"Désinformation en ligne : les signalements par les utilisateurs sont essentiels" (Hubert Etienne, chercheur en IA éthique Meta) cover
"Désinformation en ligne : les signalements par les utilisateurs sont essentiels" (Hubert Etienne, chercheur en IA éthique Meta) cover
Monde Numérique

"Désinformation en ligne : les signalements par les utilisateurs sont essentiels" (Hubert Etienne, chercheur en IA éthique Meta)

"Désinformation en ligne : les signalements par les utilisateurs sont essentiels" (Hubert Etienne, chercheur en IA éthique Meta)

12min |30/11/2022
Play
"Désinformation en ligne : les signalements par les utilisateurs sont essentiels" (Hubert Etienne, chercheur en IA éthique Meta) cover
"Désinformation en ligne : les signalements par les utilisateurs sont essentiels" (Hubert Etienne, chercheur en IA éthique Meta) cover
Monde Numérique

"Désinformation en ligne : les signalements par les utilisateurs sont essentiels" (Hubert Etienne, chercheur en IA éthique Meta)

"Désinformation en ligne : les signalements par les utilisateurs sont essentiels" (Hubert Etienne, chercheur en IA éthique Meta)

12min |30/11/2022
Play

Description

Comment lutter contre la désinformation sur les réseaux sociaux ? Une étude révèle des phénomènes intéressants sur les signalements de contenus par les utilisateurs.

Seuls 7% des contenus signalés par les utilisateurs des plateformes du groupe Meta (Facebook, Instagram...) font réellement l'objet d'une modération. Pour quelles raisons ? Parce que certains contenus ne sont pas réellement de la désinformation ou bien parce qu'ils sont trop peu significatif. Que faut-il en déduire sur la perception de la désinformation ? C'est l'objet d'une étude menée par les chercheurs en intelligence artificielle Hubert Etienne et Onur Çelebi. 

🎙 Hubert Etienne, chercheur en IA éthique chez Meta.

Description

Comment lutter contre la désinformation sur les réseaux sociaux ? Une étude révèle des phénomènes intéressants sur les signalements de contenus par les utilisateurs.

Seuls 7% des contenus signalés par les utilisateurs des plateformes du groupe Meta (Facebook, Instagram...) font réellement l'objet d'une modération. Pour quelles raisons ? Parce que certains contenus ne sont pas réellement de la désinformation ou bien parce qu'ils sont trop peu significatif. Que faut-il en déduire sur la perception de la désinformation ? C'est l'objet d'une étude menée par les chercheurs en intelligence artificielle Hubert Etienne et Onur Çelebi. 

🎙 Hubert Etienne, chercheur en IA éthique chez Meta.

Share

Embed

You may also like

Description

Comment lutter contre la désinformation sur les réseaux sociaux ? Une étude révèle des phénomènes intéressants sur les signalements de contenus par les utilisateurs.

Seuls 7% des contenus signalés par les utilisateurs des plateformes du groupe Meta (Facebook, Instagram...) font réellement l'objet d'une modération. Pour quelles raisons ? Parce que certains contenus ne sont pas réellement de la désinformation ou bien parce qu'ils sont trop peu significatif. Que faut-il en déduire sur la perception de la désinformation ? C'est l'objet d'une étude menée par les chercheurs en intelligence artificielle Hubert Etienne et Onur Çelebi. 

🎙 Hubert Etienne, chercheur en IA éthique chez Meta.

Description

Comment lutter contre la désinformation sur les réseaux sociaux ? Une étude révèle des phénomènes intéressants sur les signalements de contenus par les utilisateurs.

Seuls 7% des contenus signalés par les utilisateurs des plateformes du groupe Meta (Facebook, Instagram...) font réellement l'objet d'une modération. Pour quelles raisons ? Parce que certains contenus ne sont pas réellement de la désinformation ou bien parce qu'ils sont trop peu significatif. Que faut-il en déduire sur la perception de la désinformation ? C'est l'objet d'une étude menée par les chercheurs en intelligence artificielle Hubert Etienne et Onur Çelebi. 

🎙 Hubert Etienne, chercheur en IA éthique chez Meta.

Share

Embed

You may also like