Episode 6 - Je me souviens cover
Episode 6 - Je me souviens cover
Mémoires

Episode 6 - Je me souviens

Episode 6 - Je me souviens

26min |27/10/2021
Play
Episode 6 - Je me souviens cover
Episode 6 - Je me souviens cover
Mémoires

Episode 6 - Je me souviens

Episode 6 - Je me souviens

26min |27/10/2021
Play

Description

Georges Perec publie en 1978 le recueil “Je me souviens”. Il y rassemble des bribes de souvenirs de son enfance et adolescence. En mettant bout à bout tous ces morceaux de vie, ces petites nostalgies, il décrit une fresque du quotidien d’une époque. Celles et ceux qui l’ont vécue s’y retrouvent, y reconnaissent des réalités communes.


Cette pratique d’écriture du souvenir a été souventdéclinée, notamment par l’autrice et bédéistefranco-libanaise Zeina Abirached dans son très beau “Je me souviens - Beyrouth”.

Nadia, Zaza et Didia évoquent dans cet épisode des souvenirs personnels et intimes qui dessinent une fresque sonore de leurs mémoires, dont les trajectoires se croisent
et se rejoignent.


Ce dernier épisode a été enregistré avec un groupe de femmes dans le cadre d’un stage organisé avec le soutien de la bourse “Un futur pour la Culture” de la Fédération
Wallonie-Bruxelles, en collaboration avec Archipel 19 (Centre Culturel de Berchem Sainte-Agathe) et avec le Projet de Cohésion sociale Hunderenveld.

Description

Georges Perec publie en 1978 le recueil “Je me souviens”. Il y rassemble des bribes de souvenirs de son enfance et adolescence. En mettant bout à bout tous ces morceaux de vie, ces petites nostalgies, il décrit une fresque du quotidien d’une époque. Celles et ceux qui l’ont vécue s’y retrouvent, y reconnaissent des réalités communes.


Cette pratique d’écriture du souvenir a été souventdéclinée, notamment par l’autrice et bédéistefranco-libanaise Zeina Abirached dans son très beau “Je me souviens - Beyrouth”.

Nadia, Zaza et Didia évoquent dans cet épisode des souvenirs personnels et intimes qui dessinent une fresque sonore de leurs mémoires, dont les trajectoires se croisent
et se rejoignent.


Ce dernier épisode a été enregistré avec un groupe de femmes dans le cadre d’un stage organisé avec le soutien de la bourse “Un futur pour la Culture” de la Fédération
Wallonie-Bruxelles, en collaboration avec Archipel 19 (Centre Culturel de Berchem Sainte-Agathe) et avec le Projet de Cohésion sociale Hunderenveld.

Share

Embed

You may also like

Description

Georges Perec publie en 1978 le recueil “Je me souviens”. Il y rassemble des bribes de souvenirs de son enfance et adolescence. En mettant bout à bout tous ces morceaux de vie, ces petites nostalgies, il décrit une fresque du quotidien d’une époque. Celles et ceux qui l’ont vécue s’y retrouvent, y reconnaissent des réalités communes.


Cette pratique d’écriture du souvenir a été souventdéclinée, notamment par l’autrice et bédéistefranco-libanaise Zeina Abirached dans son très beau “Je me souviens - Beyrouth”.

Nadia, Zaza et Didia évoquent dans cet épisode des souvenirs personnels et intimes qui dessinent une fresque sonore de leurs mémoires, dont les trajectoires se croisent
et se rejoignent.


Ce dernier épisode a été enregistré avec un groupe de femmes dans le cadre d’un stage organisé avec le soutien de la bourse “Un futur pour la Culture” de la Fédération
Wallonie-Bruxelles, en collaboration avec Archipel 19 (Centre Culturel de Berchem Sainte-Agathe) et avec le Projet de Cohésion sociale Hunderenveld.

Description

Georges Perec publie en 1978 le recueil “Je me souviens”. Il y rassemble des bribes de souvenirs de son enfance et adolescence. En mettant bout à bout tous ces morceaux de vie, ces petites nostalgies, il décrit une fresque du quotidien d’une époque. Celles et ceux qui l’ont vécue s’y retrouvent, y reconnaissent des réalités communes.


Cette pratique d’écriture du souvenir a été souventdéclinée, notamment par l’autrice et bédéistefranco-libanaise Zeina Abirached dans son très beau “Je me souviens - Beyrouth”.

Nadia, Zaza et Didia évoquent dans cet épisode des souvenirs personnels et intimes qui dessinent une fresque sonore de leurs mémoires, dont les trajectoires se croisent
et se rejoignent.


Ce dernier épisode a été enregistré avec un groupe de femmes dans le cadre d’un stage organisé avec le soutien de la bourse “Un futur pour la Culture” de la Fédération
Wallonie-Bruxelles, en collaboration avec Archipel 19 (Centre Culturel de Berchem Sainte-Agathe) et avec le Projet de Cohésion sociale Hunderenveld.

Share

Embed

You may also like