments et des rencontres. On lit comment se font les émissions. On y voit l’accueil des politiques pour les émissions matinales ou pour la campagne des européennes de 2019. Des ambiances différentes selon les étages des stations. Un passage intéressant est l’enregistrement de fictions radiophoniques avec des acteurs et des bruiteurs pour France Culture.

La BD évoque les différentes professions des 4 000 salariés de Radio France par forcément connues comme les attachés de production, les documentaristes.... 

On retrouve bien sûr les stars : Nicolas Demorand, Frédéric Lodéon et ses milliers de CD, Marc Fauvelle, les humoristes,... Des salariés pour la plupart passionnés par leur métier, le son et la défense du service public. 

Charlie Zanello évoque les travaux immenses de la maison ronde, les déménagements des équipes, les studios neufs qui sentent mauvais. L’état de décrépitude de certains lieux amiantés.

On voit aussi en image des zones moins connues comme l'abri anti atomique, l’arrière de l’orgue, la discothèque de Radio France externalisée dans un lieu tenu secret, le centre distributeur de modulation. Ne me demandez pas de vous expliquer, je n’ai pas vraiment compris.

La BD est traversée par l'annonce du plan d'économie de 60 millions d'euros et de 299 départs prévus à l'hiver dernier alors que les records d'audience sont inédits pour les antennes. Les grèves et les fameuses playlists que l'on adore sont présentes.

Mon bémol est l’accent mis sur la radio. Les deux orchestres, le choeur et la maîtrise de Radio France ne sont quasiment pas évoqués alors qu’ils sont réputés dans le monde entier.

La fin est étrange. Difficile de finir une BD sans scénario. 

Le trait et les dessins de Charlie Zanello me font penser aux dessins de Claire Bretécher, loin de la bande dessinée classique. Il n’y as pas de case, un peu de couleur. Charlie Zanello se met en scène dans les studios, les couloirs, au milieu de l’Agora, sur le toit.

C’est joyeux, passionné et ironique.

A lire pour découvrir les coulisses de la radio publique française.

Je vous la recommande. 

Pour aller plus loin, vous pouvez regarder le documentaire La Maison de la radio de Nicolas Philibert sorti en 2013.

Je vous redonne la référence Maison ronde de Charlie Zanello aux éditions Dargaud. Allez chez votre libraire ! 

Retrouvez Lili et la vie :


Lili et la vie.com est un média où je partage ma passion de la lecture. Chaque semaine, je publie des chroniques littéraires. Mon choix de livres est éclectique. Je lis de tout avec une préférence pour la littérature française et les autrices.

Description

 

Bonjour,

Aujourd’hui, pas d’interview pour cause de reconfinement mais une chronique sur une bande dessinée Maison ronde de Charlie Zanello aux éditions Dargaud.

J'ai découvert cette BD en écoutant Les 80" de.. par Nicolas Demorand sur France Inter la semaine dernière. 

Comme c'est la norme aujourd’hui, j'ai envoyé un mail à ma libraire et je suis allée chercher Maison Ronde vendredi midi sur son pas de porte en échangeant deux mots avec elle car elle n’a pas le droit de me donner de conseil. Cette phrase peut paraître anodine mais elle ne l’est pas. C'est un bouleversement. Elle dit de ce que nous vivons : les librairies ouvertes en clic & collect. Foutue pandémie. 

[...]

Charlie Zanello, l’auteur, a arpenté les couloirs de Radio-France pendant un an pour dessiner la vie au sein de la Maison ronde et de ses annexes. 

La Maison ronde est un immense bâtiment inauguré en 1963 par le Général de Gaulle. Charlie a pu visiter l’ensemble des antennes de Radio France dont les moins connues comme Fip ou Mouv. Il a fait quelques déplacements en région: sur le Tour de France, en enregistrement de concerts ou d'émissions en public.

Cette BD n’a pas de scénario mais raconte des moments et des rencontres. On lit comment se font les émissions. On y voit l’accueil des politiques pour les émissions matinales ou pour la campagne des européennes de 2019. Des ambiances différentes selon les étages des stations. Un passage intéressant est l’enregistrement de fictions radiophoniques avec des acteurs et des bruiteurs pour France Culture.

La BD évoque les différentes professions des 4 000 salariés de Radio France par forcément connues comme les attachés de production, les documentaristes.... 

On retrouve bien sûr les stars : Nicolas Demorand, Frédéric Lodéon et ses milliers de CD, Marc Fauvelle, les humoristes,... Des salariés pour la plupart passionnés par leur métier, le son et la défense du service public. 

Charlie Zanello évoque les travaux immenses de la maison ronde, les déménagements des équipes, les studios neufs qui sentent mauvais. L’état de décrépitude de certains lieux amiantés.

On voit aussi en image des zones moins connues comme l'abri anti atomique, l’arrière de l’orgue, la discothèque de Radio France externalisée dans un lieu tenu secret, le centre distributeur de modulation. Ne me demandez pas de vous expliquer, je n’ai pas vraiment compris.

La BD est traversée par l'annonce du plan d'économie de 60 millions d'euros et de 299 départs prévus à l'hiver dernier alors que les records d'audience sont inédits pour les antennes. Les grèves et les fameuses playlists que l'on adore sont présentes.

Mon bémol est l’accent mis sur la radio. Les deux orchestres, le choeur et la maîtrise de Radio France ne sont quasiment pas évoqués alors qu’ils sont réputés dans le monde entier.

La fin est étrange. Difficile de finir une BD sans scénario. 

Le trait et les dessins de Charlie Zanello me font penser aux dessins de Claire Bretécher, loin de la bande dessinée classique. Il n’y as pas de case, un peu de couleur. Charlie Zanello se met en scène dans les studios, les couloirs, au milieu de l’Agora, sur le toit.

C’est joyeux, passionné et ironique.

A lire pour découvrir les coulisses de la radio publique française.

Je vous la recommande. 

Pour aller plus loin, vous pouvez regarder le documentaire La Maison de la radio de Nicolas Philibert sorti en 2013.

Je vous redonne la référence Maison ronde de Charlie Zanello aux éditions Dargaud. Allez chez votre libraire ! 

Retrouvez Lili et la vie :


Lili et la vie.com est un média où je partage ma passion de la lecture. Chaque semaine, je publie des chroniques littéraires. Mon choix de livres est éclectique. Je lis de tout avec une préférence pour la littérature française et les autrices.

Share

Embed

You may also like