Épisode 1 Anne-Catherine: Se Préparer à une naissance par césarienne cover
Épisode 1 Anne-Catherine: Se Préparer à une naissance par césarienne cover
MAMAN CÉSARISÉE PODCAST

Épisode 1 Anne-Catherine: Se Préparer à une naissance par césarienne

Épisode 1 Anne-Catherine: Se Préparer à une naissance par césarienne

31min |28/04/2021
Listen
Épisode 1 Anne-Catherine: Se Préparer à une naissance par césarienne cover
Épisode 1 Anne-Catherine: Se Préparer à une naissance par césarienne cover
MAMAN CÉSARISÉE PODCAST

Épisode 1 Anne-Catherine: Se Préparer à une naissance par césarienne

Épisode 1 Anne-Catherine: Se Préparer à une naissance par césarienne

31min |28/04/2021
Listen

Description

  

Pour ce premier épisode, Anne-Catherine nous raconte comment elle a vécu ses deux césariennes.

Pour son 1er accouchement en 2016, elle a eu une césarienne car son bébé était en siège et selon la radiopelvimétrie de son bassin, ce dernier aurait pu compliquer une naissance par voie basse. Elle qui s’était préparée à vivre une naissance 100% naturelle, a été choquée et rassurée à la fois, de ne pas finalement accoucher par voie basse d’un bébé en siège. Elle n’a pas vraiment le temps de s’y préparer et accouche par césarienne code vert, après une mise en travail spontané. 

C’est lors de sa 2ème grossesse en 2019, qu’elle apprend qu’elle est porteuse d’une malformation congénitale de l’utérus, l’utérus bicorne, qui favorise la position du bébé en siège et en même temps, rend impossible l’accouchement par voie basse par le siège. 

Anne-Catherine sait donc très tôt qu’elle accouchera de nouveau par césarienne et se prépare à accueillir son enfant, grâce à l’haptonomie.

Même si, lors de son accouchement, elle est victime de la malveillance d’un professionnel, elle nous confie ses ressentis et son cheminement vers, ce qu’elle considère aujourd’hui avoir été une belle naissance.

Description

  

Pour ce premier épisode, Anne-Catherine nous raconte comment elle a vécu ses deux césariennes.

Pour son 1er accouchement en 2016, elle a eu une césarienne car son bébé était en siège et selon la radiopelvimétrie de son bassin, ce dernier aurait pu compliquer une naissance par voie basse. Elle qui s’était préparée à vivre une naissance 100% naturelle, a été choquée et rassurée à la fois, de ne pas finalement accoucher par voie basse d’un bébé en siège. Elle n’a pas vraiment le temps de s’y préparer et accouche par césarienne code vert, après une mise en travail spontané. 

C’est lors de sa 2ème grossesse en 2019, qu’elle apprend qu’elle est porteuse d’une malformation congénitale de l’utérus, l’utérus bicorne, qui favorise la position du bébé en siège et en même temps, rend impossible l’accouchement par voie basse par le siège. 

Anne-Catherine sait donc très tôt qu’elle accouchera de nouveau par césarienne et se prépare à accueillir son enfant, grâce à l’haptonomie.

Même si, lors de son accouchement, elle est victime de la malveillance d’un professionnel, elle nous confie ses ressentis et son cheminement vers, ce qu’elle considère aujourd’hui avoir été une belle naissance.

Share

Embed

You may also like

Description

  

Pour ce premier épisode, Anne-Catherine nous raconte comment elle a vécu ses deux césariennes.

Pour son 1er accouchement en 2016, elle a eu une césarienne car son bébé était en siège et selon la radiopelvimétrie de son bassin, ce dernier aurait pu compliquer une naissance par voie basse. Elle qui s’était préparée à vivre une naissance 100% naturelle, a été choquée et rassurée à la fois, de ne pas finalement accoucher par voie basse d’un bébé en siège. Elle n’a pas vraiment le temps de s’y préparer et accouche par césarienne code vert, après une mise en travail spontané. 

C’est lors de sa 2ème grossesse en 2019, qu’elle apprend qu’elle est porteuse d’une malformation congénitale de l’utérus, l’utérus bicorne, qui favorise la position du bébé en siège et en même temps, rend impossible l’accouchement par voie basse par le siège. 

Anne-Catherine sait donc très tôt qu’elle accouchera de nouveau par césarienne et se prépare à accueillir son enfant, grâce à l’haptonomie.

Même si, lors de son accouchement, elle est victime de la malveillance d’un professionnel, elle nous confie ses ressentis et son cheminement vers, ce qu’elle considère aujourd’hui avoir été une belle naissance.

Description

  

Pour ce premier épisode, Anne-Catherine nous raconte comment elle a vécu ses deux césariennes.

Pour son 1er accouchement en 2016, elle a eu une césarienne car son bébé était en siège et selon la radiopelvimétrie de son bassin, ce dernier aurait pu compliquer une naissance par voie basse. Elle qui s’était préparée à vivre une naissance 100% naturelle, a été choquée et rassurée à la fois, de ne pas finalement accoucher par voie basse d’un bébé en siège. Elle n’a pas vraiment le temps de s’y préparer et accouche par césarienne code vert, après une mise en travail spontané. 

C’est lors de sa 2ème grossesse en 2019, qu’elle apprend qu’elle est porteuse d’une malformation congénitale de l’utérus, l’utérus bicorne, qui favorise la position du bébé en siège et en même temps, rend impossible l’accouchement par voie basse par le siège. 

Anne-Catherine sait donc très tôt qu’elle accouchera de nouveau par césarienne et se prépare à accueillir son enfant, grâce à l’haptonomie.

Même si, lors de son accouchement, elle est victime de la malveillance d’un professionnel, elle nous confie ses ressentis et son cheminement vers, ce qu’elle considère aujourd’hui avoir été une belle naissance.

Share

Embed

You may also like