undefined cover
undefined cover
#3 Grégoire Gambatto (Germinal) - Comment pivoter d’une agence growth à un SaaS ? cover
#3 Grégoire Gambatto (Germinal) - Comment pivoter d’une agence growth à un SaaS ? cover
Morning Saas

#3 Grégoire Gambatto (Germinal) - Comment pivoter d’une agence growth à un SaaS ?

#3 Grégoire Gambatto (Germinal) - Comment pivoter d’une agence growth à un SaaS ?

45min |10/03/2021
Play
undefined cover
undefined cover
#3 Grégoire Gambatto (Germinal) - Comment pivoter d’une agence growth à un SaaS ? cover
#3 Grégoire Gambatto (Germinal) - Comment pivoter d’une agence growth à un SaaS ? cover
Morning Saas

#3 Grégoire Gambatto (Germinal) - Comment pivoter d’une agence growth à un SaaS ?

#3 Grégoire Gambatto (Germinal) - Comment pivoter d’une agence growth à un SaaS ?

45min |10/03/2021
Play

Description

“Monter un SaaS quand tu es une agence, c’est un changement d’esprit. Ta façon de penser, d’agir doivent changer. Quant à ta notoriété, tu dois la transformer. ” 

Quand on perd 80% de ses clients en deux jours, avec seulement trois semaines de cash pour se backer juste au début d’un (premier) confinement, on peut avoir envie de baisser les bras. 

Pas Grégoire Gambatto

Face à l’adversité, le cofondateur et CEO de Germinal, prend une décision qui en surprend plus d’un : celle de se lancer… dans les formations en ligne ! Et ça prend. Dès le premier mois, il engrange 30 000 euros. 80 000 euros le second. 

C’est ce qui lui donne alors l’idée, un peu folle, de tout miser et de faire pivoter son agence de growth en un SaaS qui pourrait aider des centaines (un million d’ici 2050 !) d’entrepreneurs à générer de la croissance grâce à des formations et un plan d’action personnalisé. 

“On ne cherchait pas à pivoter, mais à survivre.”

Un pari fou qui a porté ses fruits : aujourd’hui, Germinal, c’est 120 000 euros de revenus mensuels et de nouveaux objectifs et fonctionnalités quasiment chaque mois. 

Une belle histoire qu’il raconte à Anthony Virapin, directeur des programmes startup France de Microsoft dans ce troisième épisode du Morning SaaS ! 

“Notre objectif c’est de construire un incubateur dématérialisé spécialisé en growth.  Concrètement, l’entrepreneur qui se lance va nous donner sa data. Nous on va lui poser des questions, se connecter à des points de données. Tout cela pour lui proposer un parcours personnalisé - composé de formations, d’articles, de challenges - qui vont lui permettre d’atteindre ses objectifs.” 

Ensemble, ils retracent le parcours de Grégoire et de Germinal, reviennent sur le coup porté par la pandémie sur l’activité de l’agence, le shift vers les formations et le pivot vers la solution SaaS… alors qu’il n’y connaissait rien ! 

Grégoire explique aussi les nombreux challenges que cela a représentés pour lui en termes :  

  • d’organisation de ses équipes, entre celles dédiées au conseil dont l’activité disparaissait peu à peu, et celles en charge du SaaS sur lesquelles reposaient le futur de l’entreprise. 
  • de recrutement puisque, face à cette réorganisation, il a fallu s’entourer de nouveaux talents mais aussi compenser ceux qui ne trouvaient plus leur place dans ce nouveau modèle (on parle d’un turn-over de 80% !). 
  • de communication et de crédibilité - ou comment ils ont été obligés de faire oublier leur activité de conseil pour être légitime dans le monde des SaaS.

“Je n’y connaissais rien au SaaS. Ce n’était pas dans mon scope, moi je vendais des jours, du service.” 

Mais, Grégoire revient aussi sur les outils qui leur ont permis de réussir BIG TIME, notamment : 

  • Webflow pour designer l’interface produit. 
  • Thinkific pour créer leurs formations.
  • Memberstack pour gérer les comptes et, plus particulièrement, les comptes payants. 
  • Le test Superhuman Product/Market Fit Engine qui permet de demander directement aux clients à quel point ils seraient déçus si le produit/service disparaissait. Permettant ainsi de comprendre qui sont les usagers les plus fidèles, pourquoi et d’adapter sa stratégie en conséquence. 

Et pour découvrir sa botte secrète pour réussir son pivot, les prochains projets de Germinal ou de l’Antichambre et la routine de Grégoire pour réussir, il faudra écouter l’épisode pour tout savoir ! 

Anthony et Grégoire ont mentionné : 

  • le premier épisode du Morning SaaS avec Guillaume Moubeche de Lemlist.
  • le second épisode du Morning SaaS avec Patrick Joubert de Ponicode, Recast.AI et Beamap.
  • l’épisode de Génération Do It Yourself auquel Grégoire a participé - parfait “prequel” à cet épisode ! 
  • le livre de Grégoire à paraître en mai 2021  : Cicatrices

Pour suivre Grégoire et l’aventure Germinal c’est : 

  • sur LinkedIn (vous pouvez le suivre ou lui demander de rejoindre votre réseau en lui précisant que vous venez car vous avez écouté le Morning SaaS). 
  • sur Clubhouse (en tout cas, il s’y lance !) 
  • par mail, en vous inscrivant à leur newsletter Germinable

Cet épisode de Morning SaaS vous a plu ? N’hésitez pas à vous abonner au podcast sur Spotify, Deezer, Google Podcasts et Apple Podcasts, à le noter 5 étoiles et à laisser un commentaire !

Description

“Monter un SaaS quand tu es une agence, c’est un changement d’esprit. Ta façon de penser, d’agir doivent changer. Quant à ta notoriété, tu dois la transformer. ” 

Quand on perd 80% de ses clients en deux jours, avec seulement trois semaines de cash pour se backer juste au début d’un (premier) confinement, on peut avoir envie de baisser les bras. 

Pas Grégoire Gambatto

Face à l’adversité, le cofondateur et CEO de Germinal, prend une décision qui en surprend plus d’un : celle de se lancer… dans les formations en ligne ! Et ça prend. Dès le premier mois, il engrange 30 000 euros. 80 000 euros le second. 

C’est ce qui lui donne alors l’idée, un peu folle, de tout miser et de faire pivoter son agence de growth en un SaaS qui pourrait aider des centaines (un million d’ici 2050 !) d’entrepreneurs à générer de la croissance grâce à des formations et un plan d’action personnalisé. 

“On ne cherchait pas à pivoter, mais à survivre.”

Un pari fou qui a porté ses fruits : aujourd’hui, Germinal, c’est 120 000 euros de revenus mensuels et de nouveaux objectifs et fonctionnalités quasiment chaque mois. 

Une belle histoire qu’il raconte à Anthony Virapin, directeur des programmes startup France de Microsoft dans ce troisième épisode du Morning SaaS ! 

“Notre objectif c’est de construire un incubateur dématérialisé spécialisé en growth.  Concrètement, l’entrepreneur qui se lance va nous donner sa data. Nous on va lui poser des questions, se connecter à des points de données. Tout cela pour lui proposer un parcours personnalisé - composé de formations, d’articles, de challenges - qui vont lui permettre d’atteindre ses objectifs.” 

Ensemble, ils retracent le parcours de Grégoire et de Germinal, reviennent sur le coup porté par la pandémie sur l’activité de l’agence, le shift vers les formations et le pivot vers la solution SaaS… alors qu’il n’y connaissait rien ! 

Grégoire explique aussi les nombreux challenges que cela a représentés pour lui en termes :  

  • d’organisation de ses équipes, entre celles dédiées au conseil dont l’activité disparaissait peu à peu, et celles en charge du SaaS sur lesquelles reposaient le futur de l’entreprise. 
  • de recrutement puisque, face à cette réorganisation, il a fallu s’entourer de nouveaux talents mais aussi compenser ceux qui ne trouvaient plus leur place dans ce nouveau modèle (on parle d’un turn-over de 80% !). 
  • de communication et de crédibilité - ou comment ils ont été obligés de faire oublier leur activité de conseil pour être légitime dans le monde des SaaS.

“Je n’y connaissais rien au SaaS. Ce n’était pas dans mon scope, moi je vendais des jours, du service.” 

Mais, Grégoire revient aussi sur les outils qui leur ont permis de réussir BIG TIME, notamment : 

  • Webflow pour designer l’interface produit. 
  • Thinkific pour créer leurs formations.
  • Memberstack pour gérer les comptes et, plus particulièrement, les comptes payants. 
  • Le test Superhuman Product/Market Fit Engine qui permet de demander directement aux clients à quel point ils seraient déçus si le produit/service disparaissait. Permettant ainsi de comprendre qui sont les usagers les plus fidèles, pourquoi et d’adapter sa stratégie en conséquence. 

Et pour découvrir sa botte secrète pour réussir son pivot, les prochains projets de Germinal ou de l’Antichambre et la routine de Grégoire pour réussir, il faudra écouter l’épisode pour tout savoir ! 

Anthony et Grégoire ont mentionné : 

  • le premier épisode du Morning SaaS avec Guillaume Moubeche de Lemlist.
  • le second épisode du Morning SaaS avec Patrick Joubert de Ponicode, Recast.AI et Beamap.
  • l’épisode de Génération Do It Yourself auquel Grégoire a participé - parfait “prequel” à cet épisode ! 
  • le livre de Grégoire à paraître en mai 2021  : Cicatrices

Pour suivre Grégoire et l’aventure Germinal c’est : 

  • sur LinkedIn (vous pouvez le suivre ou lui demander de rejoindre votre réseau en lui précisant que vous venez car vous avez écouté le Morning SaaS). 
  • sur Clubhouse (en tout cas, il s’y lance !) 
  • par mail, en vous inscrivant à leur newsletter Germinable

Cet épisode de Morning SaaS vous a plu ? N’hésitez pas à vous abonner au podcast sur Spotify, Deezer, Google Podcasts et Apple Podcasts, à le noter 5 étoiles et à laisser un commentaire !

Share

Embed

You may also like

Description

“Monter un SaaS quand tu es une agence, c’est un changement d’esprit. Ta façon de penser, d’agir doivent changer. Quant à ta notoriété, tu dois la transformer. ” 

Quand on perd 80% de ses clients en deux jours, avec seulement trois semaines de cash pour se backer juste au début d’un (premier) confinement, on peut avoir envie de baisser les bras. 

Pas Grégoire Gambatto

Face à l’adversité, le cofondateur et CEO de Germinal, prend une décision qui en surprend plus d’un : celle de se lancer… dans les formations en ligne ! Et ça prend. Dès le premier mois, il engrange 30 000 euros. 80 000 euros le second. 

C’est ce qui lui donne alors l’idée, un peu folle, de tout miser et de faire pivoter son agence de growth en un SaaS qui pourrait aider des centaines (un million d’ici 2050 !) d’entrepreneurs à générer de la croissance grâce à des formations et un plan d’action personnalisé. 

“On ne cherchait pas à pivoter, mais à survivre.”

Un pari fou qui a porté ses fruits : aujourd’hui, Germinal, c’est 120 000 euros de revenus mensuels et de nouveaux objectifs et fonctionnalités quasiment chaque mois. 

Une belle histoire qu’il raconte à Anthony Virapin, directeur des programmes startup France de Microsoft dans ce troisième épisode du Morning SaaS ! 

“Notre objectif c’est de construire un incubateur dématérialisé spécialisé en growth.  Concrètement, l’entrepreneur qui se lance va nous donner sa data. Nous on va lui poser des questions, se connecter à des points de données. Tout cela pour lui proposer un parcours personnalisé - composé de formations, d’articles, de challenges - qui vont lui permettre d’atteindre ses objectifs.” 

Ensemble, ils retracent le parcours de Grégoire et de Germinal, reviennent sur le coup porté par la pandémie sur l’activité de l’agence, le shift vers les formations et le pivot vers la solution SaaS… alors qu’il n’y connaissait rien ! 

Grégoire explique aussi les nombreux challenges que cela a représentés pour lui en termes :  

  • d’organisation de ses équipes, entre celles dédiées au conseil dont l’activité disparaissait peu à peu, et celles en charge du SaaS sur lesquelles reposaient le futur de l’entreprise. 
  • de recrutement puisque, face à cette réorganisation, il a fallu s’entourer de nouveaux talents mais aussi compenser ceux qui ne trouvaient plus leur place dans ce nouveau modèle (on parle d’un turn-over de 80% !). 
  • de communication et de crédibilité - ou comment ils ont été obligés de faire oublier leur activité de conseil pour être légitime dans le monde des SaaS.

“Je n’y connaissais rien au SaaS. Ce n’était pas dans mon scope, moi je vendais des jours, du service.” 

Mais, Grégoire revient aussi sur les outils qui leur ont permis de réussir BIG TIME, notamment : 

  • Webflow pour designer l’interface produit. 
  • Thinkific pour créer leurs formations.
  • Memberstack pour gérer les comptes et, plus particulièrement, les comptes payants. 
  • Le test Superhuman Product/Market Fit Engine qui permet de demander directement aux clients à quel point ils seraient déçus si le produit/service disparaissait. Permettant ainsi de comprendre qui sont les usagers les plus fidèles, pourquoi et d’adapter sa stratégie en conséquence. 

Et pour découvrir sa botte secrète pour réussir son pivot, les prochains projets de Germinal ou de l’Antichambre et la routine de Grégoire pour réussir, il faudra écouter l’épisode pour tout savoir ! 

Anthony et Grégoire ont mentionné : 

  • le premier épisode du Morning SaaS avec Guillaume Moubeche de Lemlist.
  • le second épisode du Morning SaaS avec Patrick Joubert de Ponicode, Recast.AI et Beamap.
  • l’épisode de Génération Do It Yourself auquel Grégoire a participé - parfait “prequel” à cet épisode ! 
  • le livre de Grégoire à paraître en mai 2021  : Cicatrices

Pour suivre Grégoire et l’aventure Germinal c’est : 

  • sur LinkedIn (vous pouvez le suivre ou lui demander de rejoindre votre réseau en lui précisant que vous venez car vous avez écouté le Morning SaaS). 
  • sur Clubhouse (en tout cas, il s’y lance !) 
  • par mail, en vous inscrivant à leur newsletter Germinable

Cet épisode de Morning SaaS vous a plu ? N’hésitez pas à vous abonner au podcast sur Spotify, Deezer, Google Podcasts et Apple Podcasts, à le noter 5 étoiles et à laisser un commentaire !

Description

“Monter un SaaS quand tu es une agence, c’est un changement d’esprit. Ta façon de penser, d’agir doivent changer. Quant à ta notoriété, tu dois la transformer. ” 

Quand on perd 80% de ses clients en deux jours, avec seulement trois semaines de cash pour se backer juste au début d’un (premier) confinement, on peut avoir envie de baisser les bras. 

Pas Grégoire Gambatto

Face à l’adversité, le cofondateur et CEO de Germinal, prend une décision qui en surprend plus d’un : celle de se lancer… dans les formations en ligne ! Et ça prend. Dès le premier mois, il engrange 30 000 euros. 80 000 euros le second. 

C’est ce qui lui donne alors l’idée, un peu folle, de tout miser et de faire pivoter son agence de growth en un SaaS qui pourrait aider des centaines (un million d’ici 2050 !) d’entrepreneurs à générer de la croissance grâce à des formations et un plan d’action personnalisé. 

“On ne cherchait pas à pivoter, mais à survivre.”

Un pari fou qui a porté ses fruits : aujourd’hui, Germinal, c’est 120 000 euros de revenus mensuels et de nouveaux objectifs et fonctionnalités quasiment chaque mois. 

Une belle histoire qu’il raconte à Anthony Virapin, directeur des programmes startup France de Microsoft dans ce troisième épisode du Morning SaaS ! 

“Notre objectif c’est de construire un incubateur dématérialisé spécialisé en growth.  Concrètement, l’entrepreneur qui se lance va nous donner sa data. Nous on va lui poser des questions, se connecter à des points de données. Tout cela pour lui proposer un parcours personnalisé - composé de formations, d’articles, de challenges - qui vont lui permettre d’atteindre ses objectifs.” 

Ensemble, ils retracent le parcours de Grégoire et de Germinal, reviennent sur le coup porté par la pandémie sur l’activité de l’agence, le shift vers les formations et le pivot vers la solution SaaS… alors qu’il n’y connaissait rien ! 

Grégoire explique aussi les nombreux challenges que cela a représentés pour lui en termes :  

  • d’organisation de ses équipes, entre celles dédiées au conseil dont l’activité disparaissait peu à peu, et celles en charge du SaaS sur lesquelles reposaient le futur de l’entreprise. 
  • de recrutement puisque, face à cette réorganisation, il a fallu s’entourer de nouveaux talents mais aussi compenser ceux qui ne trouvaient plus leur place dans ce nouveau modèle (on parle d’un turn-over de 80% !). 
  • de communication et de crédibilité - ou comment ils ont été obligés de faire oublier leur activité de conseil pour être légitime dans le monde des SaaS.

“Je n’y connaissais rien au SaaS. Ce n’était pas dans mon scope, moi je vendais des jours, du service.” 

Mais, Grégoire revient aussi sur les outils qui leur ont permis de réussir BIG TIME, notamment : 

  • Webflow pour designer l’interface produit. 
  • Thinkific pour créer leurs formations.
  • Memberstack pour gérer les comptes et, plus particulièrement, les comptes payants. 
  • Le test Superhuman Product/Market Fit Engine qui permet de demander directement aux clients à quel point ils seraient déçus si le produit/service disparaissait. Permettant ainsi de comprendre qui sont les usagers les plus fidèles, pourquoi et d’adapter sa stratégie en conséquence. 

Et pour découvrir sa botte secrète pour réussir son pivot, les prochains projets de Germinal ou de l’Antichambre et la routine de Grégoire pour réussir, il faudra écouter l’épisode pour tout savoir ! 

Anthony et Grégoire ont mentionné : 

  • le premier épisode du Morning SaaS avec Guillaume Moubeche de Lemlist.
  • le second épisode du Morning SaaS avec Patrick Joubert de Ponicode, Recast.AI et Beamap.
  • l’épisode de Génération Do It Yourself auquel Grégoire a participé - parfait “prequel” à cet épisode ! 
  • le livre de Grégoire à paraître en mai 2021  : Cicatrices

Pour suivre Grégoire et l’aventure Germinal c’est : 

  • sur LinkedIn (vous pouvez le suivre ou lui demander de rejoindre votre réseau en lui précisant que vous venez car vous avez écouté le Morning SaaS). 
  • sur Clubhouse (en tout cas, il s’y lance !) 
  • par mail, en vous inscrivant à leur newsletter Germinable

Cet épisode de Morning SaaS vous a plu ? N’hésitez pas à vous abonner au podcast sur Spotify, Deezer, Google Podcasts et Apple Podcasts, à le noter 5 étoiles et à laisser un commentaire !

Share

Embed

You may also like