undefined cover
undefined cover
Héroïnes de la rue #5 -  La meuf qui allait poser des chattes dans la rue cover
Héroïnes de la rue #5 -  La meuf qui allait poser des chattes dans la rue cover
Marguerite Stern

Héroïnes de la rue #5 - La meuf qui allait poser des chattes dans la rue

Héroïnes de la rue #5 - La meuf qui allait poser des chattes dans la rue

26min |17/06/2019
Listen
undefined cover
undefined cover
Héroïnes de la rue #5 -  La meuf qui allait poser des chattes dans la rue cover
Héroïnes de la rue #5 -  La meuf qui allait poser des chattes dans la rue cover
Marguerite Stern

Héroïnes de la rue #5 - La meuf qui allait poser des chattes dans la rue

Héroïnes de la rue #5 - La meuf qui allait poser des chattes dans la rue

26min |17/06/2019
Listen

Description

Un jour où j'allais coller mes messages féministes dans Marseille, je suis tombée sur une sculpture de chatte. Elle était blanche, en plâtre, posée sur une plaque rectangulaire, avec des légendes soigneusement tracées au marqueur rouge.

Ça m'a fait une drôle de sensation de voir non pas une chatte dessinée à la va vite ou même au pochoir comme on en voit se multiplier sur les murs de Marseille, mais une chatte bien réelle en trois dimensions, comme si elle sortait du mur.

Derrière cette sculpture un peu précieuse, j'ai vu le temps qu'il avait fallu pour la penser précisément, pour la mouler, pour la poser.

J'ai collé mon message à côté d'elle, je suis rentrée chez moi et j'ai mené l'enquête. Je l'ai retrouvée sur instagram. Et j'ai bien évidemment eu envie d'en savoir plus.


(Avec une apparition de la brillante Elvire Duvelle Charles.)


__

Habillage sonore : 

"The dome" et "Stop" sur le site Fugue.

"Mytho" de Suka

Description

Un jour où j'allais coller mes messages féministes dans Marseille, je suis tombée sur une sculpture de chatte. Elle était blanche, en plâtre, posée sur une plaque rectangulaire, avec des légendes soigneusement tracées au marqueur rouge.

Ça m'a fait une drôle de sensation de voir non pas une chatte dessinée à la va vite ou même au pochoir comme on en voit se multiplier sur les murs de Marseille, mais une chatte bien réelle en trois dimensions, comme si elle sortait du mur.

Derrière cette sculpture un peu précieuse, j'ai vu le temps qu'il avait fallu pour la penser précisément, pour la mouler, pour la poser.

J'ai collé mon message à côté d'elle, je suis rentrée chez moi et j'ai mené l'enquête. Je l'ai retrouvée sur instagram. Et j'ai bien évidemment eu envie d'en savoir plus.


(Avec une apparition de la brillante Elvire Duvelle Charles.)


__

Habillage sonore : 

"The dome" et "Stop" sur le site Fugue.

"Mytho" de Suka

Share

Embed

To listen also

Description

Un jour où j'allais coller mes messages féministes dans Marseille, je suis tombée sur une sculpture de chatte. Elle était blanche, en plâtre, posée sur une plaque rectangulaire, avec des légendes soigneusement tracées au marqueur rouge.

Ça m'a fait une drôle de sensation de voir non pas une chatte dessinée à la va vite ou même au pochoir comme on en voit se multiplier sur les murs de Marseille, mais une chatte bien réelle en trois dimensions, comme si elle sortait du mur.

Derrière cette sculpture un peu précieuse, j'ai vu le temps qu'il avait fallu pour la penser précisément, pour la mouler, pour la poser.

J'ai collé mon message à côté d'elle, je suis rentrée chez moi et j'ai mené l'enquête. Je l'ai retrouvée sur instagram. Et j'ai bien évidemment eu envie d'en savoir plus.


(Avec une apparition de la brillante Elvire Duvelle Charles.)


__

Habillage sonore : 

"The dome" et "Stop" sur le site Fugue.

"Mytho" de Suka

Description

Un jour où j'allais coller mes messages féministes dans Marseille, je suis tombée sur une sculpture de chatte. Elle était blanche, en plâtre, posée sur une plaque rectangulaire, avec des légendes soigneusement tracées au marqueur rouge.

Ça m'a fait une drôle de sensation de voir non pas une chatte dessinée à la va vite ou même au pochoir comme on en voit se multiplier sur les murs de Marseille, mais une chatte bien réelle en trois dimensions, comme si elle sortait du mur.

Derrière cette sculpture un peu précieuse, j'ai vu le temps qu'il avait fallu pour la penser précisément, pour la mouler, pour la poser.

J'ai collé mon message à côté d'elle, je suis rentrée chez moi et j'ai mené l'enquête. Je l'ai retrouvée sur instagram. Et j'ai bien évidemment eu envie d'en savoir plus.


(Avec une apparition de la brillante Elvire Duvelle Charles.)


__

Habillage sonore : 

"The dome" et "Stop" sur le site Fugue.

"Mytho" de Suka

Share

Embed

To listen also